» » » Comment soigner une tendinite du coude ?

Comment soigner une tendinite du coude ?

mercredi 17 février 2021

 

Après des années de pratique du tennis ou du golf, une inflammation, voire une dégénérescence des tendons du coude pourrait survenir. C’est ce qu’on appelle la tendinite du coude. C’est une forme très fréquente de tendinite. Aussi appelée épicondylite, la tendinite du coude est une maladie dégénérative des tendons de cette articulation. Elle se définit par l’usure des tendons suite à des mouvements répétitifs du coude. Il s’agit des tendons qui permettent à cette articulation de se mouvoir. Leur dégénérescence entraîne une difficulté voire une incapacité à faire fonctionner le coude.

 

En médecine, le terme tendinopathie est souvent utilisé pour désigner la tendinite sachant que le suffixe « ite » indique une inflammation. Certaines usures des tendons ne présentent pas d’inflammation. Néanmoins, la tendinite est largement connue du grand public, c’est pourquoi ce terme est le plus couramment utilisé.

 


 

tendinite coude

Une tendinite du coude, c’est quoi ?

On dit que quelqu’un souffre d’une tendinite du coude lorsque les tendons servant à rattacher les muscles aux os au niveau de cette articulation s’altèrent.

 

On distingue deux principaux types de tendinite du coude. D’une part, il y a la tendinite latérale qui touche le dessus du coude. Elle est aussi appelée « tennis-elbow » dans la mesure où ce sont les joueurs de tennis qui en sont les plus atteints. D’autre part, il y a la tendinite médiane du coude qui concerne la face interne de l’articulation. Elle touche principalement les golfeurs. C’est pourquoi elle est également connue sous les noms « golf-elbow » ou épitrochléite.

 

Avant de dire comment soigner une tendinite du coude, il est important de bien comprendre cette pathologie. Les différentes formes de tendinite du coude vont être développées dans cet article. Nous allons aussi faire la lumière sur certaines notions tournant autour de la tendinite. Les causes et les facteurs de risque, les symptômes de la tendinite ainsi que les différents stades de la tendinite seront également évoqués. Enfin, nous aborderons les traitements et les mesures préventives à adopter pour éviter la survenue d’une tendinite du coude.

 

Différentes formes de tendinite du coude tendinite de la main

La tendinite du coude se manifeste par une inflammation du tendon situé au niveau du coude. Au début, la douleur disparaît rapidement dès que le membre atteint est au repos. Ensuite, la tendinite devient plus douloureuse faute de traitement adéquat ou si les mouvements qui l’ont provoquée sont toujours répétés. L’inflammation est souvent intense, voire insupportable. Dans ce cas, l’épicondylite est qualifiée d’aigüe. Cette forme peut être traitée avant qu’elle ne devienne une tendinite chronique. La tendinite aigüe concerne non seulement le coude, mais aussi les autres parties du membre supérieur. On peut observer ainsi une tendinite du bras et de l’avant-bras. Lorsque la tendinite a une forme aigüe, le sujet éprouve une douleur intense dans la main et le pouce. La tendinite du pouce, plus connue sous le nom de maladie de Quervain touche particulièrement ceux qui travaillent sur un ordinateur pendant plusieurs heures et les joueurs de jeu vidéo.

 

Si la forme aigüe reste facile à traiter, la tendinite chronique l’est nettement moins. En effet, lorsque la tendinite du coude revêt un caractère chronique, c’est que la dégénérescence est plus prononcée. Les lésions au niveau des tendons s’accroissent à force de subir des mouvements répétés. Les fibres collagènes, normalement disposées de façon parallèle, vont se réparer de travers. Et c’est cette autoréparation qui va entraîner une désorganisation fonctionnelle. La capacité du tendon à transmettre les forces aux os, baisse au fur et à mesure que les mouvements se répètent. Cette forme chronique est surtout constatée chez des sportifs notamment les joueurs de tennis et de golf. Toutefois, la tendinite chronique peut toucher les membres inférieurs. Les cyclistes et les coureurs présentent une prédisposition élevée de développer une tendinite chronique du genou appelée aussi tendinite rotulienne. Ils peuvent également souffrir d’une tendinite du pied, particulièrement celle de la cheville ou du tendon d’Achille. Une tendinite du talon peut aussi devenir chronique faute de repos et de soins appropriés.

