Femme enceinte : non autorisé

Radis Noir Bio Naturactive - boîte de 30 gélules
Produit en stock
6.16 € 4.93 €
-20%
Econazole L.P 150mg Biogaran - boîte de 1 ovule
Victime de son succès
3.13 €
Econazole 1% poudre Viatris - 1 flacon poudreur
Victime de son succès
3.45 €
Econazole 1% emulsion Mylan - 1 flacon de 30g
Victime de son succès
2.91 €
Sinufix - boîte de 15 capsules molles
Produit en stock
9.90 €
ImmuVit' 4G Forté Pharma - boîte de 60 comprimés
Victime de son succès
22.10 €
NAC 1200 mg Biocyte - boîte de 60 gélules
Produit en stock
15.28 €
Huile CBD MCT Coco 10% Stilla - flacon de 10ml
Produit en stock
34.41 € 33.88 €
-2%
Myolegy PileJe - boîte de 30 comprimés
Victime de son succès
9.64 €
Zen&calme Lehning - boîte de 40 comprimés
Produit en stock
16.14 €
Page 1 sur 5>>>

Depuis 2017, il existe des pictogrammes sur les médicaments interdits aux femmes enceintes. Il existe 2 sortes de pictogrammes, « interdit » qui indique que le médicament ne doit pas être utilisé par cette catégorie de personne. Avec le pictogramme « danger », les femmes enceintes ne doivent prendre tel médicament que s’il est vraiment indispensable, car ce dernier peut ne pas leur convenir. 60 % des médicaments sont concernés par ces pictogrammes.

 

Si une femme enceinte prend ponctuellement un médicament non autorisé, généralement cela n’aura pas d’effet immédiat sur son état. Mais il faut néanmoins contacter tout de suite le médecin surtout si on vient de découvrir l’état de grossesse ou consulter le centre de référence sur les agents tératogènes (CRAT). En étant enceinte, il ne faut prendre un médicament qu’après avoir consulté un thérapeute.

 

En effet, la prise d’une dose inadaptée peut avoir des conséquences sur le fœtus et/ou la future maman, pouvant entraîner une dépendance ou des syndromes malformatifs.