Mal a la tete : tous les traitements contre la migraine

Mig Spray Spray nasal anti-migraine - spray de 15 ml
Victime de son succès
11.20 €
Dafalgan 1000 mg - boîte de 8 gélules
Produit en stock
2.18 €
RhinAdvil Caps Rhume - 16 capsules molles
Produit en stock
5.28 €
Dafalgan 1g - 8 comprimés pelliculés
Produit en stock
2.18 €
Doliprane 1000mg - 8 comprimés
Produit en stock
2.18 €
Spifen 200mg - 30 comprimés
Produit en stock
2.54 €
Baume du tigre blanc - pot de 21ml
Produit en stock
8.90 €
Advilmed 100mg - 30 comprimés enrobés
Produit en stock
2.67 €
Advilcaps 200mg - 16 capsules molles
Produit en stock
3.35 €
Advilcaps 400mg - 14 capsules molles
Produit en stock
4.87 €
Page 1 sur 2>>>

Appelé aussi céphalée, le mal de tête affecte des centaines de milliers de personnes. La moitié des adultes âgés entre 18 et 65 ans rencontrent fréquemment ce type de problème. L’intensité des douleurs est variable, mais elles peuvent devenir extrêmement handicapantes lorsqu’elles sont soutenues.

 

Algie, céphalées de tension, migraine… comment se manifeste le mal de tête ?

En général, la céphalée désigne un mal de tête primaire. Cela regroupe les céphalées de tension, les migraines et l’algie vasculaire faciale. Les moins douloureuses sont les céphalées de tension. Par contre, les migraines peuvent réellement nuire à la qualité de vie. Ce genre de mal de tête est souvent causé par une situation stressante, un effort physique intense, une tension musculaire ou la fatigue.

 

Les maux de tête secondaires résultent, quant à eux, de problèmes bénins. Ils peuvent être dus à des infections virales ou une sinusite. Il faut toutefois savoir que les maladies à l’origine de ces maux de tête sont parfois graves (tumeur cérébrale, hypertension artérielle…). D’après les recherches, une aura accompagne 20 % des crises de migraine. Il s’agit généralement de symptômes neurologiques et visuels qui devancent le mal de tête. 

 

Quels sont les symptômes associés au mal de tête ?

Les signes varient en fonction de la nature des céphalées. Dans la plupart des cas, les nausées et la vision floue n’apparaissent que lorsque la douleur est vraiment intense. Des douleurs localisées autour de la tête indiquent une céphalée de tension, qui est la forme de maux de tête la plus fréquente. Dans certaines circonstances, elles peuvent irradier dans le cou. La migraine récurrente se manifeste par des crises. En général, elle provoque une douleur pulsatile et unilatérale. Ces maux se manifestent toujours dans la même zone de la tête. Ils tendent à devenir plus intenses quand le sujet s’adonne à des activités physiques. Le problème peut durer plusieurs heures, voire plusieurs jours. 

 

Les auras ont tendance à se manifester avant la crise elle-même. Le sujet peut alors voir des taches devant ses yeux ou avoir la vision floue. Le problème peut aussi affecter ses autres organes et ses membres. Dès lors, il est possible qu’il ressente des fourmillements au niveau de ses bras. Parfois, le souci peut se manifester par des troubles du langage. Les symptômes disparaissent quand le mal de tête est bien installé. 

 

En ce qui concerne l’algie vasculaire faciale, elle est plus rare. Toutefois, elle se manifeste par des crises de douleurs qui sont extrêmement lancinantes. Elles sont localisées sur un seul côté du visage. Le problème touche la tempe, le contour des yeux, les dents, le cou et l’oreille. Dans certains cas, ce mal s’accompagne d’un larmoiement et d’une impression de nez bouché.

 

Les causes : médications, hypertension et stress

Les symptômes des maux de tête varient d’un individu à un autre. Toutefois, certains troubles peuvent favoriser l’apparition du mal de tête et influer sur son intensité. C’est notamment le cas d’un problème au niveau des dents. Le manque de sommeil, le stress et les infections ORL, sont également en cause. Lorsque certains troubles de la vision sont détectés, mais non corrigés, le mal de tête peut survenir. La prise de certains médicaments fait aussi partie des facteurs déclenchants des maux de tête. En effet, lorsque le sujet prend trop de médicaments, il peut souffrir de maux de tête. Il en est de même des fluctuations hormonales (syndromes prémenstruels…). 

 

Des chercheurs parlent de prédispositions génétiques chez certaines personnes sujettes aux céphalées. Avec le temps, elles finissent par reconnaître les symptômes qui causent le mal de tête dont elles souffrent, et peuvent anticiper la prise en charge. Il faut noter que la consommation de certains aliments tels que l’alcool ou le chocolat peut causer les maux de tête. 

 

Les céphalées associées à un mal brutal pourraient évoquer une méningite, une hémorragie méningée ou encore une rupture vasculaire. Des douleurs qui augmentent progressivement en intensité peuvent évoquer la maladie de Horton. Dans cette optique, il peut s’agir d’une artérite inflammatoire, ce qui signifie que les parois des artères présentent une inflammation. Il est important de savoir que ce mal peut dissimuler une tumeur cérébrale, faisant suite à un traumatisme crânien. 

 

Contre la douleur : huile essentielle de menthe

Pourquoi ce genre de remède est efficace ? Tout simplement, parce que la menthe poivrée est connue pour son action stimulante et tonique. C’est aussi un anesthésiant et un analgésique. Pour l’utiliser, il est préconisé de l’appliquer sur la peau. Le menthol que contient l’huile essentielle de menthe allège efficacement le mal de tête. Il est recommandé de diluer 2 g de cette huile essentielle dans 125 mg d’une huile de noisette pour atténuer sa toxicité, sans modifier son efficacité. Le mélange servira à masser le lobe des oreilles et les tempes. 

 

L’huile de menthe poivrée est associée à celle de basilic pour une action antispasmodique. Elle est néanmoins déconseillée chez les femmes allaitantes et enceintes. 

 

L’action spasmodique de la grande camomille

La grande camomille est un autre remède préconisé aux patients qui souffrent de mal de tête. En effet, cette graminée est expressément utilisée contre les maux de tête. Cela s’explique par ses propriétés anti-inflammatoires et antispasmodiques. Cette plante renferme des lactones sesquiterpènes. Elle aurait donc le pouvoir de réduire les troubles neuro-végétatifs et circulatoires.

 

Comment faire usage de la grande camomille en cas de mal de tête ? S’il ne s’agit que d’une migraine ponctuelle, il est possible de prendre jusqu’à 4 gélules dosées à 400 mg chacune, tous les jours. La posologie ne doit pas excéder 6 gélules par jour. S’il s’agit de céphalées chroniques, prendre 2 gélules deux fois par jour pendant un mois, suffira. Si des symptômes hépatobiliaires accompagnent les maux de tête, il est recommandé de prendre du chélidonium majus. Dans les cas de stress, privilégiez la passiflore, la valériane et la mélisse.

 

Découvrez également tous les médicaments pour le mal de tête 

Migraine : tous les médicaments pour la traiter
Médicaments contenant du paracétamol
Fièvre adultes : tous les traitements
Les médicaments pour ne pas avoir de douleurs
La prise du Doliprane pendant la grossesse
Soigner le mal de tête par la prise de médicaments
Stopper le mal à la tête
Les médicaments avec du paracétamol