 

La tendinite calcifiante est une autre forme de la tendinite du coude. Cette pathologie est dite calcifiante lorsqu’elle se caractérise par une calcification du tendon. Dans ce cas, il y a un dépôt de sel de calcium dans le tendon. Si la tendinite calcifiante est une évolution plus courante de la tendinite de l’épaule, elle peut également se manifester au niveau du coude. En principe, les caractéristiques d’une tendinite calcifiante sont une douleur intense accompagnée d’un gonflement de l’articulation touchée.

 

Parfois, elle provoque une augmentation de la température de la peau située sur la zone atteinte.

 

La tendinite à la hanche, en particulier celle du moyen fessier est moins connue. De ce fait, elle ne se détecte souvent qu’à un stade avancé de la maladie, c’est-à-dire lorsqu’elle devient chronique.

 

Les causes de la tendinite du coude sont multiples. La suite de l’article leur sera consacrée. Mais avant, il faut clarifier quelques termes que beaucoup confondent.

 

Quelques notions à comprendre

  • Tendon et ligament

Le tendon est la partie du muscle qui s’attache à l’os. Il prend la forme d’un cordon qui sert de fixation du muscle à l’os et contribue à la transmission des forces nécessaires au mouvement. Le tendon est composé de faisceaux de tissus conjonctifs. Les fibres collagènes leur fournissent la résistance. Le tendon est de couleur blanche. Il a une forme plutôt épaisse et large.

 

Le ligament est, quant à lui, une bande de tissus conjonctifs dont le rôle est de relier un os à un autre. Il relie aussi les organes les uns aux autres. Le ligament est également un faisceau fibreux très solide. Si le tendon participe au mouvement, le ligament bloque parfois l’articulation à une certaine position. Il protège l’articulation des mouvements forcés comme l’hyperflexion.

 

La pathologie typique du tendon reste la tendinite ou tendinopathie tandis que la maladie touchant le ligament s’appelle entorse ou foulure.

  • Tendinite et arthrose

arthrose

 

Ces deux pathologies concernent les articulations. Elles diffèrent toutefois dans leurs caractéristiques. L’arthrose se manifeste par l’altération du cartilage au niveau de l’articulation. Le cartilage est le tissu qui protège les extrémités des os. L’arthrose est donc une forme de rhumatisme. À contrario, la tendinite est l’inflammation du tendon.

 

Elle se caractérise par la dégénérescence du tendon. Bref, la tendinite est la maladie du tendon alors que l’arthrose est une inflammation des os d’une articulation.

 

Les douleurs sont sensiblement les mêmes. Toutefois, tous les mouvements sont douloureux, mais lors d’une arthrose, quand elle n’atteint pas encore le stade chronique, la tendinite peut se calmer d’elle-même au repos. L’arthrose est presque tout le temps douloureuse.

  • Tendinite calcifiante et goutte

Comme il a été mentionné plus haut, la tendinite calcifiante est le résultat d’un dépôt de sel de calcium au niveau des tendons. Elle entraîne des douleurs plus ou moins intenses, suivant le degré de gravité. La goutte est, par contre, une maladie articulaire qui résulte d’un dépôt d’acide urique au niveau des articulations. Les douleurs ressenties sont assez similaires, même si les parties touchées sont différentes.

 

consultation médecinDiagnostic de la tendinite du coude

Le diagnostic d’une tendinite du coude sera confirmé par une lésion détectée à cet endroit. Pour le confirmer, le thérapeute procédera à un examen physique au cours duquel il analysera les symptômes de la pathologie. L’examen physique servira à identifier la nature des douleurs ressenties par le patient en fonction du mouvement effectué. Pendant cet examen, le médecin vérifiera également s’il y a des enflures ou des rougeurs.

 

A part l’examen physique, une radiographie peut être préconisée pour repérer les éventuelles lésions au niveau des tendons du coude.

 

À partir d’un certain stade, la tendinite du coude s’accompagne d’une douleur très intense et persistante. Une échographie ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) seront alors nécessaires pour évaluer l’étendue de la rupture du tendon et son origine.

