» » » Synthol gel - Tube de 75g
« Retour à la catégorie
Synthol gel - Tube de 75g
Zoom

Synthol gel - Tube de 75g

Note moyenne : 0 avis

Le médicament synthol gel est indiqué dans le traitement local d'appoint des traumatismes bénins (coups, bleus).

Victime de son succès
Quantité 
+
-

Maximum 5

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Type de produit

Conditionnement

Forme

Mode d'administration

Femme enceinte

Description
Conseil santé
MARQUE

Synthol gel - Tube de 75 g est un médicament destiné à traiter en appoint des traumatismes mineurs. Il soigne notamment les bleus, les contusions et les ecchymoses. Il s’utilise chez l’adulte et chez l’enfant de plus de 7 ans.

 

Il contient 4 substances actives. Dans 100 g de Synthol gel, ces dernières sont réparties comme suit : 520 mg de lévomenthol, 250 mg de vératrole, 100 mg d’acide salicylique et 30 mg de résorcinol. On lui connaît aussi d’autres excipients dont : alcool benzylique, alcool de type éthanol à 96 %, eau purifiée, hydroxyéthylcellulose, éther laurique de Macrogol et acide citrique monohydraté. S’ajoute à cela un composé aromatique recélant de l’acétate de linalyle, du linalol, de l’huile essentielle de lavandin, de la coumarine et du géraniol.

 

Retenez que dans 100 g de gel, vous avez 1 g d’alcool benzylique.

 

Quelle est le dosage pour Synthol gel — Tube de 75 g ?

Par sa forme pharmaceutique, Synthol gel s’administre uniquement par voie cutanée. Il admet comme posologie 1 application sur zone traumatique 2 à 3 fois par jour. Un traitement ne doit pas outrepasser les 5 jours.

 

Adressez-vous à votre médecin traitant si votre état s’aggrave ou reste inchangé après ces 5 jours de traitement.

 

Précautions d’emploi pour le médicament Synthol gel — Tube de 75 g

Respectez scrupuleusement les dosages.

 

Lors de l’application, veillez à éviter tout contact avec les yeux et une peau lésée (peau eczématique, lésions suintantes, lésions infectées, plaie et brûlure). Ce médicament ne doit pas être utilisé au niveau d’une grande surface de peau et des muqueuses (narines et bouche). Toute application de gel doit être suivie d’un lavage de mains afin d’éviter un contact accidentel avec les yeux.

 

Si vous avez des antécédents de convulsions, demandez préalablement conseil auprès de votre médecin avant d’user de ce gel. 

 

L’association de Synthol gel avec d’autres médicaments abaissant le seuil épileptogène peut entraîner des convulsions.

 

Ce médicament présenté en tube se conserve à une température inférieure à 25 °C.

 

Y a-t-il des contre-indications pour Synthol gel — Tube de 75 g ?

L’usage de Synthol gel est proscrit en cas d’hypersensibilité (allergie) à l’une de ses 4 substances actives ou à des substances apparentées. Notamment, évitez de prendre ce médicament en cas d’antécédents d’allergie aux salicylés, aux AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) et à l’aspirine. Il en va de même si vous présentez une allergie à ses autres composants. En cas de contact oculaire accidentel, rincez à grande eau.

 

Ce médicament est inadapté aux enfants et aux sujets âgés avec un passif de convulsions fébriles ou non, ainsi qu’aux enfants de moins de 30 mois. Pour cause, il contient bon nombre de dérivés terpéniques que sont le lévomenthol, le linalol et l’huile essentielle de lavandin.

 

Synthol Gel est un médicament contre-indiqué à la femme enceinte. Il est également non recommandé à la femme en âge d’enfanter non soumise à une contraception.

 

Effets indésirables

Comme ce médicament renferme des dérivés terpéniques, une application excessive peut générer des accidents neurologiques de type convulsions chez l’enfant. Cela peut également engendrer une confusion et une agitation chez les personnes âgées.

 

À fréquence inconnue, son usage peut provoquer une réaction sur la zone d’application, des réactions allergiques immédiates (éruption, irritation, rougeur, démangeaisons, gonflement, douleur et cloques) après application, brûlures localisées et sensation de brûlure au contact du médicament.

 

Synthol contient de l’alcool. Dès lors, une utilisation fréquente conduit éventuellement à une sécheresse et des irritations cutanées. L’alcool benzylique qu’il renferme peut déclencher une réaction allergique et une petite réaction locale.

