» » » Sirop pour la toux

Sirop pour la toux (Etat grippal)

Chaque hiver, les microbes qui atteignent nos bronches nous font tousser. Ce réflexe est indispensable pour une meilleure protection de l’organisme. Il assure l’exclusion des substances pouvant irriter nos voies respiratoires. Cela ne veut cependant pas dire qu’il ne faut pas chercher à le soulager. Voici donc plusieurs solutions pour cela.

  • Solutions contre la toux sèche et irritante

La toux sèche, qui précède généralement la toux grâce, est l’effet d’une irritation des muqueuses. Aucune sécrétion n’en découle. Il pourra s’agir d’une manifestation d’une maladie telle que l’otite, la  sinusite, le rhume ou la trachéite.

 

Pour la soulager, il est recommandé de bien s’hydrater quotidiennement, en privilégiant notamment l’infusion de mauve ou les tisanes chaudes à base de thym. Si le problème est plutôt une « trachéite du fumeur », l’huile essentielle de cyprès sera un meilleur remède.

 

Il faut en mettre une goutte dans une cuillerée à café, à prendre 4 fois quotidiennement. Cette solution peut s’accompagner d’une diffusion d’une mixtion d’huiles essentielles de cyprès et d’eucalyptus radié s’il n’y a pas de femme enceinte ou allaitante dans la maison.

 

Pour un sujet qui a du mal à dormir à cause de la touche sèche, les sirops antitussifs ayant comme actif principal la codéine ou le dextrométhorphane sont efficaces. Ils n’agissent tout de même pas sur la cause du problème.

  • Solutions contre la toux grasse 

La toux grasse peut  être considérée comme bénéfique, car elle signifie que le système de défense de l’organisme est encore en bon état. Ce mécanisme est en effet important pour l’expulsion des sécrétions contenant de microbes. Il constitue généralement le symptôme d’un rhume ou d’une bronchite. Il est toujours intéressant de chercher à le soulager, et pour cela, plusieurs alternatives  cumulables s’offrent à nous :

  • Une meilleure hydratation,
  • Sirop homéo,
  • Mucolytique contribuant à l'élimination des sécrétions bronchiques.

L’antitussif codéiné, de son côté, doit plutôt être  réservé à la toux sèche. En effet, chercher à arrêter une touche sèche sera une mauvaise idée, sachant qu’il s’agit d’un mécanisme permettant aux bronches de se nettoyer.

  • Quid des toux nocturnes

Si sa fréquence augmente, une toux peut nous empêcher de trouver le sommeil la nuit. Dans ce cas, il s’agit souvent d’une manifestation d’infections virales qui peut aussi être liée à des reflux. Si elle ne s’estompe pas après quelques semaines, une coqueluche est à craindre. Pour la soulager, il n’y a rien de mieux que des huiles essentielles en suppositoire.

 

Il est également recommandé de prendre des antitussifs, notamment ceux en sirop ou en comprimés. Le sujet peut aussi recourir à des pommades décongestionnantes. Sachez toutefois que ces dernières ne conviennent  pas aux enfants de moins de 6 ans.

 

Par-dessus tout, il ne faut pas oublier d’équiper les chambres d’humidificateur quand l’air est trop sec.

Sirop pour la toux

picto-flash
Actirub sirop pour les voies respiratoires Santé verte - Flacon 125 ml
Faites vite! plus que :
Produit en stock
6.50 € 5.20
-20%

Comprendre les mécanismes de la toux

Au même titre que la fièvre et la douleur, la toux est souvent considérée comme faisant partie des symptômes d’une maladie comme le rhume, la pharyngite ou la grippe. Son interprétation est ainsi importante pour bien la soigner. D’où la nécessité de mieux comprendre son mécanisme.

 

Toux : quel est le caractère ?

La survenue d’une toux se fait d’une manière réflexe, suite à l’irritation de la muqueuse respiratoire. Celle-ci peut avoir plusieurs origines :

  • Chatouillement par un corps étranger,
  • Allergène enflammant la muqueuse,
  • Particules diesel irritantes,
  • Virus ou bactérie favorisant des réactions de défense en série.

Cette irritation provoque, en premier lieu, une toux sèche pouvant s’évoluer, dans un second temps, en toux grasse. Le caractère de la toux constitue un important indice de ses causes et de sa phase évolutive.

 

Une multitude de mécanismes

On ne peut pas évoquer un seul mécanisme pour la toux. Celle-ci peut en effet être liée à une ou plusieurs atteintes respiratoires. En cas d’asthme, elle est ainsi provoquée, par l’inflammation et d’hyper-réactivité des bronches. Elle est accompagnée de difficultés respiratoires.

 

L’excédant d’eau et de sel dans  l’arbre bronchique qu’elle provoque déclenche aussi une hyperactivité des bronches. Raison pour laquelle ce problème s’associe toujours à une toux. Dans le cas d’un reflux gastro-oesophagien, ce sont les réflexes oesobronchiques, la stimulation acide du bas œsophage et larynx et/ou les micro-aspirations qui déchoient dans les bronches qui provoquent cette réaction.

 

Autres maladies ou problèmes pouvant provoquer de la toux

Plusieurs autres facteurs peuvent être associés à la toux. C’est le cas notamment :

  • Du tabagisme, qui irrite les muqueuses et compromet le fonctionnement des cils bronchiques,
  • De la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO),
  • Du cancer du poumon qui entraine un effet irritant accompagné parfois d’excès de sécrétion de fluides bronchiques.