Mal de gorge persistant : tous les soins pour le mal de gorge

Bocéal Boiron - spray 20 ml
Produit en stock
5.90 €
Dafalgan 1000 mg - boîte de 8 gélules
Victime de son succès
2.18 €
Permaflore Codifra - boite de 30 gélules
Produit en stock
10.40 €
Sirop Gorge Bio Santarôme Bio - flacon de 125 ml
Victime de son succès
9.20 €
Dafalgan 1g - 8 comprimés pelliculés
Produit en stock
2.18 €
Doliprane 1000mg - 8 comprimés
Produit en stock
2.18 €
Doliprane 1000mg gélule - boîte de 8 gélules
Victime de son succès
2.18 €
Page 1 sur 3>>>

Le mal de gorge persistant peut avoir différentes origines. Seul un diagnostic médical permet d’identifier la cause. Des examens médicaux vont être effectués pour vérifier s’il s’agit d’un mal de gorge chronique, d’une atteinte amygdalienne ou du pharynx, ou encore d’une angine. Lorsqu’une douleur ne disparaît pas au bout de quelques jours, cela peut révéler une affection plus conséquente. Il faut savoir qu’un mal de gorge n’est pas une maladie en soi, mais plutôt un symptôme dû à une autre affection d’origine virale ou bactérienne. Que faire en cas de mal de gorge ? Quel est le traitement le plus approprié ?

 

Mal de gorge persistant : c’est quoi ?

Le mal de gorge peut être défini comme étant une infection des tissus de la gorge. En fonction de l’endroit où se situent l’inflammation et le mal de gorge, on lui attribuera un nom différent : amygdale, pharyngite, épiglottite, angine…

Lorsqu’il est chronique, un mal de gorge peut être difficile à localiser. Cela se manifeste par des douleurs répétées et relativement fréquentes, voire de la fièvre.

 

Quelles sont les causes des maux de gorge ?

Un mal de gorge persistant peut être dû à une bactérie ou un virus. Une douleur persistante au niveau de la gorge résulte le plus souvent d’une affection ORL, c’est-à-dire d’une pathologie très fréquente comme les amygdales.

L’angine, ou inflammation infectieuse des amygdales, se caractérise par de la difficulté à déglutir, des picotements au niveau de la gorge et des douleurs irradiant dans les oreilles. D’origine bactérienne, l’angine à streptocoque se traduit par une enflure amygdalienne. Si la bactérie en cause est le streptocoque groupe A, cette maladie peut s’aggraver et doit être traitée immédiatement à l’aide d’antibiotiques.

 

Lorsque le mal de gorge est d’origine virale, il s’agit généralement de pharyngite ou de rhinopharyngite. On peut noter une fièvre modérée entre 38 à 39°C. Les virus en cause peuvent être banaux ou provenir de la varicelle, d’une mononucléose, d’un herpès ou de la rougeole, entre autres.

 

Attention, un mal de gorge persistant et qui s’empire progressivement, peut être le signe d’un cancer de la gorge. Cela se manifeste principalement chez les fumeurs et les personnes qui consomment de l’alcool trop souvent. Selon un spécialiste, un cancer de la gorge s’installe habituellement sur un côté.

 

Le mal de gorge chronique non localisé peut survenir à la suite de reflux gastro-œsophagien. Le Dr Juvanon explique que les remontées acides sont susceptibles d’irriter le fond de la gorge.

 

D’autres facteurs tels que le tabagisme, l’allergie et la pollution entraînent des maux de gorge chronique. Le stress peut aussi être à l’origine des douleurs de la gorge. En effet, une angoisse prolongée cause des contractures de l’œsophage, se manifestant par l’impression d’avoir une boule dans la gorge.

 

Comment reconnaître un mal de gorge ?

