Rhumatisme articulaire

Dexsil Curcuflex - bouteille de 1 L
Produit en stock
34.90 €
Dafalgan 1000 mg - boîte de 8 gélules
Produit en stock
2.18 €
Nutralgic états inflammatoires Santé verte - 10 comprimés
Produit en stock
5.99 € 4.79 €
-20%
Dafalgan 1g - 8 comprimés pelliculés
Produit en stock
2.18 €
Doliprane 1000mg - 8 comprimés
Produit en stock
2.18 €
Paracétamol Biogaran 1g - 8 comprimés
Victime de son succès
2.18 €
Paracétamol Biogaran 500mg - boîte de 16 gélules
Victime de son succès
2.18 €
DolipraneOro 500mg - 12 comprimés orodispersibles
Victime de son succès
3.50 €
Paracétamol Biogaran 1g - boîte de 8 sachet-doses
Victime de son succès
2.18 €
Quatuor Bio Articulation Super Diet - 150 gélules
Victime de son succès
15.12 €
Page 1 sur 2>>>

Le rhumatisme est un terme générique qui désigne la majorité des atteintes articulaires. Cela inclut l’arthrose, l’arthrite et l’ostéoporose. Cependant, le rhumatisme peut aussi être une pathologie auto-immune telle que la polyarthrite rhumatoïde. En clair, le rhumatisme désigne l’ensemble des maladies responsables des douleurs et des inflammations qui affectent les articulations, ainsi que les structures situées à proximité, comme les ligaments et les tendons. Ces problèmes ostéo-articulaires font partie des causes principales de l’incapacité à se mouvoir et des handicaps.

 

Qu'est-ce qu'un rhumatisme articulaire ?

Le rhumatisme englobe la majorité des pathologies de l’appareil locomoteur. Il peut être une atteinte du cartilage, de la membrane synoviale, d’un disque intervertébral ou encore du tendon. Toutefois, le rhumatisme qui touche les lombaires est le plus fréquent. En effet, 8 personnes sur 10 souffrent de cette pathologie au moins une fois au cours de leurs vies. Ce genre de rhumatisme est assimilé à un mal de dos souvent causé par la compression du nerf sciatique ou crural. L’arthrose est également un trouble assez fréquent. Plus de 10 % de la population est atteinte de la destruction du cartilage osseux. L’arthrose qui affecte la colonne vertébrale au niveau des cervicales et des lombaires, est la maladie arthrosique qui touche le plus de monde. Viennent ensuite, l’arthrose de la main, du genou et de la hanche. Seuls le coude et l’épaule en sont rarement affectés.

 

Les rhumatismes qui sont provoqués par une inflammation s’avèrent aussi être assez nombreux. En France, plus d’une centaine de milliers de personnes sont touchées par la polyarthrite rhumatoïde, une pathologie auto-immune qui engendre la destruction du cartilage. Cependant, il y a aussi la spondylarthrite ankylosante ou le rhumatisme psoriasique. Celui-ci touche particulièrement la colonne vertébrale et les hanches. Quant au rhumatisme abarticulaire, il compte parmi les formes de rhumatisme qui ne concernent pas les articulations. Dans cette catégorie, on recense, entre autres, les pathologies du genre fibromyalgie, les périarthrites, les tendinites, les bursites et le syndrome du canal carpien. Un certain nombre de maladies vasomotrices font partie des rhumatismes abarticulaires, dont la maladie de Raynaud ou syndrome de Raynaud.

 

Quelles peuvent être les causes d’un rhumatisme ?

En général, les rhumatismes sont causés par le vieillissement, les traumatismes articulaires, la contrainte excessive sur le cartilage, ou la mauvaise régulation du système immunitaire. Dans certains cas, ils sont dus à des infections ou des tumeurs cancéreuses. L’hérédité peut également en être la cause.

 

Quels sont les symptômes d’un rhumatisme articulaire ?

Les rhumatismes articulaires se démarquent surtout par l’apparition de douleurs mécaniques. Elles se déclenchent et sont susceptibles de s’aggraver lorsqu’on effectue un mouvement. Elles se ressentent quotidiennement. Néanmoins, les douleurs articulaires liées au rhumatisme peuvent s’atténuer avec du repos.

