» » Comment soigner une tendinite ?

Comment soigner une tendinite ?

vendredi 31 août 2018

La tendinite correspond à une inflammation du tendon, un tissu fibreux joignant les muscles aux os. Cette inflammation est liée à plusieurs causes, dont les gestes trop répétitifs. Elle se traduit par une douleur accompagnée d’une incapacité à réaliser certains mouvements. Les sportifs sont les plus sujets à ce genre de maladie. La tendinite se localise notamment au niveau de l’épaule, du coude, du talon ou encore de la hanche. Il est possible de la traiter par des solutions naturelles comme l’application du froid ou de chaud. Lorsqu’elle devient un peu plus sérieuse, une consultation médicale doit être prise en considération afin d’éviter toutes complications. Découvrez ci-dessous les lignes de traitements de la tendinite, les origines et les facteurs.

 

Tendinite : qu’est-ce que c’est ?

La tendinite peut être définie comme étant une inflammation du tendon. Ce dernier désigne un tissu fibreux qui relie les muscles aux os. Il permet de transmettre la force musculaire permettant à cet effet une articulation. Suite à des frottements successifs, certains tendons sont susceptibles de se rompre partiellement malgré leurs résistances et leurs capacités élastiques. La tendinite est très fréquente chez les sujets qui exercent des gestes répétitifs pendant la pratique du sport ou au travail.

 

La tendinite calcifiant, quant à elle, représente une forme de tendinite qui se traduit par la présence de calcification. On parle de dépôts de sels de calcium au niveau du tendon. Cette forme de tendinite se localise particulièrement sur les épaules. La tendinite calcifiante se caractérise par de fortes douleurs, de gonflement et une température élevée de la peau de l’épaule concernée.

 

En médecine, le terme tendinite est remplacé par d’autres termes : la tendinopathie. Elle désigne une infection générale des tendons. Il s’agit d’un trouble musculo-squelettique. À cet effet, la tendinite se désigne par une inflammation à proprement parler. Elle représente plutôt une dégénérescence du tendon. La tendinopathie s’affiche comme le terme le plus approprié pour désigner toutes les inflammations du tendon.

 

Les tendons se trouvent à l’extrémité des muscles. Ils agissent dans la transmission des forces musculaires et de la mise en mouvement des articulations.

 

Qui sont les plus concernés par la tendinite ?

Les sportifs sont les personnes qui courent plus de risque à la tendinite. Les faux mouvements, les gestes répétitifs aussi bien que les efforts prolongés peuvent amener un sportif à une inflammation d’un tendon sur la zone sollicitée : épaule, hanche, coude… Lorsque les muscles sont plus sollicités à plusieurs mouvements, ils risquent bien sûr de se dégrader. C’est pourquoi il est indispensable de bien s’hydrater. Une mauvaise hydratation fragilise les articulations, alors la tendinite devient de plus en plus probable.

 

Une mauvaise alimentation et une erreur d’entraînement s’avèrent être un facteur déclencheur de cette pathologie chez les pratiquants de sport et cela, peu importe le type de sport pratiqué. L’utilisation d’un matériel inadapté peut aussi amener à une tendinite.

 

Les personnes âgées sont les premiers terrains de la tendinite. Avec l’âge, les tendons commencent à perdre leur élasticité. Des microdéchirures prennent place lorsqu’on vieillit, fragilisant ainsi les sujets âgés. Le risque de tendinopathie augmente. Il faut en effet laisser de côté les activités physiques extrêmes. Ce trouble peut puiser sa cause à une maladie sous-jacente affectant plus les personnes âgées. On parle notamment de la polyarthrite rhumatoïde, le diabète ou encore le lupus. Une concentration importante de cholestérol dans le sang peut aussi être reliée à cette maladie.

 

Des gens dans certains métiers ne sont pas non plus épargnés par la tendinopathie. Il s’agit tout particulièrement des postes à manutention. Le risque de la tendinite devient plus fréquent chez les travailleurs dans le secteur du bâtiment ou dans les espaces verts. Le port des équipements lourds, des mouvements répétés pendant plusieurs années aussi bien que les postures contraignantes (au bureau, dans le chantier…) peuvent donner naissance à ce trouble.

