» » » Qu'est-ce qu'un anti inflammatoire non stéroidien ?

Qu'est-ce qu'un anti inflammatoire non stéroidien ?


 

Dans le monde pharmaceutique, on classe les médicaments anti-inflammatoires en 2 grandes catégories. Il y a les anti-inflammatoires stéroïdiens, que l’on appelle aussi « corticoïdes » ; et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Les AINS sont ce qui nous intéresse dans cet article. Qu’est-ce qui les différencie ? Dans quels cas les prendre ? Quels sont leurs effets secondaires ?

 


 

anti-inflammatoire

Qu’est-ce qu’un anti-inflammatoire non stéroïdien ?

Les AINS sont, comme leur nom l’indique, des médicaments anti-inflammatoires. Ils sont généralement indiqués pour soigner les douleurs et les inflammations.

 

Les AINS sont utilisés pour un traitement symptomatique. Cela dit, ils n’agissent pas sur la cause de la douleur ou de l’inflammation. Souvent cette origine nécessite un traitement à part.

 

Nombreux parmi ces médicaments font partie des anti-inflammatoires sans ordonnance. L’ibuprofène et l’aspirine sont par exemple des AINS en vente libre, et sont même classés parmi les médicaments les plus vendus quodiennement.

 

Il existe toutefois des AINS qui ne sont fournis que sur ordonnance. Ce sont des anti-inflammatoires puissants dont les effets produisent plus de résultats que ceux en vente libre.

 

Mécanisme d’action des anti-inflammatoires non stéroïdiens

Bien que leurs structures chimiques varient d’un médicament à un autre, les anti-inflammatoires non stéroïdiens ont un mécanisme d’action commun sur l’organisme. Tous peuvent réduire la température en cas de fièvre, lutter contre l’inflammation et apaiser la douleur.

 

Les AINS ont pour rôle de bloquer la cyclooxygénase, une enzyme plus connue sous le nom de COX. Cette dernière est un élément majeur inclus dans la formation de la prostaglandine. Pour information, il s’agit d’un composé impliqué dans la réponse inflammatoire du corps. En résumé, les AINS empêchent donc la création de la prostaglandine pour ainsi réduire l’inflammation.

 

aspirine

 

Ce blocage de la COX permet aussi de lutter contre la coagulation. C’est pour cela que certains types d’AINS, comme l’aspirine, ont une propriété anticoagulante. D’ailleurs, ce médicament est parfois utilisé pour prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

 

Indications des anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont principalement indiqués dans 3 grands types des symptômes, à savoir la fièvre, l’inflammation et la douleur.

  • Contre l’inflammation

En bloquant la formation de la prostaglandine, les AINS luttent efficacement contre les inflammations. Ces dernières se développent souvent suite à une blessure, une infection, un traumatisme ou une intervention chirurgicale. Généralement, les inflammations se manifestent par des signes tels qu’une rougeur, de la chaleur, un gonflement ou de la douleur. 

  • Contre la douleur

mal au dos anti inflammatoire

 

Outre leur capacité anti-inflammatoire, les AINS disposent aussi d’une vertu antalgique. Cela leur permet de soulager les douleurs telles que :

À noter qu’il existe aussi des types d’AINS qui sont utilisés en tant qu’anti-inflammatoires pour chiens et anti-inflammatoires pour chats. Dans ce cas, ces médicaments sont indiqués pour traiter les douleurs et les inflammations chez les animaux.

  • Contre la fièvre

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens disposent aussi d’une propriété antipyrétique, c’est-à-dire qui diminue la fièvre. C’est pour cette raison qu’ils sont parfois utilisés lors des rhumes et des grippes. Il est toutefois à préciser que dans ces circonstances, les médicaments n’agissent pas sur le virus responsable des maladies.

 

rhume et grippe

 

Précautions et contrindications des anti-inflammatoires non stéroïdiens

  • La prise des anti-inflammatoires non stéroïdiens peut provoquer de nombreux effets secondaires, le dosage doit donc être le plus faible possible. Par ailleurs, ces médicaments ne doivent être pris que vraiment en cas de nécessité.
  • L’usage à long terme de ces dispositifs pharmaceutiques vous expose à un risque élevé d’apparition d’effets secondaires.
  • La consommation excessive d’alcool pendant le traitement avec un anti-inflammatoire non stéroïdien peut entrainer des irritations de l’intestin. Cela pourrait aussi être la source d’un saignement de l’estomac.
  • Les AINS peuvent interagir avec d’autres types de médicaments. Informez donc votre médecin ou votre pharmacien si vous suivez n’importe quel autre traitement.
  • Comme chaque anti-inflammatoire non stéroïdien est différent, vous devez toujours lire la notice pour connaitre la posologie qui vous correspond.

La prise des AINS est déconseillée chez les personnes suivantes :

  • celles qui sont allergiques aux AINS ;
  • celles souffrant de l’asthme ;
  • celles atteintes d’une maladie cardiaque.

Effets secondaires des anti-inflammatoires non stéroïdiens

Il est à préciser que les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont plus susceptibles d’entrainer des effets secondaires lorsqu’ils sont pris à forte dose et à long terme.

 

Les effets secondaires fréquents

Les effets indésirables des AINS les plus fréquents sont généralement supposés comme étant légers. Les manifestations les plus rapportées sont :

  • une ingestion ; mal à la tête
  • de petits troubles intestinaux ;
  • des maux de tête ;
  • des vertiges ;
  • une somnolence.
  • Les effets secondaires rares

Voici les effets secondaires liés aux AINS et qui surviennent rarement :

  • de la rétention d’eau ;
  • des problèmes de foie ;
  • une atteinte rénale ;
  • des troubles cardiovasculaires.
  • Les problèmes cardiovasculaires liés aux AINS

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ont tendance à augmenter la tension artérielle. En effet, ces médicaments agissent sur les reins, affaiblissant ainsi leur fonction. Cela pourrait être la source de l’augmentation de la pression artérielle. Et à la longue, cela peut finir par provoquer des lésions rénales.

 

Certains de ces dispositifs médicaux augmentent d’ailleurs les risques de crises cardiaques et des accidents vasculaires.

  • Les problèmes gastro-intestinaux liés aux AINS

Utilisés à long terme, les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent provoquer des ulcères gastroduodénaux qui sont des lésions dans l’intestin. En plus de cela, ces médicaments exposent l’estomac aux effets de l’acide. Rappelons que la prise des AINS entraine une inhibition de la création de prostaglandine. Or, cette substance aide l’estomac à produire du mucus pour se protéger.

 

Des alternatives aux anti-inflammatoires non stéroïdiens

Comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent provoquer de nombreux effets secondaires, il est parfois envisageable de les remplacer par un anti-inflammatoire naturel. Le curcuma est, par exemple, une bonne plante anti-inflammatoire que vous pouvez utiliser contre l’inflammation articulaire. Il renferme des curcumines, des molécules qui agissent particulièrement dans le processus de l’inflammation.

 

douleurs articulaires

 

Il est également possible de diminuer l’inflammation en prenant une alimentation anti-inflammatoire. Pour ce faire, vous devez enrichir l’apport en protéine végétale et réduire les protéines animales dans votre corps. Les aliments riches en protéines végétales sont les tofus, le soja, les tofinelles, etc.

 

En savoir plus sur les médicaments anti-inflammatoires :

Qu'est-ce qu'un anti inflammatoire non stéroidien ? 

Qu'est-ce qu'un anti inflammatoire stéroidien ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.