Grossesse

Les vitamines sont indispensables à notre corps. Apportées par l’alimentation, elles ont pour rôle de protéger l’organisme, de favoriser son bon fonctionnement et sa croissance. Les vitamines sont aussi importantes à la reproduction des cellules.

 

Quelles vitamines prendre pendant la grossesse ?

Bien que les vitamines ne soient ni des sources d’énergie ni des composantes des tissus, leurs carences peuvent causer des graves troubles métaboliques. En effet, les glucides, les lipides et les protides seraient ainsi inutilisables. Pendant la grossesse, le corps des femmes fournit au fœtus les vitamines nécessaires à son développement. Le bébé a donc très peu de risques de souffrir de déficit, car il puisera ses besoins sur les réserves de la mère si l’apport en vitamine est insuffisant. L’équilibre métabolique de la femme risque alors d’être compromis.

 

Pour cette raison, la femme enceinte doit consommer une quantité relativement importante de vitamines. La vitamine B9 aussi connue sous le nom d’acide folique, est une vitamine essentielle pendant la grossesse. Elle a pour rôle de favoriser le développement de l’embryon. La femme enceinte a également besoin de vitamine D qui intervient dans la formation du squelette de bébé.

 

Une femme enceinte aura aussi besoin de vitamine A qui est nécessaire pour favoriser la croissance du fœtus. En outre, la femme a également besoin de vitamine C pendant la grossesse. Cette dernière est indispensable pour donner du tonus et renforcer en même temps le placenta.

 

Pourquoi prendre du complément en vitamine pendant la grossesse ?

Un régime alimentaire sain pendant la grossesse suffit souvent à fournir les apports en nutriments de la femme. Toutefois, il est parfois nécessaire de recourir à des compléments alimentaires. En effet, l’organisme a besoin de plus d’acide folique et de fer pendant cette période. Ces nutriments sont difficilement obtenus via l’alimentation. Dans ce cas, les vitamines dédiées aux femmes enceintes prennent le relais.

 

Certaines recherches affirment que la prise de vitamines prénatales limiterait le risque que le fœtus ait un poids faible à la naissance. Il est toutefois indispensable de préciser que la prise de ces vitamines ne dispense pas d’adopter une alimentation saine. Il est aussi important de consommer des nutriments variés.

 

Que contiennent les suppléments de vitamines prénatales ?

Pendant la période de grossesse, le corps a besoin de différents types de vitamines et dans une certaine quantité. Les vitamines grossesses présentent des différences avec les compléments multivitaminés. En effet, ces vitamines renferment plus d’acides foliques, indispensables à la prévention de malformations du tube neural. La vitamine B9 aide à se prémunir des problèmes graves de la moelle épinière et du cerveau.

 

Les vitamines prénatales contiennent également du fer. Ce dernier est nécessaire pour favoriser le développement et la croissance de bébé, mais aussi pour prévenir l’anémie et la diminution du nombre de globules rouges dans le sang. Les vitamines prénatales renferment également du calcium qui aide le bébé à avoir des dents et des os résistants.

 

Les vitamines prénatales contiennent en outre de la vitamine D. En association avec le calcium, cette dernière favorise le développement du squelette et des dents du bébé. Un apport externe en vitamine D est nécessaire à l’organisme de la femme enceinte, qui en manque souvent. En outre, les vitamines prénatales contiennent des vitamines C, A et E, ainsi que du zinc, de l’iode et du cuivre.

Nombre de produits : 7

Quand prendre les compléments de vitamines prénatales ?

Idéalement, il faut commencer à prendre les vitamines prénatales avant de tomber enceinte. En effet, elles constituent une aide inestimable pour préparer le corps à la grossesse. Les vitamines prénatales peuvent également aider le corps à accumuler les nutriments nécessaires au développement futur du bébé. De plus, elles aident les femmes qui essaient d’avoir des enfants à tomber facilement enceinte. Les vitamines prénatales peuvent aussi être prises dès les premières semaines de grossesse.

 

Cependant, notez que les besoins en vitamines d’une femme enceinte n’augmentent que de 10 %. Une alimentation diversifiée peut donc fournir naturellement toutes les vitamines nécessaires et en quantité suffisante. Les suppléments vitaminiques ne sont ainsi nécessaires que si la grossesse présente des complications.

 

Quels sont les risques liés à un surdosage en vitamine ?

Il faut savoir qu’un excès de vitamines est tout aussi dangereux que les carences. Il est donc déconseillé aux femmes enceintes de prendre des compléments sans l’avis préalable d’un professionnel de la santé.

 

À des doses élevées, de nombreuses substances passent la barrière placentaire. Ainsi, un surdosage de vitamine A peut entraîner des malformations fœtales. Des précautions sont également de mise pour la vitamine E. En effet, une surconsommation présente des risques pour que l’enfant développe une maladie coronarienne.

 

Notez que les compléments alimentaires à base de plantes peuvent aussi être dangereux. En effets, certains actifs comme la levure de riz rouge, la caféine et la p-synéphrine, peuvent être toxiques. Cette dernière est présente dans l’écorce de l’orange amère.

 

Comment procurer les vitamines de façon naturelle ?

Les légumes perdent leur réserve en vitamine très rapidement après la récolte. Elles peuvent perdre 40 à 90 % des vitamines B et C après une journée de stockage. Éplucher les fruits et les légumes risque également d’éliminer une bonne part des nutriments qu’ils contiennent. Pour l’éviter, il est donc conseillé de préférer les fruits et les légumes bio et frais.

 

Notez en outre que les produits surgelés renferment plus de vitamine qu’un produit frais qui a séjourné trop longtemps au réfrigérateur. De plus, la majorité des vitamines sont sensibles à l’eau, à l’air et à la lumière. Il est donc déconseillé de stocker les aliments trop longtemps. Par ailleurs, privilégiez les emballages étanches et opaques pour la conservation.

 

La cuisson peut également détruire une partie des vitamines présentes dans les fruits et les légumes. C’est notamment le cas de la vitamine C. Il est donc préférable de cuire les aliments à la vapeur ou encore au four à micro-ondes pour la préservation des nutriments. La meilleure solution est de consommer des fruits et légumes crus. Vous pouvez aussi, dans la mesure du possible, les manger avec la peau, surtout s’ils sont bios.