 

À noter que les personnes sédentaires risquent aussi d’avoir de la tendinite. Le fait de rester assis ou allongé trop longtemps risque de relâcher les muscles et de rendre les tendons moins efficaces.

 

Les origines de la tendinite

La tendinite présente plusieurs causes et pour la soigner correctement, il faut déterminer son origine exacte. Le travail à la chaîne, mais aussi le jardinage requièrent souvent des mouvements répétés qui fragilisent la santé des tendons et des muscles. Les employeurs de bureau ne font pas exception, car ils sont victimes de mauvaises postures augmentant le risque de la tendinopathie. Les gestes habituels et répétés contraignent aussi les muscles et les articulations. Si cette pathologie est plus fréquente chez les sportifs, c’est à cause des exercices répétitifs à chaque entraînement. Cette maladie ne fait pas d’exception aux professionnels en athlétisme. Même les plus avisés dans le sport sont confrontés à ce trouble inflammatoire.

 

Le manque d’échauffement lors de la pratique sportive peut aussi être à l’origine de la tendinite. Le fait de pratiquer un sport inhabituel est susceptible de mener à cette pathologie. C’est pour cette raison qu’il est toujours important de s’échauffer correctement et de ne pas trop solliciter une articulation en particulier. De même, il est indispensable de réaliser quelques exercices d’étirement après chaque sport pour ne pas souffrir de tendinite par la suite.

 

D’autres problèmes de santé peuvent être en cause de cette pathologie. Un dépôt important de cristaux d’acide urique au niveau des tendons entraîne des frictions et une déchirure. La goutte remet en cause une inflammation de la zone concernée, notamment au niveau des chevilles. Il faut noter que la prise de certains médicaments et notamment des antibiotiques augmente le risque de la tendinopathie, une rupture des tendons.

 

Dans tous les cas, une consultation médicale est toujours conseillée afin d’obtenir un traitement plus efficace et plus adapté.

 

Quels sont les symptômes de la tendinite ?

Comment reconnaître une tendinite ? Comment la différencier d’autres pathologies sous-jacentes comme le rhumatisme, l’arthrose ou l’arthrite ? Des mouvements limités, des douleurs musculaires et/ou articulaires peuvent être un signe de tendinopathie. La réalisation de certains mouvements entraîne facilement des douleurs. Certaines positions peuvent aussi être douloureuses en cas de tendinite et cela est expliqué par sa localisation. Lorsque l’inflammation se trouve dans un stade avancé, elle cause des élans de douleur, même lorsque la personne touchée se retrouve au repos.

 

L’apparition d’un œdème au niveau de l’articulation enflammée se présente aussi comme un symptôme de tendinite. Il s’agit d’un léger gonflement accompagné de rougeur sur une partie du corps, plus précisément sur la zone où l’inflammation se localise. Cette zone peut aussi avoir une température plus élevée que les autres parties du corps.

La douleur liée à la tendinite persiste durant plusieurs semaines, voire des mois, en absence de traitement. Elle devient alors chronique et des nodules gênants se forment après la cicatrisation du tendon lésé.

 

En cas de tendinite, certains mouvements habituels deviennent difficiles à réaliser. Au réveil, il arrive que l’on ne puisse pas soulever correctement une partie de nos membres. Il est parfois même difficile de monter des escaliers, même la marche peut être limitée.

 

La tendinite peut se traduire par des frottements et des crépitations même au moindre mouvement ou palpation. Ce trouble amène à une raideur au niveau des articulations et de la fragilisation. La mobilité est alors réduite.