 

Les différentes causes d’une tendinite du coude

Par définition, la tendinite est la déchirure provoquée généralement par les mouvements répétitifs. Les mêmes muscles seront particulièrement sollicités lorsque vous effectuez tout le temps les mêmes mouvements. Les tendons s’usent à la longue, ce qui entraine la tendinite. Tout mouvement répété peut en être responsable.

 

Le tennis et le golf font partie des causes les plus courantes de la tendinite du coude. D’ailleurs, ces sports sont à l’origine des termes « tennis-elbow » et « golf-elbow » pour définir les différentes formes de tendinites du coude. La rotation de l’avant-bras, le fléchissement du poignet et la sollicitation répétée des mêmes muscles sont inévitables dans la pratique de ces sports. L’avant-bras effectue les mouvements de l’extérieur vers l’intérieur ou vice-versa, selon le sport pratiqué.

 

D’autres sports comme le lancer de poids ou de javelot sont aussi associés à l’apparition d’une tendinite du coude, en raison du mouvement saccadé qu’ils requièrent.

Mais les sports sont loin d’être les seules causes possibles de la tendinite du coude. Dans certains cas extrêmes, la sédentarité provoque aussi une fragilisation du tendon ce qui facilite la survenue d’une tendinite, notamment au niveau du coude.

 

Les ouvriers en bâtiment comme les peintres risquent aussi de développer une tendinite du coude. Cela s’explique par le fait de soulever tout temps le coude quand ils travaillent. De la même manière, le jardinage, en particulier l’utilisation d’un sécateur, peut engendrer une épicondylite.

Trop solliciter les doigts constitue également un facteur déclenchant d’une tendinite du coude.

 

Il existe des médicaments susceptibles de provoquer une tendinite. L’inflammation peut se déclarer au niveau du coude, mais pas systématiquement. Il s’agit notamment de certains antibiotiques, d’où la nécessité d’éviter l’automédication.

 

anti inflammatoire tendinite

 

Les infections, y compris la sinusite et l’infection dentaire, font partie des facteurs favorisant la tendinite. Elles vont créer un déséquilibre dans l’organisme, qui peut évoluer vers une tendinite lorsqu’elles affectent les tendons.

 

Des blessures antérieures peuvent engendrer ce type de tendinite. C’est le cas lorsque la blessure a touché un tendon du coude.

À part les causes directes, il existe d’autres raisons pouvant expliquer indirectement la formation d’une tendinite. Dans ce cas, on parle des facteurs de risque de la tendinite.

 

Les facteurs de risque d’une tendinite de coude

Pour mémoire, la tendinite est due principalement à la répétition des mêmes mouvements. À partir d’un certain âge, le risque de développer ce type d’inflammation augmente. Les personnes de plus de 40 ans ont donc de grandes chances d’être victimes d’une tendinite du coude, particulièrement si elles exerçaient une activité nécessitant des mouvements à répétition.

 

Une déshydratation est dangereuse pour les tendons. Ils sont en effet composés à 70 % d’eau. Un manque d’eau les fragilise et augmente le risque d’une tendinite.

 

hydratation

 

Dans une certaine mesure, le tabagisme peut être considéré comme un facteur favorisant la tendinite du coude. Cette addiction entraine souvent une déshydratation. C’est pour cela que le tabagisme augmente le risque d’apparition d’une tendinite. Sachant que le coude est l’une des articulations les plus sollicitées du corps, il est donc plus exposé au risque de tendinite.

 

Pour les joueurs de tennis, de golf ou autres sports mobilisant les muscles du coude, il est indispensable de s’échauffer avant chaque partie. Cela permet de garantir la souplesse du tendon et de limiter les risques de tendinopathie. Pour la même raison, une séance d’étirement est aussi nécessaire après chaque effort physique.

 

Par ailleurs, certaines pathologies augmentent la probabilité d’avoir une tendinite. On peut citer par exemple la maladie de Lyme, une infection bactérienne due aux bactéries appelées Borrelia. Cette maladie est transmise par les piqûres tes tiques. Elle attaque la peau, le système nerveux ainsi que les articulations. Elle contribue à l’apparition d’une tendinite lorsqu’elle s’étend aux articulations. En effet, la maladie de Lyme favorise la détérioration du tendon quand elle attaque une articulation.

