Traitement mycose des pieds

Spray antifongique Scholl - spray de 250ml
Victime de son succès
8.90 €
MycoSédermyl 1%  crème - tube de 30 g
Produit en stock
3.55 €
Fongiléine 1% crème - tube de 30 g
Produit en stock
3.76 €
Mycoster 1% crème - tube de 30 g
Produit en stock
3.74 €
Prévention mycoses Urgo - spray de 150 ml
Produit en stock
10.05 €
Lamisilate 1% crème - tube de 7,5g
Produit en stock
5.38 €
Pevaryl 1% crème - tube de 30g
Victime de son succès
4.72 €

Signes de la mycose des pieds

Ils sont très caractéristiques et ne nécessitent pas de diagnostic. Le pied d’athlète interdigital est très fréquent entre le 4e et le 5e orteil. Il se manifeste par des démangeaisons souvent intolérables, des fendillements, une rougeur et une desquamation de la peau, des coupures douloureuses et des crevasses entre les orteils au stade avancé. Si la mycose touche l’ensemble du pied, ce dernier présente des desquamations. Si la mycose se présente sous forme de dermatophytose vésiculaire, elle apparaît comme des cloques ou des vésicules douloureuses sur les côtés du pied ou sur la voûte plantaire.

 

Si la mycose des pieds n’est pas traitée, elle peut provoquer une onychomycose ou mycose des ongles. S’il y a une surinfection bactérienne, cela pourrait générer une cellulite bactérienne due à des staphylocoques ou streptocoques. Si la pathologie s’étend sur tout le corps, une urgence médicale est incontournable. Dans ce cas, retenez que les signes d’urgence sont le pied enflé, la fièvre ou les ulcères qui suintent entre les orteils.

Par ailleurs, les immunodéprimées, les diabétiques et les personnes qui ont une mauvaise circulation doivent éviter l’automédication pour prévenir les complications (traumatismes de l’ongle ou surinfection bactérienne). Il est impératif de consulter un médecin si plus de 2 ongles sont touchés, si la base de l’ongle est atteinte ou si elle est très abîmée.

 

Nombreux sont les facteurs d’apparition des mycoses. Certaines circonstances de la vie (dépression, deuil, divorce), certaines activités professionnelles ou sportives ainsi que les maladies (diabète, sida ou cancer) en font partie. Les mycoses des pieds sont provoquées par des levures ou des champignons dermatophytes qui affectionnent les lieux humides et chauds (chaussures serrées, hammams, piscines, vestiaires sportifs) propices à leur prolifération.

La mycose des pieds ou pied d’athlète ou dermatomycose est une infection qui se manifeste par les coupures entre les orteils et la desquamation de la peau.

 

Dès l’apparition des premiers signes, il est important de le traiter pour éviter son aggravation et prévenir l’apparition d’une mycose des ongles. Voici en détail les différents traitements du pied d’athlète, les mesures de prévention, les signes distinctifs et les facteurs d’apparition.

 

Traitements des mycoses des pieds

Au stade peu avancé du pied d’athlète, il suffit de le soigner avec un antifongique topique ou antimycosique de type ciclopiroxolamine. Il est disponible sans ordonnance et ne nécessite aucune prescription. Le traitement dure 2 à 4 semaines. Ce médicament existe sous forme d’aérosol, de poudre (à pulvériser dans la chaussette), de lotion ou de crème (à étaler sur la peau). L’antifongique est efficace dans 80 % des cas et il faut continuer le traitement jusqu’à la fin du délai prévu.

 

Par contre, il ne faut pas l’utiliser si vous ne connaissez pas la nature de l’infection, si la peau est humide et dégage une mauvaise odeur, si la plante des pieds est atteinte par la mycose. Il en est de même si les lésions sont macérées, si la personne est diabétique ou si les symptômes s’aggravent ou persistent. Ce traitement antifongique ne peut être appliqué sur un enfant de moins de 12 ans. En parallèle avec le traitement antifongique, il est très important de respecter les mesures d’hygiène requises. Sinon il serait nécessaire de doubler la durée du traitement. Si le pied d’athlète est au stade avancé, il faut consulter un médecin qui prescrira un traitement antifongique local et oral, durant 2 à 6 semaines. Par ailleurs, un traitement antibiotique doit compléter le traitement antifongique en cas de surinfection bactérienne.

 

En association avec le traitement antifongique, il est possible de soulager les signes avec un traitement naturel. Pour ce faire, réalisez un bain de pieds au bicarbonate de soude ou au gros sel, soit 4 cuillères à soupe dans un litre d’eau. Trempez-y les pieds durant un quart d’heure. Le bicarbonate de soude absorbe aussi l’humidité durant la journée. Pour cela, mettez-en sur les pieds avant de mettre les chaussettes. Les huiles essentielles comme le cèdre d’atlas, la lavande ou l’arbre à thé possèdent des vertus antifongiques qui éliminent les champignons. Elles sont reconnues pour leur efficacité contre les mycoses. Mélangez-les avec l’huile d’amande douce et mettez-en sur la partie concernée et sur les chaussettes. Pour combattre de manière efficace les mycoses des pieds, prenez des solutions à base de chlorure d’aluminium et appliquez-en sur la partie concernée avec un coton imbibé, 2 à 3 fois par jour, durant 2 semaines. C’est l’alternative recommandée en cas de contre-indications quant à l’usage d’huiles essentielles.

 

L’homéopathie est aussi un autre remède antimycosique efficace des pieds. Pour cela, appliquez de la teinture mère de calendula et prenez en même temps des produits homéopathiques (monilia albicans, sepia officinalis, graphites 5CH, etc.). La phytothérapie permet également de soigner cette pathologie. Elle propose beaucoup de plantes qui ont des propriétés antifongiques comme la racine de bardane, la teinture de propolis, l’huile de baies d’argousier ou l’extrait de pépins de pamplemousse.

 

Méthodes de prévention de la mycose du pied

Comme le pied d’athlète est très contagieux et que le risque de récidive est grand, il faut prendre des mesures d’hygiène strictes. Les pieds doivent être secs, frais et propres. Lavez-les avec un savon doux et séchez avec une serviette propre, surtout les espaces entre les orteils. Évitez de prêter ou d’emprunter le linge de toilette. Lavez la literie et les mains avec un savon au ph neutre, car les savons abrasifs modifient le ph de la peau.

 

Désinfectez la salle de bains et passez l’aspirateur plusieurs fois par semaine. Essayer de savoir l’origine de la mycose qui peut aussi être l’animal de compagnie. Mettez des chaussures de sport avec une bonne ventilation et portez des souliers dans les lieux publics et humides (hammam, spa, vestiaires de sports, piscine). Mettez une poudre antifongique ou du talc dans les chaussures ou sur les pieds pour absorber l’humidité. Tel est le cas de la poudre anti-transpirante Dry foot qui a une action anti-odeur et asséchante.

 

Dans des situations à risque, le spray protecteur prévient l’apparition des mycoses dans les chaussures et sur les pieds. Choisissez les chaussettes en fibres naturelles pour une meilleure absorption et évitez de porter des chaussures sans chaussettes. Le respect de ces mesures est très important surtout chez les diabétiques.