» » Qu'est-ce qui fonctionne le mieux contre le mal des transports ?

Qu'est-ce qui fonctionne le mieux contre le mal des transports ?

vendredi 09 février 2024

Le mal des transports est un problème courant qui affecte de nombreuses personnes lorsqu'elles voyagent en voiture, en avion, en train ou en bateau. Heureusement, il existe plusieurs solutions pour soulager cette sensation désagréable.

 

Comprendre le mal des transports

Avant d'aborder les différentes solutions, il est important de comprendre les causes et les symptômes du mal des transports. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le mal des transports n'est pas vraiment causé par la peur ou l'anxiété liée aux voyages. En réalité, il est principalement dû à un déséquilibre sensoriel entre les informations transmises par nos yeux, nos oreilles et notre corps.

  • Les causes du mal des transports

Plusieurs facteurs peuvent contribuer au mal des transports, tels que les mouvements en voiture ou en bateau, les variations d'altitude en avion ou le balancement du train. Ces mouvements provoquent une discordance entre les signaux visuels (ce que l'on voit), les signaux vestibulaires (ce que l'on ressent dans nos oreilles) et les signaux proprioceptifs (ce que l'on ressent dans notre corps).

 

Il est intéressant de noter que certaines personnes sont plus sensibles que d'autres au mal des transports. Des études ont montré que les femmes enceintes, les enfants et les personnes ayant des problèmes d'oreille interne sont plus susceptibles de souffrir de ce malaise lors des déplacements.

 

De plus, il existe des facteurs psychologiques qui peuvent aggraver le mal des transports. Par exemple, le stress, l'anxiété et la peur peuvent augmenter les symptômes ressentis. Il est donc important de prendre en compte ces aspects lors de la recherche de solutions.

  • Les symptômes du mal des transports

Les symptômes du mal des transports peuvent varier d'une personne à l'autre, mais les plus courants sont les nausées, les vomissements, les vertiges, la transpiration excessive et la fatigue. Ces symptômes peuvent rendre les voyages très inconfortables et parfois même handicaper certaines personnes.

 

Il est intéressant de noter que certains symptômes peuvent être ressentis avant même le début du voyage. Par exemple, certaines personnes peuvent ressentir des nausées ou des vertiges rien qu'en pensant à un déplacement en voiture ou en avion. Ces symptômes anticipatoires peuvent être très perturbants et nécessitent une attention particulière lors de la gestion du mal des transports.

 

De plus, il est important de souligner que le mal des transports peut également avoir un impact sur les performances cognitives. Des études ont montré que les personnes souffrant de ce malaise peuvent avoir des difficultés à se concentrer, à mémoriser des informations et à effectuer des tâches mentales complexes pendant les voyages. Cela peut être particulièrement gênant pour les étudiants, les professionnels en déplacement ou toute personne devant rester productive pendant un voyage.

 

Les remèdes naturels contre le mal des transports

Lorsqu'il s'agit de soulager le mal des transports, de nombreuses personnes préfèrent opter pour des remèdes naturels avant de se tourner vers des médicaments. Heureusement, il existe plusieurs solutions naturelles qui ont prouvé leur efficacité.

 

En plus des remèdes mentionnés précédemment, il existe d'autres méthodes naturelles pour soulager le mal des transports. Par exemple, la consommation de gingembre frais ou en capsule peut aider à calmer l'estomac et à réduire les nausées. De plus, la mastication de feuilles de menthe poivrée peut également apporter un soulagement rapide.

  • Les huiles essentielles pour soulager le mal des transports

Certaines huiles essentielles, telles que la menthe poivrée, la lavande et le gingembre, sont connues pour leurs propriétés apaisantes et digestives. En les utilisant sous forme de diffuseurs ou d'inhalateurs, vous pouvez réduire les symptômes du mal des transports de manière naturelle.

 

Une autre méthode naturelle pour soulager le mal des transports est l'utilisation de bracelets d'acupression. Ces bracelets sont dotés de petits boutons qui exercent une pression sur le point P6, situé à environ trois doigts au-dessus du pli de votre poignet. Cette pression stimule les terminaisons nerveuses et peut aider à réduire les nausées et les vomissements.

  • L'acupression, une solution naturelle

L'acupression est une technique qui consiste à exercer une pression sur des points spécifiques du corps pour soulager divers maux, y compris le mal des transports. En stimulant le point P6, situé à environ trois doigts au-dessus du pli de votre poignet, vous pouvez réduire les nausées et les vomissements associés au mal des transports.

 

Outre l'acupression, il existe d'autres points d'acupuncture qui peuvent être stimulés pour soulager le mal des transports. Le point CV12, situé à mi-chemin entre le nombril et le sternum, est connu pour aider à calmer l'estomac et à réduire les nausées. De plus, le point VB34, situé sur le dessus du pied, juste en dessous du genou, peut également être stimulé pour soulager les symptômes du mal des transports.

 

Les médicaments contre le mal des transports

Si les remèdes naturels ne suffisent pas à soulager vos symptômes, il existe également des médicaments spécifiques contre le mal des transports.

 

Le mal des transports, également connu sous le nom de cinétose, est un trouble courant qui se produit lorsque le cerveau reçoit des signaux contradictoires de la part des yeux et de l'oreille interne. Cela peut provoquer des nausées, des vertiges et une sensation générale de malaise.

  • Les antihistaminiques pour prévenir le mal des transports

Les antihistaminiques, tels que la dimenhydrinate et la méclizine, sont couramment utilisés pour prévenir et traiter le mal des transports. Ils agissent en bloquant les récepteurs de l'histamine dans le cerveau, réduisant ainsi les nausées et les vertiges.

