Vitamine A

9 vitamines Nat & Form junior - 60 gommes
Produit en stock
6.51 €
Taïdo Menoactiv - boîte de 60 gélules
Produit en stock
13.70 €
Blue Berry New Nordic - 60 comprimés
Victime de son succès
22.90 €
Ergysport stim Nutergia - 60 gélules
Produit en stock
15.63 €
Bion 3 adulte Défense - 60 comprimés
Produit en stock
21.21 €
Bion 3 Défense - 30 comprimés
Produit en stock
12.08 €
Permealine stick Pileje - boite de 20 sticks
Victime de son succès
21.62 €
Page 1 sur 2>>>

La prise d’un supplément en vitamine A est-elle indispensable ?

Une alimentation à la fois saine et équilibrée procure un apport largement suffisant en vitamine A. Il faut tout simplement suivre les références nutritionnelles pour ne pas souffrir de carence en vitamine A. Il n’est donc pas indispensable de toujours prendre des compléments alimentaires à base de cette vitamine. Il faut d’ailleurs rappeler qu’une surconsommation de vitamine A peut être dangereuse pour la santé.

 

Il suffit en effet de manger des légumes et des fruits variés pour apporter la vitamine A dont notre corps a besoin. De plus, notre foie a la capacité d’accumuler cette vitamine pendant une longue période. En effet, si on ne consomme pas d’aliments contenant de la vitamine A durant quelques jours, aucun risque de carence n’est à craindre.

 

En mangeant suffisamment de carottes, il se pourrait que la peau prenne un teint jaune orangé. Cela ne représente aucun danger au niveau de la santé. Ce phénomène est tout à fait naturel, car les cellules cutanées emmagasinent du bêta-carotène issu d’aliments en contenant.

 

Généralement, la prise d’un supplément à base de vitamine A doit toujours être précédée d’une prescription d’un médecin. Cela permet d’éviter l’excès en rétinol. Les cas de surdosage en vitamine A sont particulièrement nombreux au cours de la grossesse. 

 

Sachez que le fait de prendre des compléments en bêta-carotène peut prévenir le risque de cancer. Cette affirmation n’est pas vraie, car certaines études démontrent que la prise de ce genre de supplément développe le risque de certains cancers.

 

Propriétés du bêta-carotène

Précurseur de la vitamine A, le bêta-carotène renferme une grande quantité d’antioxydants. Si besoin, il peut se transformer en vitamine A. Grâce à sa propriété antioxydante, cette vitamine permet de soigner de cancer. Elle diminue notamment le développement du cancer du sein et des symptômes de certaines maladies.

 

Le bêta-carotène est un excellent nutriment pour la peau. Il le rend rayonnant tout en prévenant l’apparition des rides et d’autres imperfections cutanées. Pour garder la santé des yeux, il convient d’assurer le besoin en cette vitamine de façon quotidienne.

 

Indications médicales

Le rétinol est notamment prescrit en cas de déficience. La prise d’un supplément en vitamine A peut corriger les symptômes et diminuer significativement tout risque d’apparition de complication liée à la carence. Sachez que la prescription de la vitamine A dans les pays moins avancés permet de réduire constamment la mortalité infantile causée par la rougeole.

 

D’après des études cliniques, la prise de la vitamine A associée au cuivre, à la vitamine C et au zinc, constitue un excellent traitement chez les patients souffrant de la dégénérescence maculaire. Le bêta-carotène agit pour retarder l’avancée de ce problème oculaire.

 

Le supplément en vitamine A est indiqué pour soigner la rétinite pigmentaire. Il s’agit d’une maladie génétique pouvant occasionner une perte de la vision. Après une intervention chirurgicale de l’œil, le médecin pourrait vous prescrire un complément alimentaire en vitamine A. Sous forme de collyre, le rétinol permet de faciliter la cicatrisation de la cornée.

 

La consommation régulière d’aliments riches en vitamine A diminue le risque d’apparition du cancer de l’œsophage.

