Toutes nos peluches bouillottes Biosynex Disney de lot 20220730, quel que soit le modèle, font l’objet d’un rappel en raison d’un risque de brûlure et d’incendie. Merci de nous contacter pour la reprise et le remboursement des produits ou de contacter la société Biosynex par mail à l’adresse suivante : [email protected] »

Mycose génitale : tous les traitements contre la mycose vaginale

Monazol ovule - boîte de 2 ovules
Produit en stock
8.50 €
Taïdo Femiflor Elerté - boîte de 30 gélules
Victime de son succès
12.99 €
Gynopura Gé 1% crème - tube de 30 g
Victime de son succès
2.95 €
Crème Fluide Aginax Biogyne - tube de 30 ml
Victime de son succès
6.50 €
Fazol crème - tube de 30 g
Produit en stock
4.55 €
MycoHydralin 500 mg - boite de 1 comprimé vaginal
Victime de son succès
7.90 €
Monazol ovule - boîte de 1 ovule
Produit en stock
4.04 €
Monazol 2% crème - tube de 15 g
Produit en stock
3.70 €
Lomexin 2% crème - tube de 30 g
Produit en stock
5.56 €
Gel Vaginal Replens - boite de 8 doses
Produit en stock
15.43 €
MycoHydralin 200mg - 3 comprimés vaginaux
Produit en stock
7.50 €
Myleugyne creme 1% - tube de 30 g
Produit en stock
3.98 €
Lomexin 2% crème - tube de 15 g
Produit en stock
2.98 €
Ovule Vaginal Polybactum Effik - boîte de 9 ovules
Victime de son succès
26.37 €
Myleugyne L.P. 150 mg - 1 ovule vaginale
Produit en stock
3.25 €
Ovule vaginal Polybactum - 3 ovules
Victime de son succès
15.04 €

La mycose génitale est une pathologie souvent bénigne. Connues également sous le nom de « candidose », elles sont néanmoins difficiles à vivre. Il convient d’en déterminer les causes pour trouver les bons traitements et éviter les récidives. 

 

Comment reconnaître les mycoses vaginales ?

Les brûlures et démangeaisons localisées au niveau de la zone intime s’accompagnent parfois de sécrétions grumeleuses et blanches. Ces pertes blanches et épaisses viennent avec des douleurs au moment d’uriner ou pendant les relations sexuelles. Les tissus génitaux enflent et deviennent rouges. Ces signes rendent le quotidien invivable. Ce sont des mycoses vaginales qu’il faut soigner impérativement. 

 

Comment définir la mycose vaginale ?

Les mycoses vaginales se définissent comme des infections vulvaires et des maux atteignant les organes génitaux. Elles sont causées par une levure : le Candida Albicans. Cette dernière est à l’origine de nombreuses pathologies pouvant affecter les parties intimes, mais aussi le larynx, la bouche et les intestins. Néanmoins, il faut rester vigilant, car d’autres champignons comme le candida tropical peuvent aussi causer de tels désagréments. 

 

Les traitements varient en fonction de la cause de la mycose. Il est donc indispensable de consulter un gynécologue pour recevoir le bon traitement. À défaut, il faut demander l’avis de son médecin traitant ou encore du pharmacien. 

Il faut savoir que tout le monde héberge le Candida Albicans dans leur œsophage, leur bouche ou leurs voies génitales. Toutefois, ce champignon s’avère utile lorsqu’il ne provoque pas d’infection, car il participe à l’équilibre de la flore intime. 

 

Quelles sont les causes de la mycose vaginale ?

Il n’est pas facile d’identifier l’origine d’une mycose vaginale. En effet, de nombreuses femmes croient qu’il s’agit d’une affection qui se transmet par contact avec des toilettes souillées. Pourtant, la contamination se fait généralement lors d’une relation sexuelle, chez la majorité des femmes. Pour d’autres, le développement de la mycose est spontané et est dû à des changements au niveau de l’équilibre de la flore vaginale. Cette dernière contient de bonnes bactéries, ou lactobacilles, qui maintiennent le bon pH du vagin. Comme son équilibre est plutôt fragile, il est facilement perturbé par la multiplication de ces lactobacilles, ce qui engendre une infection. Le Candida Albicans est souvent à l’origine du problème.

 

Comment attraper la mycose vaginale ?

On se demande souvent ce qui peut conduire ces micro-organismes à se rebeller soudainement. De nombreuses raisons peuvent expliquer les perturbations de la flore vaginale. Elles peuvent notamment être dues à des changements hormonaux causés par la contraception, ou tout simplement par le cycle menstruel, la grossesse et la ménopause.

