Aubépine

Émotivité Aubépine Bio Weleda - flacon de 60 ml
Produit en stock
12.08 € 9.08 €
-25%
Sommeil Nat & Form - 60 gommes
Produit en stock
6.93 €
Energem GC28 Herbalgem - flacon de 30 ml
Produit en stock
17.76 €
Aubépine bio Santarome - flacon de 30 ml
Victime de son succès
14.11 €
Complexe Sommeil Bio Santarome - flacon de 30 ml
Victime de son succès
14.11 €
Cardiocalm - 80 comprimés enrobés
Produit en stock
6.29 €
Ergycalm Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
15.12 €

Pendant des siècles, l’aubépine est reconnue pour ses bienfaits notamment comme tonique cardiaque et antispasmodique performant. Aujourd’hui, on sait que l’aubépine a un effet bénéfique sur la pompe à potassium du cœur. Elle permet de renforcer les muscles de cet organe tout en régulant son rythme et en augmentant le débit coronarien.

Les propriétés thérapeutiques de l’aubépine se traduisent notamment par son potentiel à calmer les palpitations cardiaques. L’effet sédatif cardiaque de la sommité fleurie de l’aubépine est dû aux proanthocyanidols. L’impact sur le système nerveux quant à lui est possible grâce à la synergie des flavonoïdes et des amines.

  • L’aubépine possède une action tranquillisante.

Les études ont démontré que l’aubépine détient des vertus calmantes et apaisantes. Elle peut procurer de nombreux atouts au quotidien : sérénité, bien-être…

  • L’aubépine détient des effets antistress et anti-anxiétés

L’aubépine trouve une utilisation en période de surmenage et de stress. Elle est recommandée en cas d’irritabilité, d’émotivité excessive et d’angoisse. Elle est aussi indiquée si le sujet a des vertiges ou des bourdonnements d’oreilles.

  • Les bénéfices de l’aubépine contre les troubles du sommeil

L’aubépine possède des effets calmants et apaisants. Elle est utilisée pour aider à faciliter le sommeil et pour lutter contre l’insomnie. Elle est aussi recommandée pour prendre en charge des états neurotoniques. Mais elle est surtout sollicitée pour les troubles mineurs du sommeil.

  • Les effets de l’aubépine sur le système cardiovasculaire

De nombreux bienfaits au niveau du système cardiovasculaire ont été révélés concernant l’aubépine. Elle entre actuellement dans le cadre d’une prise en charge de plusieurs troubles cardiaques.

  • L’action cardiotonique de l’aubépine

L’aubépine a une action bénéfique au niveau du cœur. Elle agit sur le tonus cardiaque en permettant d’améliorer la circulation sanguine. L’effet cardiotonique de l’aubépine est particulièrement efficace pour la lutte contre l’insuffisance cardiaque légère.

  • Effet cardioprotecteur de l’aubépine

L’aubépine contient des polyphénols, et particulièrement des flavonoïdes aux effets antioxydants. Ces composés aident à protéger le cœur en combattant le stress oxydant. Il s’agit d’une accumulation d’espèces oxydantes hyperréactives nocives pour les cellules cardiaques.

Plusieurs études ont démontré l’efficacité des flavonoïdes présents dans l’aubépine contre les réactions inflammatoires du cœur. Elle peut également améliorer l’utilisation de l’oxygène par le muscle cardiaque.

  • Les bienfaits de l’aubépine sur les irrégularités du système cardio-vasculaire

L’aubépine a un effet sédatif. Il peut aider à réguler la fréquence cardiaque au niveau du cœur. Cette plante est généralement recommandée pour arrêter les palpitations et lutter contre l’hypertension artérielle.

 

Vertus thérapeutiques de l’aubépine 

L’aubépine peut réguler le système cardiaque et lutter contre les palpitations et les troubles cardio-vasculaires. En effet, elle apaise l’organisme des symptômes associés à l’hypertension artérielle. Elle apporte également du soulagement à l’essoufflement et à la fatigue. 

 

Elle permet de rétablir la tension artérielle à un niveau normal qu’elle soit basse ou élevée. L’aubépine est particulièrement appréciée pour sa capacité à réguler le rythme cardiaque et à réduire l’excitabilité du système nerveux. 

 

L’aubépine a aussi des effets sédatifs, antispasmodiques et tranquillisants sur le système nerveux central. Les fleurs d’aubépine peuvent également soulager les palpitations, les bouffées de chaleur et l’insomnie chez les femmes ménopausées. 