Afin de prévenir le déclin de la capacité intellectuelle chez les personnes âgées, il est recommandé de consommer beaucoup de fruits et de légumes riches en bêta-carotène. Le ralentissement de la dégénérescence intellectuelle a été observé chez les patients ayant reçu une dose élevée de bêta-carotène.

 

Quelles sont les précautions d’emploi ?

Au cours de la grossesse, il n’est pas recommandé de se supplémenter en vitamine A. Évitez si possible la consommation du foie en raison de sa forte teneur en rétinol. Des malformations congénitales sont le résultat de l’excès en cette vitamine. Des compléments alimentaires destinés aux femmes enceintes sont disponibles sur le marché. En les adoptant, il n’y a aucun risque de surdosage, car la quantité de vitamine A est bien équilibrée.

 

Afin d’éviter la surconsommation, il est préférable pour les femmes enceintes de se contenter de la vitamine A contenue dans l’alimentation. Il en est de même pour les femmes qui allaitent.

Les fumeurs ne doivent pas non plus prendre des suppléments à base de vitamine A ou de caroténoïde. Les compléments alimentaires contenant ces vitamines augmentent les risques d’apparition du cancer du poumon.

 

Une intoxication par la vitamine A présente des dangers pour la santé. Soyez donc prudent dans la consommation journalière d’aliments riches en rétinol ou en bêta-carotène. Des dommages hépatiques peuvent en résulter. D’autres symptômes comme une confusion mentale et une perte de cheveux peuvent aussi survenir en cas d’intoxication.

 

La vitamine A et le bêta-carotène dans les produits cosmétiques

Étant donné que le bêta-carotène et le rétinol sont des alliés de beauté incontournables, leur utilisation s’est donc étendue dans les produits cosmétiques. Des sérums anti-âge sont commercialisés dans les grandes surfaces et dans les pharmacies. Il existe tout un tas de produits cosmétiques qui permettent de prendre soin de la peau, des ongles, mais aussi des cheveux.

 

Grâce à sa capacité antioxydante, le rétinol s’avère être très présent dans les crèmes et les lotions antirides et anti-pigmentations. Beaucoup de marques de produits cosmétiques se vantent d’utiliser cet ingrédient magique pour réduire les signes du vieillissement.

 

La vitamine A favorise la production de sébum. Ce dernier a une action intéressante dans la protection du cuir chevelu. Elle donne de la brillance et de la souplesse aux cheveux. Des shampoings à base de mangue ou encore de carotte pour le soin des cheveux ternes et cassants sont disponibles sur le marché. Cela s’explique par le fait que ces fruits contiennent du bêta-carotène.

 

Des masques capillaires et les après-shampoings à base de ces composants peuvent être achetés. Ils sont réputés pour procurer une touchée soyeuse à vos crinières tout en leur apportant de la brillance. Des produits capillaires sont même connus pour être efficaces dans le traitement des cheveux qui cassent.

 

Carence et risque de surdosage

Les pays moins développés sont les plus touchés par la carence en vitamine A. Le retard de la croissance chez les enfants est l’un des signes tangibles de cette déficience qui peut provoquer une mauvaise vision nocturne et d’autres troubles oculaires chez l’adulte comme chez l’enfant. Elle accroit aussi le risque d’infection et s’affiche comme un des facteurs majeurs de la mortalité infantile.

 

On entend parler moins de carence en vitamine A dans les pays développés. Toutefois, une déficience peut tout de même survenir. Cela s’explique par un défaut d’assimilation de bêta-carotène. Ce trouble est plutôt occasionné par certaines pathologies comme la maladie cœliaque ou encore la mucoviscidose. Il faut noter que ce genre de carence ne déclenche pas forcément des symptômes visibles. Cela ne signifie pas pour autant que les personnes souffrant de ces pathologies ne vont pas être affectées par les troubles visuels. La malabsorption de la vitamine A peut provoquer une sensibilité excessive face aux diverses infections. Une altération de la vision de nuit constitue un signe d’un manque de vitamine A.

