» » » Comment utiliser les huiles essentielles pour se soigner ?

Comment utiliser les huiles essentielles pour se soigner ?

De plus en plus de personnes se tournent maintenant vers l’huile essentielle qui se présente comme une alternative ou un complément aux médicaments. En effet, en fonction des propriétés de la plante qui la compose, l’huile essentielle peut s’avérer efficace pour soigner de nombreux maux tels qu’un rhume, un mal de gorge, une gastro-entérite, une insomnie, une plaie... Découvrez à travers ce dossier la définition de l’huile essentielle, les principales propriétés des huiles essentielles, comment utiliser les huiles essentielles pour se soigner et les huiles essentielles à avoir pour démarrer en aromathérapie.

 

Pour se soigner avec des huiles essentielles, découvrir également : 

 

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

L’huile essentielle est un produit liquide à forte concentration de substances végétales extrait d’une plante aromatique. Elle est obtenue à la suite d’une distillation par entraînement du végétal ou d’un organe de celui-ci, soit de ses fleurs, de ses feuilles, de son bois, de ses racines, de son écorce ou encore de ses fruits à la vapeur d’eau. Essence distillée de la plante, dont elle est tirée, l’huile essentielle contient des molécules aromatiques et terpéniques bénéfiques pour la santé.

 

huile essentielle

 

Les propriétés de l’huile essentielle dépendent de la composition d’origine du végétal, dont elle provient. En aromathérapie, elle peut être utilisée pour soigner un grand nombre de maladies par voie respiratoire, buccale ou cutanée.

 

Pour profiter des bienfaits de l’aromathérapie, il importe de savoir décrypter l’étiquette d’une huile essentielle, de choisir une huile essentielle bio et de connaître les méthodes de conservation des huiles essentielles.

  • Que faut-il trouver sur l’étiquette d’une huile essentielle ?

L’emballage d’une huile essentielle doit comporter les informations suivantes :

 

Le nom commun et la dénomination complète en latin de la plante

Le nom latin indique précisément de quelle plante l’huile essentielle est issue et permet ainsi d’éviter d’induire en erreur les utilisateurs. En effet, certaines plantes ont des noms communs rapprochés, à l’exemple du Ravintsara et du Ravensare, or ces deux végétaux détiennent des propriétés différentes.

 

La mention « HE d’Eucalyptus » ne suffit pas, car cet arbre se décline dans plusieurs espèces, dont les propriétés de leur huile essentielle peuvent apporter des effets totalement différents. L’eucalyptus citronné (du nom latin d’eucalyptus citridodora) fournit une huile essentielle connue pour ses vertus anti-inflammatoires tandis que l’eucalyptus radié (scientifiquement dénommé eucalyptus radiata) permet d’obtenir une essence indiquée pour traiter les pathologies de la sphère respiratoire. Il appert que les propriétés de ces deux végétaux ne se ressemblent pas, d’où l’intérêt de l’indication sur l’étiquette du nom commun complet de la plante.

 

huile essentielle de pin

 

La partie distillée de la plante : Une plante peut fournir 2 ou 3 huiles essentielles différentes selon l’organe distillé : tige, feuille, fleur, écorce, racine... Chaque partie du végétal peut produire une essence aux propriétés distinctes. À titre d’exemple, la distillation de la fleur de l’orange amère (Citrus aurantium amara) permet d’obtenir de l’huile essentielle de Néroli, alors que l’extrait de la feuille de cette même plante donne de l’huile essentielle de Petit Grain de Bigarade.

 

La composition biochimique : Une plante est susceptible de contenir de composants aromatiques différents en fonction des conditions environnementales prévalant dans le milieu où elle pousse. Les essences qu’elle secrète peuvent varier en fonction de plusieurs éléments, comme le climat, le niveau d’ensoleillement, l’altitude, la nature du sol... Une même huile essentielle peut détenir deux chémotypes, dont les bienfaits ne se ressemblent pas, mais qui affichent également des indices de toxicités différents.

 

Le thym vulgaire peut ainsi être à linalol ou à thujanol selon sa composition biochimique.

 

Pour aider les utilisateurs à mieux appréhender les bienfaits d’une huile essentielle et éventuellement les contre-indications, l’emballage du produit doit porter mention des molécules terpéniques ou aromatiques qu’il contient.

 

Comment savoir si une huile essentielle est de qualitée ?

