La mycose inter-orteils est une infection qui affecte les pieds. Elle touche plus de 4 millions de Français et c’est la forme la plus répandue chez l’adulte. Aussi, il s’avère important de le soigner dès sa première apparition. Faisons le point sur les traitements adaptés, les causes d’une telle mycose, les mesures à prendre pour l’éviter, et comment la reconnaître.

 

Causes de la mycose inter-orteils

La mycose entre les orteils est la forme d’apparition du pied d’athlète, mycose des pieds. Elle est due à un champignon microscopique, de la famille des dermatophytes, des levures (candida), dont la transmission se fait de manière indirecte. En effet, on peut contracter ces parasites en marchant pieds nus dans les endroits contaminés par des squames infectées. Ce genre de champignon se développe sur les lieux humides et chauds : les salles de sport, les piscines, les saunas, les douches collectives, les vestiaires et les plages. L’intérieur chaud d’une chaussure est aussi un facteur de ses proliférations. Le micro-organisme prend un aspect filamenteux qui survit dans les milieux chauds et humides.

 

La mycose est très contagieuse et se transmet d’une personne à une autre ou par la contamination d’objets infectés par l’agent pathogène. À défaut de traitement adapté, elle peut s’étendre sur tout le pied voire sur les ongles. Dans certains cas, elle touche d’autres parties du corps (mains, plis fessiers, cuisses). De même, votre entourage est également exposé. La mycose en soi n’est pas dangereuse, mais elle peut être tenace et est vraiment désagréable.

 

Nombreuses sont les catégories de personnes qui risquent de développer une infection mycosique. Les sujets qui ont un problème circulatoire que ce soit artérite des membres inférieurs ou varice sont les plus exposés. Il en est de même pour les sportifs du fait qu’ils portent tout le temps des chaussures fermées. Par conséquent, cela favorise le développement des champignons et augmente la fréquence de mycose. D’autant plus que la sueur qui stagne entre les orteils est propice à leur multiplication. Les personnes qui vivent dans un climat humide et chaud possédant un système immunitaire affaibli risquent de contracter la mycose inter-orteils. Il en est de même pour celles qui prennent des corticoïdes, car cela favorise le développement d’infections mycosiques, virales et bactériennes. Chez les diabétiques, la défense pour contrer les infections est faible. Ce qui peut aggraver la mycose. De ce fait, l’avis d’un médecin est recommandé.

 

Signes

La mycose entre les orteils apparaît entre le 4e et le 5e orteil, là où le taux moyen d’humidité est de 98 %. Le pied d’athlète se reconnaît par des démangeaisons, des brûlures et une desquamation de la peau entre les orteils. La zone infectée présente des fissures sur le talon, la plante des pieds, des rougeurs et des petites vésicules (cloques). La peau entre les orteils pèle. Elle peut être très sèche et se déchirer. De même, l’infection dégage une mauvaise odeur, car la mycose s’accompagne d’autres affections cutanées provoquées par la multiplication des bactéries et des levures.

 

Au bout de 6 à 8 semaines, la mycose guérit sans traitement. Si elle est tenace, elle s’étend sur le pied et les orteils où 30 % des personnes atteintes de la mycose des pieds souffrent de mycose des ongles.

 

Traitements de la mycose interorteils

Dès les premiers signes de la mycose, il serait préférable de la traiter pour qu’elle puisse se guérir rapidement. Par la suite, il faut prendre beaucoup de précautions. Il est aussi conseillé de bien suivre et respecter les règles d’hygiène. Eventuellement, si la mycose entre les orteils se complique et devient gênante, utilisez un médicament antifongique contre les champignons sous forme de crème, de sprays, de pommades ou de poudre dont le résultat est très rapide. Appliquez-en chaque jour, durant 1 à 4 semaines. Sachez que son utilisation peut générer des sensations de brûlure, des rougeurs et des irritations locales. Parmi ces antifongiques, il y a l’éconazole ou le miconazole, conseillé pour les femmes enceintes, car il ne présente aucun risque pour le bébé. Si La mycose est bénigne, il serait préférable de prendre un antifongique par voie orale, après prescription d’un spécialiste. Notez que les antimycosiques limitent la croissance du champignon et éradique les champignons et les levures surtout les dermatophytes qui font apparaître la mycose. Ils sont faciles à utiliser et ont une action suffisamment puissante pour soulager les symptômes et pénétrer dans la peau.

 

Il est impératif de consulter un médecin quand la mycose interorteils ne disparaît pas après un traitement. L’avis d’un thérapeute est aussi important pour les personnes âgées et les femmes enceintes, car il est le mieux placé pour prescrire les médicaments plus adaptés.

 

Mesures de prévention de la mycose inter-orteils

Il faut adopter une bonne hygiène de vie pour éviter la prolifération des champignons. Pour ne pas contracter la mycose, il faut éviter la macération ou humidité au niveau des pieds. Pour cela, séchez correctement les pieds, en particulier les plis, de préférence avec un sèche-cheveux en position tiède. Alternez les chaussures d’un jour à l’autre. Portez des chaussettes en coton, en laine de mouton ou en soie qui absorbent la sueur et changez-les après le sport en cas de forte chaleur. Ne portez pas de chaussures trop serrées, pour favoriser l’aération. Changez de chaussettes, de collants ou de bas tous les jours. Évitez d’utiliser les tapis de salle de bain, à la fois humide et chaude, favorables au développement des champignons. Ne portez pas de chaussures fermées sans chaussettes. Évitez aussi de gratter la peau atteinte qui démange. Enlevez vos chaussures une fois arrivées à la maison pour les aérer.  

 

Portez toujours des chaussures ou des sandales dans les lieux publics (vestiaires, piscines) et utilisez vos affaires personnelles (chaussons, chaussures, gants de toilette, serviettes) sans prêter ni emprunter. Lavez le linge (serviettes, draps, chaussettes) à l’eau de javel ou à 60 ° C. Désinfectez régulièrement la douche, la baignoire et les sols carrelés à l’eau de javel et passez régulièrement l’aspirateur. Pour la toilette quotidienne des ongles, des mains et des pieds, utilisez de l’eau et du savon doux.

 

Découvrez les autres gammes pour traiter les mycoses des ongles

Traiter les champignons de peaux : tous les soins adaptés

Sélection de soins pour faire face aux mycoses de la peau

Tous les traitements adaptés pour éliminer les mycoses de la peau

Produits pour soigner les mycoses de l’orteil

Soigner les mycoses sur les ongles des mains

Les traitements contre les mycoses sur les ongles

Les antifongiques naturels pour soigner les mycoses 

Tous les traitements pour lutter contre les mycoses

Soins pour soulager les démangeaisons des pieds

Champignon de peau : traitements efficaces

Les produits pour lutter efficacement contre les champignons des ongles des pieds

Soins contre les boutons de fièvre

Champignons aux pieds : s’en débarrasser

Les traitements pour lutter contre les mycoses des pieds

Mycose entre les orteils : tous les soins

Traitement pour soigner les mycoses des ongles

Soigner les champignons sur la peau

Tous Les traitements efficaces contre les mycoses des pieds

Soins pour soigner les mycoses sur le fessier de bébé

Mycose qui gratte : produits pour soulager les démangeaisons

Mycoses de la peau : traitements