 

Voici quelques signes de déficience en vitamine A et en bêta-carotène :

-       Malabsorption des gras

-       Maladie du foie

-       Alcoolisme

-       Carence en vitamine C et en zinc.

 

Interactions

·      Interaction négative

 

L’association de la vitamine A avec certains médicaments peut présenter un danger pour la santé. Il convient toujours de consulter un médecin avant de prendre d’autres remèdes. Certains antibiotiques ne doivent pas être associés avec cette vitamine. Si vous appliquez des solutions (crème ou gel) à base de rétinol, il est préférable de ne pas consommer de la vitamine A.

 

Les médicaments hypocholestérolémiants ainsi que les huiles paraffines sont susceptibles d’affecter l’absorption de la vitamine A ou bêta-carotène.

 

·      Interaction positive

 

La vitamine A (rétinol et bêta-carotène) est mieux ingérée en présence de graisse ou de lipide. C’est pourquoi il est conseillé de manger des fruits ainsi que des légumes contenant du bêta-carotène au cours du repas.

La vitamine A en synergie avec la vitamine D et la vitamine K2 permet de maintenir la fonction du système immunitaire. En outre, cette association agit aussi pour stimuler la croissance et permet entre autres de renforcer les os.

 

La vitamine A et D participent à la régulation de la fabrication de certaines protéines K. Une fois que la vitamine K active ces dernières, elles vont assurer la minéralisation des os et des dents tout en protégeant les artères aussi bien que les tissus mous.

 

Un supplément en zinc interagit également avec la vitamine A et D.

 

Si vous adoptez une alimentation saine et équilibrée, vous ne risquerez pas de souffrir ni de carence ni de surconsommation en vitamine A et en d’autres nutriments.

 

Quelques idées de recettes

Pour apporter de la vitamine A dans vos plats, agrémentez-les d’épinards. Par exemple, ajoutez quelques épinards sur une omelette ou une soupe juste avant de le servir.

 

En dessert, mélangez certains ingrédients contenant de la vitamine A avec les salades de fruits, la crème fraîche ou le lait afin de bénéficier des vertus de la vitamine A ainsi que d’autres nutriments essentiels.

 

Lorsque vous faites un achard de carotte, pensez à ajouter de l’huile d’olive pour faciliter l’assimilation du bêta-carotène.

 

La Lasagne végétarienne aux épinards est un plat riche en vitamine A.

 

Lorsque vous préparez des plats, pensez à acheter des légumes et des fruits locaux. Ils sont riches en vitamines et en d’autres éléments essentiels pour maintenir la santé.

 

En conclusion, la vitamine A et le bêta-carotène sont des vitamines indispensables pour la santé. Par contre, il n’est pas toujours nécessaire de les prendre sous sa forme de supplément pour éviter tout excès.

Substance liposoluble, la vitamine A se trouve en grande quantité dans le foie. Elle est soluble dans les graisses et est en même temps ingérée par l’intestin grêle avec les lipides présents dans notre alimentation.

 

De nature organique, cette vitamine tout comme les autres vitamines ne procurent pas de valeur énergétique. Partant de ce principe, elle n’est pas synthétisée par notre organisme. En revanche, le rétinol ou la vitamine A joue des rôles importants pour le bon fonctionnement du système immunitaire. Elle agit également dans la croissance des cellules du corps. Rappelons qu’une carence en vitamine A nécessite parfois une supplémentation. On peut trouver cette vitamine dans plusieurs aliments d’origine animale et végétale.

 

Origine et histoire

La vitamine A a été découverte vers 1900. C’est la première vitamine qui a été découverte. C’est pour cette raison qu’on lui a attribué la première lettre de l’alphabet. Nombreux chercheurs ont réalisé des études à propos des besoins nutritionnels des mammifères. Il a été ainsi démontré qu’une déficience en cette vitamine chez les rats et les humains pouvait provoquer des maladies graves. Il est à noter qu’une forte carence en cette vitamine chez des personnes a déjà été connue vers 1800 dans certains pays comme les États-Unis. Désormais, la population dans les pays industrialisés ne souffre plus de cette carence.

