» » » Mycose vaginale

Mycose vaginale (Troubles féminins)

Conseils santé

les mycoses (symptomes, causes et traitements)

 

La mycose vaginale ou vaginite candidosique est une infection induite, le plus souvent par une levure : Candida Albicans. C'est une pathologie très fréquente : 75% des femmes auront au moins un épisode dans leur vie. Une mycose vaginale peut être sujette aux récidives selon différents facteurs tels que la prise d'antibiotiques, la grossesse, la période prémenstruelle ou encore de mauvaises règles d'hygiène.


Les symptômes de la mycose vaginale sont les suivants : 

  • Irritation vulvovaginale
  • Purit vulvaire intense
  • Ecoulement vaginal blanchâtre, laiteux avec grumeaux
  • Brûlures en fin de miction

Il sera nécessaire d'appeler un médecin en cas de fièvre, frissons ou douleurs pelviennes, de pertes jaunes, verdâtres ou malodorantes et en cas de grossesse.


En cas de mycose vaginale, la première action à mener est de prendre un ovule antifongique pendant 3 jours. Il est conseillé d'appliquer l'ovule le soir au coucher, sinon l'appliquer en position allongée et rester allongé pendant 5 à 10 minutes. Pendant les règles, il ne faudra pas interrompre le traitement et éviter le port de tampons, ou alors utiliser Florgynal tampons (présence de probiotiques). 


Pour la toilette intime, privilégiez les savons alcalins, comme Hydralin Gyn ou Saforelle. 


En cas de démangeaisons externes, il est possible d'utiliser un antifongique en crème comme Mycoapaisyl ou Mycosédermyl, en faisant 2 applications par jour pendant 1 semaine. 


Pour prévenir les récidives de mycose vaginale, il est indispensable de restaurer la flore vaginale. On conseillera chez les personnes sujettes aux mycoses vaginales et chez lesquelles aucune anomalie n'a été constatée après un examen médical des probiotiques en ovule pendant 1 semaine ou des probiotiques par voie orale comme Femibion flore intime pendant 1 mois.


Le saviez vous ? Pour éviter les récidives de mycoses, il est recommandé d'utiliser quotidiennement pour la toilette intime un savon au pH physiologique comme Hydralin Apaisa, ou Rogé Cavaillès intime. Il est également important de bien sécher les muqueuses après la douche, le bain ou la piscine, avec un linge propre, de changer régulièrement de protège-slip ou de serviette hygiénique. Porter des sous-vêtements en coton. Eviter de porter des pantalons trop serrés. 
 

Mycose vaginale

La mycose vaginale et ses symptômes

Les infections vaginales, comme les mycoses, sont très fréquentes chez les femmes. Elles sont surtout dues à la prolifération de champignons, dont la plus courante est le Candida albicans. Ces derniers sont normalement en petit nombre dans le vagin. Leur transmission s'effectue au cours et en dehors des rapports sexuels.

 

Les symptômes d'une mycose ou candidose vaginale sont l'irritation à l'entrée du vagin, des démangeaisons, des brûlures vaginales, des douleurs lors de contacts sexuels et à la miction, la vulve enflammée et rougeoyante luisante ou vernissée, ainsi que des pertes vaginales gluantes et blanches. 

 

Traitement médical

Des capsules ou des comprimés pris par voie orale sont utilisés pour le traitement systémique de la mycose vaginale. Ces médicaments antifongiques passent par le flux sanguin et agissent sur les muqueuses pour éliminer les champignons.

 

Les femmes souffrant d'infection vaginale peuvent également recourir à un traitement local, via des ovules vaginaux. Ces derniers seront appliqués le soir, y compris pendant les règles. Le médecin prescrira un traitement monodose, de courte durée ou d’un seul ovule. Par ailleurs, une crème ou une lotion à appliquer sur la peau et les muqueuses externes favorisera l'élimination des mycoses.  

 

Il est important d'effectuer le traitement du partenaire présentant des symptômes de mycoses, afin d'anticiper les récidives. Chez les femmes enceintes, un traitement moins concentré, s’étalant sur une période plus longue, est le mieux adapté.