Guarana

picto-promopicto-1582703733
Ultra Slim Burner shot Eafit  - boîte de 14 unidoses
Produit en stock
12.90 € 6.45
-50%
Anaca3 Brûleur de graisses - 60 gélules
Produit en stock
17.60
Supradyn intensia stick - boite de 20 sticks
Produit indisponible
9.99
Page 1 sur 2>>>

Outre ses différentes propriétés thérapeutiques, le guarana offre également une protection de l’organisme. Cette protection est principalement de deux ordres : anti-vieillissement et cardioprotecteur.

 

Le guarana évite le vieillissement précoce des cellules en raison de la présence de polyphénols dans ses graines. En effet, les polyphénols sont d’excellents antioxydants. Ils agissent donc activement sur les radicaux libres de l’organisme. Les radicaux libres étant les premiers responsables du vieillissement précoce des cellules. Les catéchines, les épicatéchines réagissent avec les radicaux libres de l’organisme, réduisant ainsi leur nombre. Ainsi, ils contribuent à la lutte contre le vieillissement précoce de l’organisme.


Le guarana est aussi un cardioprotecteur : une consommation modérée de guarana permet de limiter l’assimilation du mauvais cholestérol ou LDL. Le mauvais cholestérol étant l’un des facteurs des maladies cardiovasculaires. Cette faible assimilation de mauvais cholestérol permet ainsi de diminuer le risque de maladie cardiovasculaire, en l’occurrence l’artériosclérose.

 

Les indications thérapeutiques du guarana

Si l’on se réfère à ses propriétés, le guarana possède alors sans équivoque plusieurs vertus thérapeutiques. Aussi, dans quels cas est-il indiqué ?

  • Le guarana pour lutter contre toute forme de fatigue

Le guarana est premièrement utilisé pour tonifier le corps. Incorporé dans les boissons énergisantes, il fait partie des plus utilisés par les sportifs et ceux qui pratiquent de fortes activités physiques. La seule et bonne raison est la présence de caféine à forte teneur dans le guarana. La caféine est un excellent stimulant. Il stimule le corps et empêche celui-ci de s’épuiser. C’est pour cela qu’après une consommation de guarana, le corps se tonifie. 

 

Ensuite, le guarana stimule le cerveau. Cette stimulation part du même principe que la stimulation du corps. Les neurones sont aussi réceptifs à la stimulation de la caféine. Du coup, le système nerveux, à la suite de la consommation de guarana se voit en pleine capacité. Ce qui évite ainsi la fatigue mentale. 

  • Le guarana pour lutter contre l’obésité et le surpoids

Le surpoids est devenu de plus en plus un problème des pays développés. L’insuffisance du temps pour préparer les repas, la production accrue des organismes génétiquement modifiés ou OGM, le stress au travail, ce sont des facteurs-clé du surpoids et de l’obésité. Actuellement, le processus minceur est au cœur des recherches médicales pour pallier ce problème. Le guarana se glisse dans les premiers outils pour ce faire. Aussi, associé à d’autres composants, le guarana permet de perdre une partie de la masse graisseuse et de maigrir. Le guarana possède un effet ralentisseur de la digestion et de l’absorption des substances nutritives. De ce fait, il diminue les apports caloriques même quand le sujet mange beaucoup. C’est un excellent substitut au système de by-pass où l’on doit recourir à la chirurgie.

 

De plus, le guarana limite le métabolisme des lipoprotéines de basse densité ou mauvais cholestérol. Il brule les graisses. Ce qui lui offre le pouvoir de diminuer la masse graisseuse du corps et de mincir. 

  • Le guarana pour soigner le ballonnement et les diarrhées

Le ballonnement ou flatulence est un état désagréable se traduisant par une sensation de gonflement de l’abdomen. Le ballonnement peut se situer dans n’importe quelle région de l’abdomen : en haut, sous les côtes ou dans l’estomac, ou en bas, dans l’intestin grêle ou le côlon. Normalement, un ballonnement est bénin et ne dure pas. Mais dans certains cas, il peut provoquer des douleurs intenses et désagréables. 

 

Lorsque le ballonnement survient au niveau de l’estomac, il est appelé aérogastrie. C’est notamment le résultat d’une succession de repas trop riches en gras ou en sucre. Il peut aussi résulter d’une ingestion d’air ou aérophagie. L’air s’accumule alors dans l’estomac. L’aérogastrie ou l’aérophagie est souvent très douloureuse et peut engendrer une diarrhée. 

 

Le ballonnement est aussi fréquent au niveau de l’intestin grêle : c’est l’aéroiléie. Il survient souvent après une chirurgie intestinale. Enfin, quand le ballonnement surgit au niveau du gros intestin, il s’agit d’une aérocolie. C’est un phénomène naturel, car la présence de gaz à cet endroit signifie la présence de bactéries. Ce qui est tout à fait normal. Toutefois, des troubles apparaissent lorsque le gaz est trop volumineux. 

