» » Etat grippal

Etat grippal

L’état grippal, le rhume et la grippe ont parfois les mêmes symptômes. Il s'agit, entre autres, de maux de tête, de congestion nasale, des écoulements, de la fièvre, des éternuements et des courbatures.

 

Pour ce qui est de l’état grippal, les effets restent tout de même plus élevés que ceux du rhume et plus légers que ceux de la grippe. Heureusement, il est tout à fait possible de les atténuer, voire les faire disparaître, avec les solutions suivantes.

  • Privilégier les aliments bénéfiques au système immunitaire

Durant l’hiver, le système immunitaire est souvent affaibli. Il lui faut donc des éléments lui permettant de reprendre des forces. Ce qui implique la nécessité d’intégrer à son alimentation des produits riches en vitamine A, B6, C et E2,3, zinc, sélénium, calcium, acide folique, fer, cuivre, etc..

 

Parmi ceux-ci figurent notamment les légumes, les fruits, les produits laitiers et les produits céréaliers. Cela ne veut cependant pas dire qu’il ne faut pas diversifier. Le mieux est, toutefois d’éviter, les aliments très riches en gras trans ou saturé et en sucres rapides.

 

Les fruits et légumes, de leur part, sont à privilégier du fait de leur richesse en antioxydants, élément permettant de lutter contre les radicaux libres.

  • Et ceux ayant des propriétés antimicrobiennes

Il existe aussi sur le marché plusieurs aliments composés de substances anti-microbiennes. C’est le cas notamment de l’ail qui a, parmi ses meilleurs éléments, l’allicine. Ce composé a des vertus à la fois antibactériennes et antifongiques. Pour en profiter pleinement, 4 à 5 gousses par jour sont requises. Il faut aussi rappeler que l’ail est aussi constitué d’antioxydants contribuant à la lutte contre les radicaux libres et ainsi au renforcement du système immunitaire.

 

L’allicine est aussi présent dans l’oignon. Ce qui permet à ce dernier d’être aussi antibactérien et antifongique que l’ail. On y trouve aussi de la quercétine, un antioxydant faisant partie de la famille des flavonoïdes, un élément à la source de la pigmentation des fruits et légumes.

  • Profiter des vertus des plantes médicinales

Un grand nombre de plantes contribue à une lutte efficace contre l’état grippal. Les plus connues d’entre elles sont le ginseng, le thym, l’échinacée et l’achillée millefeuille. Ces derniers permettent notamment d’apaiser une bonne partie des symptômes, dont l’écoulement, la congestion nasale et la toux. Ils sont aussi connus pour leur capacité à renforcer le système immunitaire.

Etat grippal
Les incontournables

État grippal : Quelles différences avec la grippe ?

Comme la grippe, l’état grippal provoque de maux de tête, de fièvre et de courbatures, entre autres. Ce qui est à la source de confusion entre les deux. Voici donc quelques éléments permettant de les différencier.

 

Différence quant à l’origine

 

La grippe est une maladie causée par le virus éponyme. Ce qui n’est pas le cas de l’état grippal qui, lui, est suscité par d’autres virus qui prolifèrent notamment dès l’automne jusqu’en hiver. La durée de cet état peut atteindre plusieurs jours. Celui-ci est à la source d’une sensation d’affaiblissement qui ne devra pourtant pas empêcher le sujet d’exercer ses activités quotidiennes. À l’inverse, la grippe implique généralement de ne pas se rendre au bureau.

 

Différence au niveau des manifestations 

 

L’état grippal se manifeste de la même manière que la grippe, mais la différence sur ce point réside sur l’intensité qui est moins élevée pour le premier. La fatigue est, certes, là, mais elle se fait moins ressentir. On note aussi plusieurs manifestations caractéristiques aux deux problèmes, mais avec une intensité modérée :

  • Maux de tête
  • Frissons
  • Maux de tête
  • Écoulement nasal
  • Nez bouché
  • Fièvre modérée
  • Etc.

Même mode de transmission des virus

Malgré leurs différences, l’état grippal et la grippe se transmettent de la même manière. Cette transmission est notamment effective lorsqu’une personne malade tousse ou éternue, touche la main d’un autre individu ou touche un objet que celui-ci peut toucher à son tour.

 

Toute contamination peut heureusement être évitée en se lavant les mains plusieurs fois par jour. La personne malade devra aussi penser à la couverture de sa bouche ou de son nez lorsqu’elle tousse.