» » Concentration & mémoire

Concentration & mémoire (Compléments alimentaires)

Les troubles de mémoire impactent gravement sur la concentration. La difficulté à retenir des faits est souvent gênante. Toutefois, il existe plusieurs remèdes pour venir à bout de ce problème. Les traitements naturels sont à prioriser pour éviter les effets secondaires indésirables sur l’organisme. Certaines plantes agissent positivement sur la mémoire et la concentration. Ce sont la rhodiola rosea, le thé vert et le ginkgo biloba.

  • Le ginkgo biloba pour un fonctionnement optimal du cerveau

Le principe actif du ginkgo biloba est le ginkgolide. Cette plante dilate les vaisseaux sanguins en charge de l’irrigation du cerveau. Cela optimise le processus d’oxygénation de toute la partie cérébrale. Sachant que le cerveau requiert la moitié du glucose contenu dans l’organisme et demande 20 % de l’oxygène dans le sang.

 

Ce procédé améliore grandement les facultés cognitives et prévient le vieillissement cérébral précoce. Par ailleurs, le ginkgo biloba permet d’éviter les problèmes de pertes de mémoire. Il s’agit d’une plante médicinale reconnue pour ses bienfaits sur le cerveau.

 

Le médecin le préconise généralement pour traiter les troubles de mémorisation et de concentration. La posologie normale doit d’ailleurs être définie par un thérapeute.

  • La protection des neurones à l’aide du thé vert

Les neurones sont très sensibles et doivent être protégés pour éviter d’altérer les facultés cérébrales. Pour prendre soin des neurones, il n’y a que les anticholinestérasiques qui préviennent l’usure de l’acétylcholine, élément indispensable à ces cellules. Ce dernier étant d’ailleurs un neurotransmetteur qui joue un rôle fondamental dans l’entretien de la mémoire humaine.

 

Le thé vert est capable de produire de l’acétylcholine grâce à sa forte teneur en théanine. En consommer permet alors de garder les neurones en bonne santé. Qui plus est, le thé vert contribue à la croissance de la dopamine et de la sérotonine dans le cerveau. Enfin, la théine contenue dans cette plante préserve contre l’Alzheimer.

 

Pour bénéficier de tous ces bienfaits, il suffit de boire 5 tasses de thé vert dans la journée. Il est préférable de les prendre deux heures avant ou après les repas.

  • Lutter contre le stress grâce à la rhodiole

Le stress a des répercussions négatives sur le cerveau. Pour que ce dernier reste en bonne santé, il vaut mieux éviter des activités qui fatiguent tant physiquement que mentalement. Sans oublier que cela à des conséquences néfastes sur la mémoire.

La rhodiole ou ginseng de la toundra fournit l’acide glutamique à l’organisme. Cette substance agit comme l’hormone du plaisir ou dopamine, ce qui permet de booster le bien-être au quotidien. C’est donc aussi une plante à privilégier pour prendre soin du cerveau.

Concentration & mémoire


Connaître les différents troubles de mémoires

Les troubles amnésiques ou pertes de mémoire se traduisent par l’inaptitude à se rappeler d’une date ou d’un fait important. Ce problème peut survenir chez les jeunes, les adultes et les personnes âgées.  Pour résoudre les soucis de concentration, il est d’abord nécessaire d’en définir les causes.

 

Les origines des problèmes de mémorisation

La mémoire c'est la faculté à enregistrer des renseignements issus de faits ou de pratiques différentes. Mémoriser consiste à conserver des souvenirs pour les faire resurgir dans le présent ou dans le futur. La mémoire peut toutefois subir des altérations rendant la concentration difficile.

 

À noter que ces troubles peuvent se présenter de différentes manières et avoir des causes variées qu’un médecin se doit d’étudier avant de prescrire un traitement.

 

La perte de mémoire peut-être la séquelle d’une grave maladie ou d’un accident. Elle peut donc aussi résulter de la prise de certains médicaments qui affectent la capacité cérébrale. Tel est le cas des anxiolytiques et des antidépresseurs. Une mauvaise hygiène de vie peut également être à l’origine des troubles de la mémoire. Le manque de sommeil en fait partie et a des conséquences néfastes sur la santé à terme.

 

Sans oublier que les problèmes de mémoire peuvent avoir pour origine une maladie dégénérative grave, l’Alzheimer.

 

Les manifestations des troubles de la mémoire

La perte de mémoire peut se refléter à travers l’incapacité à se remémorer un souvenir du passé ou à retenir un fait récent. Chez un enfant, il peut s’agir d’une leçon apprise en classe et qui s’oublie juste quelques minutes après.

 

L’amnésie peut aussi être lacunaire durant une période de crise bien définie. Tel est le cas de l’épilepsie qui ne permet pas de garder la souvenance au patient.

 

Le sujet peut également être victime d’amnésie antérograde et se traduire par l’oubli des faits présents laissant cependant les souvenirs du passé intacts. Enfin, il y a l’amnésie rétrograde qui efface tous les souvenirs anciens.