Ortie

Dexsil Curcuflex - bouteille de 1 L
Produit en stock
33.60 €
Floradix fer + plantes Salus - 84 comprimés
Victime de son succès
13.60 €
Floradix fer + plantes Salus - flacon 500 ml
Victime de son succès
23.14 €
Granions prostate - boite de 40 gélules
Produit en stock
21.21 €
Dexsil original silicium organique buvable - 1 litre
Victime de son succès
25.27 €
Ergyphytum Nutergia - flacon de 250 ml
Victime de son succès
15.30 €
Siléo fort confort articulaire - flacon de 1 litre
Victime de son succès
20.90 €

La cuisine d’ortie

L’ortie peut être cuisinée selon plusieurs façons.

 

Pour une boisson amincissante, utilisez l’ortie en combinaison avec la menthe et le maté. Faites bouillir la menthe et l’ortie dans 1 litre d’eau. À l’ébullition, ajoutez du citron et du maté et laissez l’infusion pendant 20 minutes

.

Pour une soupe de carottes aux orties, il est préconisé de faire bouillir de la carcasse de poulet. À l’ébullition, versez des carottes découpées en cubes avec les feuilles d’orties. Laissez agir pendant 25 minutes et servez la soupe chaude.

 

Pour une boisson à base d’ortie, vous pouvez mixer les feuilles avec du céleri, de la betterave et du citron.

L’avantage avec l’ortie est qu’il est possible de l’utiliser dans plusieurs recettes. Elle s’avère être aussi un substitut de nombreux aliments comme la salade ou les épinards.

Indications de l’ortie dans le domaine médical

Ses bénéfices sur l’organisme

L’ortie va équilibrer les fonctions de l’organisme : elle aide le corps à garder la bonne température, à favoriser les régénérations cellulaires…

 

Elle est aussi un aliment régulateur d’acide (alcalin), ce qui permet au corps d’avoir un équilibre acido-basique stable. C’est cette propriété qui lui procure des effets antioxydants, car elle va aider le corps à éliminer les excès d’acide.

 

Les personnes qui souffrent de carences en vitamines ou en calcium peuvent bénéficier des effets très nourrissants de l’ortie. D’ailleurs, elle est souvent associée à la spiruline et à la gelée royale pour compenser ces carences.

 

L’ortie est aussi utilisée pour favoriser la croissance osseuse chez les enfants et les adolescents. Pour cela, il faut enrichir le régime de l’enfant en ortie en ajoutant de la spiruline et du goji dans l’alimentation.

 

Les femmes allaitantes sont aussi conseillées d’ajouter de l’ortie dans leur alimentation. En effet, l’ortie est une plante galactogène. Elle va donc favoriser la montée du lait chez la femme. Il est possible de l’associer avec la spiruline et le fenugrec pour optimiser la richesse nutritionnelle du lait maternel.

 

Les personnes qui veulent perdre du poids en adoptant un régime léger sont invitées à utiliser l’ortie. Grâce à sa richesse nutritionnelle, cette plante apporte tous les nutriments nécessaires tout en étant très peu calorique.

 

Grâce à un apport élevé en protéine, l’ortie favorise la prise de masse sèche. Les personnes qui veulent se muscler peuvent ajouter l’ortie dans leur régime pour varier les sources de protéines.

 

L’ortie permet d’apaiser l’anxiété, le stress et lutter contre le surmenage. Elle est souvent associée à la rhodiola pour cela. De plus, elle peut être utilisée pour traiter les insomnies.

 

Les femmes qui souffrent de règles douloureuses ou règles abondantes feront appel à l’ortie pour calmer ces douleurs. D’ailleurs, elle aide la femme à lutter contre les troubles de la santé liés au passage à la ménopause. En effet, cette plante est un puissant régulateur hormonal.

 

L’ortie est également utilisée pour lutter contre les symptômes liés au sevrage. Ces symptômes apparaissent à l’arrêt d’une dépendance à l’alcool, aux cigarettes ou autres produits.

 

Ses bénéfices pour le physique

L’ortie est un bon stimulant endocrinien global. Elle va donc favoriser la sécrétion d’hormones comme la testostérone ou l’œstrogène.

