» » » » MycoHydralin 500 mg - boite de 1 comprimé vaginal
MycoHydralin 500 mg - boite de 1 comprimé vaginal
Zoom

MycoHydralin 500 mg - boite de 1 comprimé vaginal

Note moyenne : 13 avis
Avec cet article, cumulez 6 Points

Myco hydralin 500 mg comprimé vaginal est indiqué dans le traitement des mycoses vaginales à levures sensibles (affections dues à des champignons microscopiques).

Produit en stock
Quantité 
+
-

Ajouter au panier

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Type de produit

Conditionnement

Forme

Mode d'administration

Femme enceinte

Allaitement

Principe actif

Description
Composition
Conseil de votre pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Le MycoHydralin 500 mg est un antifongique adapté pour le traitement des mycoses vaginales à levures sensibles provoquées par des champignons microscopiques.

Chaque comprimé vaginal contient 500 mg de clotrimazone. Il est également composé de lactose, d’amidon de maïs, d’acide lactique, de stéarate de magnésium, de silice colloïdale anhydre, de crospovidone, d’hypromellose, de cellulose microcristalline et de lactate de calcium.

 

Posologie de MycoHydralin 500 mg

Pour traiter les mycoses vaginales, la posologie recommande l’utilisation de 1 comprimé de MycoHydralin 500 mg par voie vaginale, le soir avant de se coucher. En cas d’échec, il est possible d’ajouter un deuxième comprimé après 3 jours.

 

Quelles sont les précautions d’emploi pour le MycoHydralin 500 mg ? 

Le MycoHydralin 500 mg est prévu uniquement pour une administration par voie vaginale. Il doit être introduit dans le vagin avec ou sans un applicateur. Pour cela, il faut s’allonger sur le dos avec les jambes écartées et repliées. Cette position facilite l’introduction du comprimé. Avant et après chaque utilisation de ce médicament, il convient de bien se laver les mains.

Si la patiente souhaite utiliser l’applicateur, il faut toujours se placer en position allongée sur le dos avec les genoux repliés et écartés. Il faut mettre ce dispositif à l’entrée de l’ouverture vaginale puis l’introduire profondément dans le vagin. Après cela, il faut le garder dans cette position puis presser le piston pour déposer le comprimé. Il faut ensuite retirer délicatement l’applicateur et le nettoyer soigneusement avec de l’eau chaude.

Si les symptômes persistent après 7 jours de traitement, la patiente doit consulter un médecin pour déterminer le protocole thérapeutique approprié à son cas.

Chez certaines personnes, ce médicament pourrait occasionner des brûlures locales ou des démangeaisons. Normalement, ces réactions disparaissent après 24 à 48 heures. Si elles persistent après ce délai, il faut consulter un médecin. L’utilisation de ce médicament pourrait également s’accompagner de fièvre, de nausées, de vomissements, de douleurs au dos et aux épaules ou de sécrétions vaginales accompagnées de mauvaises odeurs. Pour ces cas, il faut également demander l’avis d’un médecin.

 

Quelles sont les contre-indications pour le MycoHydralin 500 mg ?

Le MycoHydralin 500 mg n’est pas adapté pour le traitement des personnes qui souffrent d’allergie à l’un de ses composants.

Pendant le traitement avec le MycoHydralin, il ne faut pas utiliser de préservatif masculin ou de diaphragme en latex. Certaines substances de ce médicament pourraient provoquer la rupture de ces dispositifs médicaux.

Pendant une grossesse, il est toujours préférable de prévenir le médecin traitant avant d’utiliser ce médicament. Les mères allaitantes ne doivent pas l’utiliser puisque ses actifs passent dans le lait maternel.

 

Les effets secondaires liés à l’utilisation du MycoHydralin 500 mg

En cas d’allergie, le MycoHydralin 500 mg entraîne des affections cutanées ou sous-cutanées comme l’urticaire, le rash et le prurit. Il peut aussi causer des affections vasculaires et respiratoires telles que la syncope, l’hypotension et la dyspnée.

Aux alentours de la zone d’introduction, ce médicament peut provoquer des irritations, des brûlures, un œdème et un érythème. Son utilisation pourrait aussi occasionner une hémorragie vaginale, des douleurs pelviennes ou un inconfort vaginal. Des affections gastro-intestinales comme les douleurs abdominales peuvent également survenir au cours du traitement.

 

Conditionnement

Mycohdralin 500 mg comprimé vaginal se présente sous forme de comprimé vaginal et d'une boite de 1 comprimé avec applicateur.

