Champignon ongle pieds

Spray antifongique Scholl - spray de 250ml
Victime de son succès
8.90 €

Quid des soins naturels de l’onychomycose ?

L’huile essentielle de lavande est réputée pour ses propriétés désinfectantes et antiseptiques. Il en est de même de l’huile essentielle d’arbre à thé. Ce sont donc de très bons remèdes contre les mycoses des ongles. Il faut nettoyer la zone à traiter avant d’y appliquer de l’huile essentielle. Il faut la laisser agir pendant une vingtaine de minutes avant de rincer et sécher. Réitérez l’application plusieurs fois par jour si nécessaire.

 

Le bicarbonate de soude est aussi un remède naturel contre les mycoses de l’ongle. Il aide à sécher le surplus d’humidité sur les orteils. Il suffit de former une pâte avec un peu d’eau et de bicarbonate.

 

Enfin, l’onychomycose peut aussi se soigner à l’aide du vinaigre blanc et du vinaigre de cidre. Cela va rééquilibrer le pH, et éliminer les bactéries et les champignons. Il suffit de mélanger la même dose d’eau et de vinaigre dans une bassine et d’y tremper l’ongle à traiter pendant une demi-heure par jour. Séchez ensuite soigneusement les pieds pour éliminer toute trace l’humidité.

L’onychomycose, ou mycose des ongles est une infection causée par un champignon parasite. L’ongle affecté est jaune, abîmé ou encore décollé. Ce problème nécessite un traitement particulier et un suivi rigoureux qui peut s’étendre sur plusieurs mois.

 

Les causes de la mycose de l’ongle

L’onychomycose est souvent causée par des champignons dermatophytes. Dans des cas plus rares, les moisissures et les levures peuvent en être à l’origine. En général, les germes affectionnent les lieux humides et chauds.

 

Une mycose de l’ongle causée par les dermatophytes apparait souvent suite à la mycose des pieds (pieds d’athlète), que l’on peut contracter facilement dans des lieux publics. Par exemple, on peut avoir une mycose des pieds après avoir marché sur des sols contaminés par des fragments de peau infectés, comme dans les hammams, les saunas et les piscines. Il en est de même dans les cabinets médicaux et les vestiaires. Après quelques mois, le pied d’athlète non traité atteint l’ongle et finit par causer une onychomycose.

 

Parfois, les levures qui peuvent aussi attaquer les ongles des mains sont responsables de ce problème. Les champignons se multiplient sous la peau qui est en contact permanent avec l’eau. La contamination se fait également par l’intermédiaire de moisissures, notamment lorsque le sujet se trouve en contact avec un sol contaminé.

 

Mycoses des ongles : quels facteurs de risque ?

L’onychomycose est rare chez les enfants, mais fréquente chez les adultes. En effet, 1 adulte sur 10 est susceptible de souffrir d’une mycose de l’ongle. La prévalence de la pathologie augmente avec les années. Ainsi, elle est de 30 % chez les individus âgés de plus de 70 ans. L’onychomycose est due à la contamination par certains germes, même si d’autres facteurs, dont des maladies comme le VIH et le diabète, peuvent favoriser l’infection. Certains traitements, notamment ceux à base de cortisone ou d’immunosuppresseurs et la chimiothérapie sont également en cause.

 

Les orteils qui se relèvent et qui se chevauchent offrent aussi un terrain favorable au développement d’une mycose. Elle est parfois provoquée par des hématomes et des coups reçus lors d’activités sportives ou à cause du port de chaussures inadéquates. 

 

Lorsque le sujet porte des chaussures mal ventilées ou qu’il exerce des activités qui nécessitent un contact fréquent avec l’eau, il est exposé au champignon des pieds. L’onychomycose peut aussi provenir du vieillissement du patient.

