» » Qu’est-ce qui aggrave le mal des transports ?

Qu’est-ce qui aggrave le mal des transports ?

vendredi 09 février 2024

Le mal des transports, également connu sous le nom de cinétose, est une affection courante qui se manifeste par des symptômes tels que des nausées, des vertiges et une sensation de malaise lors d'un voyage en voiture, en bateau, en avion ou même en train. Bien que cette condition puisse affecter tout le monde, certaines personnes sont plus susceptibles d'en souffrir que d'autres. Quels sont les facteurs qui aggravent le mal des transports ?

 

Comprendre le mal des transports

Avant de discuter des facteurs qui aggravent le mal des transports, il est important de comprendre cette condition en détail. Le mal des transports est provoqué par un conflit sensoriel entre les signaux que le cerveau reçoit de l'oreille interne, des yeux et des muscles. Lorsque ces signaux ne correspondent pas, cela crée une confusion dans le système nerveux central, ce qui entraîne les symptômes désagréables associés au mal des transports.

  • Définition du mal des transports

Le mal des transports est une forme de cinétose qui se manifeste lors de déplacements en voiture, en bateau, en avion ou en train. Il est caractérisé par des symptômes tels que des nausées, des vomissements, des vertiges, une sudation excessive et une pâleur. Ces symptômes peuvent varier en intensité d'une personne à l'autre.

  • Les symptômes du mal des transports

Les symptômes du mal des transports peuvent varier d'une personne à l'autre, mais les plus courants comprennent des nausées, des vomissements, des vertiges, une sudation excessive, de la fatigue et une pâleur. Certaines personnes peuvent également ressentir une sensation de malaise général ou une augmentation de la salivation.

 

En plus de ces symptômes communs, certaines personnes peuvent éprouver des maux de tête, une sensation de faiblesse, des troubles de la vision et une augmentation de la fréquence cardiaque. Ces symptômes supplémentaires peuvent rendre le mal des transports encore plus inconfortable et perturbant.

 

Il est intéressant de noter que le mal des transports peut être plus fréquent chez les enfants, en raison du développement encore en cours de leur système vestibulaire. De plus, certaines personnes sont plus prédisposées génétiquement à souffrir du mal des transports, ce qui peut rendre leurs voyages plus difficiles.

 

Il existe également des facteurs environnementaux qui peuvent aggraver le mal des transports. Par exemple, les routes sinueuses, les mouvements brusques du véhicule et les conditions météorologiques défavorables peuvent tous contribuer à l'apparition ou à l'aggravation des symptômes.

 

Facteurs qui aggravent le mal des transports

Il existe plusieurs facteurs qui peuvent aggraver le mal des transports. Certains de ces facteurs sont liés à l'alimentation, au stress et à l'anxiété, ainsi qu'à la position dans le véhicule.

  • L'impact de l'alimentation sur le mal des transports

L'alimentation peut jouer un rôle important dans l'aggravation du mal des transports. Certains aliments, tels que les aliments gras, épicés ou acides, peuvent augmenter les symptômes du mal des transports. De plus, la consommation d'alcool peut également aggraver cette condition. Il est donc conseillé d'éviter ces aliments et boissons avant et pendant les déplacements pour réduire les risques de mal des transports.

 

En outre, il est intéressant de noter que certains aliments peuvent avoir des propriétés apaisantes pour le système digestif, ce qui peut aider à atténuer les symptômes du mal des transports. Par exemple, la consommation de gingembre, connu pour ses propriétés anti-nauséeuses, peut être bénéfique pour les personnes sujettes au mal des transports. De même, les aliments riches en vitamine B6, comme les bananes et les avocats, peuvent contribuer à réduire les nausées et les vomissements.

  • Le rôle du stress et de l'anxiété

Le stress et l'anxiété peuvent également aggraver le mal des transports. Lorsque nous sommes stressés ou anxieux, notre corps produit plus de cortisol, une hormone qui peut affecter notre système digestif et augmenter les symptômes du mal des transports. Il est donc essentiel de gérer son stress et son anxiété avant et pendant les voyages pour réduire les risques de mal des transports.

 

Pour réduire le stress et l'anxiété liés aux déplacements, il peut être utile de pratiquer des techniques de relaxation, telles que la respiration profonde, la méditation ou le yoga. De plus, écouter de la musique apaisante ou lire un livre divertissant peut aider à distraire l'esprit et à diminuer les sensations de malaise.

  • L'influence de la position dans le véhicule

La position dans le véhicule peut avoir un impact sur la gravité du mal des transports. Par exemple, certaines personnes peuvent se sentir moins malades lorsqu'elles sont assises à l'avant d'une voiture ou à proximité d'une fenêtre dans un avion ou un train. De plus, l'utilisation d'oreillers ou de coussins pour soutenir le cou et la tête peut également aider à réduire les symptômes du mal des transports.

 

Il convient également de noter que la ventilation dans le véhicule peut jouer un rôle dans la prévention du mal des transports. Avoir de l'air frais circulant dans l'espace peut aider à réduire les sensations de nausée et de vertige. Par conséquent, il est recommandé d'ouvrir légèrement les fenêtres ou de régler le système de ventilation pour maintenir une bonne circulation de l'air.