 

Ces médicaments sont généralement pris avant de voyager, afin de prévenir les symptômes du mal des transports. Ils sont disponibles sous forme de comprimés, de sirops et même de chewing-gums, ce qui les rend pratiques à utiliser.

 

Il est important de noter que ces médicaments peuvent provoquer des effets secondaires tels que la somnolence, la sécheresse de la bouche et la constipation. Il est donc recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de les utiliser, surtout si vous prenez d'autres médicaments.

  • Les patchs transdermiques, une option efficace

Les patchs transdermiques contenant de la scopolamine sont une autre option efficace pour soulager le mal des transports. Ils sont appliqués derrière l'oreille et libèrent progressivement la scopolamine, ce qui aide à prévenir les symptômes associés au mal des transports pendant plusieurs jours.

 

Ces patchs sont faciles à utiliser et offrent une alternative pratique aux médicaments pris par voie orale. Ils sont généralement bien tolérés, mais peuvent provoquer des effets secondaires tels que la sécheresse de la bouche et des yeux, ainsi que des troubles de la vision.

 

Il est important de noter que les patchs transdermiques doivent être utilisés conformément aux instructions fournies par le fabricant et qu'ils ne conviennent pas à tout le monde. Il est donc recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de les utiliser.

 

Les techniques de prévention du mal des transports

Outre les remèdes naturels et les médicaments, il existe des techniques de prévention qui peuvent vous aider à réduire les chances de ressentir le mal des transports.

  • L'importance de la position dans le véhicule

La position dans laquelle vous vous trouvez dans le véhicule peut avoir un impact significatif sur votre sensibilité au mal des transports. S'asseoir à l'avant dans une voiture ou demander une cabine avec vue et stabilisation dans un bateau peuvent aider à stabiliser vos sensations.

  • L'alimentation avant le voyage

Il est recommandé d'éviter les repas lourds et gras avant de partir en voyage, car ils peuvent aggraver les symptômes du mal des transports. Optez plutôt pour des aliments légers et faciles à digérer, tels que des fruits, des légumes et des glucides complexes.

 

En plus de ces techniques, il existe d'autres mesures que vous pouvez prendre pour prévenir le mal des transports. Par exemple, il est conseillé de s'hydrater régulièrement tout au long du voyage. Boire de l'eau en quantité suffisante peut aider à maintenir votre corps hydraté et à réduire les risques de nausées et de vertiges.

 

Une autre astuce consiste à éviter de lire ou de regarder des écrans pendant le trajet. La fixation visuelle sur un objet immobile peut perturber l'équilibre de votre corps et augmenter les symptômes du mal des transports. Il est préférable de regarder par la fenêtre et de se concentrer sur l'horizon pour aider votre cerveau à mieux s'adapter aux mouvements du véhicule.

 

De plus, il est recommandé de prendre des pauses régulières lors des longs trajets. Descendre du véhicule, marcher un peu et prendre l'air frais peut aider à soulager les symptômes du mal des transports. Profitez-en pour vous étirer et faire quelques exercices de respiration profonde pour vous détendre.

 

Enfin, certaines personnes trouvent utile de porter des bracelets d'acupression pour prévenir le mal des transports. Ces bracelets exercent une pression sur certains points d'acupuncture situés au niveau des poignets, ce qui peut aider à réduire les nausées et les vomissements.

 

Les nouvelles technologies pour combattre le mal des transports

Avec l'avancement technologique, de nouvelles solutions pour soulager le mal des transports ont émergé.

  • Les lunettes anti-mal des transports

Les lunettes spéciales, équipées de dispositifs de stabilisation, aident à réduire la discordance sensorielle en fournissant des informations visuelles plus stables. En bloquant les mouvements perçus par les yeux, ces lunettes peuvent aider à prévenir le mal des transports.

  • Les applications mobiles pour gérer le mal des transports

Les applications mobiles, telles que des jeux de réalité virtuelle, des vidéos d'entraînement vestibulaire et des exercices de respiration, peuvent également aider à gérer les symptômes du mal des transports en fournissant des distractions et en aidant à rééduquer le cerveau.

 

Au final, il n'y a pas de solution universelle pour le mal des transports, car chaque personne peut réagir différemment aux différentes méthodes de soulagement. Il est donc important d'essayer différentes options pour trouver celle qui fonctionne le mieux pour vous. Qu'il s'agisse de remèdes naturels, de médicaments, de techniques de prévention ou de nouvelles technologies, il existe certainement une solution adaptée à votre situation. Alors, n'hésitez pas à explorer ces différentes possibilités et à en parler à votre médecin si vous avez des préoccupations particulières. Bon voyage !

 

Découvrez nos autres conseils santé sur le médicament mal des transports

Combien de temps dure le mal des transports ?

Comment empêcher mon enfant de vomir en voyage ?

Comment ne pas avoir envie de vomir en bus ?

Comment ne pas avoir le mal de transport en voiture ?

Comment ne plus avoir envie de vomir en voiture ?

Comment soigner le mal des transports naturellement ?

La vitamine C aide-t-elle à lutter contre le mal des transports ?

Le gingembre guérit-il le mal des transports ?

Le mal des transports peut-il durer plusieurs jours ?

Le mal des transports peut-il être guéri ?

Le mal des transports s'aggrave-t-il avec l'âge ?

Pourquoi ai-je si facilement le mal des transports ?

Qu'est-ce qui fonctionne le mieux contre le mal des transports ?

Qu’est-ce qui aggrave le mal des transports ?

Qu’est-ce qui rend une personne plus sujette au mal des transports ?

Que puis-je donner à mon enfant contre le mal des transports ?

Quelle épice est utile contre la nausée et le mal des transports ?

Quelles vitamines aident à lutter contre le mal des transports ?

Qui consulter pour le mal des transports ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.