 

Les personnes qui souffrent de burn-out ou de convalescence peuvent bénéficier des effets bénéfiques de l’ortie. De même pour les personnes qui sont en convalescence. Elle est souvent associée au ginseng.

Cette plante est aussi utilisée dans le traitement de la fatigue intellectuelle et physique. Elle est souvent associée au rhodiola pour cela. Certains cas de fatigues sont liés au stress et l’ortie s’avère être un très bon remède pour ces problèmes.

 

L’ortie peut être utilisée dans le cadre d’un traitement de la dépression ou de la déprime. Bien évidemment, le patient doit déjà suivre une thérapie pour le problème. Elle sera associée au millepertuis pour cela.

Ses graines et ses feuilles favorisent aussi le bon fonctionnement de la thyroïde, de la parathyroïde, de l’hyperthyroïdie et l’hypothyroïdie.

 

Les graines d’ortie favorisent aussi le bon fonctionnement et la tonicité des glandes surrénales qui vont réguler la sécrétion de certaines hormones comme le cortisol. Cette hormone est responsable du stress et de l’anxiété.

 

Pour les sportifs, l’utilisation de l’ortie dans le régime alimentaire permet d’augmenter considérablement la résistance physique. Elle va, en effet, améliorer l’endurance de la personne. Son association avec le maca, la spiruline et le tribut permet d’optimiser la performance physique.

 

L’ortie est aussi dotée de propriétés aphrodisiaques. Son utilisation avec le ginseng va de ce fait booster la libido. De plus, elle va favoriser la fertilité en augmentant la qualité et la quantité de spermatozoïdes chez l’homme. Associée avec le tribut, l’ortie permet aussi d’optimiser la quantité de testostérone dans le sang.

Ortie pour protéger l’organisme

Grâce à ses propriétés antianémiques, l’ortie est un antianémique efficace. Certaines formes d’anémie sont liées directement à une carence en fer dans l’organisme. L’adoption d’un régime à base d’ortie pour compenser la carence permet de prévenir cette maladie.

 

L’anémie peut aussi être utilisée pour prévenir les allergies. Bien qu’elle ne soit pas un antihistaminique proprement dit, elle va augmenter la résistance de l’organisme aux substances allergènes. Elle est souvent associée au curcuma, au gingembre et au poivre noir pour cela.

 

L’ortie est également utilisée pour combattre les toxines et polluants dans l’organisme. Ses propriétés détoxifiant permettent de les éliminer facilement.

 

Certains médecins conseillent aussi l’utilisation de l’ortie pour prévenir le cancer. Elle est associée au curcuma et au gingembre dans le cadre de cette prévention.

 

L’ortie peut aussi être utilisée pour protéger les poumons de certaines infections ORL. Il est aussi possible de suivre un régime à base d’ortie pour nettoyer et détoxifier les poumons quand on arrête de fumer. De plus, elle aide l’organisme à lutter contre la tuberculose. Elle est associée au thym et au curcuma pour cela. Grâce à ses propriétés expectorantes, cette plante contribue à l’évacuation des mucus de l’organisme.

 

En améliorant la qualité des globules rouges grâces à un taux de fer élevé, l’ortie permet de lutter contre les hémorragies et l’hémophilie. Elle sera aussi utilisée pour arrêter les saignements du nez et lutter contre les règles abondantes en favorisant la coagulation du sang.

 

Un régime à base d’ortie est également susceptible de prévenir les affections du système digestif. En effet, certains microbes et bactéries qui sont stockés dans le système digestif peuvent causer de petites affections s’aggravant assez vite. Par exemple, elle traitera facilement les diarrhées infectieuses en éliminant et en évacuant les microbes ainsi que les bactéries.

 

Elle peut aussi réguler la tension artérielle de l’organisme. Elle va ainsi lutter contre l’hypertension et l’hypotension.

 

L’ortie peut aussi favoriser la régénération des tissus du corps. En étant très riche en acide aminé (et donc en protéine), elle va aider la régénération des cellules.

 

Elle va aussi booster le système immunitaire pour lutter contre certaines maladies. Elle est associée au gingembre pour cela.

