Passiflore

Relaxation Extrait de Plante Bio Passiflore Weleda - flacon de 60 ml
Victime de son succès
12.08 € 9.08 €
-25%
Dayang sommeil - boîte de 14 comprimés
Produit en stock
4.57 €
Sommeil 8h Santarome Phyto - 20 ampoules
Produit en stock
14.11 €
Spasminenuit - boîte de 30 comprimés
Produit en stock
10.76 €
Euphytose nuit Bayer - boîte de 30 comprimés
Victime de son succès
11.78 € 10.01 €
-15%
Ergystress Sommeil Nutergia - 40 gélules
Produit en stock
11.67 €

La passiflore et la tension nerveuse 

La passiflore est souvent sollicitée pour ses propriétés sédatives et anxiolytiques. Ces effets agissent sur le système nerveux et permettent donc d’apaiser les états d’excitation nerveuse et la crise d’angoisse. Ils demeurent très efficaces même si ces derniers s’accompagnent d’une tension musculaire. Il faut noter que le cerveau possède une réelle influence sur les muscles. C’est pourquoi l’état de stress se manifeste toujours par des douleurs ou des brulures au niveau de l’épaule et du cou.

 

Pour ce type de trouble, la molécule passifloracée réduit immédiatement l’hyperactivité du cerveau tout en décontractant les muscles. De cette façon, elle va détendre et relâcher la tension. Cela permet donc de calmer en même temps la tension physique et la tension mentale.

 

Quel est l’apport nutritionnel de la passiflore

Comme en médecine, la passiflore a aussi sa place dans le domaine de l’alimentation. Elle offre des fruits avec un goût assez sucré. Ils doivent être consommés lorsqu’ils arrivent à la maturité. Ils contiennent de l’acide cyanhydrique, mais cette substance disparait naturellement une fois arrivée à cet état. À maturation, ils sont chargés de plus de 25 % de petites graines. Aussi comestibles, ces derniers contiennent 65 % d’acide linoléique et une trace de fibre.

 

Dans une tasse de fruits frais cuite, la passiflore comporte 151 kcal, 22 g de glucides, 2, 8 g de protides, 28 mg de sodium, 348 mg de potassium, 38 mg de magnésium et 14 mg de calcium. Les fruits passifloracées ne contiennent aucune vitamine, par contre, on y trouve environ 10 % de fer. Ce sont aussi des aliments très pauvres en glucides. Toutefois, le peu de fibre fortement nutritif présent dans sa molécule produit des glucides très denses.

 

De par ces différents éléments micronutriments, cette herbacée apporte beaucoup d’avantages pour l’organisme. En premier lieu, ses grains sont une grande source de remplissage. Sa consommation permet de garder cette sensation d’être toujours rassasié. Grâce à cela, il est plus facile de contrôler le régime alimentaire, d’éviter l’absorption de trop de cholestérol, d’équilibrer l’apport glycémique et de corriger lentement la présence du glucose dans le sang. Avec l’aide du fer, les fruits de passiflore contribuent aussi à la fabrication de corpuscule écarlate. Cela est très utile durant la synthèse de certaines hormones, de protéines et de neurotransmetteurs.

 

Comment utiliser les produits à base de passiflore ?

En général, l’utilisation des produits à base de passiflore dépend des symptômes de l’affection à soigner et de la forme de présentation du dispositif médical. Elle varie également en fonction de l’état du patient. Pour les traitements des enfants entre 6 à 15 ans, il faut réduire le dosage de moitié, quel que soit le traitement adopté.

 

Pour la poudre séchée en gélule, la posologie indique une dose entre 0,5 à 2 g. Il faut l’avaler avec un verre d’eau. 3 à 4 prises par jour sont nécessaires.

 

En infusion, le dosage préconisé est de 2,5 g de fleurs ou feuilles séchés. Elles doivent être infusées dans 1 l d’eau bouillante. Après cela, il faut filtrer la solution et en boire 1 tasse, 1 à 4 fois par jour.

 

Si le patient utilise un extrait liquide, il doit mélanger 1 dose de passiflore et 1 dose d’alcool éthylique à 25 %. Il faut après cela la prendre avec un peu d’eau ; 0,5 à 1 ml. La posologie prévue est de 1 à 4 fois par jour.  

