Cachet pour dormir : tous les traitements contre l'insomnie

ZzzQuil Sommeil - boîte de 30 gommes
Produit en stock
10.86 €
Noctesia Pileje - boîte de 90 comprimés
Produit en stock
23.65 €
Sommeil Bio Santarome - Boîte de 30 gélules
Victime de son succès
13.90 €
Somniphyt Total Nuit LP 1,9 mg Santé Verte - boîte de 15 comprimés
Victime de son succès
10.05 € 8.04 €
-20%
Normalite sommeil Codifra - boite de 30 capsules
Victime de son succès
12.46 €
Aubépine bio Santarome - flacon de 30 ml
Victime de son succès
14.11 €
ChronoDorm Mélatonine 1.9mg Iprad - 30 comprimés
Victime de son succès
6.60 €
Somniphyt melatonine spray buccal Santé Verte - spray de 20 ml
Produit en stock
11.98 € 9.58 €
-20%
Olioseptil sommeil - boite de 30 gélules
Produit en stock
12.05 €
Somniphyt30' melatonine Santé Verte - 15 comprimés
Victime de son succès
7.61 € 6.09 €
-20%
Somniphyt nuit calme Santé Verte - boite de 30 comprimés
Produit en stock
8.42 € 6.74 €
-20%
Sedivitax Aboca - boîte de 30 gélules
Victime de son succès
11.06 €

Des difficultés à s’endormir ou des réveils fréquents pendant la nuit ou un réveil précoce sont des signes d’insomnie. Le sommeil ne permet plus une récupération des efforts de la journée au réveil. Parmi les solutions pour mieux dormir figure la prise de somnifères. Quelles sont les causes du mauvais sommeil ? Mais quel est le meilleur cachet pour dormir ? Quels sont les risques de l’utilisation de ces médicaments pour dormir ? Qu’en est-il du sevrage ? Autant de questions qui méritent des explications. 

 

Mauvais sommeil

Une insomnie peut être provoquée par des facteurs externes. Un environnement non propice à un sommeil, une chambre trop éclairée ou un environnement trop bruyant sont des causes d’insomnie. 

 

Le stress peut aussi être à l’origine d’une insomnie comme la survenance d’un événement stressant, un examen important à passer ou le stress au travail. 

 

De mauvaises habitudes de consommation peuvent aussi provoquer un mauvais sommeil, comme une consommation excessive d’excitants, café ou alcool. 

 

Mais des facteurs internes sont aussi susceptibles d’entraîner de l’insomnie. Une pathologie est cause d’insomnie, comme le syndrome d’apnée de sommeil, un problème du système digestif, la dépression et bien d’autres maladies. 

 

L’insomnie peut être occasionnelle, mais elle peut aussi s’installer dans le temps pour poser des problèmes de santé plus compliqués, tant physiques que psychiques. 

 

Pour trouver un moyen efficace, il n’y a rien de mieux que de consulter un médecin qui proposera la solution adaptée à votre cas par la prise de cachet pour dormir

 

Comment fonctionnent les cachets pour dormir ?

Les cachets pour dormir aident les personnes souffrant d’insomnie à dormir. Ils sont efficaces et leur action est instantanée. Mais un cachet pour dormir ne produit pas un sommeil naturel. Le sommeil profond, considéré comme un sommeil réparateur, n’est pas reproduit. Le patient s’endort facilement et le cachet améliore la durée du sommeil et la quantité de sommeil. Le corps et l’esprit finissent pourtant par s’y habituer si la prise de cachet dure dans le temps. L’organisme devient alors dépendant et il en demande toujours plus pour que le cachet soit efficace. L’insomniaque aura alors peur de ne pas dormir sans prise de cachet.  

 

Les somnifères les plus courants

Les somnifères les plus utilisés pour résoudre l’insomnie appartiennent à la classe pharmacologique des benzodiazépines et les médicaments apparentés. Ce sont des hypnotiques.

 

D’autres médicaments qui n’appartiennent pas à la famille des benzodiazépines agissent suivant le même mécanisme. Ce sont les médicaments à base de zolpidem et de zopiclone avec leurs génériques. 

 

Certains antihistaminiques pour traiter les allergies ont aussi des propriétés sédatives, car ils entraînent une somnolence comme effet secondaire. 