 

Le gonflement, la gêne et la raideur des articulations sont aussi des symptômes assez communs à toutes les pathologies rhumatismales. Ils semblent s’atténuer dans la journée, notamment quand la personne bouge et mobilise ses articulations.

 

Quel est le diagnostic ?

Le diagnostic des rhumatismes est basé sur un examen clinique classique. Ce dernier comprend un examen des articulations, une vérification de l’amplitude des mouvements et une enquête plus ou moins approfondie sur le patient. Le médecin peut éventuellement prescrire des examens radiologiques, une IRM ou un scanner. Parfois, le recours à une ponction articulaire est envisagé pour analyser le liquide contenu dans l’articulation et tenter de déceler la présence de bactéries ou de cristaux solidifiés. Des tests sanguins peuvent également être réalisés pour confirmer la présence ou non de polyarthrite rhumatoïde.

 

Quels sont les traitements adaptés pour le rhumatisme articulaire ?

Pour soigner les rhumatismes, les médecins prescrivent souvent des antalgiques, des antidouleurs comme le paracétamol, mais aussi des AINS ou anti-inflammatoires non stéroïdiens. Si ce premier traitement échoue, les rhumatologues peuvent recommander des injections de corticoïdes dans les articulations touchées pour apaiser l’inflammation. En ce qui concerne les rhumatismes inflammatoires chroniques, on préconise des traitements de fond qui sont habituellement associés à des antidouleurs pour contrôler la pathologie et espacer les crises inflammatoires.

 

Pour mémoire, le rhumatisme articulaire est une maladie qui touche principalement les appareils locomoteurs du corps. Les professionnels de la santé peuvent donc recommander des séances de kinésithérapie et la pratique d’une activité physique. En effet, ces approches non pharmacologiques sont jugées essentielles par les scientifiques pour prévenir les crises douloureuses.

 

Dans les cas les plus graves, la chirurgie est une option qui peut être envisagée. L’intervention a pour but de prévenir la destruction cartilagineuse et la tendinite, mais aussi de réparer les tendons ou de remplacer une articulation qui s’est détériorée. Chez les personnes arthrosiques, la chirurgie est surtout préconisée pour la pose de prothèses totales ou partielles du genou ou de la hanche.

 

Comment soigner naturellement le rhumatisme articulaire ?

Les rhumatismes articulaires sont des problèmes récurrents, passagers, diffus ou liés à une maladie. Ils se manifestent souvent de façon chronique, ce qui affecte la vie quotidienne des personnes qui en souffrent. Si la cause du rhumatisme a pu être identifiée cliniquement et si elle a été localisée par le médecin, il est tout à fait possible de soulager les douleurs à l’aide de méthodes naturelles. Ces solutions peuvent être proposées en complément des traitements médicaux, pour les soutenir efficacement. Toutefois, il convient de préciser que ces traitements naturels ne peuvent en aucun cas remplacer un traitement médicamenteux prescrit par le médecin.

 

Quoi qu’il en soit, les plantes ou les extraits végétaux peuvent être une aide précieuse pour apaiser les symptômes liés aux rhumatismes articulaires. C’est le cas, par exemple, de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné. Elle est réputée pour son action anti-inflammatoire avérée. Vous avez aussi la possibilité de prendre une décoction de gingembre. Cette racine est un anti-inflammatoire capable de diminuer les douleurs articulaires de façon considérable. Cela inclut celles qui sont liées à l’arthrite. Par ailleurs, les remèdes de grand-mère ont prouvé leurs efficacités au fil du temps, à l’instar du curcuma, du bourgeon de cassis en macérât, de l’arnica ou encore de la reine des près en tisane. L'ortie peut être utilisée pour soulager les douleurs articulaires.

 

Découvrez les autres gammes pour le traitement de l'arthrose 

Le recours à l'homéopathie pour lutter contre l'arthrose
Plante curcuma : efficace pour les douleurs des articulations

Soigner le rhumatisme articulaire