Les mycoses des pieds : causes, symptômes, traitements, précautions

lundi 25 février 2019
mycose pied

Également appelée « pied d’athlète », la mycose des pieds est une infection dermatologique causée par le développement d'un champignon ou d'un parasite microscopique de la peau : les « dermatophytes ». Elle survient fréquemment chez les adultes, en particulier les athlètes.

 

En effet, la chaleur et l'humidité contenues dans les chaussettes et les chaussures des sportifs favorisent remarquablement le développement de ces mycoses. Voyons ci-après les différents types de traitement qui pourraient être utilisés pour soigner une infection fongique des pieds.

 

Les différents traitements contre la mycose des pieds

Il existe plusieurs façons de soigner les mycoses des pieds :

  • D’un côté, le patient peut opter pour des médicaments à base de crèmes ou de vernis recommandés par les pharmaciens.
  • De l’autre, il peut suivre des traitements naturels avec l'aromathérapie, la phytothérapie ou encore l'homéopathie.

 

Les traitements avec des produits pharmaceutiques

Sachez que les traitements réservés aux mycoses de la peau glabre diffèrent de ceux des mycoses des ongles.

 

Le traitement des mycoses de la peau glabre

Vous pouvez traiter les mycoses de la peau glabre avec des crèmes ou des poudres antifongiques ou antimycotiques. Privilégiez la lotion et la poudre au lieu de la crème lorsqu’il s’agit des pieds. Les effets indésirables se produisent rarement avec celles-ci.

 

La durée du traitement

Le traitement est effectué deux fois par jour pendant trois à six semaines sans interruption. En effet, les infections fongiques de la peau glabre sont des maladies récurrentes.

 

La méthode d'application

Appliquez la poudre antifongique en couche mince. Cela évite la macération. Il est préférable d'appliquer le traitement sur les deux pieds en même temps, même si c’était un seul pied qui a été infecté par un champignon.

 

La poudre antifongique doit être appliquée après un lavage soigneux des pieds avec de la Bétadine Scrub. La zone doit ensuite être séchée avec un sèche-cheveux, par exemple.

 

Le traitement des mycoses des ongles

Vous pouvez traiter les mycoses des ongles avec du vernis à ongles.

 

La durée du traitement

L'application du vernis doit être effectuée deux fois par semaine en fonction du produit. Elle dure environ 6 à 9 mois s'il s'agit d'une mycose des ongles des mains et 12 mois pour celle des ongles des pieds.

 

L’utilisation des vernis

Les vernis antimycotiques sont disponibles dans les pharmacies. Ils s’obtiennent sans ordonnance. Cependant, ils ne peuvent être utilisés que lorsque la zone touchée s’étend sur un seul ongle. Si plusieurs ongles ont été touchés ou s'il s'agit d'une mycose ancienne, il est préférable de consulter un médecin.

 

Lui seul peut prescrire les traitements appropriés à appliquer dans ces cas.

 

Les actions de ces vernis

Ces vernis contiennent des molécules aux propriétés actives (acide acétique, acide lactique) ou antimycotiques (piroctoneolamine). Ils aiguisent l'ongle et créent ensuite un environnement nocif pour la croissance des champignons.

 

Les traitements naturels

Veuillez noter que 3 types de traitements sont à votre disposition si vous souhaitez soigner les infections fongiques des pieds de manière naturelle.

 

Les traitements par phytothérapie

Les traitements par phytothérapie s'appliquent uniquement aux infections fongiques de la peau glabre.

 

Les remèdes à base de plantes sont composés de teinture mère Calendula ou Propolis. La première doit couvrir les lésions. Elle est à appliquer deux fois par jour pendant au moins 3 semaines.

 

Attention pour la seconde, elle est réputée pour sa capacité à souiller souvent le linge.

 

Les traitements par homéopathie

Les traitements homéopathiques ne peuvent pas remplacer les traitements antimycotiques conventionnels. Ils sont juste appliqués en tant que compléments de ceux-ci. Ils améliorent leur efficacité et empêchent leur récurrence.

 

Nous pouvons prendre du Graphites 15CH, associé à Sepiaofficinalis 5CH et à Arsenicumiodatum 9CH pour les infections fongiques des pieds. De plus, en cas d’infection à levures. 1 à 3 ampoules de Monilia albicans D8 par jour peuvent être prises sous la langue.