Pour reconnaître la qualité d’une huile essentielle, il est conseillé de s’intéresser à son étiquette afin de s’assurer qu’elle :

  • Est conditionnée dans un flacon en verre opaque ;
  • Comporte l’indication « huile essentielle » : qu’il ne s’agit ni d’une eau florale ou d’un parfum...
  • Que le nom botanique du végétal, dont elle a été extraite et l’organe utilisé figurent sur l’étiquette.
  • Mentionne l’origine géographique de la plante.
  • Indique le procédé d’extraction : à froid, par distillation.
  • Précise l’inexistence de produits de synthèse dans la composition de l’huile essentielle.

 

  • Faut-il choisir des huiles essentielles bio ?

Le choix d’une huile essentielle bio permet d’avoir l’assurance d’acquérir un produit qui ne comporte pas d’engrais chimiques, ni de pesticides, ni d’OGM. Il existe 3 types de label pour certifier une huile essentielle bio :

 

- Le label « AB » : le produit a obtenu une validation du ministère de l’Agriculture.

- Les labels annexes « HEBBD » (huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie) et HECT (huile essentielle chémotypée).

 

Les huiles essentielles bio sont privilégiées par les utilisateurs pour deux principales raisons :

 

- Elles offrent la certitude de ne contenir aucun produit chimique et de produits purs, plus performants et de meilleure qualité.

- La certification « bio » n’est délivrée qu’aux huiles essentielles extraites de plantes cultivées dans le respect de l’environnement. Leur production fait l’objet d’un contrôle régulier.

 

huile essentielle BIO

  • Comment conserver les huiles essentielles ?

Si elle est conservée dans de bonnes conditions, une huile essentielle pure peut être utilisée pendant 5 ans, voire 10 ans. Cependant, les essences d’agrumes (zeste d’orange douce, de mandarine, de bergamote, de citron...) ne peuvent être employées pour se soigner au-delà de 3 ans. Pour qu’une huile essentielle préserve toutes ses vertus pendant toutes ces années, voici comment la conserver :

 

- À l’abri de l’air : corps volatile, l’huile essentielle s’évapore au contact de l’air.

 

- A l’abri de la lumière : privilégier le conditionnement dans un flacon en verre anti-UV.

 

- À l’abri de la chaleur intense : éviter de garder le produit dans un endroit exposé au soleil, car ses propriétés risquent de s’altérer. La proximité d’une source de chaleur est aussi à éviter, car l’huile essentielle est inflammable.

 

- À l’abri du gel : lorsqu’il fait très froid, certaines huiles essentielles se cristallisent. Un flacon d’huile essentielle peut être conservé dans un réfrigérateur, mais penser à le sortir du frigo 12 heures avant son usage pour que le produit soit à température ambiante.

 

comment conserver les huiles essentielles

 

Comment utiliser les huiles essentielles ?

En aromathérapie, l’huile essentielle peut être administrée par voie orale, par application cutanée, en massage, en inhalation ou encore en bain aromatique.

 

- Par voie orale : l’huile essentielle doit être diluée sur un support, une huile végétale ou un comprimé neutre. Demander l’avis d’un professionnel de santé ou d’un aromathérapeute pour connaître la posologie adaptée au traitement.

 

- En application cutanée ou en massage : la dilution dans un support huileux est obligatoire. Comme une huile essentielle est lipophile, elle traverse aisément les couches cutanées, pénètre dans le corps avant d’atteindre le système de circulation sanguine, puis l’organe malade. Toutefois, de nombreuses huiles essentielles sont déconseillées pour une application par voie cutanée, car ils sont irritants, photosensibilisants ou allergisants.

 

- En inhalation : verser 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle dans un récipient rempli d’eau bouillante et inhaler la vapeur pendant 10 mn au maximum.

 

- Dans un bain aromatique : insoluble dans l’eau, l’huile essentielle doit être diluée dans une base dispersante disponible en pharmacie ou en magasin bio. Incorporer les gouttes d’huile essentielle prescrites préalablement diluées dans un bain à 38 ou 39 °C. Ne pas rester dans l’eau plus de 10 mn. Le bain aromatique est exclusivement réservé aux adultes. Il importe également de bien lire les précautions d’emploi, certains extraits contenant une grande quantité de phénols, d’aldéhydes terpéniques ou de terpènes peuvent irriter la peau.

 

- En diffusion : cette méthode est généralement appliquée pour décontaminer une pièce pour éviter un risque infectieux. Éviter l’usage d’huiles essentielles irritantes, comme celle d’eucalyptus ou de thym.

