Inhalation rhume : tous les produits pour traiter le rhume par inhalation

Inhalateur de poche pour nez bouché Humer
Victime de son succès
3.90 €
Inhalateur plastique Naturactive - 1 inhalateur
Victime de son succès
5.90 €
Pérubore inhalation - 15 capsules
Produit en stock
4.97 €
Vicks VapoRub pommade - pot de 100 g
Victime de son succès
8.11 €
Page 1 sur 2>>>

Souvent sous forme de molécules en suspension dans une vapeur, les éléments actifs qui agissent pour traiter le rhume sont issus de plantes médicinales ou d’huiles essentielles. Le meilleur moyen de les utiliser pour soulager la congestion nasale reste l’inhalation. Néanmoins, son utilisation nécessite une précaution. Voici donc le mode d’emploi de l’inhalation. Nous profitons également de l’occasion pour faire une analyse comparative entra inhalation humide et inhalation sèche. Enfin, nous donnerons quelques recettes pour une inhalation parfaite.

 

Préparation de l’inhalation

Avant de procéder à l’inhalation pour traiter le rhume, une phase préparatoire s’impose. En premier lieu, il importe de bien nettoyer les voies respiratoires en les dégageant avec un spray d’eau de mer ou de menthe poivrée. En second lieu, il faut retirer les lunettes et surtout les lentilles de contact au risque de se brûler avec.

 

Pour ce qui est de la préparation à proprement parler, il faut porter l’eau à ébullition, puis verser les gouttes d’huile essentielle dans le bol d’eau. Il est également possible de verser des extraits de plantes médicinales dans l’eau bouillie à la place de l’huile essentielle.

 

Pour éviter une quelconque brûlure, il est plus prudent d’attendre 2 à 3 minutes avant de commencer l’inhalation. Afin d’éviter que le mélange se renverse, il faut veiller à bien placer le bol sur une surface bien plate.

En principe, il existe des bols d’inhalation destinés à cet effet. Ils offrent une inhalation aisée sans difficulté. Le cas échéant, il est conseillé d’opter pour un bol classique supportant la chaleur et une serviette suffisante pour recouvrir la tête au-dessus du bol.

 

Comment réussir son inhalation ?

Une fois les préalables effectués, place maintenant à l’inhalation à proprement parler. Pour ce faire, placez-vous juste au-dessus du bol et versez 1 à 2 gouttes d’huile essentielle. Commencez ensuite l’inhalation en se recouvrant d’une serviette. Veillez à ne pas laisser entrer l’air, cela évapore rapidement l’huile essentielle. Vous pouvez aussi ajouter d’autres gouttes d’huiles essentielles si celles d’avant se sont déjà évaporées. Au total, 6 à 7 gouttes peuvent suffire, seulement, il ne faut pas les verser d’un coup.

 

Si c’est un enfant ou une personne âgée qui effectue une séance d’inhalation, une surveillance est nécessaire pour éviter tout accident.

L’inhalation est meilleure le soir, elle peut toutefois se faire à deux reprises : le matin et le soir. Quant à la durée, il faut 5 à 10 minutes pour bien inhaler les vapeurs.

 

Après l’inhalation

Après chaque séance d’inhalation, il ne faut pas enlever tout de suite la serviette pour ne pas attraper un coup de froid. L’idéal est de retirer progressivement la serviette. Il est également impératif de rester à l’intérieur au moins une heure avant de sortir. L’inhalation consiste à dilater les muqueuses dans les voies respiratoires. Cette dilatation prend plus de temps à se remettre. Ce qui favorise l’entrée des microbes et les virus. Le but de l’inhalation est de dégager les voies respiratoires. Pourtant, il faut faire attention, car la dilatation des muqueuses les rend perméables aux germes.

 

Pour qui est faite l’inhalation ?

L’inhalation est faite pour décongestionner le nez en cas de rhume. Il existe tout de même certaines catégories de personnes exclues. Il en est ainsi des personnes souffrant d’allergie ou encore d’asthme. L’inhalation est dangereuse pour ces personnes-là, en particulier lors des crises.

 

Certaines huiles essentielles s’avèrent également trop agressives pour les muqueuses nasales. Aussi, elles ne peuvent pas faire l’objet d’inhalation. Certaines huiles essentielles conviennent à certaines personnes tandis que d’autres pas. De ce fait, il est préférable de consulter un spécialiste de la santé avant d’inhaler telle ou telle huile essentielle.

 

Enfin, les femmes enceintes doivent faire très attention, car elles sont privées d’un certain nombre de produits. La menthe poivrée en fait partie, certaines huiles essentielles aussi.

 

Inhalation sèche ou inhalation humide, laquelle choisir ?

Ce que nous avons évoqué supra constitue l’inhalation humide. Il existe aussi une autre manière de décongestionner le nez en cas de rhume. Il s’agit de l’inhalation sèche. À la différence de l’inhalation humide, l’inhalation sèche ne requiert pas d’eau bouillante ni de bol. Au contraire, l’inhalation peut se faire directement via un dispositif d’inhalation. À défaut, un mouchoir peut faire l’affaire. Pour ce faire, il faut verser directement les gouttes de l’huile essentielle sur le mouchoir ou l’inhalateur puis l’inhaler.

 

Si l’inhalation humide est plus pratiquée, l’inhalation sèche parait plus avantageuse en ce sens qu’on peut l’effectuer n’importe où et n’importe quand. En effet, l’inhalation sèche peut se faire plusieurs fois jusqu’à évaporation complète du produit.

 

En cas d’urgence, l’huile essentielle peut être directement versée sur le poignet avant d’être inhalée. Cette méthode permet de calmer rapidement la crise. Elle offre également une pénétration rapide du produit par voie cutanée étant donné que le poignet est une zone des plus vascularisées du corps.

 

Des formules pour une inhalation parfaite

Voici quelques formules pour une bonne inhalation :

  • Inhalation avec de l’huile essentielle

Il existe bon nombre d’huiles essentielles pour déboucher le nez et calmer les crises de sinusite. L’huile essentielle de Niaouli, de Lavande ou d’Eucalyptus radié est fréquemment utilisée pour décongestionner le nez et en même temps pour calmer les inflammations. L’huile essentielle de Pin sylvestre, tout comme la Camomille romaine sert aussi de produit décongestionnant pour lutter contre le rhume. Par ailleurs, des formules mélangées existent à titre de soin contre le rhume. Il en est ainsi du mélange huile essentielle de Niaouli, d’Eucalyptus radié, de lavande fine, de pin et de menthe poivrée. La quantité à utiliser peut varier selon l’individu en question.

Il faut signaler que la menthe poivrée est déconseillée pendant la grossesse.

 

  • Inhalation avec des plantes 

Le Pin sylvestre et l’Eucalyptus peuvent être utilisés directement pour une inhalation humide. Pour cela, il faut utiliser les feuilles. Les feuilles de thym peuvent aussi faire l’objet d’une inhalation humide. Elles sont à utiliser seules ou en association avec d’autres plantes.

 

Découvrez également tous nos remèdes pour le rhume 

Un moyen efficace de traiter le rhume : l'homéopathie
Les médicaments pour en venir à bout du rhume
L'utilisation de l'homéopathie contre le rhume 
L'inhalation pour apaiser les symptômes du rhume  
Soigner un rhume : tous les remèdes efficaces
Guérir le rhume de bébé
L'homéopathie pour le nez qui coule