 

Les traitements d'aromathérapie

Ils ne devraient être recourus que lorsque les traitements conventionnels se sont soldés par des échecs répétitifs.

 

Le soin à l’aromathérapie se fait par l'utilisation d'huiles essentielles :

l’huile essentielle de théier,

l’huile essentielle de citronnelle,

l’huile essentielle de Palmarosa,

l’huile essentielle d'Eucalyptus Globulus, etc.

 

Vous pouvez utiliser ces huiles à l'état pur ou dilué dans une huile végétale.

 

Les traitements d'aromathérapie durent un mois pour les mycoses de la peau glabre et 6 à 12 ans au moins pour les mycoses des ongles.

 

La nécessité de consulter un médecin

Les personnes immunodéprimées, diabétiques ou ayant une mauvaise circulation sanguine ne peuvent pas s'auto-traiter si elles ont des mycoses des pieds.

 

En effet, certaines complications peuvent survenir : traumatisme des ongles, surinfections bactériennes, etc. Il est toujours préférable de consulter un médecin lorsque les symptômes s'aggravent pendant le traitement. C’est le cas lorsque l'ongle est été très endommagé ou que sa base est atteinte.

 

Vous devez également vous faire soigner par un spécialiste si de nombreux ongles souffrent d’infections fongiques.

 

Ce que vous devez savoir sur les mycoses des pieds

Se présentant sous forme de rougeurs aux orteils ou aux ongles, les infections fongiques des pieds sont des altérations gênantes. Elles sont parfois douloureuses, brûlantes, mais ne sont pas graves. Elles sont provoquées par la multiplication de champignons microscopiques expansifs.

 

Ces parasites se développent rapidement dans les zones chaudes et humides.

 

Les différentes sortes de champignons

Les champignons sont classés en 3 catégories.

 

Les Levures ou champignons du genre Candida

Ce sont des champignons microscopiques présents dans le corps. Le système immunitaire s’affaiblit dans un environnement acide ou lorsque la transpiration augmente. Les champignons profitent de l’occasion pour se multiplier et provoquer le mycosis à candida.

 

Les Champignons filamenteux ou dermatophytes

Les dermatophytes proviennent de la poussière, des animaux, du sol, du plancher, etc. En effet, ils ne sont pas présents lorsque l'organisme est à l'état normal. I

 

l existe 3 types de champignons filamenteux :

  • Epidermophyton,
  • Trichophyton
  • Microsporum.

 

Ce sont des kératinophyles. Pour survivre, ces champignons se nourrissent de la kératine des cheveux, des ongles, des poils et de la peau.

 

Les Champignons de type moule

Cette famille de champignons est inoffensive. Elle ne cause pas des infections fongiques des pieds.

 

Les différents types de mycoses des pieds

Sachez qu'il existe deux types d’infection fongique des pieds :

  • Les mycoses de la peau glabre ou "intertrigo digitoplantaire" ou "pied d'athlète» : dans 90 % des cas, ces mycoses se manifestent entre le 4e et le 5e orteil.
  • Les mycoses des ongles: quand la zone touchée est l'ongle, on parle "donyxis". Quand c'est le périmètre qui est affecté, il s’agit de "perionyxis". Tout le monde peut être victime d’infections fongiques des ongles. Néanmoins, ils sont rarement observés chez les jeunes enfants.

Le phénomène de contamination

Un champignon attaque toujours la peau en premier lieu. Une fois qu'il l'a contaminée, il sera facile pour lui de passer d'un individu à un autre. Son infection peut également être transmise via des objets déjà contaminés. C'est pourquoi vous devez faire attention. Ne partagez pas les draps, serviettes ou autres effets personnels. Ne marchez pas pieds nus, surtout dans les piscines publiques, les vestiaires ou encore les saunas.

 

Les symptômes des mycoses des pieds

Les symptômes se présentent différemment chez les mycoses de la peau glabre et les mycoses des ongles.