La teinture mère requiert le traitement des feuilles fraiches et sèches. Elle nécessite 1 dose de passiflore et 8 doses d’alcool éthylique à 25 %. Le patient doit absorber avec un peu d’eau 0,5 à 2 ml de cette solution pour une fréquence de 1 à 3 fois par jour.

 

En ce qui concerne la compresse, un mélange de 20 g de passiflore et de 200 ml d’eau bouillante est à faire. Il faut combiner les deux et laisser infuser pendant environ 15 minutes. Une fois ce processus terminé, il faut déposer plusieurs gouttes du produit obtenu sur la compresse avant de l’appliquer sur la zone infectée.

L’utilisation de la passiflore partout dans le monde

L’utilisation de la passiflore est différente d’un pays à un autre et même d’une culture à une autre. Elle concerne diverses sphères, de la médecine traditionnelle à l’alimentation en passant par le jardinage.

 

Pour les Amérindiens d’Amérique du Nord, la passiflore est une plante médicinale traditionnelle dont l’usage remonte à des siècles. Ses racines interviennent très souvent dans le cadre de la préparation d’une infusion afin de fortifier le sang ou de faciliter le sevrage maternel des bébés. Les Houmas et les Indiens Cherokee du Tennessee connaissaient très bien ce genre de pratique.

 

En Europe, les parties aériennes de cette herbacée sont utilisées pour atténuer les symptômes d’une insomnie ou d’une anxiété. D’autres pays comme l’Irak, la Turquie, le Brésil ou l’Inde reconnaissent l’effet analgésique, antispasmodique et sédatif de la passiflora incarnata.

 

En France, la passiflore officinale se trouve très souvent dans différentes préparations homéopathiques ou phytothérapeutiques. Elle s’associe pour ces cas avec d’autres plantes comme la valériane, l’aubépine ou la ballotte. Ce mélange est par la suite utilisé pour traiter troubles mineurs occasionnés par l’anxiété et l’insomnie.

 

Chez les Allemands, la Commission E recommande l’utilisation de la passiflora incarnata pour soigner une agitation nerveuse.

 

Aux États-Unis, les gens consomment habituellement les fruits de la passiflore. Dans certaines régions américaines, les habitants cultivent cette plante dans les jardins afin d’attirer les papillons et les autres types d’insectes volants. Ils utilisent également les fruits pour réaliser des confitures et des cocktails américains.

 

Quels sont les dispositifs médicaux qui comportent de la passiflore ?

 Aujourd’hui, la passiflore intervient dans la composition de divers médicaments en tant que principe actif ou comme ingrédient supplémentaire. Dans la plupart des cas, elle contribue donc pour renforcer les activités anxiolytiques et sédatives du remède principal. Chez les pharmaciens ou les distributeurs, il existe donc différents types de dispositifs médicaux à base de passiflore. Ils permettent en général de traiter les troubles du sommeil, l’état de nervosité et certaines catégories d’affection pouvant altérer le système nerveux.  

 

L’ANXEMIL est un comprimé enrobé composé d’extraits de plantes dotées d’une activité sédative comme la passiflore. On y trouve effectivement environ 200 mg d’extrait sec de passiflore. En excipient, ce médicament comporte aussi de l’alcool polyvinylique, de la cellulose microcristalline, du fer rouge oxyde, du glucose, du macrogol et bien d’autres actifs. En fait, il s’agit d’un dispositif phytothérapique souvent indiqué pour combattre l’état de nervosité et les troubles du sommeil. Il peut également être utilisé chez les enfants afin d’éliminer les insomnies légères. Il faut toutefois, prendre toutes les précautions lors de son utilisation sur cette catégorie de patient. L’absence des données complètes pour ce cas pourrait exposer le sujet à certains risques sanitaires.

 

L’ANXORAL mélange en actif principal la valériane, l’aubépine et la passiflore. Il contient également les substances suivantes : silice, lactose, cellulose microcristalline, talc, magnésium stéarate, povidone, fer oxyde, etc. Grâce à ses éléments, ce médicament possède des propriétés psycholeptiques, hypnotiques et sédatives. Son effet agit efficacement contre l’état neurotonique, les troubles mineurs du sommeil et l’éréthisme cardiaque.