 

L’aubépine prévient et atténue la fréquence et la gravité des symptômes de l’angine de poitrine et les palpitations. Elle a un effet inotrope positif et chonotrope négatif. En effet, l’extrait alcoolique de l’aubépine peut améliorer la force de contraction du cœur et réduire ainsi son rythme. Il favorise alors l’irrigation du myocarde et stabilise le débit coronarien. 

 

Bienfait d’une cure d’aubépine 

Les médecins de la Grèce antique appréciaient déjà les vertus de l’aubépine depuis l’an 100. À l’heure actuelle, elle est utilisée en complément alimentaire afin de traiter l’insuffisance cardiaque congestive ou pour soutenir les fonctions cardiovasculaires. La posologie d’aubépine recommandée varie suivant le mal à soigner. Ainsi, il est plus que conseillé de demander l’avis d’un médecin avant d’entamer une cure. 

 

Indication de l’aubépine 

L’aubépine peut être associée avec des feuilles de l’olivier pour traiter l’hypertension artérielle. Notez que ce genre de mélange doit se faire sous l’avis d’un médecin. Elle peut également être combinée avec de la valériane pour soigner l’insomnie et l’anxiété. Pour les troubles mineurs du sommeil, l’aubépine peut s’associer avec de la mélisse. L’aubépine est indiquée pour le traitement de l’insuffisance cardiaque congestive légère à modérer. Il apaise aussi l’anxiété et soutien la fonction cardiovasculaire. 

 

Les parties utilisées de l’aubépine sont le sommet fleuri et les fruits. Notez que la floraison de l’aubépine est de courte durée. La cueillette est effectuée dès l’apparition des boutons floraux ou juste après la floraison. Par la suite, le séchage se déroule à l’ombre dans un lieu aéré. L’aubépine peut être utilisée en tisane, teinture mère, extrait sec ou fluide. 

 

L’aubépine peut traiter l’insuffisance cardiaque légère et d’insomnie. Pour ce faire, infusez une cuillère à café de sommités fleuries d’aubépine pendant 10 minutes. Cette décoction peut être prise jusqu’à trois fois pendant 3 semaines après le repas. Pour la teinture alcoolique au cinquième, il est conseillé de pendre 20 gouttes avant chaque repas pendant 3 semaines par mois. Pour les extraits fluides, l’idéal est de prendre jusqu’à 1 gramme par jour. 

 

Précaution d’emploi et contre-indication de l’aubépine

Il est conseillé aux personnes atteintes d’un problème cardiaque de consulter un médecin avant de se servir de l’aubépine. En effet, même si vous utilisez des produits naturels en vente libre, le diagnostic et le traitement des troubles cardiaques nécessitent l’intervention d’un professionnel de la santé. En raison du risque élevé d’accidents coronariens ou cardiovasculaires, un suivi médical permanent est essentiel.

 

En l’absence d’études scientifiques approfondies concernant l’aubépine, il est déconseillé aux femmes enceintes de l’utiliser. De plus, en raison du manque de données toxicologiques complètes, il est recommandé aux jeunes enfants d’éviter l’usage de l’aubépine.

 

Effets indésirables de l’aubépine

Notez que l’activité de l’aubépine est très lente, il faut habituellement quelques semaines pour constater ses propriétés bénéfiques. Il s’agit également d’une plante sans effets secondaires majeurs.

 

L’aubépine n’est pas toxique si le sujet respecte bien la posologie généralement recommandée. De plus, elle ne cause pas de problème de santé même si elle est utilisée pendant une longue période. Toutefois, un léger trouble digestif et allergie cutanée ont été observés lors des essais à fortes doses. Notez que ces symptômes se sont révélés sans gravité et réversibles.

 

Interactions de l’aubépine

L’aubépine pourrait avoir des interactions avec d’autres plantes. En effet, ses effets pourraient s’ajouter à ceux de la digitale et d’autres plantes avec les mêmes impacts sur la fonction cardiaque.

 

Sous stricte surveillance médicale, les extraits d’aubépine standard peuvent interagir de manière sûre et bénéfique avec quelques médicaments. Notamment avec les médicaments sous ordonnances contre les arrêts cardiaques, l’hypertension artérielle, l’angine de poitrine et l’arythmie. Elle interagit efficacement avec les vasodilatateurs comme les nitrates, réserpine ou encore l’alpha bloquant.