 

Des médicaments utilisés pour traiter l’anxiété et la dépression sont prescrits à petites doses pour lutter contre l’insomnie, comme les antidépresseurs, pour le maintien du sommeil. 

 

Des médicaments sans ordonnance peuvent aussi agir contre l’insomnie. Dans la majorité, ces médicaments sont composés d’analgésiques et de diphénhydramine. Cette dernière est une molécule antihistaminique qui détend l’organisme et le rend léthargique.

 

Si ces médicaments sont en général sans danger pour la santé, ils peuvent provoquer des effets secondaires chez les personnes du troisième âge en provoquant des agitations.     

 

La plupart des gens souffrant d’insomnie préfèrent l’automédication en prenant des médicaments sans ordonnance en vente libre. 

 

Parmi ces médicaments en vente libre figure la mélatonine. C’est une hormone naturellement sécrétée par l’hypophyse. Elle agit dans le cycle du sommeil en facilitant l’endormissement. Sa sécrétion est au maximum entre 2 h et 4 h et diminue après pour faciliter le réveil. Chez les personnes âgées, l’organisme produit de moins en moins de mélatonine.

 

Elle est fabriquée sous forme de médicaments pour soulager les troubles du sommeil dus à un décalage horaire, des réveils précoces. Certes, ce médicament est en vente libre pour une prise inférieure à 2 mg, au-delà de cette dose, il faut la prescription d’un médecin.   

 

Est-ce bon ou mauvais ?

Les médicaments de la famille des benzodiazépines sont difficilement éliminés par les personnes âgées. Il y a alors risque de surdosage et d’effets indésirables. Ils peuvent entraîner des syndromes confusionnels. La personne en somnolant ne sait plus où aller, si elle se réveille la nuit, pour aller aux toilettes. Des risques de chutes sont probables. Ces médicaments sont aussi responsables des problèmes de troubles de mémorisation immédiate.  

 

Pourquoi s’en sevrer ?

L’une des motivations principales d’arrêter la prise des somnifères est le problème d’addiction. Le risque de la maladie d’Alzheimer serait augmenté pour une personne consommant des somnifères pendant plus de 5 mois. D’autres effets secondaires comme les apnées de sommeil sont aggravés. Ils sont aussi responsables des troubles de la vigilance et de la mémoire. Certains médicaments peuvent augmenter aussi les risques d’infarctus et d’AVC (Cas du Bromozepam).

 

Comment s’en sevrer ?

Pour les personnes qui ont pris un somnifère depuis plus de quatre mois, il est conseillé de ne pas arrêter brutalement la prise. Il y a le risque de ce qu’on appelle un « effet rebond ». Les risques d’insomnie vont revenir et devenir plus graves. Il est recommandé de se faire accompagner par un médecin qui préconisera une diminution progressive de la dose. Le sevrage peut durer plusieurs semaines ou plusieurs mois. Afin de surveiller les signes de sevrage comme les hallucinations et les confusions pour les personnes dépendantes, une hospitalisation est même conseillée. 

 

Selon la vitesse d’élimination des médicaments dans l’organisme, le syndrome du sevrage apparaît et peut s’étaler pendant plusieurs jours, allant de 3 à 15 jours. Parfois, des symptômes sont ressentis lors du sevrage comme des sensations de fourmillements, d’anxiété et même des cauchemars. Il faut surtout résister à la tentation de reprendre le cachet.

 

Des bons réflexes sont aussi à adopter pour favoriser le sommeil naturel. L’investissement dans une bonne literie est conseillé. Si l’environnement est bruyant, il est indiqué d’utiliser des bouchons d’oreille. Un dîner léger aidera l’organisme à bien s’endormir. Un bain tiède avant de se coucher permettra d’abaisser la température du corps qui va aider à retrouver un sommeil. 

 

Dormir dans le noir complet ou bien avec une petite veilleuse rouge facilite aussi l’endormissement. Il faut aussi habituer l’organisme à se lever à la même heure, même le week-end, avec la lumière naturelle.

 

La pratique des exercices physiques aidera aussi au sevrage et au retour d’un sommeil normal. 

 

Découvrez les autres gammes stress & sommeil

Médicament pour dormir

Médicament anti stress

Insomnies pendant la grossesse : tous les traitements

Médicament contre le stress et l'anxiété

Les somnifères puissant

Cachet pour dormir mieux

Comment bien dormir ?

Problème de sommeil

Plante pour dormir