 

Bénéfices sur les organes

Les racines de l’ortie traitent les affections de la prostate comme l’hypertrophie bénigne et les gonflements. Cette plante peut aussi traiter les troubles de la miction d’origine prostatique. Elle est associée avec le tribut pour cela.

 

Les personnes qui souffrent d’insuffisance rénale peuvent aussi utiliser l’ortie pendant le traitement pour accélérer le processus de guérison. Elle va aussi régénérer la sphère rénale et surrénale. Pour cela, l’ortie est associée aux tribus, au ginseng et au rhodiola.

 

L’ortie permet aussi de traiter les infections urinaires en éliminant les bactéries et les microbes responsables. À cet effet, elle est associée au citron, aux canneberges, à l’acérola et à l’échinacée.

 

Elle peut aussi être utilisée pour traiter les troubles urinaires comme la difficulté à se retenir. Les enfants qui font pipi au lit suivront un traitement à base d’ortie.

 

L’ortie va améliorer le fonctionnement de l’estomac en régulant l’acidité gastrique et en diminuant les brûlures de l’estomac. Ces propriétés vont prévenir les affections comme les ulcères gastriques ou intestinales.

Elle peut aussi être utilisée pour traiter les troubles hépatiques et les troubles de la rate.

 

L’ortie traite efficacement le syndrome de l’intestin irritable et améliore l’imperméabilité intestinale. Pour cela, elle est associée au curcuma, au gingembre, à l’aloe vera et à la cannelle.

 

La maladie de Crohn peut avoir des symptômes légers, mais peut s’aggraver en un rien de temps. L’utilisation de l’ortie permet de prévenir cette maladie, mais aussi de la traiter. Pour ce traitement, elle est associée au curcuma, au gingembre et au poivre noir.

 

L’utilisation de l’ortie au quotidien contribue au nettoyage du colon. Elle va enlever les toxines de l’organisme en causant une petite diarrhée qui va contribuer au nettoyage du colon.

 

Les racines et les feuilles de l’ortie seront intégrées dans le traitement des inflammations de la vésicule biliaire.

Autres bénéfices de l’ortie

L’ortie permet de prévenir et de lutter contre la chute et les pertes de cheveux. En usage interne ou externe, elle peut même ralentir le développement de la calvitie. Pour cela, elle est associée aux spirulines et à l’aloe vera.

 

Elle est également utilisée comme composant principal de shampooing. Ce shampooing va redonner une couleur vive et rendre l’éclat de vos cheveux. Pour les bruns qui commencent à avoir des cheveux blancs, l’ortie favorisera l’augmentation de la pigmentation sombre.

 

Sa haute teneur en protéine va aussi renforcer les os, la peau, les cheveux et les ongles. De plus, elle va accélérer le processus de régénération en cas de coupure. Elle peut être associée aux spirulines et aux chlorellas.

 

Cette plante peut aussi soigner les infections cutanées comme l’eczéma, surtout celui qui est causé par le stress. Il en est de même pour le traitement de l’urticaire.

 

En application cutanée, les crèmes à base d’ortie sont utilisées pour lutter contre les acnés, les mycoses et autres problèmes de la peau.

 

L’ortie prend en charge les plaies ouvertes en accélérant la guérison et en luttant contre les infections bactériennes et les inflammations.

 

Cette plante peut aussi lutter contre les formations de caries dentaires. Pour cela, des dentifrices à base d’ortie existent déjà.

Les propriétés anti-inflammatoires de l’ortie

Toutes les parties de l’ortie (racine, feuilles, graines) possèdent des propriétés anti-inflammatoires générales.

Ainsi, elle est sollicitée dans le traitement des inflammations de l’articulation ainsi que des douleurs liées au rhumatisme comme l’arthrose.

 

L’ortie prend également en charge le traitement des autres douleurs des articulations comme les sciatiques, les gouttes et aussi le lumbago. Pour cela, elle est associée au harpagophytum.

 

Elle améliore également la circulation sanguine et fluidifie le sang. L’ortie sera très utile pour les personnes qui souffrent de jambes lourdes à la fin de la journée. De plus, elle traite efficacement les varices.

