Anti inflammatoire non stéroidien : tous les AINS

Spifen 200mg - 30 comprimés
Produit en stock
2.54 €
Advilmed 100mg - 30 comprimés enrobés
Produit en stock
2.67 €
Advilcaps 200mg - 16 capsules molles
Produit en stock
3.35 €
Advilcaps 400mg - 14 capsules molles
Produit en stock
4.87 €
Advil 400mg comprimé - 14 comprimés enrobés
Victime de son succès
3.65 €
Nurofen 400mg - 12 comprimés enrobés
Produit en stock
4.36 €
Nurofenflash 400mg - 12 comprimés pelliculés
Victime de son succès
5.06 €
Ibuprofène Mylan 200mg - 20 comprimés enrobés
Victime de son succès
1.37 €

Connus également sous l’abréviation AINS, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont des médicaments qui permettent de stopper la formation de prostaglandines. Ces substances sont à l’origine de l’inflammation. Les AINS sont des produits pharmaceutiques efficaces contre les inflammations, la douleur et la fièvre. Toutefois, il est important de savoir que ce ne sont pas des médicaments anodins. Ils doivent donc être utilisés avec précautions.

 

Les AINS c’est quoi ?

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS sont des médicaments qui possèdent des propriétés antalgiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires. Ils permettent de réduire la douleur, la fièvre et les inflammations

Les AINS les plus connus sont l’aspirine et l’ibuprofène. Ils font partie des médicaments sans ordonnance les plus sollicités. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont des inhibiteurs du cyclo-oxygénase, une enzyme qui contribue à la formation des prostaglandines. Celles-ci sont largement impliquées dans le processus inflammatoire. Les AINS sont différents des anti-inflammatoires stéroïdiens qui sont des dérivés de la cortisone. Malgré le fait que ces deux produits possèdent un certain nombre de propriétés thérapeutiques semblables, ils diffèrent dans leur mécanisme d’action ainsi que dans leur utilisation.

 

Quels sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens ?

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS peuvent être considérés comme une classe de médicaments assez large. Ils incluent de nombreuses molécules comme l’ibuprofène. Ils ont pour rôle principal de bloquer la formation de prostaglandines, qui sont les substances responsables de l’inflammation. Les AINS ont des propriétés antalgiques. Ils agissent donc contre la douleur. Ils sont aussi antipyrétiques, ce qui leur permet de lutter contre la fièvre. À des doses élevées, les AINS ont également des actions anti-inflammatoires.

 

Cela veut dire quoi non stéroïdien ?

Le terme « non stéroïdien » est utilisé depuis les années 60. Il distingue cette catégorie d’anti-inflammatoire de la cortisone et ses dérivés. Il marque ses différences par rapport aux glucocorticoïdes, appelés communément corticoïdes. Ces derniers présentent une action anti-inflammatoire similaire à celle des AINS.

 

Est-ce que les anti-inflammatoires soignent ?

Les anti-inflammatoires sont des produits pharmaceutiques qui permettent de combattre une inflammation, peu importe la cause. Toutefois, ils sont uniquement destinés aux traitements symptomatiques. Cela signifie que les AINS ne sont pas conçus pour supprimer la cause de l’inflammation, mais seulement sa conséquence. Cependant, les AINS ont aussi une action sur les douleurs.

 

Comment agissent les AINS ?

D’un point de vue plus scientifique, le processus inflammatoire fait appel à un certain nombre de substances présentes dans le sang, dont plusieurs hormones, comme la prostaglandine, l’histamine et la cytokine. Dans l’organisme, les AINS bloquent l’action des Cox ou les cyclo-oxygénases. À noter que la Cox est un genre de protéine, plus précisément une enzyme qui intervient dans la création de substances impliquées dans l’inflammation, de la fièvre. Elle intervient aussi dans l’agrégation des plaquettes sanguines et la protection de la membrane de l’estomac. En bloquant l’action des Cox, les AINS provoquent une baisse des prostaglandines et du thomboxane. Cette action entraîne une diminution des effets de l’inflammation.

 

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens présentent une résorption digestive rapide, mais également une métabolisation hépatique facile. Les caractéristiques pharmacocinétiques de ces molécules impliquent une administration par voie orale. En général, la prescription autorise la prise d’AINS à raison de 2 à 3 fois par jour, notamment en ce qui concerne les formes à libération prolongée.

À titre d’information, le dosage maximum en une seule prise de l’aspirine équivaut à 1000 mg chez l’adulte.

 

Comment obtient-on les médicaments AINS ?

Généralement, les anti-inflammatoires non stéroïdiens ne sont accessibles que sur prescription clinique, à l’exception de quelques produits tels que l’ibuprofène et le kétoprofène. Ces derniers sont disponibles sans ordonnance pour traiter les douleurs, les maux de tête ou la fièvre qui accompagnent souvent les rhumes. Il faut savoir que les AINS sont également présents dans des médicaments préconisés contre la douleur et qui sont prévus pour une application locale. Dans ce cas, ils sont présentés sous forme de gel, de crèmes ou d’emplâtres. Ces dérivés sont surtout destinés au traitement des douleurs liées à l’arthrose ou qui font suite à un traumatisme comme les contusions et les entorses. Les AINS en forme de gel, crèmes ou emplâtres sont également utilisés pour combattre les inflammations locales. 

 

Les anti-inflammatoires sont aussi proposés sous forme de collyres. Ils sont destinés par exemple à la prévention des complications après une opération de la cataracte.

 

Est-ce que le paracétamol est un anti-inflammatoire non stéroïdien ?

Contrairement à l’aspirine et à l’ibuprofène, le paracétamol n’est pas classé dans les médicaments anti-inflammatoires. De ce fait, le paracétamol ne permet pas vraiment de soulager la douleur. D’ailleurs, il s’avère même moins efficace que les AINS pour cela. En revanche, le paracétamol a l’avantage de ne pas provoquer d’irritations au niveau de l’estomac. Il est souvent proposé sous divers noms comme le Doliprane, le Dafalgan et l’Efferalgan.

 

Quelles peuvent-être les contre-indications des AINS ?

En tenant compte du fait que les AINS ne sont pas des médicaments anodins, il convient de se conformer aux recommandations d’un personnel de la santé avant d’en prendre. Aussi, demandez l’avis d’un médecin, d’un pharmacien pour connaître les anti-inflammatoires non stéroïdiens et le dosage qui conviennent à votre situation. Il faut savoir que les AINS sont déconseillés aux personnes qui ont des antécédents d’allergie ou d’asthme, provoqués par la prise de produits médicamenteux de la même famille. Ils ne sont pas recommandés à ceux qui ont des antécédents de saignements ou de perforation digestifs liés à la prise d’AINS. Il en est de même pour les individus sujets aux ulcères de l’estomac ou du duodénum, en cas de pathologie sévère du foie, d’insuffisance cardiaque ou rénale grave.

 

Il est préférable pour les femmes enceintes ou allaitantes de demander l’avis d’un médecin avant d’utiliser les AINS. Dans tous les cas, ces médicaments sont délivrés avec la notice qui contient tous les renseignements concernant leurs compositions, leurs utilisations, leurs posologies et les précautions d’emploi liées à leurs substances actives. Ces informations doivent être consultées à l’avance pour ne pas s’exposer aux effets indésirables.

 

Découvrez également contre la douleur 

Les emplatres américains pour soulager la douleur

Les solutions pour soulager la douleur au pied

Liste des pommades anti-inflammatoires

Les médicaments anti-inflammatoires

Les anti inflammatoires non stéroidiens pour soulager la douleur

Liste des anti-inflammatoires puissants contre la douleur