 

Les différents types de mal des transports

Il existe différents types de mal des transports qui peuvent affecter les individus lors de différents types de déplacements.

 

Le mal des transports, également connu sous le nom de cinétose, est un trouble qui survient lors de déplacements et qui se caractérise par des symptômes tels que des nausées, des vomissements, des vertiges et une sensation de malaise.

  • Le mal de mer

Le mal de mer est probablement la forme la plus courante de mal des transports. Il survient lors des déplacements en bateau et est causé par les mouvements constants de l'eau. Les symptômes du mal de mer comprennent des nausées, des vomissements, des vertiges et une pâleur.

 

Lorsque vous êtes en mer, votre corps est constamment exposé aux mouvements de l'eau, ce qui peut perturber votre système vestibulaire, responsable de l'équilibre. Cela peut entraîner une confusion sensorielle, où vos yeux perçoivent un mouvement différent de celui ressenti par votre corps, ce qui provoque des symptômes désagréables.

 

Pour prévenir le mal de mer, il est recommandé de fixer votre regard sur l'horizon, de rester à l'extérieur du bateau pour bénéficier de l'air frais et de manger des aliments légers avant le voyage.

  • Le mal de l'air

Le mal de l'air, également connu sous le nom de mal des transports en avion, se produit lors des voyages en avion. Les changements de pression atmosphérique, les turbulences et le confinement de l'espace peuvent provoquer des nausées, des vertiges et une sensation de malaise.

 

Lorsque vous voyagez en avion, votre corps doit s'adapter aux changements de pression atmosphérique, ce qui peut affecter votre système vestibulaire. De plus, les turbulences peuvent perturber votre équilibre et causer des symptômes de mal des transports.

 

Pour prévenir le mal de l'air, il est recommandé de choisir un siège près des ailes de l'avion, où les mouvements sont moins ressentis, de boire beaucoup d'eau pour rester hydraté et d'éviter de consommer des aliments lourds avant le vol.

  • Le mal de voiture

Le mal de voiture est une forme courante de mal des transports qui se produit lors des déplacements en voiture. Les mouvements de la voiture, tels que les accélérations, les freinages et les virages, peuvent entraîner des nausées, des vomissements et des vertiges.

 

Lorsque vous êtes dans une voiture en mouvement, votre corps doit s'adapter aux changements de vitesse et de direction, ce qui peut perturber votre système vestibulaire. Cela peut provoquer une désorientation spatiale et des symptômes de mal des transports.

 

Pour prévenir le mal de voiture, il est recommandé de s'asseoir à l'avant du véhicule pour bénéficier d'une meilleure vue sur la route, d'éviter de lire ou de regarder des écrans pendant le trajet et de faire des pauses régulières pour vous reposer.

 

Prévention et traitement du mal des transports

Il existe plusieurs méthodes de prévention et de traitement du mal des transports, allant des médicaments aux remèdes naturels.

  • Les médicaments contre le mal des transports

Divers médicaments peuvent être utilisés pour prévenir les symptômes du mal des transports. Ces médicaments comprennent des antihistaminiques, des antiémétiques et des médicaments qui agissent sur la zone du cerveau responsable du contrôle des nausées et des vomissements. Il est important de consulter un professionnel de la santé avant de prendre tout médicament pour le mal des transports.

  • Les remèdes naturels et les techniques de relaxation

Outre les médicaments, il existe également des remèdes naturels et des techniques de relaxation qui peuvent aider à réduire les symptômes du mal des transports. Ces techniques comprennent la respiration profonde, la focalisation sur des points fixes à l'horizon, l'acupression et l'utilisation de remèdes à base de plantes comme le gingembre. Ces méthodes peuvent être utilisées seules ou en complément des médicaments.

  • L'importance de l'adaptation à l'environnement de voyage

Une autre approche importante pour prévenir le mal des transports est de s'adapter à son environnement de voyage. Cela peut inclure des changements de position réguliers, des pauses fréquentes et l'évitement de la lecture ou de l'utilisation d'appareils électroniques pendant le voyage. De plus, la fixation d'un point à l'horizon et l'évitement de mouvements brusques peuvent également aider à réduire les symptômes du mal des transports.

 

Découvrez nos autres conseils santé sur le médicament mal des transports

Combien de temps dure le mal des transports ?

Comment empêcher mon enfant de vomir en voyage ?

Comment ne pas avoir envie de vomir en bus ?

Comment ne pas avoir le mal de transport en voiture ?

Comment ne plus avoir envie de vomir en voiture ?

Comment soigner le mal des transports naturellement ?

La vitamine C aide-t-elle à lutter contre le mal des transports ?

Le gingembre guérit-il le mal des transports ?

Le mal des transports peut-il durer plusieurs jours ?

Le mal des transports peut-il être guéri ?

Le mal des transports s'aggrave-t-il avec l'âge ?

Pourquoi ai-je si facilement le mal des transports ?

Qu'est-ce qui fonctionne le mieux contre le mal des transports ?

Qu’est-ce qui aggrave le mal des transports ?

Qu’est-ce qui rend une personne plus sujette au mal des transports ?

Que puis-je donner à mon enfant contre le mal des transports ?

Quelle épice est utile contre la nausée et le mal des transports ?

Quelles vitamines aident à lutter contre le mal des transports ?

Qui consulter pour le mal des transports ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.