 

L’Anxoral se présente sous forme de comprimé pelliculé qui peut être pris par les adultes et les enfants à partir de 15 ans. Son utilisation chez les enfants à bas âge comporte des risques de fausse route en raison de sa forme de présentation.

 

Comme son nom l’indique, l’ARKOGELULES PASSIFLORE a comme principe actif essentiel la passiflore. Pour une présentation de 300 g, cette gélule contient effectivement 300 mg de passiflore. C’est pourquoi elle a une activité sédative forte. Elle peut combattre efficacement l’anxiété, l’insomnie, les palpitations et les troubles de sommeil chez les enfants. Son action est souvent recommandée pour le traitement symptomatique de ces types d’affection. Toutefois, il faut consulter un médecin avant de l’utiliser contre les palpitations puisque ces symptômes pourraient résulter d’une maladie cardiaque grave. En raison de sa présentation, ce médicament doit être pris avec un grand verre d’eau et de préférence durant les principaux repas. Cela permet de limiter l’apparition des troubles gastriques.

 

Le BIOCARDE est une solution buvable à utiliser en gouttes à base de plante sédative comme la passiflore. On y trouve plusieurs types d’extraits de plantes médicinales telles que l’aubépine, la passiflore, la valériane, l’avoine, la mélisse et l’agripaume.

 

Les extraits mélangent en général les sommités fleuries, les fruits, les racines et les parties aériennes fleuries de ces herbacées. Grâce à ses différents actifs d’origine végétale, ce médicament peut soulager les symptômes des troubles cardiaques comme les palpitations et la perception exagérée des battements cardiaques. Il élimine également l’effet du stress léger et améliore la qualité du sommeil.

 

Cette solution buvable contient aussi de l’éthanol. Elle est pour cela contre-indiquée pour les personnes qui doivent conduire un véhicule ou manipuler des machines.

 

Le BORIBEL est traditionnellement connu pour ses effets sédatifs puisqu’il mélange des extraits de plante comme le tilleul, l’aspérule, la passiflore, la valériane et l’oranger amer. D’autres actifs renforcent également son activité thérapeutique.

 

Ce médicament se compose d’extraits de basilic, de coquelicot, d’orange et d’arôme de fruits rouges. Il contient aussi les excipients suivants : éthyle propionate, cis-3 — hexénol, géraniol, diacétylcétone, bêta ionone, propionaldéhyde et valérique acide. Ce dispositif médical est surtout destiné pour un usage en tisane et il est indiqué pour le traitement de l’état neurotonique et les troubles mineurs du sommeil. Il peut être utilisé chez les adultes et les enfants.

 

Le PASSINEVRYL est un dispositif médical présenté sous forme de comprimé enrobé. En principe actif, il mélange plusieurs plantes médicinales, dont l’aubépine, la passiflore et la valériane. Il comporte également, d’autres actifs comme la cellulose microcristalline, l’amidon de maïs et le magnésium stéarate. Sur son enrobage, on trouve de la gomme-laque, du saccharose, de la gomme arabique, de la gélatine, du talc, du titane dioxyde, du jaune de quinoléine, de la cire de carnauba, du lactose, de la maltodextrine et de la silice. Grâce aux actions de ces composants moléculaires, ce médicament intervient habituellement dans le cadre d’un traitement symptomatique des personnes présentant un état neurotonique. Ces comprimés possèdent également des vertus sédatives. C’est pourquoi ils peuvent combattre les troubles mineurs du sommeil qui survient chez les adultes et les enfants adolescents. Attention ! Il ne faut pas utiliser ce remède chez les patients à bas âge. Sa forme de présentation comporte un risque élevé de fausse route lors de la prise.

 

Parmi les médicaments à base de passiflore, on peut aussi citer le CALMOTISAN. Il s’agit d’une tisane en sachet-dose ou en boite mélangeant les actifs de plusieurs plantes thérapeutiques. Il se compose d’extraits de mélisse, de valériane, de passiflore, d’aspérule, d’oranger amer et de coquelicot. Comme toutes les tisanes contenant ces excipients, ce produit possède des propriétés médicales très efficaces permettant de soigner les symptômes d’un état neurotonique chez les adultes et les enfants. Il peut aussi traiter les légers troubles de sommeils qui surviennent chez ces catégories de patient. 

