Mal de gorge remède : tous les traitements pour les maux de gorge

Bocéal Boiron - spray 20 ml
Produit en stock
5.99 €
Permaflore Codifra - boite de 30 gélules
Victime de son succès
10.56 €
Salvigorge 2Act Aboca - spray de 30 ml
Produit en stock
11.99 €
Dafalgan 1g - 8 comprimés pelliculés
Produit en stock
2.18 €
Doliprane 1000mg - 8 comprimés
Produit en stock
2.18 €
Salvigorge 2Act Aboca - spray de 30 ml
Victime de son succès
11.06 €
Page 1 sur 3>>>

Le mal de gorge se traduit par une douleur qui est la plupart du temps sans gravité. Toutefois, il figure parmi les motifs fréquents de consultation médicale. Tout le monde peut en souffrir sur une période plus ou moins longue. En principe, de simples remèdes de grand-mères peuvent suffire pour soulager la douleur et dissiper les symptômes. Dans des cas plus sévères, le mal de gorge nécessite l’avis du médecin.

 

Qui peut être touché par le mal de gorge ?

Diffus ou localisé aux amygdales, au pharynx ou au larynx, le mal de gorge peut être un symptôme plutôt qu’une maladie en soi. Il n’épargne aucune catégorie d’âge, mais les adolescents et les enfants sont les plus exposés. Cette pathologie est aussi fréquente chez les personnes qui souffrent d’allergies saisonnières aux pollens ou qui présentent des réactions allergiques à la poussière, aux moisissures ou aux animaux. Souvent, elle peut aussi apparaître chez les personnes ayant un système immunitaire affaibli, les personnes stressées ou fatiguées, les personnes ayant une mauvaise alimentation et les fumeurs.

 

Reconnaître les causes et les symptômes du mal de gorge

Un mal de gorge se manifeste par des picotements, des douleurs ou des sensations de brûlure qui sont parfois associés à une difficulté à parler ou à avaler. En fonction de la cause et de la localisation de l’infection, le mal de gorge peut être accompagné d’autres symptômes comme le pus dans la gorge, la fièvre, la congestion, l’écoulement nasal et la toux.

 

En principe, c’est une pathologie occasionnée par une infection virale. Il peut s’agir d’un virus banal, mais aussi une mononucléose (virus d’Epstein-Barr ou EBV), un herpès, la rougeole ou la varicelle. Ici, le mal de gorge peut s’accompagner de toux, d’éternuements ou d’obstruction nasale. En revanche, cette maladie peut aussi être causée par une infection bactérienne, notamment par des bactéries comme un streptocoque de type A, B ou C. Ainsi, elle s’accompagne souvent de fièvre et de gonflement de l’amygdale. Il faut savoir que ce type d’infection peut générer des complications comme un abcès autour des amygdales, une inflammation des reins ou encore un rhumatisme articulaire aigu.

 

En outre, le mal de gorge peut avoir des causes irritatives comme les allergies au pollen ou aux poils, l’air sec, la pollution, les irritants chimiques, le surmenage vocal ou le reflux gastro-œsophagien. 

 

Comment soigner un mal de gorge ?

En général, quelques mesures simples peuvent suffire pour soulager le mal de gorge. Il faut, par exemple boire suffisamment d’eau, gargariser avec un peu d’eau salée, prendre de l’acitaminophène et sucer des pastilles. Il peut aussi être nécessaire de reposer sa voix, de conserver une température ambiante d’environ 20 °C dans la pièce et de maintenir une humidité allant de 40 à 50 %. 

 

En revanche, dans certains cas, le mal de gorge nécessite des traitements qui ne visent en aucun cas à soigner la cause de la maladie, mais à procurer un soulagement à la personne qui en souffre. Il faut donc apporter un traitement à tous les symptômes. Pour calmer la fièvre et la douleur, une prise d’antalgiques comme le paracétamol est nécessaire. Si le mal de gorge est viral, il est aussi possible d’administrer des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Par ailleurs, pour apporter un soulagement local à la pathologie, il est recommandé de recourir à des pastilles à sucer, des bains de bouche, des collutoires avec des solutions antiseptiques qui sont disponibles en pharmacie.

 

Quel remède naturel contre le mal de gorge ?

Comme remède naturel, il est envisageable de boire à volonté du jus de cassis, plusieurs fois par jour. Ce fruit peut aussi être consommé en sirop à diluer dans un peu d’eau chaude. Il faut savoir que les baies de cassis sont très riches en vitamine C. Elles renferment également du tanin et un pigment bleu. À part cela, le patient peut aussi sucer des pastilles à base d’orme rouge. Il faut juste le laisser fondre dans la bouche et renouveler la prise en cas de besoin. Toutefois, ce remède est déconseillé aux femmes enceintes à cause de ses propriétés abortives.

 

Une infusion ou une décoction de racines séchées de réglisse est également recommandée pour soulager le mal de gorge. Elle est à prendre trois fois par jour, après les repas. Cette plante est dotée d’une action adoucissante. Concrètement, elle aide à calmer les irritations liées à l’inflammation des muqueuses. En outre, il est aussi possible de faire une inhalation de camomille allemande ou un gargarisme à l’eucalyptus.

 

Comment utiliser le miel pour un mal de gorge ?

Le miel est un aliment qui est reconnu pour ses nombreuses vertus antibactériennes, antiseptiques, antitussives et adoucissantes. En exerçant une action hypertonique et osmotique, il est capable d’accélérer la guérison d’un mal de gorge. En effet, ses principes actifs extraient l’eau des tissus enflammés pour atténuer l’enflure et la douleur. Pour ce faire, le miel peut être additionné dans du lait chaud ou être consommé en association avec le citron. Mélangé avec de l’eau, il est aussi possible d’en faire du gargarisme. 

 

Quand s’inquiéter d’un mal de gorge ?

Il est préférable de consulter un médecin si le mal de gorge s’accompagne de divers symptômes graves. On compte, entre autres, une respiration difficile, sifflante et bruyante, la présence de crachats rosés, des signes de déshydratation, des difficultés à avaler la salive, les aliments ou les boissons, des modifications de la voix ou une toux persistante plus d’une semaine. Se rapprocher du professionnel de la santé est aussi indispensable s’il y a une salivation excessive, un gonflement du cou ou de la langue, une difficulté à ouvrir la bouche, des éruptions cutanées et une fatigue persistante. La consultation du médecin doit se faire rapidement si le mal de gorge persiste plus de 3 jours, même après avoir commencé un traitement sans ordonnance. Il faut surtout être alerté si le mal de gorge s’accompagne d’une fièvre tenace et de taches blanches au fond de la gorge.

 

Découvrez les autres gammes pour traiter le mal de gorge

Mal de gorge : tous les médicaments
Les médicaments pour soigner l'angine
Tous les médicaments pour le mal de gorge
Utiliser l'homéopathie pour les maux de gorge
Mal à la gorge : tous les soins
Les différents soins pour le mal de gorge
Irritation de la gorge : tous les soins
Soigner le mal de gorge avec des pastilles
Le traitement d'une angine
Angine : tous les remèdes
Les différents soins pour traiter une angine

Traitement des maux de gorge avec les pastilles

Douleurs à la gorge : tous les soins pour y remédier
Soigner le mal de gorge
Les traitements adaptés pour le mal de gorge des femmes enceintes
Mal de gorge persistant : tous les remèdes
Traiter le mal de gorge