Les symptômes du "pied d'athlète"

Ils sont nombreux :

  • Une infection primaire de l'espace entre le 4e et le 5e orteil ;
  • Des zones rouges et squameuses dans les espaces interdigital-plantaires et plantaires ;
  • La peau sèche ;
  • Des fissures de la peau ;
  • De petites ampoules remplies de liquide ;
  • Une mauvaise odeur causée par la macération dans des espaces interdigitaux ;
  • Des démangeaisons et des inflammations

 

Les symptômes des mycoses des ongles

Les premiers symptômes se reflètent par des changements de couleur de l'ongle concerné : celui-ci passe du blanc au jaune. Son apparence change plus tard. Il se développe, se fend, se décolle et devient cassant. Le mycosis périonyxis colonise le périmètre de l'ongle avant de l'attaquer directement. Pour reconnaître ce phénomène, vous verrez que la peau autour de l'ongle devient rouge, douloureuse et gonflée. De plus, un liquide clair s'écoule et contamine ensuite la matrice de l'ongle.

 

Sachez que la mycose de la peau glabre se manifeste souvent en même temps que la mycose des ongles.

 

Les méthodes de prévention contre les infections fongiques des pieds

La meilleure chose à faire pour prévenir les mycoses des pieds est d’adopter un mode de vie sain, c'est-à-dire, de minimiser, voire éviter les facteurs qui favorisent le développement des champignons. Pour cela, il est nécessaire de sécher les pieds et les espaces entre les orteils après chaque lavage pour éviter la macération et la chaleur humide. Il faut constamment bien se laver les mains. Évitez de gratter les lésions. En effet, celles-ci peuvent ainsi se propager rapidement.

 

Ne marchez pas pieds nus dans des lieux publics comme des hôtels, des gymnases, des salles de fitness, etc. Ne partagez pas de draps, de tapis de bain ou de sandales avec qui que ce soit. Il ne faut pas trop serrer vos lacets lorsque vous portez des chaussures. Si possible, gardez toujours vos ongles courts. Ils seront faciles à nettoyer de cette façon et les champignons auront du mal à les contaminer.

 

Au quotidien, utilisez des sprays anti-transpiration adaptés aux pieds. Cela vous évitera une transpiration excessive. Après chaque bain ou douche, il est préférable d'utiliser systématiquement un désinfectant pour le sol de la baignoire ou de la douche.

 

Les bons gestes à adopter pour éviter les récidives

Les infections fongiques des pieds sont des maladies répétitives. En effet, elles peuvent refaire surface même si un traitement long et efficace a été entamé précédemment.

 

Pour éviter cela, il faut simplement être prudent et prendre diverses précautions. Portez des baskets lorsque vous faites du sport. Laissez les chaussures en cuir pour le bureau ou les études. Portez également des tongs ou des sandales dans les douches et hors de l’eau lorsque vous vous rendez à la salle de sport ou à la piscine. Il convient de noter que les hammams ou les saunas peuvent être infestés de champignons. Si un membre de votre famille a des mycoses des pieds, demandez-lui de mettre des tongs dans la salle de bains.

 

Pour l'entretien de la maison, il est préférable de passer l'aspirateur plusieurs fois par semaine sur les tapis et carpettes. N'utilisez pas de savons trop abrasifs, ils modifient le pH de votre peau. Cela peut conduire à des infections externes. Optez plutôt pour des savons au pH neutre.

 

Lorsque vous allez aux toilettes, n'utilisez pas les affaires d'autrui et séchez-vous bien les pieds lorsque votre douche est terminée. Enduisez souvent vos chaussures de poudre antimycotique et si possible, portez des chaussettes en coton. Cela vous permettra de réguler votre transpiration.

 

Les personnes les plus sensibles aux infections fongiques des pieds

Les catégories de personnes suivantes sont facilement exposées aux mycoses des pieds:

  • Les personnes atteintes de diabète : la mycose des pieds est fréquente chez les diabétiques. Ici, elle peut être causée par une neuropathie ou une artérite. Elle a également tendance à se compliquer chez ces patients ;
  • Les patients prenant des corticostéroïdes : sachez que la prise de corticostéroïdes favorise le développement d'infections mycosiques ;
  • Les personnes ayant un système immunitaire faible. En effet, les champignons envahissent facilement ce système quand il est en position de faiblesse.
  • Les athlètes : ce sont naturellement les plus exposés, car ils portent généralement des chaussures bien fermées, chaudes et humides. Par ailleurs, la stagnation de la transpiration des orteils favorise le développement du champignon.
  • Les personnes qui vivent dans un milieu de vie au climat chaud et humide ;

Les sujets souffrant de problèmes circulatoires : ici, on se réfère aux sujets qui ont des varices ou une artérite des membres inférieurs. Ils sont plus sensibles aux infections fongiques des pieds.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris