Médicament règles douloureuses : traitement des règles douloureuses

Flector 1% gel - flacon de 100 g
Produit en stock
3.70 €
Spifen 200mg - 30 comprimés
Produit en stock
2.54 €
Advilcaps 200mg - 16 capsules molles
Produit en stock
3.35 €
Advilcaps 400mg - 14 capsules molles
Produit en stock
4.87 €
Antarene 100mg comprimé - boîte de 40 comprimés
Victime de son succès
2.98 €
Paracétamol Biogaran 1g - 8 comprimés
Victime de son succès
2.18 €
Paracétamol Biogaran 500mg - boîte de 16 gélules
Victime de son succès
2.18 €
Nurofen 400mg - 12 comprimés enrobés
Produit en stock
4.36 €
DolipraneOro 500mg - 12 comprimés orodispersibles
Victime de son succès
3.50 €
Paracétamol Biogaran 1g - boîte de 8 sachet-doses
Victime de son succès
2.18 €
Nurofentabs 200 mg - 12 comprimés orodispersibles
Victime de son succès
5.30 €

Beaucoup de femmes souffrent d’une douleur insupportable durant leur période de menstruations. Ce phénomène peut se présenter qu’elles aient un flux léger ou abondant. Face à ce genre de situations, bon nombre d’entre elles recourent à un traitement médicamenteux. Le choix de celui-ci est en fonction du degré des douleurs, des causes et symptômes des maux. Il est également possible de faire appel à un traitement naturel tout comme il est permis de les prévenir.

 

Mieux comprendre les règles douloureuses

Également appelées dysménorrhées, les règles douloureuses surgissent soient dès l’adolescence, soient quelques années après les cycles normaux. On parle ainsi de dysménorrhées primaires et secondaires. Certaines femmes ressentent les douleurs quelques jours précédents les règles, pendant ou des jours après. 

 

Les dysménorrhées se traduisent par des douleurs pelviennes localisées sur le bas du ventre. La personne ressent des spasmes ou des crampes, mais il arrive que les douleurs ressemblent à des coups de poing à l’intérieur. Il se peut que les maux atteignent le rectum, et même la zone lombaire. Pour certains cas, les douleurs sont accompagnées par des nausées et des migraines.

 

Les règles douloureuses sont causées principalement par la compression du myomètre. C’est l’un des muscles les plus robustes de l’organisme et il est localisé au niveau de l’utérus. Au moment de la période de menstruation, l’endomètre se gonfle et se vascularise. Ce phénomène se produit lorsque l’utérus se prépare à abriter un embryon. Étant donné que durant le cycle menstruel il y a absence de grossesse,  cette muqueuse utérine va se dilater en produisant les règles. L’évacuation du sang s’effectue grâce à la contraction du muscle utérin. C’est cette action qui va engendrer les douleurs.

 

Cependant, les règles douloureuses peuvent également être provoquées par les prostaglandines qui vont également contracter l’utérus.

 

Médicaments pour traiter les règles douloureuses

Lorsque les douleurs engendrées par vos menstruations récidivent à chaque cycle, il est conseillé de demander une consultation médicale. Un médecin va vous prescrire généralement des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). L’aspirine est, par contre, à prohiber, car elle ne fera que provoquer des règles abondantes sur une durée plus étalée. Pour les personnes sujettes à des règles douloureuses, il est judicieux de programmer la prise de ces médicaments bien avant la survenue des douleurs. Il est également possible de prendre des pilules contraceptives pour soulager les règles douloureuses. Ces quelques anti-inflammatoires et des antispasmodiques sont efficaces pour traiter les dysménorrhées.

 

  • Antadys

Ce produit médicamenteux renferme un puissant anti-inflammatoire non stéroïdien, du flurbiprofène. En plus de rendre le sang plus fluide, il est efficace pour faire face aux douleurs et irritations. Il faut se limiter à une prise de 1 comprimé de 100 mg, à raison de 2 à 3 fois par jour. Il faut continuer la cure jusqu’à ce que les signes des règles douloureuses disparaissent.

 

  • Ibuprofène

Autre AINS recommandé pour soulager les douleurs est l’Ibuprofène. Ce dernier a la même action que l’Antadys. Pour ce qui est de sa posologie, le patient doit se limiter à 1 à 3 comprimés au quotidien. L’ibuprofène n’est pas conseillé aux personnes asthmatiques.

 

  • Spasfon

Le Spasfon est l’un des meilleurs antispasmodiques contre les dysménorrhées. Il soulage les compressions et les douleurs utérines. Le Spasfon Lyoc 160 est le plus préconisé pour contrer les règles douloureuses en suivant une prise de 1 à 3 comprimés par jour.

 

Solutions naturelles pour soulager les dysménorrhées

À côté des médicaments prescrits par votre médecin, vous pouvez également recourir à des solutions naturelles pour apaiser les douleurs liées à vos règles menstruelles. Voici quelques options que vous pourrez adopter.

Vous pouvez chauffer votre abdomen grâce à l’application d’une bouillotte dessus. Un bain chaud est également recommandé durant les règles douloureuses. Afin de limiter la production des prostaglandines, il vous est conseillé de vous accorder un temps de repos durant cette période. Adoptez une attitude détendue tout au long de vos jours de règles. Vous pourrez vous adonner, à cet effet, à des séances de yoga ou de méditation tout en favorisant le sommeil. Pour réduire les contractions, faites de la marche pendant 30 minutes par jour. Tout en marchant, effectuez des exercices de respirations.

 

La phytothérapie peut autant atténuer les règles douloureuses. Ces quelques plantes pourront vous être utiles pour atténuer les douleurs :

-       La mélisse est une plante ayant une grande ressemblance avec la menthe. Elle est vendue dans les parapharmacies ou magasins bio en format gélules ou en feuilles séchées. Si vous préférez les infusions, buvez 4 à 5 tasses par jour dès le premier jusqu’au dernier jour de règles. Si vous êtes adeptes de gélules, prenez 1 gélule avant le déjeuner dans les 15 jours précédent vos jours de règles.

-       La camomille utilisée en compresses est efficace pour soulager les douleurs situées sur le bas-ventre durant le cycle menstruel. Cette plante dispose des effets antispasmodiques et anti-inflammatoires. Il est également possible de la prendre en infusion.

-       Le gingembre, en plus de son caractère aphrodisiaque, est une solution à ne pas écarter pour combattre les dysménorrhées. Il peut être consommé dans son état brut, en poudre ou en infusion. La prise doit débuter quelques jours avant la menstruation.

 

Préventions contre les dysménorrhées

Pour ne pas risquer de souffrir de dysménorrhées, il existe quelques précautions que vous pourrez prendre.

Vous pouvez commencer par la réduction de votre consommation de sucres transformés. Ces derniers sont effectivement responsables des excès d’insuline dans l’organisme. Les insulines, quant à eux, favorisent la production de prostaglandines pro-inflammatoires. Enrichissez votre régime alimentaire par des poissons gras comme les saumons ou les sardines. Ceux-ci ont une forte teneur en oméga-3. Les huiles de graines de lin et de chanvres sont aussi préconisées. Autant que possible, ôtez de votre alimentation les huiles végétales et les margarines parce qu’ils stimulent les prostaglandines pro-inflammatoires.

Il faut également réduire la consommation de viandes rouges puisque ces dernières comportent abondamment d’acides arachidoniques. Faites également une analyse générale pour connaitre le taux de vitamine C et B et E ainsi que du magnésium dans votre corps. Une carence en ces derniers favorise les règles douloureuses.