 

 

 

Retour en haut
Description
Composition
Conseil de votre pharmacien
MARQUE
Notes et avis
  • Substances actives 

Clotrimazole : 500 mg pour un comprimé vaginale 

  • Excipients 

Lactose, amidon de maïs, acide lactique, stéarate de magnésium, silice colloïdale anhydre, corspovidone, hypromellose, cellulose microcristalline, lactate de calcium

Retour en haut
Description
Composition
Conseil de votre pharmacien
MARQUE
Notes et avis

La mycose vaginale est une affection très courante chez les femmes. Ne vous inquiétez pas ! Vous n’êtes pas la seule à en subir les désagréments. En effet, près de 3 femmes sur 4 ont eu, au moins une fois dans leur vie, une mycose vaginale. Un grand nombre d’entre elles ont même été confrontées à une récidive. MycoHydralin 500mg est un comprimé vaginal sec efficace et simple à utiliser. En général, une seule prise suffit pour restaurer l’équilibre de la flore vaginale. Les mycoses vaginales sont causées par la présence du champignon Candida Albicans qui profite du déséquilibre de la flore vaginale pour proliférer et affecter le vagin. Il peut même toucher la vulve. On parle alors de mycose vulvo-vaginale.

 

Quels sont les symptômes d’une mycose vaginale ?

  • Démangeaisons
  • Brûlures vaginales
  • Irritations à l’entrée du vagin
  • Pertes blanches épaisses
  • Douleurs lorsque vous urinez ou lors d’un rapport sexuel
  • Rougeurs au niveau de la vulve qui peut également être plus gonflée

La présence cumulative de tous ces symptômes n’est pas nécessaire pour conclure à une mycose vaginale. N’hésitez pas à demander conseils à votre médecin si les symptômes persistent après l’utilisation de MycoHydralin 500mg. En effet, d’autres infections vaginales comme un herpès génital peuvent être à l’origine de ces symptômes.

 

Quelles sont les causes d’une mycose vaginale ?

Les raisons pour lesquelles le champignon Candida Albicans se développe et provoque un déséquilibre au sein de la flore vaginale sont assez variées. Il peut s’agir :

  • de variations hormonales notamment pendant les règles ou la grossesse,
  • de l’utilisation de produits non adaptés pour la toilette intime : privilégiez toujours des savons ayant un pH entre 4 et 8. En cas de mycose, utilisez temporairement un savon spécifique dont le pH est compris entre 7 et 8,
  • de la prise d’antibiotiques,
  • d’un port quotidien de protège-slips,
  • d’un port trop fréquent de pantalons très serrés,
  • du diabète,
  • d’une toilette intime trop fréquente ou trop agressive ou, au contraire, d’une toilette intime insuffisante,
  • d’une infection sexuellement transmissible,
  • du port d’un stérilet ou de la prise de certaines pilules contraceptives,
  • du stress,
  • de la consommation excessive de sucre (le champignon Candida Albicans en raffole),
  • etc.

 

Comment utiliser MycoHydralin pour lutter contre les mycoses vaginales ?

MycoHydralin 500mg est un comprimé sec à introduire à l’intérieur du vagin à l’aide d’un applicateur. Son insertion est donc très facile mais aussi très hygiénique. L’avantage d’utiliser un comprimé sec, contrairement à d’autres produits, est qu’il ne coule pas.

L’utilisation de MycoHydralin en dosage 500mg ne nécessite qu’une seule prise. Elle doit se faire le soir avant le coucher, de préférence en position allongée si vous ne souhaitez pas utiliser l’applicateur.

Si la vulve est touchée par la mycose, le traitement devra être complété par la crème MycoHydralin qui devra être appliquée sur la peau et les muqueuses externes.

 

Si vous avez tendance à avoir régulièrement des mycoses vaginales, n’hésitez pas à avoir toujours chez vous une boite de MycoHydralin afin d’agir dès les premiers symptômes. Mais surtout prenez rendez-vous avec votre médecin traitant ou votre gynécologue pour confirmer le diagnostic et envisager un traitement de fond pour restaurer un bon équilibre de la flore vaginale.

 

Le champignon Candida Albicans est très répandu et touche un grand nombre de femmes. Il n’y a aucune honte à avoir une mycose vaginale. Il est important de prévenir votre partenaire afin qu’il se fasse traiter s’il est également infecté.

