» » Piluliers

Piluliers (Santé)

Avec l’âge, gérer les traitements médicamenteux n’est pas toujours facile. La prise de plusieurs comprimés par jour nécessite d’être vigilant. D’où l’utilité des piluliers.

  • Qu’est-ce qu’un pilulier ?

Le pilulier est une boîte avec plusieurs compartiments, destinée aux personnes sous traitement médicamenteux. Il sert à répartir les comprimés à consommer selon leur fréquence et leur quantité. Il constitue un aide-mémoire pour son utilisateur, et lui évite la reprise de médicament déjà consommé.

 

Il existe trois types de piluliers :

-          Le pilulier journalier : composé de 4 compartiments où l’on place les piles destinées à être consommé matin, midi, soir et nuit.

-          Le pilulier semainier : destiné au traitement de la semaine, il est compartimenté en 7 modules soit 1 module par jour. Certains sont composés de 21 compartiments permettant 3 prises de médicaments par jour, d’autres 28 compartiments pour 4 prises quotidiennes.

-          Le pilulier électronique : dispose d’un système de rappel sonore sur les heures de traitement ainsi que d’un système de sécurité empêchant la prise de médicament à la mauvaise heure. Ce qui évite tout surdosage et surtout l’oubli.

  • Pourquoi utiliser un pilulier ?

Le pilulier vous permet de vous organiser sur la préparation de la prise de vos médicaments journaliers ou semainiers. Il vous évite l’oubli de vos traitements tout en vous permettant d’absorber une dose exacte et précise. Il est pratique et de taille petite, peut se ranger facilement dans vos sacs ou même vos poches.

  • Critères de sélection

Avant de choisir un pilulier, il faut d’abord savoir la quantité de médicaments qui y sera entreposée ainsi que leur volume et enfin leur nombre.

 

Il existe plusieurs types de contenants : en alvéoles autocollantes, en dosette coulissante, en cases à tiroirs ou à couvercles. Il est nécessaire de connaître l’agilité manuelle de l’utilisateur surtout s’il est âgé pour le choisir. Si l’ouverture est individuelle par compartiment, il faudrait que ce soit assez grand pour faciliter la manipulation des médicaments.

 

Les cas de personnes atteintes de la maladie de Parkinson ou de l’arthrose, où la prise de médicaments dans un dispositif difficile à ouvrir serait un peu plus compliquée.

 

Pour ceux sujets aux maladies reliées à l’oubli comme l’Alzheimer, préférez un pilulier disposant d’un système de sécurité afin d’éviter des prises impromptues. Au pire, désignez une personne qui leur servira leur traitement journalier.

 

De même les personnes ayant des problèmes de vues auront des piluliers avec indications des jours bien visibles.

Piluliers

Pilulier Anabox 7 jours - 1 pilulier
Produit indisponible
23.30

Focus sur le pilulier

Le pilulier est un dispositif indispensable dédié aux personnes sujettes à de lourds traitements médicaux ou des personnes âgées ayant développé un certain problème de mémoire. Il permet d’effectuer un suivi régulier et précis du traitement du patient. Utilisé par des particuliers comme par le corps médical, le pilulier permet de s’organiser et d’éloigner toute forme d’erreur de dosage.

 

C’est également un moyen pour le médecin de voir si les médicaments ont été pris correctement par son patient. Il importe de revenir à la source et de connaître l’origine de cette petite merveille.

 

Le pilulier à travers l’histoire.

Le pilulier a été longtemps utilisé à travers l’histoire. Il a été adopté en France vers le 18e siècle, les premiers modèles provenant d’Allemagne. En ces temps-là, les piluliers étaient fabriqués en cuivre, en argent ou en ivoire. Ils étaient présentés sous forme de simple plaque avec séparation en dents de scie connue sous le nom de « scie à pilules ». Arrivent ensuite les premiers piluliers en tablottiers faits en bois ou en cuivre, se rapprochant de ceux d’aujourd’hui.

 

Le nom de pilulier faisait auparavant référence aux mortiers de métal servant à la préparation des pilules, mais aussi aux anciens coffrets d’étain qui servaient à ranger les pilules. Plus tard seront fabriqués au XVIIe siècle les piluliers de 10 à 12 cm de haut et de 7 à 8 cm de diamètre. Ce modèle correspondait à ce qu’un Docteur nommé Dorveaux en 1908 appelait « Les pots de pharmacies ». Quelques prototypes ont même été exposés dans le musée de l’École de Paris.

 

Aujourd’hui le pilulier a connu de grandes avancées techniques et constitue une aide remarquable aux personnes sous traitement.