 

Comme il existe plusieurs modes d’utilisation de l’huile essentielle, il convient de déterminer la méthode la plus efficace en fonction de l’objectif ou de l’effet souhaité.

  • Quelle huile pour mélanger avec les huiles essentielles ?

La pratique de l’aromathérapie implique l’association de l’huile essentielle et de l’huile végétale. Cette dernière constitue à la fois un excipient pour diluer l’essence et un élément actif pour renforcer ses propriétés.

 

Pour débuter en aromathérapie, il est conseillé d’avoir à portée de main des huiles végétales très courantes, comme celles de sésame, de tournesol, de pépins de raisin ou d’olive.

 

Il est aussi possible de combiner les vertus d’une huile végétale avec celles de l’huile essentielle. Voici quelques exemples :

 

- Huile végétale de cumin noir ou de nigelle : pour combattre l’asthme, la bronchite, les allergies et les maladies de la sphère ORL.

- Huile de coco : antibactérienne.

- Huile végétale de tamanu ou de calophylle : anti-inflammatoire et anticoagulante (pour soigner les varices).

- Huile d’amande douce : antistress, calmante.

- Huile de macadamia : pour traiter les troubles de la circulation tels que les jambes lourdes, les vergetures...

 

C’est quoi un comprimé neutre ?

Une huile essentielle est très concentrée en principes actifs. La précaution est de mise lors de son utilisation, notamment si elle est administrée par voie orale. Une essence de végétal ne doit pas être ingérée directement. Elle doit être avalée à l’aide d’un support, tel que de l’huile végétale, du miel, du sucre...

 

Le comprimé neutre constitue une excellente alternative pour ingérer une huile essentielle en toute sécurité. Il s’agit d’un substrat, généralement sans sucre ni gluten. 

 

Certains fabricants enrichissent les comprimés neutres avec de l’acérola. Ils deviennent ainsi une source efficace de vitamine. Il suffit de déposer la dose recommandée d’extrait sur le comprimé neutre et de l’avaler avec un grand verre d’eau.

  • Pourquoi un diffuseur d’huile essentielle ?

 

Il existe de nombreuses bonnes raisons d’utiliser un diffuseur d’huile essentielle. Ce dispositif transforme un extrait de plante en molécules et gouttelettes pour les rejeter par la suite dans l’atmosphère pour assainir ou parfumer l’air ambiant au sein d’une pièce ou d’un habitat. En fonction de l’essence sélectionnée, un diffuseur d’huile essentielle sert à :

 

- Assainir et à purifier l’air : avec une huile essentielle antimicrobienne et/ou antibactérienne.

 

- Favoriser la relaxation : utiliser une essence aux vertus apaisantes et relaxantes.

 

- Retrouver le calme et mieux dormir : avec un extrait de plante favorisant l’endormissement.

 

- Se prémunir de certaines maladies et renforcer le système immunitaire : choisir une huile essentielle aux propriétés antivirales et/ou antiseptiques qui permettent de combattre les infections hivernales.

 

- Mieux respirer : certaines essences facilitent la respiration en libérant les bronches et en débouchant le nez.

 

- Soulager les douleurs et décontracter les muscles : en chargeant le diffuseur avec une huile essentielle qui aide à lutter contre les tensions, les courbatures et les crampes.

 

huile essentielle en diffusion

 

Quelles sont les principales propriétés des huiles essentielles ?

Une huile essentielle peut avoir différentes propriétés en fonction de l’organe du végétal, dont l’essence est extraite : fleur, feuille, racine, graine, écorce... Voici les principales propriétés des huiles essentielles utilisées en aromathérapie :

 

- Antiseptiques, protectrices : elles éliminent les germes pathogènes, protègent des affections microbiennes et renforcent les défenses immunitaires.

 

- Antibactériennes : grâce à leurs molécules aromatiques affichant un coefficient antibactérien élevé, certaines huiles essentielles s’avèrent particulièrement performantes pour soigner les infections courantes.

 

- Antivirales : elles stoppent la progression des virus.

 

- Antidouleurs : elles calment la migraine, la douleur dentaire, les rhumatismes, les crampes musculaires...

 

- Respiratoires : grâce à leurs propriétés expectorantes, elles stimulent le système immunitaire et les glandes bronchiques.