 

 

Quelques conseils pour maintenir le bon équilibre de la flore vaginale

  • Evitez le port quotidien de protège-slips : ils assèchent la vulve, ce qui affecte la flore vaginale.
  • Utilisez un savon au pH adapté à la toilette intime quotidienne. Attention, lors des périodes de mycose vaginale ou de toute autre irritation vaginale, vous devez utiliser un savon spécial irritations qui a un pH plus élevé. Dès la disparition des symptômes, reprenez votre savon pour toilette intime quotidienne. Les produits conçus pour soulager les irritations ne doivent pas être utilisés au quotidien car ils sont trop agressifs et détruiraient la flore vaginale.
  • Une seule toilette intime par jour suffit. Si vous vous lavez plus souvent, vous allez déséquilibrer votre flore vaginale. C’est d’ailleurs une des principales causes de mycoses vaginales : une toilette intime trop fréquente qui devient une agression pour la flore vaginale.
  • Après votre toilette intime, utilisez une serviette spécialement dédiée à cette zone. Lavez-la à 60° minimum et repassez-la. En effet, le Candida Albicans est très résistant. Une température de lavage élevée associée au fer à repasser diminue les risques que quelques spécimens soient encore présents sur la serviette.
  • Préférez les sous-vêtements en coton au lieu des dessous en matière synthétique.
  • Après avoir uriné ou être allée à la selle, essuyez-vous toujours dans le bon sens : de l’avant vers l’arrière. En effet, le Candida Albicans est présent dans l’intestin et donc dans les selles.
  • Rincez-vous à l’eau claire après avoir été dans une piscine d’eau chlorée.
  • En été, évitez les vêtements trop serrés car les champignons se développent plus rapidement dans les milieux chauds et humides.

 

Que faire en cas de récidive ?

En cas de nouvelle mycose vaginale, utilisez MycoHydralin 500mg dès les premiers symptômes afin de vous soulager et d’éviter tous les symptômes douloureux et désagréables. Néanmoins, prenez rapidement rendez-vous chez votre médecin traitant ou votre gynécologue. Il y a de fortes chances qu’il réalise un frottis pour déterminer les causes précises de cette récidive.

 

Il existe également des probiotiques qui agissent sur l’équilibre de la flore vaginale et qui peuvent être pris en complément du traitement par MycoHydralin.

 

Dans tous les cas, en cas de prescription d’antibiotiques par votre médecin traitant, informez-le de vos précédentes mycoses vaginales afin qu’il adapte le traitement. En effet, la prise d’antibiotiques favorise l’apparition de mycoses. Dans ce cas, la prise de probiotiques de façon préventive peut être conseillée.

Laurence Silvestre

Docteur en Pharmacie

Section d'inscription : A - Numéro RPPS : 10001822864

 

 

Retour en haut
Description
Composition
Conseil de votre pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Bayer SAS
16, rue Jean-Marie Leclair
CS 90106
69266 Lyon Cedex 09


Bayer HealthCare SAS
220, avenue de la Recherche
59120 Loos

 

+33 (0)4 72 85 43 21

+33 (0)3 28 16 34 00
0 800 87 54 54
 

Retour en haut
Description
Composition
Conseil de votre pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Avis des internautes sur MycoHydralin 500 mg - boite de 1 comprimé vaginal (13 avis)

- Posté le dimanche 15 novembre 2020 par MELINE PPP
Satisfaire ????
- Posté le dimanche 25 octobre 2020 par Jennifer L
Je n'ai jamais reçu ma commande et je n'ai pas réponse à ma réclamation ????
- Posté le jeudi 09 janvier 2020 par Magali F
Livraison très rapide, produit bien emballé
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
Nos conseils santé
Mycose vaginale : Le guide santé !
Mycose vaginale : Le guide santé !
Santé
En savoir plus
Quelles sont les causes d'une mycose vaginale ?
Quelles sont les causes d'une mycose vaginale ?
Santé
La mycose vaginale est une infection des organes génitaux féminins. Elle se caractérise par des sensations de brûlure, des démangeaisons intenses, une surproduction de perte vaginale, etc. Certes, il s’agit d’une maladie bénigne, mais, qui peut perturber le quotidien de la patiente. Elle touche la quasi-totalité des femmes. Selon les statistiques, 3 femmes sur 4 en seraient affectées. Découvrez ci-après la mycose vaginale cause.
En savoir plus
Quels sont les symptômes d'une mycose vaginale ?
Quels sont les symptômes d'une mycose vaginale ?
Santé
La majorité des femmes sont touchées par la mycose vaginale au moins une fois au cours de sa vie. Qu’est-ce qu’une mycose vaginale ? Quels sont les mycose vaginale symptomes ? Quelles sont les causes de cette maladie ? Quelles sont les mesures préventives à adopter ? Comment la traiter ?
En savoir plus
Informations mises à jour le 15/01/2021 à 11:53:34