»Pharmacovigilance

Pharmacovigilance



Pharmacovigilance : Pourquoi et comment déclarer les effets indésirables d'un médicament ?

 

Les médicaments ne sont pas des produits commes les autres. C'est pourquoi, le rôle du pharmacien est essentiel. Il conseille et informe les patients, s'assure que les médicaments commandés ne présentent aucune contre-indications ou interactions qui pourraient nuire à leur santé.

 

 

le medicament n'est pas un produit comme les autres - campagne prevention ministère de la santé

 

Parallèlement, il existe aujourd'hui un processus qui permet à tout un chacun de déclarer un effet indésirable susceptible d'avoir été provoqué par un médicament. C'est ce qu'on appelle la pharmacovigilance

 

Pharmacovigilance : surveiller et évaluer l'impact des effets indésirables des produits de santé

 

Il s'agit en effet d'un système de "surveillance des médicaments et de prévention du risque d'effet indésirable résultant de leur utilisation". Grâce à la pharmacovigilance, l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), recueille, enregistre et évalue les effets indésirables déclarés pour un médicament. Elle est donc aujourd'hui à même de prendre des mesures correctives s'il s'avère que c'est nécessaire. Ainsi, de nouvelles précautions ou resctrictions d'emploi sont par exemple, ajoutées à la notice. Il arrive également que, grâce aux déclarations spontanées fournis par les patients, un médicament soit retiré du marché si l'on constate lors de nouvelles études, un risque trop élevé pour la santé. 

 

Lutter contre la iatrogenèse grâce à la pharmacovigilance

 

Lorsqu'un patient suit un traitement médical, il peut arriver qu'un médicament provoque des effets indésirables non souhaités, c'est ce qu'on appelle la iatrogénèse. Il s'agit plus précisément de "l'ensemble des conséquences indésirables ou négatives sur létat de santé individuel ou collectif de tout acte ou mesure pratiqués ou precrits par un professionnel habilité et qui vise à préserver, améliorer ou rétablir la santé"1.  Ces effets secondaires peuvent provenir soit du médicament lui-même, soit de son association avec un autre médicament, ou de l'incompatibilité avec une pathologie portée par le patient.

 

Prévenir et diminuer les risques d'iatrogénèse est, depuis 1996, une priorité du Ministère de la Santé. La pharmacovigilance est une des méthodes qui permet de réduire l'impact et la fréquence de la iatrogénie médicamenteuse. Grâce aux informations collectées, le Ministère de la santé peut  :

  • Repérer les situations à risques iatrogènes
  • Renforcer les stratégies publiques d'informations/li>
  • Former les professionnels de santé
  • Développer l'utilisation de référentiels 

Pharmacovigilance : comprendre et agir

 

Pour mieux comprendre l'intérêt et l'importance du système de pharmacovigilance mis à disposition des français, l'organisation Leem (Les Entreprises du Médicament) a créé un webdocumentaire  qui permet de découvrir et de suivre le fonctionnement du processus de pharmacovigilance : "de la découverte d'un effet indésirable pour le patient, ici une éruption cutanée, jusqu'à la décision finale pour y remédier".

 

les entreprises du médicaments - webdocumentaire le medicament un produit sous surveillance

 

Si suite à la prescription d'un médicament par votre médecin, vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas spécifiés dans la notice, vous avez la possibilité à tout moment de déclarer ceux-ci par le biais d'un formulaire disponible sur le site de l'ANSM. Vous pouvez également demander l'aide de votre médecin afin de décrire vos symptômes, qui vont seront demandés dans ce formulaire de pharmacovigilance. 

 

1Définition communiquée par le Haut Comité de la santé publique