 

Le ballonnement ou flatulence s’accompagne parfois d’une diarrhée. Chez l’enfant, c’est un signe de gastro-entérite. 

 

Pour traiter ce désagrément, le guarana se trouve être un des meilleurs remèdes. Son effet antioxydant permet d’abord de mieux digérer le sucre et la graisse dans l’estomac. Ses autres éléments actifs concourent aussi pour libérer l’air emprisonné dans le corps.

  • Le guarana pour éviter le vieillissement précoce et les maladies cardiovasculaires

Plusieurs facteurs peuvent engendrer un vieillissement précoce des cellules de l’organisme. Les maladies sont les plus fréquentes. De la sorte, le corps s’affaiblit et les symptômes liés au vieillissement apparaissent de plus en plus. L’apparition de cheveux blancs, les chutes de cheveux, les rides, etc. ce sont tous des signes de vieillissement qui peuvent apparaître de manière précoce. Pour éviter que cela arrive, il faut que les radicaux libres dans l’organisme soient limités. Le guarana possède la vertu antioxydante qui agit directement sur les radicaux libres des cellules. 

 

Outre l’éviction d’un vieillissement précoce, le guarana est également très prisé pour sa faculté à barrer l’afflux des lipoprotéines de basse densité. Ces substances, normalement produites dans le corps, peuvent aussi être apportées par les aliments gras. À forte accumulation, ces lipoprotéines se stockent dans le sang et bloquent la circulation sanguine. Ce qui est très néfaste pour la santé étant donné la forte probabilité de survenue de maladie cardiovasculaire. Son action est définie par sa vertu antioxydante. C’est ce qui permet au guarana de contribuer à la limitation de l’absorption de mauvais cholestérol dans l’organisme. 

Si telles sont les indications thérapeutiques du guarana, qu’en est-il alors de son mode d’utilisation ?

 

Comment utiliser le guarana en phytothérapie ?

La dose de guarana à consommer diffère d’un individu à un autre. En effet, le degré de tolérance à la caféine n’est pas le même pour tout le monde. C’est pour cette raison qu’il faut commencer par une dose minimale, puis d’augmenter peu à peu. Bien que les Brésiliens consomment à hauteur de 4 à 8 g de guarana quotidiennement, les études ont montré que les doses maximales de caféine à prendre ne doivent pas dépasser les 2,5 mg pour les enfants et 400 à 450 mg pour les adultes. Les femmes enceintes ne peuvent en consommer plus de 300 mg. 

 

Malgré les différentes formes disponibles, les gélules demeurent les plus utilisées pour le guarana en raison de la saveur âpre du produit. La teneur en caféine oscille entre 75 et 250 mg par dose suivant la préparation commerciale choisie. 

 

Pour les sportifs, la prise de guarana contribue à l’amélioration de la performance et tonifie le corps. Ce qui leur permet d’avoir plus d’endurance et de vitalité tant pour leur entraînement que pour les compétitions. Aussi, il est recommandé de prendre 2 à 5 g de poudre de guarana une heure ou deux heures avant l’effort physique. Il faut tout de même veiller à limiter les prises à 2 ou 3 fois par semaine au maximum. Au-delà de cette fréquence, une accoutumance à la caféine est à craindre.

 

Pour résorber la fatigue, l’action du guarana se traduit par la perte de graisse et la limitation des grignotages. Pour ce faire, il faut prendre 1 à 2 g de poudre de guarana par jour. Le traitement ne doit pas être interrompu pendant une durée de 4 à 6 semaines et les prises doivent se faire avant les repas. 

 

Par ailleurs, le guarana agit également pour traiter les maux de tête et céphalées. Les fatigues passagères et l’hypertension artérielle peuvent ainsi être soignées par les prises de guarana. Il est conseillé à cet effet de prendre 450 à 500 mg de poudre de guarana à diluer dans de l’eau ou du jus de fruit. 

 

D’autres préparations et formes de guarana sont aussi présentes sur le marché, mais leur utilisation doit être prescrite par le médecin. Les doses prescrites ici sont données à titre informatif. Aussi, il est conseillé de consulter un médecin avant toute utilisation afin d’éviter tout risque de dépendance à long terme.

 

Les précautions d’utilisation du guarana

Comme mentionné précédemment, le guarana contient de la caféine à forte dose. Son utilisation abusive peut engendrer une accoutumance à long terme. Du coup, il est déconseillé de dépasser les doses prescrites et la durée du traitement. 

 

La caféine est un stimulant, elle ne doit pas être consommée après 16 heures. Une consommation du guarana au-delà de cette heure entraînerait la stimulation du cerveau et du corps pendant la nuit, pratique typique de ceux qui travaillent tard. 

 

Le guarana ne doit pas être pris en association avec d’autres produits contenant de la caféine. Cela risque d’augmenter la dose de caféine ingérée dans le corps et aura un effet néfaste. 

 

Pour connaître la dose apportée par chaque forme et préparation, il est convenable de consulter la teneur en caféine des compléments alimentaires. Ce qui doit être fait avant toute cure.

