Soigner un panari : causes et traitements du panaris

Argile verte concassée Argiletz - sachet de 1 kg
Victime de son succès
4.24 €

Le panaris est une infection de la peau ainsi que du tissu sous-cutané des doigts. Il s’agit d’une forme d’abcès d’origine bactérienne. Il est douloureux et se localise sur le pourtour de l’ongle, de la pulpe des doigts et sous l’ongle. Cet abcès doit être soigné rapidement pour réduire sa propagation. Une opération chirurgicale peut être envisagée en cas d’abcès purulent. Tour d’horizon des symptômes du panaris, ses lignes de traitement et sa prévention. 

 

Panaris : c’est quoi exactement ? 

Le panaris est une maladie infectieuse cutanée ou sous-cutanée d’un doigt de la main ou du pied. L’infection la plus fréquente est le panaris superficiel des ongles et des doigts. Il touche rarement la phalange, mais peut s’étendre jusqu’à la gaine des tendons. 

 

Cette affection sans gravité apparaît quelques jours après une plaie due à une piqûre d’insecte, une épine ou une manucure brutale. Les bactéries de la surface de la peau pénètrent facilement à travers la plaie. Ces bactéries sont responsables de l’abcès purulent.

 

Localisation et manifestation du panaris 

L’infection se trouve habituellement à proximité d’un ongle d’orteil ou de doigt. Le panaris est une infection secondaire due à un ongle coupé trop court ou encore à une plaie mal soignée, aussi petite soit-elle. En l’absence de traitement, le pus s’accumule. On constate alors une tuméfaction blanche et douloureuse. 

 

Un panaris se caractérise par une douleur et une enflure. La zone enflammée devient chaude. Le panaris atteint dans ce cas un stade inflammatoire. Arrivé au stade suivant, le panaris se manifeste par une inflammation encore plus douloureuse et l’accumulation de pus devient de plus en plus visible. Le malade peut avoir une fièvre légère à modérer. L’infection s’étend vers les tissus proches si elle parvient au troisième stade. Elle peut éventuellement atteindre les articulations, les tendons et même les os. 

 

En l’absence de traitement, le panaris jusque-là superficiel peut provoquer une infection osseuse et cutanée sévère. On parle alors d’arthrite et de nécrose cutanée. 

 

Quelle est la cause du panaris ? 

Le panaris résulte d’une infection de la peau localisée autour des ongles. Il est dû à des bactéries. Les plus fréquentes sont le staphylocoque doré ou le streptocoque. La bactérie pénètre facilement à travers des plaies et se développe en quelques jours seulement.

 

Les personnes qui ont tendance à se couper les ongles trop courts sont plus sujettes aux panaris. Il en est de même pour les individus qui ont la mauvaise habitude de se ronger les ongles

 

Est-ce une infection contagieuse ? 

Source d’infection, les bactéries que se trouvent dans les pus peuvent fragiliser la peau et les yeux. Il est conseillé de ne pas se toucher ou se frotter les yeux en cas de panaris. Il faut aussi éviter de s’occuper d’un enfant ou d’une personne fragile sans s’être bien lavé les mains avec du savon. 

 

Diagnostic

Pour localiser l’infection, le médecin observe la main du patient. L’enflure, la rougeur et le chaud sont de bons indicateurs de panaris. Une radiographie est nécessaire si l’inflammation dure plusieurs jours, voire des semaines. Cet examen permet de s’assurer que l’infection n’a pas encore migré vers les tissus voisins. 

 

Est-ce qu’on peut percer un panaris ? 

Une peau rouge et tendue ne contient pas de liquide. Il n’y a donc pas de raison à la percer. Mais dans l’ensemble, il est préférable de ne pas percer le panaris soi-même. Le perçage n’est pas indispensable tant que la poche de pus n’est pas encore visible. Le fait de percer l’abcès fragilise les tissus aux alentours.

 

Comment soigner un panaris ? 

En cas de panaris sans abcès, optez pour un nettoyage régulier des plaies et des bains antiseptiques plusieurs fois par jour. Bien sûr, vous devez surveiller l’évolution de l’infection. Appliquez des pansements humides sur la zone concernée pour éviter que le panaris s’aggrave. 

 

Privilégiez les solutions antiseptiques pour désinfecter les plaies. Ces médicaments sont plus efficaces lorsqu’ils sont utilisés dès l’apparition des symptômes. La guérison sera ainsi plus rapide. 

En cas d’abcès, l’évacuation du pus et l’ablation du tissu infecté sont envisagées. Le praticien excise la zone infectée. Un traitement par antibiotique peut être prescrit pour limiter l’infection.  

 

Soigner le panaris avec des solutions naturelles 

On peut très bien soigner un panaris avec des remèdes naturels s’il n’est pas encore à un stade avancé. Cependant, certaines astuces de grand-mères sont contre-indiquées en raison de leur action corrosive. Il s’agit par exemple de l’eau de Javel qui risque de léser encore plus le tissu et le rend encore plus douloureux. Il est préférable de désinfecter la peau à l’aide d’Hémoxédine, par exemple. 

 

Les huiles essentielles sont utilisées dans le traitement du panaris. Pour cela, optez pour les huiles essentielles possédant des vertus cicatrisantes, antibactériennes et antalgiques. Ces essences ont pour fonction de mûrir le panaris et de vider le pus.

 

Voici quelques huiles essentielles à avoir en cas de panaris : 

 

  • L’huile essentielle de teatree :

Elle a une propriété antibactérienne et a l’avantage de réduire les douleurs et la sensation de chaleur causée par l’inflammation. Mélangez 3 gouttes d’huile essentielle de teatree avec une huile de millepertuis. Appliquez la préparation 4 fois par jour jusqu’à ce que vous voyiez une nette amélioration. Il faut noter que cette huile essentielle ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes. 

 

  • L’huile essentielle de Lavande : 

Elle a un énorme pouvoir cicatrisant. Cette huile essentielle possède aussi des vertus antiseptiques qui permettent de réparer les tissus lésés. Il faut toujours diluer une huile essentielle dans une huile végétale pour ne pas irriter la peau. 

 

  • L’huile essentielle de Niaouli : 

Cette huile essentielle est un antiseptique efficace. Elle a aussi l’avantage de limiter les inflammations et d’apaiser les sensations de rougeur et de chaleur. 

Dans tous les cas, il est préférable de consulter un médecin. Lui seul peut vous procurer les meilleurs soins pour enrayer rapidement l’infection. Après la guérison, évitez d’arracher la peau de vos doigts ou de vous ronger les ongles. Une bonne hygiène de vie permet d’éviter la survenue d’un panaris.

 

Découvrez les autres solutions pour les ongles incarnés

Produits pour soigner un panari

Traitement pour soigner un panari

Soins pour un ongle incarné