 

L’hypercholestérolémie, le diabète et l’obésité sont aussi des maladies susceptibles de favoriser la tendinite. Ce sont des pathologies métaboliques qui entraînent une usure progressive des tendons.

 

Symptômes de la tendinite du coude

Les symptômes de la tendinite sont variés. Ils diffèrent selon le stade de la pathologie.

  • Comment se manifeste la tendinite ?

Les rougeurs et la douleur sont des manifestations inhérentes à toute forme de tendinite, l’épicondylite en l’occurrence. Habituellement, la douleur apparaît un peu après ou pendant l’effort physique. Elle peut aussi survenir pendant l’échauffement. Les séances d’étirement sont parfois douloureuses lors d’une tendinite.

 

L’articulation affectée par une tendinite fait particulièrement mal lorsqu’on appuie dessus. La douleur s’intensifiera de plus en plus si l’inflammation n’est pas traitée. Lorsque la maladie devient chronique, des douleurs qui persistent même au repos s’ajoutent à l’inflammation.

 

À part la douleur, l’articulation du coude peut aussi enfler. Un œdème se forme alors à ce niveau. Celui-ci s’accompagne souvent de rougeurs et d’une désagréable sensation de chaleur.

 

Autre symptôme d’une tendinite du coude, la mobilité de l’articulation va nettement diminuer.

  • À quel moment faut-il consulter ?

kine tendinite

 

Pour pouvoir bénéficier d’une prise en charge appropriée, il faut commencer par consulter un spécialiste lorsque vous soupçonnez une tendinite du coude. Mais à quel moment devez-vous vous rapprocher d’un docteur ? D’abord, si la douleur persiste, c’est-à-dire qu’elle ne disparaît pas au repos. Ensuite, lorsque la douleur s’intensifie. La prise en charge peut prendre différentes formes selon l’ampleur du problème. Le médecin peut préconiser un massage, des séances de cryothérapie ou de kinésithérapie, entre autres soins. Le patient bénéficiera également ainsi de conseils personnalisés.

 

Le soin de la tendinite dépend du degré de gravité de la pathologie. La tendinite du coude, comme toutes les autres tendinites, présente différents stades. Penchons-nous sur l’évolution possible de la tendinite avant d’en donner les traitements envisageables.

  • Les stades de la tendinite

On dénombre 4 stades de la tendinite présentés sur une échelle de 1 à 4. On attribue à chaque stade un certain nombre de symptômes typiques.

La tendinite de stade 1

Le premier stade correspond au début de la pathologie. La tendinite est encore assez peu douloureuse. La sensation de douleur est généralement ressentie après avoir effectué certains mouvements. Elle disparaît rapidement quand vous vous reposez. À ce stade, les patients ont tendance à négliger les symptômes de la tendinite. Elle est souvent confondue à une simple fatigue.

La tendinite de stade 2

Au stade 2, la tendinite se manifeste par de la douleur pendant l’effort. Le sujet ressent ainsi des gênes au moment où le tendon est sollicité. L’inflammation peut disparaître aussitôt au repos. Toutefois, le soulagement arrive moins rapidement comme pour le stade 1. Là encore, beaucoup négligent la présence d’une tendinite et maintiennent leurs habitudes ce qui va conduire au stade suivant. Le stade 3 indique une aggravation de l’inflammation.

La tendinite de stade 3

À ce stade, la douleur ressentie au niveau de l’articulation où la tendinite s’est déclarée, va persister tout au long de la journée. Elle est particulièrement intense lors des activités sportives. Une tendinite de stade 3 provoque également une gêne, car elle réduit considérablement la mobilité. Les complications de la tendinite de stade 3 vont conduire au stade 4, le niveau ultime de cette pathologie.