 

En association avec le maca et la chlorella, l’ortie traite la fragilité osseuse et l’ostéoporose. Il en est de même pour le rachitisme et la décalcification. Ces propriétés sont dues aux teneurs élevées en calcium de la plante. De plus, elle accélère la guérison des fractures et des blessures en favorisant la régénération cellulaire.

Préparation de l’ortie

Pour les feuilles, il est possible de les utiliser en salade, en mets, en jus ou en infusion. Au contact de la chaleur et de l’acide, la plante perd ses propriétés urticantes et ne peut plus ainsi causer des irritations. Pourtant, il faut veiller à cueillir les feuilles vertes, car ce sont celles qui sont les plus riches en vitamines. Comme l’ortie perd aussi une bonne partie de ces atouts pendant la cuisson, il est possible de n’ajouter les feuilles qu’à la fin de la cuisson. De plus, ces feuilles peuvent être mangées crues (veillez à bien les laver).

 

Pour les graines, vous pouvez cueillir dans votre jardin ou acheter dans des boutiques spécialisées. Les graines d’orties sont également utilisées en pâtisserie. Il est aussi possible de les mélanger dans une cuillère à café de miel, à prendre au matin et avant de dormir.

 

Des gélules d’orties sont aussi disponibles en parapharmacie. Ces gélules sont plus concentrées en minéraux et oligoéléments, mais sont plus coûteuses. Pourtant, ce sont de bonnes alternatives pour varier la consommation d’ortie.

Comment cueillir les orties ?

Pour ne pas se piquer, il vaut mieux toujours porter des gants épais. Si vous n’en avez pas, il faut faire très attention à bien saisir la plante à la base. Il est aussi possible d’utiliser une pelle si vous voulez les cueillir avec la racine.

 

Il est préférable de cueillir les orties du printemps. En effet, c’est à cette période que les feuilles sont les plus vertes et ainsi, les plus riches en minéraux et en oligoéléments. Elles se conservent aussi très bien dans le réfrigérateur avec les autres légumes.

 

Effets secondaires et contre-indications de l’ortie

L’ortie ne présente pas de contre-indications. Pourtant, si vous suivez un traitement en parallèle, il est préférable d’en parler à votre médecin.

 

À part les inflammations et irritations à cause des urticaires, l’ortie ne présente pas non plus d’effets secondaires.

Principe actif — Ortie

L’ortie est une plante qu’on retrouve généralement partout comme dans le jardin, derrière la maison… On la reconnaît facilement avec ses feuilles vertes et dentelées et parfois des grappes de fleurs vertes. Les plus sensibles reconnaissent surtout les orties comme étant une plante allergisante qui cause des irritations après l’avoir touché. Pourtant, l’ortie est très utilisée comme étant des remèdes à de nombreuses maladies. De plus, on peut aussi la trouver en cuisine, car c’est une plante très riche en protéine.

 

Présentation de l’ortie

Les orties sont des plantes herbacées avec des feuilles symétriques et dentées, à stipules libres avec des limbes en forme d’hélices. Ces plantes portent de petites piques qu’on appelle urticants. Ces derniers peuvent facilement se tordre au contact avec la peau, mais vont sécréter un liquide très irritant pour la peau.

 

L’ortie fait partie du règne de plantae, dans la classe des magnoliopsida, de l’ordre des urticales et de la famille des urticacées. C’est aussi une plante dioïque, c’est-à-dire qu’elle est unisexuée et sa reproduction nécessite 2 pieds.

 

Les poils urticants de l’ortie peuvent causer des irritations allergiques chez les plus sensibles. En effet, ces poils contiennent de l’acétylcholine, de la sérotonine et de l’histamine. C’est cette dernière qui va déclencher des réactions allergiques chez l’individu.

 

Historique de l’utilisation de l’Ortie

L’ortie est reconnue dans l’ancienne civilisation grecque ou romaine comme étant l’alkalyphe. Elle a été utilisée pour traiter les troubles ORL, l’arthrite et la tuberculose. On l’utilisait même pour faire pousser les cheveux.