 

Il en est de même pour la digoxine et autres dérivé de la digitale. En effet, un essai préliminaire croisé a été fait sur 8 sujets en bonne santé à qui l’on a administré de la digoxine seule pendant 10 jours. Ensuite pendant 21 jours, de l’extrait d’aubépine avait été ajouté au traitement. Il a été constaté que l’extrait d’aubépine n’affecte pas le métabolisme de la digoxine. Ce sont encore des données trop préliminaires pour en tirer des conclusions claires sur la compatibilité à long terme de ces deux thérapies.

 

Dosage et posologie de l’aubépine

Notez que jusqu’à ce jour il n’y a pas de dose indicative pour l’aubépine. De plus, en fonction de la préparation et de la teneur en principe actif utilisé, les dosages peuvent être très différents. La dose journalière peut varier de 100 à 900 mg suivant le type d’extrait choisi et l’effet recherché.

 

Si l’aubépine est utilisée en combinaison avec d’autres plantes comme la passiflore ou la valériane, la posologie peut également changer. En général, il est recommandé de se référer aux prescriptions du médecin traitant.

 

Les recherches sur l’aubépine

La plupart des essais cliniques sur l’aubépine ont porté sur deux extraits normalisés produits par des sociétés allemandes. Notamment le WS 1442® avec 18,75 % procyanidines et le LI 132® avec 2,2 % de flavonoïdes. Notez que c’est le premier qui est le plus fréquemment étudié.

 

Ces études ont démontré les effets favorables de ces extraits sur la fonction cardiaque. Lorsque l’organe est affaibli, ils améliorent l’efficacité de la contraction et la circulation sanguine garantissant ainsi une bonne oxygénation. Les flavonoïdes et les procyanidines contenus dans l’aubépine ont des effets antioxydants reconnus.

 

Toutefois, la plante contient également plusieurs autres substances. Tous ces éléments agissent en synergie. Mais on en sait peu sur les effets spécifiques des plantes sur la fonction cardiaque. Ce sont les fruits de l’aubépine qui ont été traditionnellement utilisés pour traiter les maladies cardiaques. Les extraits proposés actuellement sont par contre presque toujours fabriquer à partir des feuilles et des fleurs des arbustes.

 

Des études ont également été menées sur l’insuffisance cardiaque congestive de classe I et II. Plus de 1 000 patients atteints de cette maladie ont fait l’objet de multiples études cliniques. Les résultats ont prouvé l’efficacité des extraits normalisés de feuilles et de fleurs d’aubépine comme un traitement adjuvant. Ces conclusions ont été établies d’après la classification de la New York Heart Association comptant 4 échelons.

 

En plus des médicaments conventionnels, la prise d’extraits d’aubépine améliore la résistance à l’exercice. Ainsi, elle peut être combinée avec des diurétiques ou inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine. De plus, elle permet également de soulager certains symptômes liés à l’hypertension artérielle, l’essoufflement anormal au moindre effort et la fatigabilité.

 

De plus, un vaste essai sur plus de 2 600 sujets pendant deux ans a donné des résultats probants. En effet, il a été confirmé que sa prise est sûre et n’interfère pas avec le traitement médicamenteux conventionnel.

 

Notez que 4 études de moindre importance d’un point de vue méthodologique ont été menées de 1996 à 2004. Elles ont confirmé l’efficacité des extraits d’aubépine dans le soin de l’insuffisance cardiaque de classe I et II. Elles ont également démontré que ces extraits ne sont pas nuisibles.

 

Sur cette base, certains experts ont estimé que les extraits normalisés constituent une solution intéressante dans le traitement des deux premiers stades d’insuffisance cardiaque congestive, surtout dans le cas où les patients refusent les médicaments synthétiques. Il en est de même pour les sujets ne supportant pas le traitement notamment en cas d’insuffisance rénale. Les résultats sont cependant moins satisfaisants pour les personnes souffrantes d’insuffisance cardiaque plus sévère de classe III et IV.

 

L’utilisation des extraits d’aubépine, feuilles et fleurs, a été approuvée par la commission E, l’Organisation mondiale de la santé et l’ESCOP. Ceci dans le traitement de l’insuffisance cardiaque congestive de classe II.

 

Des études sur l’aubépine ont également été menées sur l’anxiété. En effet, elle fait partie de la composition des nombreuses préparations proposées pour le traitement des troubles anxieux mineurs et de l’insomnie qui en découle.