 

Autres facteurs pouvant déclencher la tendinite

La tendinite est liée à de nombreux facteurs. Une sollicitation prolongée, de mauvais gestes techniques et une absence ou manque d’échauffement occasionnent cette inflammation douloureuse. Les tendons sont des tissus fibreux composés de 70 % d’eau. Une mauvaise hydratation est susceptible de les fragiliser et de les mettre dans une situation extrême comme les signes inflammatoires. Pensez à boire suffisamment d’eau tous les jours et surtout pendant la pratique de sport afin d’éviter cette pathologie.

 

L’excès de cholestérols et l’obésité entraînent aussi de la tendinite. Certaines maladies comme le diabète et les infections dentaires favorisent aussi son apparition. Une carie mal soignée et une mâchoire crispée risquent de déséquilibrer le corps et sont susceptibles d’avoir des répercussions au niveau des tendons. Il faut donc vérifier sa santé dentaire pour ne pas rencontrer ce genre de problème.

 

Le tabagisme a aussi une relation étroite avec la tendinopathie. Cela s’explique par le fait que ce fléau (le tabagisme) provoque une obstruction des vaisseaux. Il réduit, en effet, la vascularisation des tendons. Les traitements aux antibiotiques et aux anabolisants peuvent aussi être responsables d’une éventuelle tendinopathie.

 

Il est parfois difficile de diagnostiquer une tendinite en raison de son origine qui est très variable. Il faut donc s’intéresser à la fonction qu’occupe la personne concernée dans une entreprise ou dans la société pour pouvoir confirmer qu’il s’agit réellement d’une tendinite. Cette dernière peut être soulagée au repos. Par contre, il ne faut pas rester au lit trop longtemps, car la sédentarité occasionne également ce trouble si douloureux.

 

Tendinite : les différentes localisations

La tendinite peut avoir plusieurs localisations, elle peut toucher les épaules, les hanches, le coude, les chevilles entre autres. La tendinite de l’épaule est la plus fréquente de toutes. Il s’agit d’une inflammation du tendon qui joigne principalement 4 muscles à 3 os. Les tendons des épaules, aussi appelés « coiffe des rotateurs », sont responsables de la rotation de l’épaule. Elles se caractérisent par une usure des tendons suite à un effort important ou à un excès d’usage. La tendinite des épaules est souvent observée chez les sportifs comme les nageurs, les lanceurs ou encore les joueurs de tennis. La douleur se localise sur l’épaule et s’irradie dans l’ensemble du bras et du cou.

 

La tendinite peut aussi être observée au niveau du poignet. Cette tendinite est aussi appelée tendinite de Quervain. Elle correspond à une inflammation des tendons de la main et de l’avant-bras. Dans ce cas, on rencontre une douleur intense, une perte de force et un gonflement de l’articulation concernée. Des picotements peuvent être ressentis et la personne touchée présente une sensation d’engourdissement au niveau du poignet. La tendinite de Quervain provoque une inflammation du poignet et de pouce si son origine provient d’un geste répété des doigts.

 

La tendinite de tendon d’Achille concerne notamment les personnes qui font du jogging, qui exercent des sauts ou celles qui pratiquent le basket. Elle peut aussi être due à une présence importante d’acide urique dans le sang. La tendinite du talon d’Achille provient aussi d’un trouble morphologique de la voûte plantaire. Un manque de souplesse et une mauvaise position causent également ce genre de trouble. Il doit être pris en charge aussi rapidement que possible, car il peut conduire à de graves complications.

 

La tendinite concerne aussi d’autres parties du corps comme la hanche : « la tendinite de la hanche ». Elle se traduit par une douleur se situant à l’extérieur de la hanche, au-dessus du pli de laine. Son traitement repose particulièrement sur la prise d’un anti-inflammatoire. Cette tendinite peut entraîner une gêne lors de la marche. Le repos soulage considérablement la douleur sur cette partie.

 

Il y a aussi l’épicondylite ou la tendinite du coude. Il s’agit d’une affection des tendons se localisant au niveau de la face externe du coude. Ces tendons agissent sur le contrôle du poignet et de la main. La douleur se fait sentir lors du mouvement de la main. L’épicondylite est souvent observée chez les joueurs de tennis.

