» » » Anti-inflammatoires : ibuprofène

Anti-inflammatoires : ibuprofène

Conseils santé

 

Les anti-inflammatoires soulagent les douleurs et font baisser les fièvres. Ce sont des produits médicamenteux qui soignent une inflammation. Cette dernière est une réaction biologique qui lutte contre une lésion ou une infection dans le corps.

 

L’organisme agit alors afin de contenir et éliminer les agents nocifs tout en commençant le processus de réparation des tissus endommagés.

 

La première étape de la réaction est la dilatation des vaisseaux sanguins au niveau du tissu affecté suivi d’une perte de leur perméabilité. La conséquence de celle-ci est un passage du plasma et des cellules immunitaires contenus dans le sang vers la zone infectée, qui engendre l’apparition de l’inflammation.

 

Ce phénomène est naturel et provoqué par des substances appelées médiateurs de l’inflammation. Ce sont entre autres les prostaglandines formées à partir de l’acide arachidonique grâce à l’action des cyclo-oxygénases (COX). C’est dans ce processus que les anti-inflammatoires entrent en jeu.

 

Les différents types d’anti-inflammatoires et leurs actions

 

Les médicaments anti-inflammatoires se subdivisent en 2 groupes : les stéroïdiens et les non stéroïdiens.

 

Dans le premier groupe se trouvent les corticoïdes qui agissent sur plusieurs niveaux métaboliques, dont celui du sucre, de l’eau et du sel dans l’organisme. Ces substances atténuent l’inflammation en évacuant l’eau et les sels présents dans les tissus. En même temps, ils inhibent une enzyme (phospholipase A2) responsable de la sécrétion de l’acide arachidonique.

 

Pour ce qui est des non stéroïdiens, ce sont des éléments chimiques acides tels que l’acétyl-salicylique dans l’Aspirine qui neutralisent l’action des COX et, par conséquent, des prostaglandines. Par ailleurs, ces derniers ont d’autres effets tels que la protection de la paroi de l’estomac et la limitation de la production d’acide chlorhydrique dans ce dernier. Il en découle ainsi des problèmes d'acidité gastrique et d’ulcères de l'estomac comme effet secondaire de ces médicaments non stéroïdiens.

Nombre de produits : 29
Nurofen 400mg - 12 comprimés enrobés
Produit en stock
5.40 €
Advilcaps 400mg - 14 capsules molles
Produit en stock
5.80 €
Spifen 200mg - 30 comprimés
Produit en stock
2.54 €
Nurofenflash 200mg - 12 comprimés pelliculés
Victime de son succès
3.99 €
Advilcaps 200mg - 16 capsules molles
Produit en stock
3.99 €
Advilmed 100mg - 30 comprimés enrobés
Produit en stock
2.67 €
Nurofentabs 200 mg - 12 comprimés orodispersibles
Victime de son succès
6.30 €
Nos marques - Anti-inflammatoires : ibuprofène

L'inflammation est un processus naturel de défense du corps en réponse à une infection, une blessure ou une maladie. Cependant, l'inflammation peut également causer de l'inconfort, de la douleur et des troubles.

 

Comprendre l'Inflammation et ses effets

  • Qu'est-ce que l'inflammation ?

L'inflammation est une réponse immunitaire complexe du corps à une agression. Elle implique la libération de substances chimiques, telles que les prostaglandines, qui provoquent une vasodilatation et une augmentation de l'afflux sanguin vers la zone touchée. Cela entraîne un gonflement, une rougeur et une chaleur.

 

L'inflammation peut se produire dans différentes parties du corps, notamment les articulations, les muscles, la peau et les organes internes. Elle peut être aiguë, se produisant rapidement et de manière intense, ou chronique, persistant pendant une longue période. Dans les deux cas, l'inflammation est une réponse naturelle du corps pour protéger et guérir les tissus endommagés.

  • Les causes courantes de l'inflammation

L'inflammation peut être causée par divers facteurs, tels que les infections, les blessures, les allergies, les maladies auto-immunes et même le stress chronique. Il est essentiel de comprendre la cause sous-jacente de l'inflammation afin de choisir le bon traitement.

Les infections, telles que les infections bactériennes ou virales, peuvent déclencher une réponse inflammatoire dans le corps. Lorsque les agents pathogènes envahissent le corps, le système immunitaire réagit en libérant des médiateurs inflammatoires pour combattre l'infection. Cela peut entraîner des symptômes tels que de la fièvre, des douleurs et des rougeurs.

 

Les blessures physiques, telles que les entorses, les fractures ou les brûlures, peuvent également provoquer une inflammation locale. Lorsque les tissus sont endommagés, les cellules immunitaires se déplacent vers la zone touchée pour éliminer les débris et favoriser la guérison. Cela peut entraîner un gonflement, une douleur et une sensibilité.