 

En cas de prise de gélules, il faut les avaler avec un grand verre d’eau. 

 

Si l’effet escompté est de maigrir, il faut que les prises soient effectuées avant chaque repas. Le guarana agira ainsi en tant que coupe-faim. C’est aussi le cas pour les sportifs et ceux qui s’apprêtent à effectuer des efforts physiques. Prises avant de faire les efforts physiques, les gélules auront un effet stimulant grâce à la caféine.

 

Le guarana a tendance à être consommé au-delà de la dose nécessaire sous forme de boisson. Ce qui augmente le risque de survenue des effets indésirables. Il faut, de la sorte, limiter la consommation de boisson à base de guarana.

 

En cas de prise d’autres médicaments, il faut consulter le médecin avant de prendre du guarana. En effet, un traitement à base d’aspirine, d’anticoagulants, d’inhibiteurs de plaquettes ou d’inhibiteurs de MAO ne doit pas être associé à toute prise de guarana. 

 

Les médicaments destinés à corriger les ulcères gastriques sont incompatibles avec le guarana. Il s’agit entre autres de la cimétidine, du clozapine et des antiacides.

 

Bien qu’il soit disponible en boisson énergisante, le guarana ne doit pas être pris de façon continue. Il doit seulement faire l’objet d’un traitement ponctuel ou d’une cure.

 

Bien que le guarana possède tant d’effets bénéfiques, il est déconseillé pour un certain nombre de sujets. Qui sont donc les personnes auxquelles la prise de guarana est déconseillée ?

 

Les contre-indications du guarana

Bien que la dose de guarana chez la femme enceinte soit établie, il est déconseillé à celle-ci d’en prendre en raison de la présence de caféine qui est prohibé pour les enfants et donc du fœtus. Il s’ensuit que le guarana est déconseillé aux enfants. 

Les personnes hypersensibles à la caféine ou aux autres composants du guarana ne doivent pas non plus en consommer.

 

Le guarana est contre-indiqué chez les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires comme l’hypertension artérielle, de troubles d’insomnies ou d’anxiété, d’hyperthyroïdie. Enfin, le guarana est interdit aux personnes sujettes à l’ulcère gastrique. 

 

Y a-t-il des effets indésirables liés à la consommation de guarana ?

En principe, le guarana ne doit pas présenter d’effets indésirables, sauf chez les personnes allergiques à la caféine qui ne doivent pas en prendre. Néanmoins, il se peut que les prises de guarana conduisent à des effets indésirables tels que l’insomnie, la nervosité ou autres troubles cognitifs. Des troubles cardiaques comme les palpitations ou l’arythmie cardiaque peuvent aussi surgir. Mais ce n’est pas tout ! La consommation de guarana, notamment avec une quantité insuffisante d’eau, entraîne des irritations gastriques. 

 

L’excès de consommation de guarana s’avère autant néfaste pour l’organisme. Ainsi, une consommation abusive de guarana causerait des maux de tête et des nausées ; dans le pire des cas, des vomissements et des spasmes tels que les crampes. La personne ayant pris du guarana plus que la dose normale éprouve aussi des difficultés à uriner.

 

Un surdosage en guarana, surtout si celle-ci est répétée, conduit à une dépendance à la caféine. Ce qui a pour conséquence d’éventuelles maladies du système nerveux.

 

Autres utilisations du guarana en thérapie

Le guarana, mises à part ses vertus thérapeutiques citées ci-dessus, est aussi connu pour sa capacité à limiter le stress. La caféine exerce des effets stimulants sur le système nerveux. Ce qui permet à ce dernier de libérer davantage de dopamine. C’est par cette action que la caféine contenue dans le guarana permet de limiter, voire de faire disparaitre le stress. 

 

Le guarana permet d’atténuer les douleurs musculaires. Lorsque le corps est fatigué, les douleurs musculaires commencent à apparaître. Lutter contre la fatigue implique donc de soigner les douleurs musculaires. Telles douleurs sont en général issues d’une série d’efforts physiques ou d’efforts intellectuels. En effet, la fatigue intellectuelle se traduit aussi par des douleurs au niveau des muscles. La consommation de guarana permet de traiter ces douleurs. Il faut quand même veiller à éviter toute prise excessive pour ne pas obtenir des effets inverses.

 

Le guarana, d’après des études, stimule aussi le système immunitaire. Ce qui lui permet de booster l’action de la défense immunitaire en cas d’attaque par des microorganismes nuisibles au corps. Le guarana est ainsi qualifié d’antigrippal. 

 

Enfin, les experts le classent parmi les analgésiques. Ici encore, c’est l’action de la caféine qui entre en jeu. De la sorte, le guarana agit comme calmant lors des différents troubles susceptibles d’altérer le bon fonctionnement du corps. Les migraines et les différentes formes de rhumatismes en sont les plus fréquentes. Consommer du guarana est donc indiqué pour soulager les douleurs ainsi éprouvées.