 

La tendinite de genou est fréquente chez les basketteurs et les sportifs qui font du karaté. Cette inflammation se trouve sur les tendons au niveau de la rotule qui est située autour des quadriceps ou encore des tendons du muscle ischio-jambier. La tendinite du genou est souvent à l’origine de mouvements répétés et excessifs. Un choc direct sur le genou peut aussi causer cette inflammation.

 

Diagnostic et examen

Le médecin cherche une lésion au niveau des tendons afin de diagnostiquer une tendinopathie. Il reste à l’écoute du patient et effectue un examen physique permettant d’analyser des signes cliniques : douleur, enflure, présence de rougeur, difficulté à réaliser certains mouvements… Le médecin peut aussi prescrire une radiographie pour confirmer le diagnostic.

 

Si le patient ressent des douleurs intenses et persistantes, le médecin peut recommander une IRM (Imagerie par Résonnance Magnétique) ou une échographie. Ces examens ont pour but de déterminer s’il y a une rupture de tendon. Ils permettent aussi de découvrir l’origine de la tendinite (des mouvements brusques, répétés et habituels, des blessures, des faux mouvements…).

 

Après le diagnostic, le médecin prescrit le traitement approprié en fonction de l’importance de l’inflammation.

 

Comment soigner la tendinite ?

La tendinite peut être soignée par des traitements médicaux ou des remèdes naturels. Mais il convient de déterminer sa cause pour mieux la traiter et ainsi accélérer son processus de guérison.

 

Le repos est à privilégier en cas de tendinite pour une récupération, surtout après les entraînements. Il convient, dans certains cas, d’abandonner certaines actions répétées au travail pour guérir une tendinite. Une bonne hydratation contribue à la guérison de ce genre de trouble. Il faut également prendre en compte la présence de certaines maladies comme le diabète ou les maux dentaires avant de traiter une éventuelle tendinite. Le massage peut aussi aider à soulager les douleurs occasionnées.

 

Lignes de traitements contre la tendinite

La prise d’un anti-inflammatoire est un traitement souvent prescrit par un médecin en cas de tendinite, mais tout dépend aussi de l’intensité de la douleur. Il existe un gel anti-inflammatoire pour limiter les douleurs sur la zone atteinte. Il est tout à fait possible de recourir à un médicament si la douleur persiste.

 

Le traitement de la tendinite chez les sportifs se base sur le repos. Cela ne signifie pas pour autant qu’on doit cesser toute activité et rester au lit toute la journée. L’inactivité provoque des raideurs articulaires et réduit encore plus la réalisation des mouvements. Il suffit de cesser les gestes brusques et forts pour apaiser les douleurs.

La tendinite chronique doit être traitée par l’infiltration ou l’injection des corticoïdes. Ce traitement est souvent combiné à la prise d’anti-inflammatoire pour limiter les douleurs. L’infiltration de cortisone permet de soulager d’une manière transitoire la tendinite et elle doit être utilisée en dernier recours. Ce traitement ne convient pas à tout le monde. Certaines personnes demeurent réfractaires à cette technique. De plus, les corticoïdes présentent des contre-indications. Les personnes souffrant d’AVC ne doivent pas subir une infiltration de corticoïde.

 

La chirurgie se présente comme la dernière option si les autres traitements n’ont pas fonctionné. Cela doit être opéré, notamment chez les personnes dont les tendons sont complètement déchirés. L’opération se concrétise sous anesthésie locale. Elle consiste à ouvrir la peau afin de strier les fibres des tendons stimulant ainsi sa reconstruction. La cicatrisation dure environ 4 semaines, voire plus, selon le patient. L’opération implique une immobilisation pendant plusieurs semaines.

 

Quand faut-il s’inquiéter ?