 

Ce n’est qu’en 1947 que la vitamine A a été pour la première fois synthétisée par David A. Van Dorp et Josef F. Arens, des chimistes d’origine hollandaise.

 

Description et forme

Emmagasinée dans le foie, la vitamine A est essentielle pour avoir une bonne vision. Elle est regroupée en 2 catégories principales, dont les rétinoïdes et les caroténoïdes.

 

La vitamine A biodisponible se trouve dans le rétinol. D’ailleurs, ce dernier se présente comme la seule forme de vitamine A que l’organisme peut directement assimiler. On la retrouve notamment dans les aliments d’origine animale. Les rétinoïdes prennent 4 formes, à savoir : le rétinol, le rétinal, l’acide rétinoïque et le phosphate de rétinyle.

 

On associe souvent la vitamine A à la santé visuelle grâce à la composition rétinale. Sa forme bio active qui n’est autre que le rétinol se transforme en acide rétinoïque, en rétinal et en esters de rétinol. Ces derniers constituent la forme de stockages inactifs. Dérivé du rétinol, l’acide rétinoïque favorise la minéralisation des dents, le développement des os et la santé de la peau.

 

Les caroténoïdes concernent les provitamines solubles dans l’eau et ils sont présents dans certains aliments puisant leur origine des végétaux. Les caroténoïdes sont composés des carotènes et des xanthophylles. Dans la liste des carotènes, on retrouve l’alpha-carotène qui est un antioxydant qui possède une propriété anti cancéreuse. Cette forme permet notamment de favoriser la communication entre les différentes cellules de l’organisme. La plus connue est le bêta-carotène : il s’agit de la forme la plus convertible en rétinol bioactif. À part ces deux éléments, on retrouve également le gamma-carotène, le delta-carotène, l’epsilon-carotène et le zêta-carotène.

 

Les xanthophylles sont représentées par l’astaxanthine, la lutéine, la bêta-cryptoxanthine, la canthaxanthine, la fucoxanthine, la zéaxanthine, la violaxanthine et la néoxanthine. L’astaxanthine est un puissant antioxydant qui possède des propriétés anti-inflammatoires. La bêta-cryptoxanthine est également un antioxydant possédant des propriétés anti-cancer. La lutéine et la zéaxanthine sont en général les formes de vitamine A qui détiennent une grande importance pour la santé des yeux.

 

Métabolisme

Pour que la vitamine A soit absorbée par l’intestin grêle, elle a besoin d’acide gras et de sel biliaire. Cette assimilation est favorisée par la thyroxine. La vitamine A est stockée principalement dans les cellules stellaires du foie. On en retrouve accessoirement dans les testicules, les ovaires, les reins et les capsules surrénales.

 

Chez les individus sains, il n’existe aucune excrétion de vitamine A. Toutefois, cela peut être possible en cas de certaines maladies comme la pneumonie, le diabète, l’anémie et la néphrite.

 

Dans le cas du métabolisme des carotènes, leur hydrolyse suivie de la production de rétinol s’exécute sous l’influence de la caroténase.

 

La vitamine A est essentielle à la formation des tissus cutanés et muqueux. Ce rôle permet la multiplication cellulaire. Pour une bonne vision, la vitamine A est soutenue par la rhodopsine.

 

Sources de vitamine A et de bêta-carotène

La vitamine A et le bêta-carotène se trouvent dans les aliments quotidiens. L’huile de foie de morue est une excellente source de rétinol. Ce dernier peut aussi être présent dans les foies d’animaux comme le veau, la volaille, la génisse ou l’agneau. La consommation du foie gras en conserve et du pâté de foie procure un apport non négligeable en vitamine A. Il faut noter que cette vitamine est résistante à la chaleur, ce qui signifie que l’on peut toujours en retrouver dans les aliments cuits. Pensez à manger du saumon cuit et des crevettes pour assurer le besoin quotidien en cette substance.