 

En 1997 et en 2004, deux produits, Euphytose® et Sympathyl®, ont été testés sur des patients souffrant d’anxiété faible à modérer. L’Euphytose contient de l’aubépine, de la ballote, de la passiflore, de la valériane, du cola et du guarana. La sympathyl est composée d’aubépine, de pavot de Californie et de magnésium.

 

Les études ont démontré que le traitement est plus efficace que le placebo dans la réduction des symptômes. Toutefois, les effets spécifiques de l’aubépine dans le traitement sont encore difficiles à savoir. En effet, les autres plantes utilisées pour les recherches possèdent aussi des effets calmants.

 

Des études ont également été menées concernant le soutien des fonctions cardiovasculaires. L’Organisation mondiale de la santé et l’ESCOP ont reconnu les bénéfices de l’utilisation des préparations traditionnelles pour soutenir la fonction cardiovasculaire. Ces préparations concernent les feuilles et fleurs séchées, les teintures et les extraits fluides non normalisés d’aubépines.

 

Dans les années 80, deux essais avec placebo publiés ont montré les effets bénéfiques sur la prise d’un extrait normalisé d’aubépine. Elles concernaient des patients souffrant d’angine de poitrine.

 

Deux études avec placebo en double-aveugle ont été menées sur des patients atteints de troubles cardiovasculaires fonctionnels. Celles-ci portaient sur l’utilisation combinée d’aubépine et de camphre sur 190 sujets ou d’ail sur 40 sujets. Les résultats ont démontré une amélioration de l’état de santé des patients. Toutefois, les résultats ne permettaient pas d’évaluer avec précision l’effet réel de l’aubépine.

L’aubépine est surnommée la plante du cœur. Elle est surtout connue pour ses effets bénéfiques contre les problèmes cardio-vasculaires dans la pharmacopée traditionnelle chinoise et Grecque ancienne.

 

Qu’est-ce que l’aubépine ?

Il s’agit d’un arbuste dont le bois, les fruits et les fleurs ont été utilisés depuis plusieurs années pour traiter certaines pathologies. Les fleurs d’aubépine ont été employées pendant longtemps pour soigner des maladies précises, suscitant ainsi un grand intérêt dans le domaine de la phytothérapie.

 

Les progrès de la science ont permis d’identifier de nombreux principes actifs au sein des fleurs et des sommités fleuries. Ces composés ont des activités antioxydantes, cardiotoniques, cardioprotectrices et apaisantes. C’est la raison pour laquelle, elle est aujourd’hui recommandée pour lutter contre les palpitations et l’hypertension. Elle est également indiquée contre la nervosité, l’anxiété et les troubles de sommeil.

 

Histoire de l’aubépine

Depuis la préhistoire, l’aubépine connaît déjà un grand succès. À cette époque, ses fruits servaient comme nourritures. Similaires aux baies, ils étaient séchés, moulus puis incorporés dans les bouillies et les pâtes à pain.

 

Depuis les temps anciens, les fleurs d’aubépine ont acquis plusieurs valeurs symboliques. Elles étaient utilisées pour la préservation de la chasteté et pour accroître la fidélité. Elles étaient aussi employées pour chasser le mauvais œil. Les fleurs étaient accrochées dans la maison au-dessus des berceaux pour protéger bébé.

 

Les propriétés thérapeutiques de l’aubépine n’ont été découvertes que plus tard. Ce n’est qu’à la fin du 19e siècle que ses potentiels ont été mis en évidence, bien qu’il semble avoir des usages médicaux au moyen-âge. Les chercheurs ont réussi à identifier des composés bioactifs grâce notamment aux avancées scientifiques. Ils ont pu prouver les effets cardiotoniques, antispasmodiques et sédatifs de l’aubépine.

 

L’aubépine était déjà connue des médecins de la Grèce antique depuis au moins l’an 100 de cette ère. De plus, elle était également utilisée par la médecine traditionnelle chinoise depuis 650 ans av. J.-C. Elle était alors employée pour le traitement des maladies cardiovasculaires.

 

Les propriétés thérapeutiques de l’aubépine ont été étudiées sérieusement au début du 20e siècle. Aujourd’hui, cette plante est très populaire en Europe, particulièrement en Allemagne, Autriche et Suisse. En effet, elle entre dans la fabrication de plus de 200 préparations pharmaceutiques.