 

Retour en haut
Description
Conseil santé
MARQUE

Des taches bleues, noires ou grises, une enflure, sans fissure des tissus ni rupture de la peau... l'ecchymose, la contusion ou l'hématome sont des problèmes de santé sans danger, mais qui peuvent être dérangeants. Pour que les bleus disparaissent rapidement, il est efficace d’appliquer des pommades ou des gels antalgiques sur la zone touchée.

 

Ecchymose et Hématome

 

Les hématomes se manifestent sous forme de lésions gonflées et bleutées dues à la présence de sang. Dans certains cas, elles sont associées à d'autres symptômes. Leur manifestation dépend de leur localisation :

 

- “Oreille en chou-fleur” : lorsque l'hématome atteint l'oreille, on voit apparaître des lésions rouges violacées rendant l'oreille peu présentable, mais ne perturbe pas l'audition.
- “Œil au beurre noir” : lorsqu'il touche la paupière, un gonflement local peut recouvrir complètement l’œil et déranger la vision.
- Lorsqu'il est localisé sous un ongle, en particulier au niveau du gros orteil, celui-ci vire au bleu et devient très vulnérable à la pression.


D'autre part, une ecchymose, connue communément sous le nom de “bleu”, se caractérise par des lésions bleutées plus répandues, accompagnées d'un gonflement moins prononcé qu'en cas d'hématomes. Au bout de quelques jours, la tache bleutée prendra une couleur verdâtre ou jaunâtre. Les complications varient en fonction de la localisation de l'ecchymose et des lésions des organes voisins.

 

Des causes quasiment courantes

 

Les hématomes apparaissent souvent après un choc violent (chute d'objet sur le pied, balle, coup...) ou à des heurts répétés (lors d'une course d'endurance par exemple). Ils entraînant la rupture de vaisseaux sanguins plus grands que ceux atteints en cas d'ecchymoses.

 

Certaines maladies peuvent également causer des hématomes, en particulier les affections atteignant les plaquettes sanguines. Il faut également prendre garde de certains médicaments pouvant être sources des lésions bleutées.

 

En cas d'apparition de bleus sans raison claire, consultez votre médecin, surtout si vous prenez un traitement par corticoïde prolongé ou un traitement anticoagulant. Des gels antalgiques comme le Synthol gel - Tube de 75 g sont proposés dans le traitement d'appoint d'hématomes et d'ecchymose.

 

Les astuces pour soulager l’ecchymose à la maison

 

Apportez une sensation de froid à la zone touchée en plaçant un sac de légumes surgelés ou un sac en pastique rempli de morceaux de glace sur l'ecchymose ou l'hématome pendant 15 minutes, chaque heure. Évitez un trop long contact entre la peau et la glace afin de prévenir les gelures. Le froid peut diminuer l'enflure et arrêter la diffusion du bleu, si vous agissez dès le début. Il accéléra la guérison.

 

Surélevez la zone touchée par l'hématome ou l'ecchymose, de manière à ce qu'elle se situe au-dessus de votre cœur, afin de réduire le flux du sang et l'apparition du bleu. Détendez-vous pour que vos muscles se reposent et que la circulation sanguine vers la région meurtrie diminue. Outre ces simples gestes, appliquez du Synthol gel - Tube de 75 g sur la partie touchée.

 

Le traitement médicamenteux

 

Dans la plupart du temps, l'ecchymose disparaît au bout de quelques semaines. On constate également que les ecchymoses localisées à la partie inférieure du corps se soignent plus longuement que celles localisées à la partie supérieure du corps. 

 

Le Synthol gel - Tube de 75 g contenant un salicylé à effet révulsif est indiqué en traitement d'appoint des bleus et des contusions. Les principes actifs de ce gel antalgique sont l’aide salicylique, le vératrol, le lévomenthol et la résorcine.
   

Retour en haut
Description
Conseil santé
MARQUE

Laboratoire GlaxoSmithKline
23, rue François Jacob
92500 Rueil-Malmaison
France


+(33) 0 805 542 569

 

service.consommateur@gsk.com
 

Retour en haut
Nos conseils santé
aspirine ; paracétamol ; ibuprofène
Aspirine, paracétamol, ibuprofène, quelles sont les différences ?
Santé
Le paracétamol, l’aspirine et l’ibuprofène sont des antidouleurs efficaces et incontournables qui doivent se retrouver dans les boîtes à pharmacie. Ils peuvent être achetés sans ordonnance. Certaines personnes ont cependant des difficultés à les différencier.
En savoir plus
la douleur
Comment combattre la douleur ?
Santé
La douleur concerne d’abord un ressenti physique désagréable, mais cela peut également concerner le plan émotionnel.
En savoir plus
Informations mises à jour le 15/07/2022 à 17:42:20