» » » Toux grasse

Toux grasse (Etat grippal)

Conseils santé

 

Les toux grasses sont la conséquence d'une infection bronchique ou pulmonaire virale ou microbienne aiguë ou d'une bronchite chronique liée le plus souvent au tabagisme. Il ne faut pas combattre les toux grasses car elles libèrent le poumon. Si la toux est grasse, le meilleur moyen d'en diminuer la fréquence est de cracher. Les crachats jaune-vert, purulents, depuis plus de 38 heures, indiquent une infection ou une surinfection bactérienne qui nécessitera certainement des antibiotiques si elle est mal tolérée. Une consultation médicale sera nécessaire. 

 

Respectez les toux grasses. Si les crachats sont très épais, difficiles à rejeter, il sera conseillé de boire abondamment, d'humidifier l'atmosphère à l'aide d'un humidificateur, et de faire un peu d'exercice (marche par exemple). 


Pendant quelques jours (pas plus de 5 jours), il est possible de prendre un sirop contre la toux grasse fluidifiant contenant de la carbocystéine à 5% (pour l'adulte) ou 2% (pour l'enfant).


Le saviez vous ? La carbocystéine peut donner des douleurs d'estomac, elle est contre-indiquée chez les patients ayant des antécédents d'ulcère gastro-intestinal. Les sirops à base de carbocystéine ne doivent jamais être associés à un antitussif (risque d'inondation bronchique) et ne doivent pas être pris plus de 5 jours.
 

 

Toux grasse


Les manifestations de la toux grasse

À l'inverse d’une toux sèche, une toux grasse est accompagnée d'expectorations de mucosités, localisées dans les voies respiratoires. Il s'agit d'un mécanisme de défense naturelle de l'organisme.

La consultation d’un médecin s'avère nécessaire dans les cas suivants :

les expectorations provoquées par une toux grasse sont purulentes durant plus de deux jours, indiquant un risque d'infection bactérienne
elles sont mousseuses : c'est un symptôme d’œdème pulmonaire
elles sont sanglantes : c'est l'un des symptômes de tuberculose, de pneumonie ou de cancer pulmonaire
lorsqu'elles sont accompagnées de vomissements, un risque de coqueluche est à craindre

 

Les médicaments

Les fluidifiants bronchiques aident à drainer les mucosités et à prévenir de l'encombrement des bronches. Ils sont utilisés dans le traitement des maladies bronchiques, lorsqu’un mucus épais encombre les voies respiratoires. Ils soulagent la toux grasse.

 

Ces médicaments sont disponibles en pharmacie sous plusieurs formes : sirop, comprimés, solutions buvables, granulés, en aérosol ou sous forme d'injection pour les affections graves. Ils ne doivent pas être utilisés de manière systématique, lorsqu'une simple humidification suffit pour éliminer les sécrétions. Dans le cas des symptômes bénins, un gargarisme avec une solution saline ou une instillation suffira.

 

Notons que les fluidifiants bronchiques sont réservés aux personnes capables d'expulser des crachats en toussant.