 

Dans les années 1989 et 1990, des extraits normalisés ont été mis au point. Ils ont fait l’objet de nombreux essais cliniques auprès de patients atteints d’insuffisance cardiaque congestive. Notez que ces médicaments sont généralement prescrits sur ordonnance en Europe et peuvent être achetés sans ordonnance au Canada et aux États-Unis.

 

L’aubépine fait partie de la pharmacie officielle de la Chine, de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne et de la France. Partout en Europe et en Amérique du Nord, diverses espèces d’aubépine sont utilisées dans les haies séparant les parcelles agricoles. Les épines solides de l’arbuste forment une véritable clôture éloignant les bétails et les prédateurs des terres cultivées ou des pâturages.

 

L’aubépine pousse dans plusieurs régions du monde et dans différents environnements. Cette plante est aussi présente en Asie occidentale, en Afrique du Nord et en Europe centrale et nordique. En France, l’aubépine se trouve dans les bois clairs, les lisières, les haies et les coteaux.

 

Cependant, elle préfère le sol calcaire sous la lumière directe du soleil. L’aubépine pousse lentement et peut survivre pendant des centaines d’années. Sa floraison se produit en avril/mai et le fruit apparait en d’août à octobre. La récolte de l’aubépine se fait au printemps et les fruits se cueillent en automne.

 

Description de l’aubépine 

L’aubépine fait partie de la famille botanique des rosacées. Son nom scientifique est Crataegus oxyacantha, oxyacanthoïdes ou laevigata. Il s’agit d’un arbrisseau buissonnant et épineux pouvant atteindre 10 mètres de haut. L’aubépine aime particulièrement les sols argileux et rocailleux. Assez commune dans les bois d’Europe du Nord, elle est le plus souvent utilisée comme haie.

 

Les jeunes rameaux d’aubépine possèdent des écorces claires. De couleur blanche, elle est aussi connue sous le nom d’épine blanche. D’ailleurs, aubépine provient du latin Alba voulant dire blanche et spina signifiante épine. 

L’aubépine a des feuilles caduques colorées en verts foncés sur la face supérieure et vert brillant sur la face inférieure. Ses feuilles sont divisées en trois ou cinq lobes dentés à leur extrémité. 

 

Rappelant l’odeur des amandes amères, les fleurs d’aubépine possèdent un parfum subtil parfois très fort. Apparaissant en avril, elles sont neigeuses et de petites taille. Ses fleurs sont groupées en corymbes et sont colorées en blanches ou rosées. 

Appelés cenelles, les fruits de l’aubépine sont des drupes en forme d’ovoïde avec une couleur rouge. Comestibles, ils sont cueillis pendant l’automne et peuvent être préparés en compote ou en gelée. 

 

Composition de l’aubépine 

L’aubépine est constituée de flavonoïdes à raison de 1 à 2,2 %. Il s’agit d’un mélange de plusieurs excipients, principalement de vitexine-2, derhamnoside, d’hyperoside, de lutéoline, de quercétine et d’apigénine. Notez que la composition varie suivant l’espèce et les organes de la plante, feuilles ou fleurs. 

 

L’aubépine est également constituée d’araminesomatique dont le Tyramine et phénéthylamine. Elle contient aussi de l’oligomère de procyanidines à raison de 3 à 4 %. On y retrouve en outre de l’Alcaloïde, Stérols et de Tannins dans la composition de l’aubépine. L’aubépine est aussi constituée de vitamine C et E ainsi que d’acides gras, omégas 3 et 6 et du potassium. 

 

Le succès de l’aubépine en phytothérapie est surtout dû à sa forte teneur en principes actifs. Les chercheurs ont mis en évidence différents composés notamment des oligomères proanthocyanidiques, des flavanols comme la catéchine et l’épicatéchine. Ses autres excipients sont l’acide phénolique dont l’acide caféique et l’acide chlorogénique. 

 

Elle est également constituée d’acides triterpéniques et pentacycliques tels que l’acide crataegolique et les amines aromatiques comme la tyramine. Ce sont surtout les sommités fleuries et les fleurs qui sont utilisées en phytothérapie. Elles prennent différentes formes après la récolte. Elles se présentent en extraits de plantes fraîches, extraits secs, extraits liquides ou encore en teintures mères. Certaines de ces variantes servaient à l’élaborer des préparations spécifiques comme des infusions et des compléments alimentaires d’aubépine.