Mal de dent que faire ?

Hyalugel gel buccal 1ère dents - tube de 20 ml
Victime de son succès
7.99 €
Doliprane 1000mg - 8 comprimés
Victime de son succès
2.18 €
Spifen 200mg - 30 comprimés
Victime de son succès
2.54 €
Advilmed 100mg - 30 comprimés enrobés
Victime de son succès
2.67 €
Dentifrice Original Parodontax - tube de 75 ml
Victime de son succès
5.62 €
Hextril bain de bouche - flacon de 400 ml
Produit en stock
8.13 €
Advilcaps 400mg - 14 capsules molles
Victime de son succès
5.53 €
Page 1 sur 2>>>

Le mal de dents est une des pathologies les plus désagréables. Lorsqu’on a mal aux dents, personne ne peut nous aider. C’est une maladie qui est tout à fait banale, mais s’avère très douloureuse. Mais pourquoi a-t-on mal aux dents ? Comment se manifeste un mal de dents et que faire pour soigner le mal de dents

 

Quelles sont les origines du mal de dents ?

Le mal de dents se définit par l’inflammation de la pulpe, qui est l’organe central de la dent. La douleur est une réponse nerveuse entraînant une dilatation des vaisseaux sanguins et la compression des nerfs au niveau de la racine de la dent.

 

Il existe plusieurs causes du mal de dents. La principale est liée à la mauvaise hygiène bucco-dentaire. Le fait de ne pas se brosser les dents périodiquement ou de manger trop de sucreries altère rapidement les dents et donne naissance à la formation de plaques. Ces dernières sont appelées caries dentaires ou tartres. En plus, l’action de fumer entraîne des résidus de nicotine sur les dents. Ce qui favorise encore la formation des tartres.

 

Par ailleurs, certaines causes naturelles comme l’éruption des dents de sagesse ou l’allaitement sont à l’origine de douleurs dentaires. 

 

À part le mal de dents proprement dit, la pathologie peut également toucher la gencive, c’est la gingivite. Elle peut survenir suite à une infection bactérienne. 

 

Les différents types de mal de dents

Il existe plusieurs types de mal de dents, dont la carie dentaire, le type le plus répandu et le plus difficile à soigner, l’hypersensibilité dentaire ou encore la douleur post-extraction dentaire sont d’autres types à ne pas négliger.

 

  • La carie dentaire

La carie dentaire est l’altération progressive de la dent. Elle commence par l’altération de l’émail puis de la dentine. Sans prise en charge à temps, l’affection atteint les nerfs. La douleur s’intensifie au fur et à mesure où la carie atteint la pulpe dentaire. La sensation de douleur vive au contact du froid ou du sucre est l’irréfutable indice.

 

  • La pulpite

La pulpite se définit par l’inflammation de la pulpe. C’est le cas lorsque l’inflammation atteint le fond de la dent, le nerf. Elle se sent au moindre contact avec des aliments ou des boissons chaudes ou froides. La pulpite se traduit également par des douleurs dentaires en position couchée. La pression sanguine entraîne un afflux sanguin et augmente l’inflammation.

 

La pulpite s’intensifie aussi par la mastication d’aliments qui se coincent à l’intérieur de la dent cariée.

 

  • Le bourrage alimentaire

Le bourrage est le fait d’avoir des résidus d’aliments coincés entre les interstices dentaires. Il peut provoquer une gêne ou même une hémorragie gingivale après avoir mangé les aliments. On peut évoquer la notion de syndrome de Septum qui est une ostéite alvéolaire touchant le septum interdentaire.

 

  • La douleur post-extraction

La douleur post-extraction est un phénomène normal puisqu’après disparition totale de l’effet de l’anesthésie, la douleur commence à se faire sentir. Celle-ci est toutefois banale, car elle se soigne facilement en prenant des calmants.

 

  • L’hypersensibilité dentaire

L’hypersensibilité est souvent liée à une carence en calcium ou en vitamine D3 qui est l’élément fixateur du calcium au niveau des dents. Elle provoque une douleur diffuse au moindre contact avec la dent malade.

 

  • La gingivite

La gingivite est une inflammation de la gencive due à une infection bactérienne. Elle survient notamment après un bourrage alimentaire ou un brossage des dents avec une brosse rigide.

 

  • Les dents de sagesse

L’apparition des dents de sagesse est très douloureuse chez certaines personnes. C’est toutefois un phénomène naturel dont le remède repose sur les prises de calmants.

 

Comment soigner le mal de dents ?

Pour soigner un mal de dents, il faut d’abord en définir la cause. Si l’origine est le bourrage alimentaire, pas besoin d’aller chez le dentiste. Un cure-dent ou un petit objet pointu peut suffire à enlever les résidus d’aliments coincés dans les interstices dentaires.

 

Autrement, lorsque l’inflammation est due à une carie dentaire, la prise d’anti-inflammatoires en plus des antibiotiques est requise. Les anti-inflammatoires comme le paracétamol ou l’ibuprofène servent à atténuer les douleurs tandis que les antibiotiques ont pour but de remédier à la carie dentaire.

 

Il est important de prendre en charge à temps le mal de dents afin d’éviter tout risque de complication comme la nécrose ou l’abcès dentaire.

 

On peut également recourir à des remèdes de grand-mère pour soigner le mal de dents. Le gingembre en est un exemple très efficace. Le gingembre est un antalgique actif qui agit activement pour soulager les inflammations. L’ail est aussi un très bon antalgique, mais également un antibiotique efficace contre les caries dentaires. Il en est de même pour le clou de girofle.

 

Bien sûr qu’on peut prévenir le mal de dents tout simplement en effectuant des visites périodiques chez le dentiste accompagnées d’une bonne hygiène bucco-dentaire. 

 

Ce qui arrive lorsque le mal de dents n’est pas pris en charge

Si la carie dentaire n’est pas prise en charge à temps, il s’en suit une nécrose ou même un abcès dentaire.

 

  • La nécrose

Suite à une pulpite non soignée ou mal soignée, il survient la nécrose dentaire. Celle-ci est plus douloureuse, car elle crée une gangrène au niveau de la racine de la dent. Lorsque la dent malade n’est pas soignée, le nerf se décompose progressivement et laisse apparaitre une gangrène. La nécrose est souvent à l’origine d’un abcès dentaire.

 

  • L’abcès dentaire

Sous l’infection bactérienne, le nerf en décomposition donne naissance à une poche de pus qui se forme en général au niveau de la joue. Le pus à l’intérieur de l’abcès dentaire contient des microbes et des globules blancs morts. Ce pus peut entraîner des effets néfastes sur l’ensemble de l’organisme, car il peut se propager.

 

  • Quid de la desmodontite

C’est une autre forme de mal de dents ayant une cause mécanique. Une pression ou un microtraumatisme sont souvent à l’origine d’un tel mal de dents. En cas de desmodontite, la douleur est diffuse et irradiante. C’est en quelque sorte le résultat d’un bourrage alimentaire.

 

En savoir plus sur les douleurs dentaires

Solutions pour soulager le mal de dents

Que faire en cas de mal de dents