 

Les produits laitiers tels que le beurre, la crème fraîche et les fromages (parmesans) contiennent aussi du rétinol ou de la vitamine A. On peut en outre trouver ce micro nutriment dans l’œuf, un aliment consommé de façon courante.

 

Vous trouverez une source inépuisable de bêta-carotène dans les aliments d’origine végétale. La carotte et la patate douce sont très riches en cette vitamine. Pour qu’elles soient assimilables par l’organisme, consommez-les avec de l’huile végétale comme l’huile d’olive. Pour profiter des bienfaits de cette vitamine, choisissez les aliments de couleur orange et verte. La mangue, l’abricot, le melon et les épinards regorgent de bêta-carotène. Il ne faut pas non plus oublier la laitue, la salade romaine, le potiron ainsi que les crucifères.

 

À savoir : afin d’obtenir une quantité équivalente de vitamine A ou de rétinol, il vous faut plus de caroténoïdes. Notez que pour avoir la quantité suffisante de vitamine A, il est nécessaire de consommer plus d’aliments végétaux.

 

Référence nutritionnelle

La surconsommation en vitamine A peut être toxique. C’est pourquoi il est recommandé de bien respecter la référence nutritionnelle journalière. L’apport conseillé est d’environ 1000 µg par jour. Les femmes enceintes ou allaitantes ont besoin d’un apport de 700 à 900 µg de rétinol par jour. 

 

Un adulte doit en consommer quotidiennement de 650 à 750 µg. Il ne faut pas dépasser la dose limite de 1000 µg par 24 h. Pour les adolescents (12 à 16 ans), il est conseillé de se procurer de 600 µg de vitamine A par jour. La dose journalière des enfants de moins de 12 ans est entre 400 (pour les enfants de 1 à 3 ans) à 550 µg.

 

En cas d’excès en vitamine A, il faut éviter la consommation du foie d’animaux. Il est très riche en rétinol et ne fait qu’aggraver une éventuelle intoxication.

 

Quels sont les rôles de la vitamine A dans l’organisme ?

La vitamine A, particulièrement la forme rétinal a une fonction très importante au niveau de la vue. Elle contribue à la création des pigments visuels de la rétine assurant une bonne vision. Le rétinol aide aussi les yeux à mieux s’adapter au changement de luminosité tout en réduisant les troubles oculaires. Ce sont en fait les personnes âgées qui sont les plus affectées par ce genre de trouble. Par contre, une déficience en vitamine A chez l’adulte est susceptible de déclencher certains problèmes de vision.

 

La prise de cette vitamine permet de prévenir l’apparition du glaucome, de la cécité nocturne et de la cataracte. D’autres troubles oculaires peuvent aussi être évités grâce aux effets du rétinol.

 

La vitamine A et le bêta-carotène procurent également des bienfaits intéressants au niveau de l’épiderme. Le rétinol permet de stimuler et de régénérer les cellules de la peau en facilitant la cicatrisation. Cette vitamine est aussi impliquée dans le développement de la production du collagène. À cet effet, elle permet de diminuer les signes de l’âge comme les rides et les ridules. Le bêta-carotène permet également de réduire significativement les risques d’apparition d’acné.

 

Pour lutter contre les inflammations, il est important de consommer des produits riches en antioxydant. Les aliments, dont la teneur en bêta-carotène est élevée, contiennent un excellent antioxydant permettant de neutraliser les radicaux libres. Ces derniers peuvent provoquer des dommages au niveau des tissus et des cellules du corps. En synergie avec la vitamine C, son action antioxydante réduit le risque de vieillissement prématuré. 

 

La vitamine A participe aussi à l’augmentation de l’énergie du corps. Elle contribue à la régularisation des gènes engagés dans la réponse du système immunitaire. Ce processus procure une protection de l’organisme contre différentes maladies et infections. Cette vitamine est ainsi bonne pour le bon fonctionnement du système immunitaire.

 

La vitamine A joue aussi un grand rôle dans la croissance des os. C’est pourquoi il est recommandé d’apporter une quantité suffisante de rétinol dans les aliments consommés par les enfants.