D’une manière générale, la tendinite se soigne de façon spontanée. Il arrive dans certains cas de consulter un médecin pour ne pas arriver à des complications suscitant une opération chirurgicale. Il faut vraiment s’inquiéter et prendre rendez-vous chez le médecin si les douleurs persistent plusieurs semaines. Un diagnostic et quelques examens permettent de faire évaluer la gravité de l’inflammation. Le médecin peut vous orienter vers un kinésithérapeute pour commencer une rééducation.

 

Comment prévenir la tendinite ?

Une bonne hydratation couplée avec une bonne alimentation permet de prévenir la survenue de la tendinopathie. Il est tout à fait important de réaliser des échauffements avant toute activité sportive pour éviter une éventuelle tendinite de l’épaule ou du genou. De même, n’oubliez pas de faire des exercices d’étirements après chaque séance sportive pour ne pas avoir des raideurs musculaires par la suite. Optez pour une alimentation équilibrée pour avoir une santé optimale des os et des articulations.

 

Le repos est aussi à privilégier pour éviter une tendinite, surtout chez les sportifs. Cela implique l’arrêt des exercices excessifs et le port de poids. Par contre, une activité modérée et régulière aide à prévenir la tendinopathie chez les personnes sédentaires. L’obésité et le surpoids étant considérés comme causes de cette pathologie, il convient de surveiller son poids et d’éviter les aliments trop gras.

 

L’aménagement du poste de travail permet aussi de se tenir à l’écart de la tendinite dans certains métiers.

 

Traitements naturels contre la tendinite

Il est possible de soigner la tendinite au naturel. Les huiles essentielles, le cataplasme, l’application de froid ou de chaud forment tous des traitements naturels et efficaces pour traiter une tendinite qui ne se trouve pas encore dans un stade avancé, c’est-à-dire rupture des tendons.

  • Kinésithérapie

La kinésithérapie doit être supervisée par un professionnel. Cette pratique consiste à réaliser des étirements qui sont adaptés pour les tendinites. Le kinésithérapeute propose aussi des exercices pour renforcer la musculature. On assiste aussi à des drainages lymphatiques manuels agissant sur une éventuelle enflure. Ce pratiquant vous recommande aussi une adaptation de posture et de geste pour entretenir les tendons. Pour limiter les inflammations, le traitement par le froid peut être réalisé.

  • Homéopathie

Les souches homéopathiques aident aussi à traiter la tendinite. L’Arnica montana 9 CH et le Rutagraveolens 7 CH sont recommandés. Il faut alterner leur utilisation toutes les heures, à raison de 5 granules par prise. Il faut espacer la prise si vous ressentez une nette amélioration et arrêter lorsque les douleurs sont absentes.

Pour traiter la tendinite de l’épaule, il faut opter pour le Bryona alba 15 CH à raison de 5 granules, 2 fois par jour.

  • Cataplasme

En cas de gonflement, il est conseillé d’appliquer un cataplasme à l’argile sur la zone atteinte. Obtenez une pâte homogène et appliquez-la sur la partie concernée, puis recouvrez-la à l’aide d’un film alimentaire sans trop serrer. Le traitement doit durer au moins 5 jours d’affilés pour obtenir un bon résultat.

L’argile verte est connue pour ses propriétés anti-inflammatoires et décongestives. À cet effet, elle permet d’apaiser les douleurs.

  • Huiles essentielles

Les huiles essentielles occupent aussi un rôle important dans le soin de la tendinite. Certaines d’entre elles possèdent des vertus anti-inflammatoires et aident à soulager les douleurs. Un massage avec une huile essentielle de gaulthérie et de romarin améliore la circulation sanguine et réduit les douleurs. Pour ne pas irriter la peau, mélangez-les avec une huile végétale comme le tournesol.

 

En savoir plus sur la tendinite :  

 

Comment soigner une tendinite de l'avant bras ? 

Comment soulager une tendinite de la main ? 

Comment traiter une tendinite du pouce ? 

Comment traiter une tendinite à la cheville ? 

Comment soulager une tendinite au pied ? 

Comment soulager une tendinite au moyen fessier ? 

Comment soulager une tendinite au talon ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 471
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164