 

Les signes de l’onychomycose

L’onychomycose est causée par des champignons qui infectent les pieds, plus précisément le coin de l’ongle. Ils affectent en particulier celui du gros orteil. Ainsi qu’il a été précisé, l’ongle commence par jaunir, puis s’épaissit et finit par se décoller.

 

En grattant sous l’ongle, le sujet voit apparaître une poudre de couleur blanchâtre. Par ailleurs, des taches blanches apparaissent à la surface de l’ongle. Plus rarement, des taches noires peuvent apparaître. Dans ce cas, l’avis d’un spécialiste est requis.

 

Quand l’onychomycose est due à des levures, elle affecte plus les ongles des mains. Néanmoins, les symptômes sont à peu près les mêmes.

 

Diagnostiquer la mycose de l’ongle

Le diagnostic de l’onychomycose est basé sur un examen mycologique. Il sert notamment à soigner diverses maladies de l’ongle. L’examen est nécessaire et le prélèvement n’est pas douloureux. Pour cela, il suffit de découper l’ongle qui se décolle et de gratter les débris.

 

Dans le cas où les taches blanches sur l’ongle sont des signes de l’onychomycose, le médecin grattera l’ongle pour faire analyser le prélèvement. Peu de laboratoires sont spécialisés dans cette analyse des ongles. De ce fait, les résultats tardent parfois à sortir. Le délai d’attente peut être d’un mois, si ce n’est plus.

 

Comment traiter les mycoses de l’ongle ?

Les traitements de l’onychomycose allient divers soins locaux et peuvent aller jusqu’à des traitements généraux. Ils dépendent de la gravité et de l’étendue de l’infection.

 

Concernant les formes débutantes, il est recommandé aux patients d’appliquer un vernis traitant ou un vernis antifongique pendant 2 à 6 mois. Cela devrait suffire pour guérir de l’onychomycose.

 

Dans certains cas, l’ongle malade doit être enlevé. Pour ce faire, il convient d’y appliquer quotidiennement une pâte spécialement conçue à cet effet, puis de recouvrir le tout avec un pansement. L’ongle traité finit alors par se déliter au bout de 2 ou 4 semaines, sauf s’il est complètement détruit. Le médecin devra alors le couper à l’aide d’une pince spécifique. Pour compléter le traitement, le médecin peut recommander un vernis traitant ou une crème antifongique.

 

Si la cure se solde par un échec, la chirurgie devient indispensable. Le médecin sera le seul à pouvoir décider de la nécessité ou non de l’opération.

 

Lorsque l’onychomycose est à un stade avancé, il est conseillé de recourir à un traitement général. Ce dernier dure 2 à 6 mois et se prend par voie orale. Il est susceptible d’engendrer des effets secondaires, mais qui sont bénins. Parfois, les problèmes peuvent être plus sérieux. Le sujet peut être atteint d’une éruption cutanée ou encore d’une hypersensibilité.

 

Découvrez les autres gammes pour traiter les mycoses des ongles

Traiter les champignons de peaux : tous les soins adaptés

Sélection de soins pour faire face aux mycoses de la peau

Tous les traitements adaptés pour éliminer les mycoses de la peau

Produits pour soigner les mycoses de l’orteil

Soigner les mycoses sur les ongles des mains

Les traitements contre les mycoses sur les ongles

Les antifongiques naturels pour soigner les mycoses 

Tous les traitements pour lutter contre les mycoses

Soins pour soulager les démangeaisons des pieds

Champignon de peau : traitements efficaces

Les produits pour lutter efficacement contre les champignons des ongles des pieds

Soins contre les boutons de fièvre

Champignons aux pieds : s’en débarrasser

Les traitements pour lutter contre les mycoses des pieds

Mycose entre les orteils : tous les soins

Traitement pour soigner les mycoses des ongles

Soigner les champignons sur la peau

Tous Les traitements efficaces contre les mycoses des pieds

Soins pour soigner les mycoses sur le fessier de bébé

Mycose qui gratte : produits pour soulager les démangeaisons

Mycoses de la peau : traitements