 

- Circulatoires : elles activent la circulation sanguine, éliminent l’acide lactique et soulagent les douleurs musculaires ainsi que les pieds endoloris.

 

- Antifongiques : une huile essentielle possédant ces vertus permet de combattre les infections fongiques dues à un champignon ou à une levure, comme la candidose, la dermatomycose...

 

- Digestives : certaines essences de plantes sont efficaces pour traiter les maladies du système digestif. Elles calment les coliques, les constipations, les brûlures d’estomac, les flatulences et les indigestions.

 

vertus des huiles essentielles

  • Quelle huile essentielle pour soigner un rhume ?

Un grand nombre d’huiles essentielles possèdent des propriétés efficaces pour soigner un rhume, les plus performantes étant :

 

- L’huile essentielle de ravintsara : elle est connue pour ses vertus antivirales, anti-infectieuses, expectorantes et stimulantes immunitaires.

- L’huile essentielle de menthe poivrée : la Commission E et l’ESCOP reconnaissent l’utilisation de cette essence pour soulager la toux et le rhume.

- L’huile essentielle d’eucalyptus radié : elle est particulièrement efficiente en inhalation en cas de rhume.

  • Quelle huile essentielle contre le mal de gorge ?

Dès l’apparition des premiers symptômes, un mal de gorge peut facilement être soigné avec de l’huile essentielle de Tea Tree (arbre à thé) et du miel.

 

Au cas où le mal de gorge persiste et qu’il n’est pas accompagné d’une fièvre, une synergie d’huiles essentielles peut aider à l’endiguer. On peut alors mélanger de l’huile essentielle de menthe poivrée (antivirale) avec de l’extrait de girofle (anti-inflammatoire et anti-infectieuse) et de l’essence de laurier noble (antibactérienne et expectorante). À diluer dans de l’huile végétale.

 

soigner un mal de gorge avec les huiles essentielles

  • Quelle huile essentielle pour une gastro ?

Les huiles essentielles les plus efficaces pour soigner la gastro-entérite sont celles de :

 

- Ravintsara

- Cannelle de Chine (écorce)

- Laurier noble

- Menthe poivrée

- Origan compact

- Basilic exotique.

 

Grâce à leurs propriétés antiseptiques, ces huiles essentielles peuvent combattre rapidement les causes de la diarrhée. Une synergie d’huiles essentielles de giroflier, de thym à linalol, de citron et de cannelle de Chine permet également de soigner la gastro-entérite par voie orale.

  • Quelle huile essentielle contre l’insomnie ?

L’huile essentielle de lavande fine représente la solution idéale pour apaiser les tensions et bien se préparer au sommeil. Cette plante est connue pour ses vertus sédatives et calmantes. Riche en linalol, cette essence exerce une action immédiate sur le système nerveux via l’olfaction.

 

Une synergie d’huiles essentielles aux propriétés sédatives et calmantes aide également à combattre l’insomnie. Cette association d’essences aux vertus anxiolytiques permet d’apaiser le mental et de trouver facilement le sommeil (huiles essentielles pour dormir). Un mélange d’extraits de marjolaine à coquilles, de petits grains de bigarade et de lavande vraie diluée dans de l’huile végétale favorise la décontraction des muscles.

  • Quelles sont les huiles essentielles anti-inflammatoires ?

Les huiles essentielles les plus connues pour leurs propriétés anti-inflammatoires et antalgiques sont :

 

- L’huile essentielle de gaulthérie couchée : contenant des molécules de salicylate de méthyle, elle est particulièrement indiquée pour soigner les douleurs musculaires ou articulaires. Les vertus anti-inflammatoires et anti douleurs de cet arbrisseau ont été exploitées depuis les temps antiques.

 

- L’huile essentielle d’eucalyptus citronné : ses molécules de citronellal aident à combattre les douleurs articulaires (arthrite, sciatique, rhumatisme, tendinite), musculaires (courbatures, tensions) et dorsales (lumbago).

 

- L’huile essentielle de lavandin : issue de l’hybridation naturelle de la lavande aspic et de la lavande fine, cette plante détient des propriétés anti-inflammatoires.

 

Coffret huiles essentielles : Quelles huiles essentielles nécessaires pour démarrer ?

Pour démarrer en aromathérapie, offrez-vous ce coffret qui contient les huiles essentielles les plus utiles pour se soigner avec des produits naturels, à savoir :

 

- L’huile essentielle de lavande

- L’huile essentielle de tea tree

- L’huile essentielle de menthe poivrée

- L’huile essentielle de ravintsara

- L’huile essentielle de citron.