La tendinite de stade 4

Si le tendon s’effiloche et se désorganise au cours des trois premiers stades, il finit en principe par se rompre au quatrième stade de la maladie. Une rupture du tendon est handicapante. Elle peut même immobiliser partiellement le sujet. L’inflammation devient permanente. Les enflures et l’œdème se forment aussi. Il est alors impératif de consulter un spécialiste pour pouvoir prendre en charge la tendinite rapidement. Une tendinite du coude de stade 4 est très douloureuse. Elle est plutôt rare.

Si tels sont les manifestations possibles de la tendinite du coude, comment les traiter ?

 

Les traitements et préventions d’une tendinite du coude

Les traitements de la tendinite du coude diffèrent selon son stade. La durée du traitement va de 3 mois à un an.

  • Le repos

Soigner une tendinite du coude nécessite avant tout, un repos de l’articulation qui consiste à solliciter le muscle du coude le moins possible. Cependant, mettre le coude au repos au sens propre du terme peut s’avérer impossible. Aussi, voici quelques conseils pour réduire au maximum les mouvements du coude :

 

repos

  • Fléchir le coude au lieu de le laisser tendu lors d’un effort ;
  • Autant que possible il ne faut pas effectuer des mouvements de rotation de l’avant-bras ;
  • Éviter toute forme de rotation externe du poignet, notamment lorsque vous soulevez ou déplacez un objet ;
  • Il ne faut pas porter des objets lourds ;
  • Plâtrer le coude au stade avancé de la tendinite, en cas de besoin.
  • Les traitements médicamenteux

Il existe des traitements médicamenteux qui permettent de lutter contre la tendinite du coude.

 

Les médicaments anti-inflammatoires en gel ou en pommade peuvent aider à soulager la douleur au niveau de l’articulation affectée. Notez que les anti-inflammatoires à administrer par voie orale sont moins efficaces en cas de tendinite. Ce n’est pas le cas pour le traitement de l’arthrose.

 

 

Le saviez-vous ?

Il est également possible de recourir aux injections pour soigner la tendinite du coude. Le médecin peut prescrire des injections de corticoïdes. C’est ce qu’on appelle une infiltration. L’injection de concentré plaquettaire ou PRP a commencé à être appliquée très récemment. Elle permet d’accélérer la cicatrisation du tendon.

 

 

La cryothérapie ou l’utilisation d’onde de choc figurent également parmi les soins les plus utilisés dans le traitement de la tendinite du coude. On peut mentionner aussi la kinésithérapie qui est basée sur une rééducation physique du patient. Elle vise un raccourcissement du temps de guérison. Elle permet également de renforcer la structure du tendon.

 

En dernier recours, le patient peut subir une chirurgie pour traiter la tendinite du coude. Cette solution est également envisageable pour les autres types de tendinite.

Il est tout à fait possible de prévenir une tendinite du coude en adoptant les précautions suivantes.

  • Les mesures préventives d’une tendinite du coude

Pour les sportifs, il est recommandé de s’échauffer progressivement et suffisamment avant tout effort physique. Notez qu’une dizaine de minutes suffisent pour échauffer les tendons et les muscles. Une séance d’étirement est également indispensable après chaque effort physique. De temps en temps, il faut laisser le corps se reposer pour faciliter la récupération physique.

 

Il faut autant que possible éviter les gestes trop répétitifs au risque d’abîmer les tendons. C’est valable aussi bien en milieu professionnel que personnel.

 

En savoir plus sur la tendinite : 

Quels sont les symptômes d'une tendinite ? 

Comment soigner une tendinite efficacement ? 

Comment soigner une tendinite à l'épaule ? 

Comment soigner une tendinite du coude ? 

Comment traiter une tendinite au poignet ? 

Comment soulager une tendinite du bras ? 

Comment soigner une tendinite de l'avant bras ? 

Comment soulager une tendinite de la main ? 

Comment traiter une tendinite du pouce ? 

Comment soulager une tendinite au genou ?

Comment traiter une tendinite à la cheville ? 

Comment soulager une tendinite au pied ? 

Comment traiter une tendinite à la hanche ? 

Comment traiter une tendinite du tendon d'achille ? 

Comment soulager une tendinite au moyen fessier ? 

Comment soigner une tendinite rotulienne ? 

Comment soulager une tendinite au talon ? 

Qu'est-ce que la tendinite de quervain ? 

Comment traiter une tendinite chronique ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.