 

En Angleterre, l’ortie est utilisée au XVIIe siècle pour traiter les troubles ORL et les maladies des vaisseaux sanguins. On l’utilisait aussi en infusion avec des plantes comme le pissenlit pour profiter de ses nombreux bénéfiques. En Inde, cette plante a été utilisée pour traiter les cas d’hémorragies et les infections dermatologiques. En Amérique, l’ortie a été utilisée comme antalgique pour traiter les douleurs liées au rhumatisme ou à l’accouchement. Au Maroc, elle a été utilisée pour traiter l’hypertension artérielle.

C’est la partie visible de la plante qui a été la plus utilisée. C’est à la fin du XXe siècle que la racine de l’ortie a été reconnue pour traiter l’hypertrophie de la prostate.

Utilisation de l’ortie

L’ortie comme fertilisant

Le purin d’ortie est utilisé en agriculture comme fertilisant. Ce purin est obtenu après le traitement des feuilles d’orties. Le purin d’ortie est utilisé comme :

  • Fongicide qui va détruire les champignons parasites,

  • Insecticide pour lutter contre les insectes nuisibles.

Il est aussi prouvé que son utilisation permet le développement des végétaux en agissant comme fertilisant. En effet, le purin d’ortie n’a pas d’effet aux végétaux, mais au sol uniquement.

L’ortie comme matières premières

L’ortie est aussi utilisée dans le domaine industriel. En effet, les fibres d’orties sont utilisées en textile. Ces fibres vont permettre la fabrication de toiles et de cordes de qualité.

L’ortie comme fourragère

L’ortie est une fourragère de premier ordre. Les feuilles perdent leurs propriétés urticantes quand elles sont sèches. En étant très riche en protéine, l’ortie sert de fourragères pour les volailles. On peut aussi la donner à certains bétails.

L’ortie en alimentation

L’ortie peut être utilisée en cuisine, car c’est une plante comestible. En effet, cette plante contient beaucoup d’acides aminés (même des acides aminés essentiels). C’est donc une très bonne source de protéine. D’ailleurs, on l’utilise en soupe, en infusion, en salade et dans d’autres mets.

L’ortie dans le domaine médical

L’ortie est utilisée comme étant une plante détox. Elle aide le corps à éliminer les toxines et les mauvaises graisses.

 

Elle est aussi utilisée comme antianémique pour améliorer la qualité des globules rouges. Sa haute teneur en fer et en vitamine ainsi que d’autres oligoéléments va favoriser l’amélioration considérable de l’état de santé du patient.

 

Cette plante possède aussi d’autres effets bénéfiques pour la santé comme anti-inflammatoire, antioxydante et bien beaucoup d’autres.

 

Valeur nutritionnelle de l’ortie :

Valeurs nutritionnelles pour 100 g de feuilles d’ortie fraîches

Valeur énergétique

82 kcal

Eau

80 g

Protéines

8 g

Lipides

1 g

Glucides

9 g

Vitamine C

333 mg

Calcium

630 mg

Fer

7,8 g

 

Une plante riche en protéine

Pour 100 g de feuilles d’ortie fraîches, on obtient 8 g de protéines. Elle peut apporter plus de 18 acides aminés, dont 8 acides aminés essentiels (que le corps ne peut pas synthétiser). On peut par exemple trouver de la leucine, un acide aminé très sollicité pour la construction de la masse musculaire maigre. En effet, les acides aminés sont utilisés par le corps pour la synthèse des protéines.

Une plante riche en fer

Pour 100 g de feuilles d’orties fraîches, on peut obtenir 7,8 g de fer, une quantité très élevée par rapport aux viandes et aux foies d’agneau. Les personnes qui veulent suivre un régime végétarien pourront adopter facilement l’ortie tout en évitant de tomber dans la carence.

Une plante riche en antioxydant

L’ortie est une plante très riche en flavonoïdes, un antioxydant efficace. Elle permet donc de renforcer les défenses immunitaires de l’organisme et de lutter ainsi contre les infections et les maladies.

Les autres composants

L’ortie est aussi une très bonne source de vitamines (B2, B5, B9, C et K), de magnésium et de silice. Cette plante contient aussi 4 fois plus de calcium que les produits laitiers.