 

Quelles sont les précautions à prendre en compte ?

 Par précaution et afin de limiter tout risque d’interaction, l’utilisation de la passiflore doit être faite sous le contrôle d’un médecin. Il faut en effet prendre des précautions lorsque l’association engage d’autres plantes telles l’aubépine ou la valériane. Cette règle s’applique également lorsqu’elle est combinée avec les médicaments anxiolytiques et hypnotiques. L’effet sédatif de la passiflore pourrait bloquer leurs actions.

 

Pour les femmes enceintes et les mères allaitantes, les activités de la passiflore pourraient provoquer des effets indésirables. L’usage de cet actif n’est donc pas recommandé pour ces catégories de patientes. Il est aussi contre-indiqué chez les enfants de moins de 6 ans. Ces précautions sont de mise en raison de la présence des alcaloïdes dans sa composition.

 

En cas de surdosage avec cette plante, certains de ses composants peuvent provoquer chez le patient un léger état de somnolence. Il est donc fortement déconseillé de conduire après la prise des dispositifs médicaux contenant cet actif. Les effets de cette plante botanique peuvent aussi causer certaines affections comme les céphalées ou les troubles de la vision.

 

Très rarement, ils pourraient provoquer des tachycardies, des nausées et des vomissements. Pour prévenir la survenue de ces symptômes, il est donc préférable de bien respecter la posologie indiquée et d’éviter de dépasser le dosage maximal recommandé.

 

Pour certaines personnes, le traitement avec la passiflore pourrait favoriser un état d’hypersensibilité, qui peut entrainer l’apparition des inflammations au niveau des vaisseaux.

Principe actif — Passiflore

Depuis des siècles, la passiflore fait partie du quotidien de l’humanité. Son usage ne se limite pas à l’utilisation thérapeutique ou phytothérapeutique, mais il s’est également élargi dans le domaine de la nutrition. Tout comme en médecine, l’univers de l’alimentation lui accorde une grande importance. Ses molécules demeurent indispensables pour apporter des micronutriments à l’organisme. Cette plante mérite que l’on s’intéresse PLUS à elle. C’est pourquoi ce guide se consacre uniquement à ses différentes facettes, notamment ses caractéristiques, ses bienfaits, son utilisation et ses effets indésirables. Vous pouvez donc découvrir ici toutes les informations concernant la passiflore.

 

Qu’est-ce que la passiflore ?

 La passiflore est une plante vivace grimpante pérenne avec des tiges ligneuses. Comme les lianes, elle arpente les supports qui l’entourent. Elle peut parfois atteindre plus de 10 m de haut. Elle produit des fleurs avec des pétales blancs et une couronne. De forme ovale et mesurant entre 4 à 5 cm, ses fruits sont traditionnellement appelés les fruits de la passion. Ce sont des fruits comestibles qui contiennent des graines noires. Cette plante pousse en abondance dans les régions ensoleillées ayant un climat chaud et tropical. Toutefois, cette herbacée s’adapte très bien avec les autres types de climats. Elle est très présente dans la partie sud de l’Amérique. Elle provient d’ailleurs du Mexique et du sud-est des États-Unis. Mais elle peut se retrouver en Asie Tropicale, en Italie, en Espagne, au Portugal et même en Afrique du Nord. En France, elle s’acclimate facilement dans les zones méditerranéennes. Les côtes bretonnes ou vendéennes connaissent quelques variétés, mais ces dernières regroupent pour la plupart des espèces déjà modifiées.

 

Autrefois, les Aztèques l’utilisaient pour ses vertus sédatives. Cette herbacée a été rapportée en Europe pour la première fois par les conquérants espagnols. Au tout début, les Européens ne la connaissaient que pour le goût de ses fruits rafraîchissants. Ils ne découvraient les bienfaits thérapeutiques qu’au 19e siècle. Pour la France, la pharmacopée française l’a connu vers 1937.