Un mal de gorge persistant peut être accompagné de toux et de fièvre. La personne malade peut ressentir des picotements et avoir du mal à déglutir. La douleur est susceptible d’irradier jusqu’à l’oreille. D’origine virale, ce mal de gorge peut avoir d’autres symptômes comme les vomissements et l’asthénie. Il peut induire une inflammation au niveau du pharynx. Cela entraîne parfois des difficultés à parler. Ces symptômes accompagnent généralement une grippe, des gênes respiratoires ou encore une toux sèche.

La pollution cause des irritations et des picotements au niveau de la gorge.

 

Le mal de gorge peut aussi entraîner des éruptions cutanées et une grande fatigue. Le malade aura des difficultés à respirer ou à avaler. On peut constater un changement de toux après une semaine. Les symptômes comme le gonflement du cou, ainsi que la présence du sang dans le mucus révèlent un mal de gorge grave. Il faut donc consulter un médecin afin de débuter le traitement le plutôt possible.

 

Qui sont les plus concernés ?

Tout le monde peut être victime d’un mal de gorge. Toutefois, il concerne le plus souvent les fumeurs. Pendant la saison hivernale, les individus fragiles comme les personnes âgées et les enfants sont les plus susceptibles de souffrir de toux et de maux de gorge. Les sujets asthmatiques et les personnes dont le système immunitaire est affaibli, peuvent aussi avoir mal à la gorge plus fréquemment que les personnes normales. Les personnes allergiques figurent parmi ceux qui souffrent souvent de maux de gorge persistants.

 

Diagnostic et examen

Il faut consulter un médecin si vous présentez un mal de gorge qui persiste plus d’une semaine. Le diagnostic repose sur une observation clinique. Il vérifiera si vous présentez une dyspnée, si vous ressentez un blocage au moment de la déglutition, ou des difficultés à parler. Le médecin vous posera des questions à propos des symptômes comme la toux, le gonflement d’une amygdale, la fièvre…

Un prélèvement à l’intérieur de la gorge permet de confirmer une infection à streptocoque. En cas de mal de gorge d’origine bactérienne, votre médecin peut vous recommander un antibiotique.

La fibroscopie peut être indispensable pour vérifier quelle zone est enflammée. Elle consiste à introduire un petit appareil doté d’une caméra permettant de voir à l’intérieur du corps.

 

Quel médicament anti-inflammatoire choisir en cas de mal de gorge ?

Votre médecin peut vous prescrire de l’Ibuprofène ou de l’aspirine.

Il peut aussi vous préconiser du paracétamol. Il faut savoir que ce dernier n’est pas un anti-inflammatoire, mais permet de diminuer la douleur.

 

Comment soigner naturellement un mal de gorge chronique ?

Les astuces de grand-mère ne manquent pas pour traiter un mal de gorge persistant.

Le gargarisme est un moyen très efficace pour soigner ce type d’affection, qu’il soit d’origine virale ou bactérienne. Pour ce faire, utilisez de l’eau tiède dans laquelle vous faites dissoudre du bicarbonate de soude ou du sel

 

La tisane permet de soigner les irritations de la gorge. Ajoutez du miel dans votre thé, car il possède plusieurs actions contre de nombreuses maladies. Le miel est apaisant et cicatrisant. Il a aussi une propriété antibactérienne naturelle. Buvez toujours des boissons chaudes pour accélérer la guérison en cas de mal de gorge.

 

Découvrez les autres gammes pour traiter le mal de gorge

Mal de gorge : tous les médicaments pour le traiter
Soigner l'angine avec des médicaments
Tous les médicaments pour le mal de gorge
Recourir à l'homéopathie pour traiter les maux de gorge
Tous les soins pour le mal à la gorge
Les remèdes pour le mal de gorge
L'irritation de la gorge : tous les traitements
Soigner le mal de gorge : toutes les pastilles
Traitements pour l'angine
Les différents traitements pour combattre une angine
Soigner une angine
Lutter contre les maux de gorge avec les pastilles

Douleurs à la gorge : tous les soins
Traiter le mal de gorge
Les soins adaptés pour le mal de gorge des femmes enceintes
Remédier à un mal de gorge persistant
Lutter contre le mal de gorge