» » Petits traumatismes

Petits traumatismes

Un hématome est un « épanchement de sang dans les tissus superficiels ou profonds (peau, organe, muscle) consécutif à la rupture d’un ou de plusieurs vaisseaux sanguins ». Douloureux et inesthétique, on ne peut pas s’en débarrasser facilement. À part les poches de glace et les viandes glacées qu’on doit coller sur ces blessures, les crèmes pour hématomes peuvent accélérer le processus de guérison et vont faire disparaître les traces plus tôt que prévu. Dans ce domaine, les crèmes à base d’arnica sont les plus populaires et les plus efficaces.

  • L’arnica, une plante qui a beaucoup de vertus

La première utilisation de l’arnica date de plusieurs siècles, voire des millénaires. Quelques sources indiquent même qu’elle a été utilisée pendant la préhistoire. Aujourd’hui encore, elle ne cesse de surprendre les scientifiques par ses vertus. Possédant des propriétés antidouleur et anti-inflammatoire, l’arnica apaise les douleurs ressenties par le blessé et empêche les inflammations causées par les blessures grâce aux molécules qu’elle contient (flavonoïdes, thymol, arnicine, coumarines et caroténoïdes). Le patient va donc se rétablir plus vite.

  • Comment utiliser une crème à base d’arnica ?

Vous pouvez facilement trouver plusieurs marques de laboratoires qui proposent des crèmes à base d’arnica. Toutes les crèmes ont les mêmes types d’utilisation à quelques exceptions près, car toutes les marques n’utilisent pas les mêmes matières premières. Généralement, on peut trouver 4 % d’arnica dans chaque crème. En tout cas, vous pouvez l’utiliser comme crème pour hématome. Pour cela, appliquez une petite quantité de crème (d’une taille d’un petit pois) sur la partie concernée. Massez doucement pour faire pénétrer le produit.

  • Quelles sont les précautions d’emploi avec les crèmes à base d’arnica ?

Les crèmes pour hématome à base d’arnica contiennent généralement des dérivés terpéniques. À forte dose, ces produits vont causer des convulsions chez les plus sensibles comme les enfants. Il faut donc respecter les doses indiquées sur les notices.

 

L’arnica ne doit pas non plus être appliquée sur une plaie ouverte. Une application directe est susceptible de causer d’autres problèmes de santé et même d’avoir des conséquences très graves. L’arnicine contenu dans l’arnica peut même tuer si la dose est assez élevée. De plus, l’arnica ne doit pas être avalée, à moins qu’elle soit soumise à divers traitements afin d’obtenir des médicaments oraux.

  • Quels sont les effets secondaires des crèmes à base d’arnica ?

À forte dose, l’arnica peut causer des eczémas et d’autres problèmes de peau.

 

Elle cause également des réactions allergiques chez les personnes allergiques aux autres plantes comme les pissenlits, marguerites, famille des astéracées.

  • Quand consulter après un hématome ?

Les crèmes pour hématomes ne sont que des solutions pour faire disparaître les traces bleues et apaiser la douleur. Dans certains cas, l’hématome est causé par d’autres facteurs. Il est donc important de savoir leurs origines. Il faut, par exemple, consulter si l’hématome est rouge et chaud.

 

Si après un traitement à base d’arnica, le bleu s’étend ou si les douleurs s’aggravent, il faut consulter rapidement un médecin.

 

Les bleus sur des endroits sensibles comme la tête ne doivent jamais être pris à la légère.

Nombre de produits : 11

Les petits traumatismes les plus fréquents

L’entorse est une lésion des ligaments, entraînée par un mauvais mouvement de torsion articulaire de la cheville, du genou ou du doigt. La lésion peut être un étirement, une rupture ou un arrachement des ligaments.

 

Contrairement à l’entorse, la foulure est nettement moins grave. Elle est due à une distension des ligaments, sans rupture ni arrachement. La contusion musculaire est une lésion causée par un choc, mais n’engendrant aucune blessure au niveau de la peau.

 

Elle peut être une lésion de l’enveloppe du muscle, une déchirure des fibres musculaires ou un hématome intramusculaire. Les hématomes se traduisent par des lésions bleutées et gonflées.

 

Les solutions face aux petits traumatismes

Dans le cas où l’articulation ne présente pas de gonflements importants et si la peau n’est pas lésée, il faudra effectuer un traitement local, anti-inflammatoire et antalgique. La prise de médicament antalgique par voie orale soulagera la douleur. Toutefois, il est conseillé d’éviter l’aspirine, surtout pour les traumatismes entraînant des blessures ou des hématomes.

 

De nombreux produits, tels que des sprays réfrigérants ou des produits de massage sont vendus en pharmacies et en parapharmacies. Pour le traitement des hématomes et des ecchymoses, les préparations à usage local, à base d’arnica, sont très efficaces.