  • Quels sont les bienfaits de l’huile essentielle de lavande ?

 Aussi appelée lavande officinale ou encore lavande vraie, la plante, dont est tirée cette essence est réputée pour ses multiples vertus. Zoom sur les bienfaits de l’huile essentielle de lavande.

 

- Elle est particulièrement connue pour ses propriétés analgésiques, antalgiques et sédatives.

- L’extrait de lavande est antiseptique, anti-inflammatoire et antibactérien. Il soulage les crampes, les rhumatismes, les contractures musculaires.

- L’huile essentielle de lavande apaise les affections cutanées telles que les plaies et les brûlures superficielles, l’eczéma, les escarres, la couperose et le prurit. Elle accélère la cicatrisation.

- Antispasmodique et décongestionnante, elle atténue l’asthme, les nausées, les colites, les bronchites, les maux de tête, les troubles nerveux et les dysménorrhées.

- Cette essence s’avère également efficace pour lutter contre les troubles du sommeil, les tensions nerveuses, les sautes d’humeur et l’hyperémotivité.

 

huile essentielle de lavande

  • Quelles sont les vertus du tea tree ?

Grâce aux multiples vertus du tea tree, l’huile essentielle de tea tree est extraite de cet arbre permet de soigner de nombreuses infections d’origine virale, bactérienne, parasitaire ou fongique. Cette essence agit efficacement contre :

 

- Les affections respiratoires et de la sphère ORL : angines, rhumes, bronchites, grippes, rhinopharyngites, sinusites, toux, otites, maux de gorge (en olfaction, diffusion, inhalation ou par voie orale)

- Les infections urinaires, vaginales et de la sphère génitale : colibacilloses, cystites, vulvites, mycose, vaginite, leucorrhées (par voie cutanée, vaginale ou interne).

- Les maladies de la peau : acné, prurit, eczéma, herpès, mycoses, piqûres d’insectes, démangeaisons, gingivite.

  • Comment utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée ?

L'huile essentielle de menthe poivrée peut être utilisée de 3 manières, en interne, en externe ou en diffusion :

 

- En usage interne : pour soigner les nausées, les vomissements, le mal des transports, les digestions difficiles, les flatulences.

- En usage externe : pour traiter les migraines, les maux de tête, les vertiges, la fatigue, les jambes lourdes, les chocs.

- En diffusion : pour rafraîchir et assainir l’atmosphère. Cette méthode est déconseillée pour les femmes enceintes et les personnes épileptiques.

 

huile essentielle de menthe poivree contre le mal de ventre

  • Huile essentielle de ravintsara : comment l’utiliser ?

Connue pour ses propriétés antivirales, anti-inflammatoires et antibactériennes, l’huile essentielle de ravintsara prémunit contre les maladies d’hiver et de les soigner en cas d’affection. Elle peut être utilisée de deux manières, en interne par voie orale et en externe, en application cutanée :

 

- En usage interne : pour traiter les rhumes, les sinusites, les maux de gorge, pour stimuler les défenses immunitaires.

- En usage externe : en cas de grippe, à appliquer sur la peau (sur le sternum, derrière l’oreille, au niveau des poignets et sur la plante des pieds). Pour désencombrer les bronches, à appliquer sur le thorax et le dos. Utiliser en massage sur les poignets pour profiter de son effet énergisant.

  • Huile essentielle de citron : quelles sont ses vertus ?

En usage interne (par voie buccale) ou en usage externe (en massage, en application cutanée, en diffusion ou en inhalation), l’huile essentielle de citron procure de nombreux bienfaits.

 

Elle détient des propriétés antibactériennes et antiseptiques qui lui confèrent son efficacité pour soigner les infections et pour accélérer la cicatrisation d’une plaie.

Comme elle fluidifie le sang et renforce les vaisseaux sanguins, cette essence limite les risques de thrombose et de phlébite. Elle contribue à la guérison de l’artériosclérose, de la couperose et de l’anémie.

 

huile essentielle BIO

 

L’huile essentielle de citron est aussi indiquée pour purifier le système digestif et drainer le foie. Elle atténue les douleurs d’estomac et d’intestin, soigne le mal des transports et les nausées.

 

En diffusion, elle s’avère particulièrement performante pour combattre le stress et la rhinite allergique.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.