» » » Toux seche

Toux seche (Huile essentielle)

La toux sèche n’est pas véritablement une maladie. Elle est surtout un symptôme. Elle diffère de la toux grasse par le fait qu’elle n’entraîne pas d’expectoration. Elle dure généralement trois semaines au plus.

 

Toutefois, elle assez douloureuse et favorise l’état de fatigue pour la personne concernée. Chez certains sujets, elle déclenche une crise d’asthme.

  • Comment soulager la toux sèche ?

Le premier réflexe est d’aller chez le médecin. D’autres consomment immédiatement des médicaments jugés efficaces contre ce symptôme. L’automédication n’est pas tellement conseillée, car les causes de la toux peuvent varier d’un sujet à l’autre. Le traitement ne devrait pas ainsi être forcément similaire.

  • Toux d’origine infectieuse

Les remèdes naturels sont recommandés compte tenu de leurs efficacités et vu qu’ils ne présentent aucun effet secondaire. Le thym et la guimauve se trouvent en tête de liste. Ces plantes sont conseillées pour les toux d’origine virale qui sont accompagnées d’un rhume ou d’une laryngite.

 

Le thym est à la fois un antitussif et un antiseptique. La guimauve quant à elle soulage l’irritation de la gorge. Les deux plantes sont à prendre séparément sous forme d’infusion. Normalement, la toux disparait après 4 jours.

 

L’huile essentielle de cyprès est également très pratique contre la toux sèche. Elle est à la fois antitussive et antispasmodique.

 

Pour plus d’efficacité, on peut l’associer à l’huile essentielle de myrte rouge. Ce dernier est non seulement antitussif, mais aussi un décongestionnant et un mucolytique. Ce remède empêche la transformation de la toux sèche en toux grasse. Pour la consommation, on verse une goutte dans une cuillerée de miel, à prendre 3 à 4 fois par jour. Le traitement dure 3 à 5 jours.

  • Toux d’origine allergique

Des études ont prouvé l’efficacité du plantain. Ce dernier a une propriété antispasmodique et antihistaminique. Les extraits liquides sont recommandés pour des raisons pratiques. On peut entre autres utiliser la teinture mère Herbiolys qu’on dilue dans un verre d’eau. La dose maximale est de 100 gouttes par jour.

 

Il existe également une large gamme d’huiles essentielles pour le traitement de la toux sèche. Elles sont essentiellement à base de cyprès et se présentent sous forme d’un flacon de 10 ml. Notons par exemple l’Huile essentielle de Cyprès Le Comptoir Aroma.

 

Par ailleurs, l’huile essentielle bio cyprès Puressentiel traite différents symptômes notamment la fatigue nerveuse et le trouble de la circulation. Pour la toux sèche, on peut l’utiliser comme une huile de massage qu’on applique sur la poitrine ou à prendre par voie orale.

Toux seche

Les causes et les symptômes

La toux sèche survient généralement suite à la contraction d’un virus. Très souvent, elle arrive après un rhume ou une infection respiratoire. Normalement, elle ne devrait pas durer plus de trois semaines. Au-delà de cette période, il est recommandé d’aller consulter un médecin. En effet, il pourrait s’agir d’un problème pulmonaire qui ne pourrait être confirmé que par une radiographie ou un scanner.

 

Lorsque la toux est provoquée par une réaction allergique, elle peut durer plus de trois jours. Mais elle ne devrait pas être plus grave. Il faudrait toutefois faire attention dans le cas où elle déclenche une crise d’asthme. Si c’est le cas, il est recommandé de voir immédiatement un médecin avant que la situation ne s’aggrave.

 

Le premier symptôme associé à la toux sèche est l’éternuement. Par la suite viennent d’autres symptômes plus ou moins graves notamment l’écoulement nasal, l’expectoration, la fatigue, le vomissement, la fièvre, la diarrhée.

 

Traitements de la toux sèche avec les huiles essentielles

Le plus indiqué est la consultation d’un médecin. En effet, si l’origine de la toux sèche n’est pas connue, il est difficile de choisir le médicament adéquat. Une autre alternative est le remède naturel. Vous pouvez par exemple recourir à l’utilisation de diverses huiles essentielles comme l’huile essentielle de cyprès.

 

Le médecin prescrit généralement des antitussifs se présentant sous forme de sirop ou de comprimés à mâcher. Avant de les prendre, il est toujours recommandé de consulter la notice pour s’informer des contre-indications et des effets indésirables. Ils peuvent souvent provoquer des troubles digestifs, une somnolence, des vertiges ou même des convulsions.

 

Les antitussifs opiacés qui sont des dérivés de l’opium sont à ingérer avec précaution, car leurs effets indésirables sont nombreux. Ils sont notamment à éviter chez les personnes asthmatiques.