Caractéristiques chimiques

Scientifiquement, la passiflore est appelée la passiflora incarnata. Au quotidien, elle a comme nom fleur de la passion ou grenadine. Les alcaloïdes, les flavonoïdes, les composés phénoliques et hétérosides cyanogènes font partie de ses composants moléculaires.

 

Les flavonoïdes contiennent de lutéoline, d’apigénine, d’orientol, de vitexol et de saponarol. Ces actifs se concentrent particulièrement dans les feuilles.

 

Cette espèce botanique renferme des alcaloïdes indoliques tels que l’harmane, l’harmol, l’harmine, l’harmalol ou l’harmale. Ils y sont présents à très faible dose. La quantité de ces molécules dépend en grande partie des conditions de culture.

 

Pour les autres phytoconstituants, les parties aériennes comportent des substances comme les acides-phénols, les coumarines, les phytostérols, l’huile essentielle, les hétérosides cyanogènes et le maltol.

En matière de glucide, cette plante contient de la raffinose, du saccharose, du D-glucose et du D-fructose. Sa formule intègre aussi 21 types d’acides aminés.

 

En ce qui concerne l’huile essentielle, on y trouve 1,4 % d’hexanol, 3,2 % de linalol, 1,2 % de 2 — phényléthanol, 8,1 % de carvone, 2,6 % de trans-anéthol, 1,8 % d’eugénol, 1,6 % d’iso-eugénol et une trace de β-ionone.

 

Partout à travers le monde, il existe près de 500 variétés appartenant toutes à la famille des passifloracées. Dans le jardinage et la médecine, on retrouve 2 principales espèces très différentes. Il s’agit de la passiflora edulis qui se démarque par ses fruits de couleur pourpre et de la passiflora caerulea qui produit des fruits jaunes.

 

La première variété est très connue en Amérique Tropicale tandis que la deuxième se retrouve un peu partout. Effectivement, ce dernier est considéré comme le mélange spontané de la passiflora edulis avec d’autres variantes du fruit de la passion.

La passiflore sous toutes ses formes

En phytothérapie, la passiflore peut être utilisée sous forme d’extraits secs conditionnés en gélules, de poudre pour tisanes, de flacons, de teintures ou de fleurs séchées. Les herboristes travaillent également sur ses feuilles et ses fleurs séchées pour réaliser des infusions.  

 

Certains laboratoires s’intéressent aussi à toutes les parties aériennes de la plante sous son état frais pour fabriquer des teintures alcooliques. La récolte pour ce besoin se déroule en général durant la période de floraison. Comme cela, on est sûr de récupérer en même temps les différents éléments exploitables, y compris les fleurs.

 

À l’heure actuelle, il est très facile de se procurer des produits à base de passiflore. Les feuilles sèches sont pour la plupart commercialisées chez les herboristeries.

 

Quels sont les bienfaits de la passiflore ?

La passiflore possède des vertus innombrables. Elle peut intervenir dans différents traitements et son action peut soigner plusieurs affections. Il s’agit d’un antispasmodique, d’un tranquillisant et d’un antidouleur. Cette plante botanique est aussi un anxiolytique appartenant à la famille des benzodiazépines.

 

En général, cette herbacée puise sa performance et capacité à travers les nombreuses propriétés de ses feuilles, fruits, fleurs et racines. Les composants de ces éléments lui confèrent des vertus thérapeutiques insoupçonnables. Ainsi, le maltol s’avère être un antidépresseur agissant au niveau du système nerveux central. En fait, la plupart des composants des alcaloïdes indoliques offrent cet effet.

 

Grâce à ses effets anxiolytiques, cette plante est souvent sollicitée pour assister une personne durant une période de sevrage toxicomane, en particulier les addictions.

 

Cette plante peut aussi soigner l’anxiété, l’irritabilité, les palpitations, l’hypertension, l’hémorroïde, les maux de tête, l’asthme et les différentes formes d’affection cutanée. Ses effets permettent d’améliorer la qualité du sommeil et d’abaisser la tension nerveuse. Grâce à sa vertu spasmodique, les toux de nature nerveuse disparaissent rapidement.

 

Associée avec l’aubépine, la passiflore contribue également à la réduction de l’hypertension artérielle. Il faut noter que pour ce cas l’action des composants de cette plante sur les muscles arrive jusqu’aux artères.