 

Les femmes diabétiques sont également souvent en proie aux mycoses vaginales. L’organisme est perturbé lorsqu’on prend certains médicaments qui peuvent affecter l’immunité. 

Par ailleurs, il faut prendre garde à ne pas exagérer sur l’hygiène intime. Il n’est pas nécessaire d’utiliser des savons trop acides ou alcalins. Les désodorisants et produits de bain parfumés ne sont pas recommandés, car ils agressent la flore vaginale et entraînent la multiplication des levures. Les douches vaginales sont prohibées. Trop se laver peut s’avérer néfaste pour le milieu vaginal. 

Il est conseillé d’éviter de boire des boissons trop sucrées et de manger trop de sucreries. 

Les rapports oraux peuvent aussi causer des microlésions sur la paroi du vagin. 

Le chlore des piscines peut parfois agresser la muqueuse vaginale. Il en est de même du VIH.

 

Comment faire en cas de mycoses génitales ?

Il est recommandé aux femmes d’éviter de porter des sous-vêtements synthétiques et des habits trop serrés. En effet, ces derniers favorisent un climat humide et chaud, qui est propice à la multiplication des bactéries. Il faut laver les sous-vêtements tous les jours à une eau ayant une température de 60 °C. Pour leur part, les textiles peuvent être nettoyés à l’aide d’un additif de lavage. 

Les hommes sont également susceptibles de souffrir de mycoses génitales. Ainsi, lorsqu’une femme rencontre ce problème, il faut que son compagnon se fasse soigner avec elle pour éviter les récidives.

 

Comment expliquer les récidives des mycoses génitales ?

Dès que le traitement s’arrête, de nombreuses personnes se plaignent du retour de la maladie. D’ailleurs, une personne sur deux se plaint de la récidive des mycoses. Pourquoi sont-elles aussi fréquentes ? Cela s’explique généralement par une hygiène et des habitudes inadaptées. Pour prévenir ce risque, il est nécessaire de se conformer à des règles hygiénodiététiques. Par exemple, il est vivement conseillé de ne porter que des sous-vêtements fabriqués en coton. 

Pour éviter la macération, une femme ne doit en aucun cas porter des habits serrés, surtout au niveau des fesses et du bassin. 

 

Pendant la toilette quotidienne, il faut éviter les douches vaginales et l’usage de savons parfumés. Il vaut mieux choisir un produit vaginal qui a un pH alcalin.

 

Comment traiter les mycoses génitales ?

Le gynécologue recommande souvent un traitement local à l’aide de comprimés vaginaux, de gel, de crème ou encore d’ovule. Ces médications sont efficaces et n’engendrent généralement aucun effet indésirable. S’il ne présente pas de symptômes particuliers, il n’est pas nécessaire de traiter le partenaire systématiquement. Toutefois, la cure devient indispensable si la femme souffre de récidives fréquentes. 

Ainsi, les ovules vaginaux s’utilisent pendant 1 à 3 jours. Le traitement peut être renouvelé après quelques jours. 

 

Le lait antifongique ou la crème antifongique s’applique généreusement sur le gland ou la vulve pendant une dizaine de jours. 

Pour calmer les irritations, il est possible de recourir à un savon gynécologique. 

 

Si les récidives sont trop fréquentes, le médecin recommandera des comprimés à avaler en guise de traitement. En effet, le candida albicans peut élire domicile dans le tube digestif, ce qui peut entraîner l’apparition d’infections gynécologiques répétitives. Il faut éradiquer le champignon pour enrayer le problème. 

 

Les femmes qui souffrent souvent de candidoses peuvent se voir prescrire un traitement préventif à base d’antibiotiques. Ce dernier est préconisé lorsque la flore vaginale présente un déséquilibre important, ce qui favorise le développement de la candidose. 

Il est déconseillé d’avoir des rapports sexuels sans préservatifs jusqu’à la fin du traitement. 

 

Découvrez les autres gammes pour traiter les mycoses vaginales

Ovules vaginaux pour combattre les mycoses

Les traitements pour soulager les brûlures vaginales

Les soins pour apaiser contre les démangeaisons vaginales

Traitement pour soulager les démangeaisons de la mycose vaginale 

Mycose vaginale : tous les traitements adaptés 

Soigner les mycoses grâce à l'ovule vaginale

Tous les produits pour prendre soin de votre flore vaginale

Produits pour apaiser les démangeaisons vulvaires

Soins pour soulager les sécheresses intimes

Tous les traitements contre les mycoses vaginales

Candidose vaginale : tous les traitements

Soigner les infections vaginales

Soins pour apaiser les irritations vaginales

Produits efficaces pour traiter la mycose génitale

Traitement pour soigner les infections gynécologiques du vagin