 

Les allergies sont une autre cause fréquente d'inflammation. Lorsque le système immunitaire réagit de manière excessive à des substances normalement inoffensives, telles que le pollen, les acariens ou certains aliments, il peut déclencher une réaction inflammatoire. Cela peut se manifester par des éternuements, des démangeaisons, des éruptions cutanées et des difficultés respiratoires.

 

Les maladies auto-immunes, telles que la polyarthrite rhumatoïde, le lupus ou la maladie de Crohn, sont caractérisées par une inflammation chronique. Dans ces conditions, le système immunitaire attaque par erreur les propres tissus du corps, provoquant une inflammation persistante. Cela peut entraîner des douleurs articulaires, des éruptions cutanées, des troubles digestifs et d'autres symptômes spécifiques à chaque maladie.

 

Le stress chronique peut également contribuer à l'inflammation. Lorsque nous sommes constamment exposés à des situations stressantes, notre corps produit des hormones de stress qui peuvent déclencher une réponse inflammatoire. Cela peut avoir un impact négatif sur notre santé globale et augmenter le risque de développer des maladies inflammatoires.

 

Les différents types de traitements anti-inflammatoires

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les AINS sont parmi les traitements anti-inflammatoires les plus couramment utilisés sans ordonnance. Ils agissent en inhibant la production de prostaglandines, réduisant ainsi l'inflammation et la douleur. Les AINS comprennent des médicaments tels que l'ibuprofène et le naproxène sodique. Il est important de respecter les doses recommandées et de lire attentivement les étiquettes pour éviter les effets secondaires indésirables.

 

Il convient de noter que les AINS peuvent être utilisés pour traiter une variété de conditions inflammatoires, telles que l'arthrite, les douleurs musculaires et les maux de tête. Cependant, ils ne sont pas recommandés pour une utilisation à long terme, car ils peuvent entraîner des effets indésirables tels que des ulcères d'estomac et des saignements gastro-intestinaux. Il est donc essentiel de consulter un professionnel de la santé avant de commencer un traitement à base d'AINS.

  • Les anti-inflammatoires naturels

En plus des médicaments, il existe également des options naturelles pour traiter l'inflammation. Les plantes et les herbes, telles que le curcuma, le gingembre et l'aloès vera, ont été utilisées depuis des siècles pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Ces remèdes naturels sont souvent considérés comme plus sûrs que les médicaments conventionnels, car ils ont moins d'effets secondaires.

 

Le curcuma, par exemple, contient un composé appelé curcumine, qui a démontré des propriétés anti-inflammatoires puissantes. Il peut être consommé sous forme de supplément ou ajouté aux plats pour bénéficier de ses effets bénéfiques. De même, le gingembre est connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et peut être consommé frais, en poudre ou sous forme de thé.

 

Cependant, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé avant d'utiliser ces remèdes naturels, car ils peuvent interférer avec d'autres médicaments ou avoir des effets indésirables. De plus, il est important de noter que les remèdes naturels peuvent ne pas convenir à tout le monde et que les résultats peuvent varier d'une personne à l'autre.

 

Comment choisir le bon traitement anti-inflammatoire

  • Considérations pour le choix d'un traitement

Lors du choix d'un traitement anti-inflammatoire sans ordonnance, il est important de prendre en compte plusieurs facteurs. Cela comprend la gravité de l'inflammation, la durée prévue du traitement, les éventuelles allergies et autres affections médicales. Si les symptômes persistent ou s'aggravent, il est recommandé de consulter un médecin.

 

Il est également important de noter que chaque personne peut réagir différemment aux traitements anti-inflammatoires. Ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. Il est donc essentiel de trouver le traitement qui convient le mieux à votre situation spécifique.

 

En général, les traitements anti-inflammatoires sans ordonnance sont disponibles sous forme de comprimés, de gels, de crèmes ou de lotions. Les comprimés sont généralement pris par voie orale, tandis que les gels, crèmes et lotions sont appliqués directement sur la peau. Le choix du mode d'administration dépendra de la localisation de l'inflammation et de vos préférences personnelles.

  • Précautions à prendre lors de l'utilisation de traitements anti-inflammatoires

Il est essentiel de respecter les doses recommandées et les instructions d'utilisation pour éviter les effets secondaires indésirables. Certains traitements anti-inflammatoires peuvent causer des problèmes gastro-intestinaux, tels que des ulcères d'estomac ou des saignements. De plus, les femmes enceintes, les personnes atteintes de troubles rénaux, hépatiques ou cardiaques, ainsi que celles prenant d'autres médicaments, doivent consulter un médecin avant d'utiliser un traitement anti-inflammatoire sans ordonnance.

 

Il est également important de noter que l'utilisation prolongée de certains traitements anti-inflammatoires peut entraîner des effets indésirables tels que des problèmes rénaux ou hépatiques. Il est donc recommandé de limiter la durée du traitement et de suivre les recommandations du fabricant.

 

Les avantages et les inconvénients des traitements anti-inflammatoires sans ordonnance

  • Les avantages des traitements sans ordonnance

Les traitements anti-inflammatoires sans ordonnance offrent plusieurs avantages. Ils sont facilement accessibles dans les pharmacies et les grandes surfaces, ce qui permet aux personnes d'obtenir un soulagement rapide de l'inflammation et de la douleur sans avoir à consulter un médecin. De plus, ces traitements sont souvent moins chers que les médicaments sur ordonnance.

  • Les risques et effets secondaires potentiels

Cependant, il est important de reconnaître qu'il existe des risques associés à l'utilisation de traitements anti-inflammatoires sans ordonnance. Certains de ces médicaments peuvent causer des effets secondaires indésirables, tels que des maux d'estomac, des éruptions cutanées, des maux de tête et des étourdissements. Il est donc essentiel de lire attentivement les étiquettes et de signaler tout effet indésirable à un professionnel de la santé.

 

Conseils pour une utilisation sûre et efficace des traitements anti-inflammatoires sans ordonnance

  • Comment utiliser correctement les traitements anti-inflammatoires

Pour une utilisation sûre et efficace, il est important de suivre les instructions d'utilisation fournies avec chaque produit. Il est recommandé de commencer par la dose minimale efficace et d'augmenter progressivement si nécessaire. Il est également préférable de prendre ces médicaments avec de la nourriture pour réduire le risque d'irritation gastro-intestinale.

  • Quand consulter un médecin ?

Si les symptômes persistent pendant une période prolongée, s'aggravent ou sont accompagnés d'autres problèmes de santé, il est important de consulter un médecin. Un professionnel de la santé pourra évaluer votre condition de manière approfondie et recommander le traitement approprié.

 

Pourquoi utiliser de l’ibuprofene ?

L’ibuprofène est un médicament agissant principalement en anti-inflammatoire. Il est prescrit pour tout ce qui est non seulement traitement de maladies inflammatoires : arthrose, d'entorses, de tendinites superficielles et de contusions diverses, mais aussi des douleurs et fièvres telles que dans le cas de l'arthrite chronique juvénile, la dysménorrhée et les migraines, les céphalées (voir également : Migralgine contre les maux de tête), des douleurs dentaires, de soulager les maux de la grippe, des règles douloureuses et différents maux.

 

L’ibuprofène est aussi un antalgique, un antipyrétique. Il agit en traitement symptomatique au long cours uniquement pour certaines arthroses invalidantes et douloureuses ainsi que pour les rhumatismes inflammatoires chroniques notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ou syndromes apparentés tels que le syndrome de Fiessinger Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique.

 

On utilise aussi l’ibuprofène pour des traitements symptomatiques de courte durée en cas de poussées aiguës de rhumatismes articulaires tels que péri-arthrites scapulo-humérales, tendinites, bursites ; d’arthroses, d’arthrites microcristallines, de lombalgies, de radiculalgies, d’affections aiguës post-traumatiques bénignes de l'appareil locomoteur.

 

Et dans les cas les plus banales, on peut aussi avoir recours à l’ibuprofène pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité légère à modérée et/ou des états fébriles. Il est également possible pour des fortes douleurs d'alterner de l'ibuprofène avec du paracétamol comme le Doliprane ou l'Efferalgan.

 

Comment utiliser l’ibuprofene ?

Le traitement à l’ibuprofène doit être de courte durée. L’ibuprofène peut aussi être utilisé pour traiter les rhinopharyngites quand il est pris en complément avec de la pseudoéphédrine. Et quand on associe l’ibuprofène avec du lévomenthol, le traitement peut agir sur des douleurs post-traumatiques bénignes, des œdèmes post-traumatiques, des entorses et des contusions.

 

Quand on prend l’ibuprofène en comprimés, l’idéal est de les prendre au cours d’un repas. Les prises doivent être systématiques pour éviter les oscillations de douleur ou de fièvre et doivent être espacées d’au moins 6 heures. Le dosage à prendre dépend du type de traitement (rhumatologique, cas de dysménorrhée, etc.). En cas de fragilité au niveau de l'estomac, il sera conseillé d'associer l'ibuprofene avec de l'Oméprazole (1 gélule par jour).

 

En cas d’usage sans ordonnance, il est essentiel d’appliquer certaines précautions avant de s’en servir.

 

 

Afin d’éviter le recours aux médicaments anti-inflammatoires, préférez les produits bios tels que les fruits et les légumes. Ces derniers contiennent une énorme quantité de vitamines et de minéraux. Ainsi, vous pouvez les consommer sans modération. Pour plus d’efficacité, sélectionnez les fruits et légumes bien colorés.

 

Une forte pigmentation de la couleur signifie une forte teneur en antioxydants. Ces éléments sont connus pour leurs propriétés neutralisant les effets négatifs des radicaux libres.

 

 

Quels médicaments peut-on acheter sans ordonnance contre la douleur et la fièvre ?

On peut acheter plusieurs médicaments sans ordonnance pour soulager la douleur musculaire, la douleur articulaire et la fièvre. Voici quelques-uns des médicaments couramment disponibles en vente libre pour ces symptômes, notamment :