» » » Comment soulager une tendinite du bras ?

Comment soulager une tendinite du bras ?


 

Désignant une inflammation d’un tendon du bras, la tendinopathie du bras se manifeste par une douleur vive suivie d’un œdème de Quincke au niveau de l’articulation. Cette douleur peut devenir insupportable, notamment à la mobilisation et peut s’atténuer légèrement au repos. Mais comment reconnaître et comment soulager une tendinite du bras ? Quelles en sont les causes ? Comment soigner une tendinite ? Voici quelques conseils utiles.

 


 

tendinite du bras

À quoi est due la tendinite du bras et comment la reconnaître ?

La tendinite du bras est souvent associée à la tendinite de l’avant-bras, la tendinite du poignet et la tendinite de la main. Cela est dû à leur proximité. Les causes d’une tendinite du bras sont multiples. Elle peut être due à un effort physique inhabituel, des mouvements répétitifs et excessifs, une chute, une mauvaise position, un faux mouvement… Cette forme de tendinopathie se caractérise par une douleur intense du bras. Cette dernière s’accompagne souvent de sensations de chaleur, de rougeurs et parfois d’un gonflement sur la zone concernée. Aussi, l’articulation endolorie devient raide et des sensations de craquements des tendons peuvent être ressenties. Dans les cas extrêmes, la douleur devient insupportable et le patient atteint peut avoir des difficultés à bouger son bras.

 

consultation médecinQuand consulter un médecin ?

N’hésitez pas à consulter un médecin si vous avez très mal et/ou du mal à bouger. Rendez-vous également auprès du cabinet du praticien si la douleur s’aggrave ou persiste pendant plus d’une semaine. Une consultation médicale est également nécessaire en cas de tendinite chronique et récidivante.

 

Quels sont les premiers réflexes en cas de tendinite du bras ?

En cas de tendinite du bras, il est important d’agir rapidement pour soulager la douleur. Premièrement, il faut arrêter l’activité qui a déclenché l’inflammation. Soulagez ensuite la douleur avec le froid. Pour ce faire, vous pouvez appliquer une poche de glace, un sachet de légumes surgelés ou même des glaçons sur la zone douloureuse. Veillez à recouvrir la poche avec un tissu léger avant de l’appliquer sur la peau. La méthode du froid est utilisée pour soulager différentes formes de tendinite : tendinite rotulienne, tendinite du tendon d’Achille, tendinite de la hanche, tendinite du pouce, tendinite du pied, tendinite du talon, tendinite du coude… Si la douleur s’accompagne de gonflement, vous pouvez réduire ce dernier en faisant un cataplasme d’argile. Pour cela, vous aurez besoin d’argile en poudre et de l’eau tiède. Les deux ingrédients doivent être mélangés dans un bol jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Appliquez cette préparation tout le long de l’articulation endolorie et recouvrez le tout avec un film plastique. Laissez le cataplasme au repos pendant au moins une heure. Par ailleurs, le mieux est de se mettre au repos en cas de tendinite du bras. Allongez-vous et faites appel à quelqu’un pour vous masser le bras.

 

Cette personne pourra utiliser de l’huile essentielle de Gaulthérie ou d’eucalyptus citronné pour atténuer la douleur. Après le repos, pensez à faire des activités et des exercices adaptés pour accélérer la guérison, favoriser l’élasticité des tendons et rester en forme.

 

Avoir recours à l’automédication pour traiter la tendinite : bonne ou mauvaise idée ?

crème anti inflammatoire tendinite

 

De nombreux malades ont recours à l’automédication pour soulager la douleur ou l’inflammation d’une tendinite du bras. C’est une solution qui peut être efficace, mais à la seule condition de bien respecter la posologie et la durée du traitement. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont les médicaments traditionnellement utilisés pour le traitement de la tendinite du bras, la tendinite du genou, la tendinite du pied, la tendinite du moyen fessier, la tendinite de la cheville, etc. Avant de prendre un AINS, veillez toujours à lire attentivement la notice et à respecter la posologie indiquée. Faites également attention aux contre-indications. Par exemple, évitez de prendre un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien si vous y êtes allergique. Prenez également connaissance des éventuels effets secondaires que la prise d’un AINS peut provoquer.

 

Sachez, par exemple, que le Diclofénac Mylan gel 1 % est susceptible de provoquer des réactions allergiques cutanées, des difficultés respiratoires ainsi que des manifestations générales de type anaphylaxie. Dans le cas où les symptômes s’aggravent et persistent ou si des effets secondaires apparaissent après l’automédication, consultez au plus vite votre médecin. Il en va de même en cas de doute, de surdosage et d’omission. En outre, l’automédication en cas de tendinite est déconseillée durant la période de grossesse.

 

prévenir la tendiniteComment prévenir la tendinite du bras ?

Il est important d’adopter une alimentation saine, équilibrée et anti-inflammatoire pour limiter au mieux les risques de tendinopathie et atténuer la douleur. Cela va booster le système immunitaire et stimuler le processus de guérison. N’hésitez pas à inclure des légumes verts, des fruits rouges, des baies, des protéines et des épices dans vos plats quotidiens. Que la soit avant, pendant ou après une activité physique ou encore au quotidien, pensez à vous hydrater régulièrement et correctement (au moins 1,5 litre d’eau par jour). Il est également conseillé de bien s’étirer avant et après chaque activité sportive. Cela va favoriser l’élasticité des tendons, la mobilité des articulations et le renforcement musculaire. Au travail, accordez-vous des pauses régulières pour vous détendre.

 

Les douleurs au bras sont-elles toujours dues à la tendinite ?

Les douleurs au bras ne sont pas toujours causées par la tendinite. Elles peuvent également résulter de l’arthrose ou de l’arthrite. Ce sont des maladies qui provoquent des douleurs plus ou moins similaires à celles de la tendinopathie. Un diagnostic médical est nécessaire pour les différencier. Pour confirmer la présence d’une tendinite du bras, le médecin va analyser le récit du patient et les conditions de survenue. Des examens comme une radiographie, une IRM et une échographie peuvent également être demandés.

 

La tendinite du bras cause une gêne désagréable et douloureuse aux personnes atteintes. Agir rapidement et efficacement est nécessaire pour atténuer la douleur et l’inflammation. Une consultation médicale est fortement recommandée dans ce genre de situation. Seul le médecin pourra vous prescrire les médicaments adéquats et adaptés à votre état de santé pour traiter au mieux l’affection des tendons.

 

En savoir plus sur la tendinite : 

Quels sont les symptômes d'une tendinite ? 

Comment soigner une tendinite efficacement ? 

Comment soigner une tendinite à l'épaule ? 

Comment soigner une tendinite du coude ? 

Comment traiter une tendinite au poignet ? 

Comment soulager une tendinite du bras ? 

Comment soigner une tendinite de l'avant bras ? 

Comment soulager une tendinite de la main ? 

Comment traiter une tendinite du pouce ? 

Comment soulager une tendinite au genou ?

Comment traiter une tendinite à la cheville ? 

Comment soulager une tendinite au pied ? 

Comment traiter une tendinite à la hanche ? 

Comment traiter une tendinite du tendon d'achille ? 

Comment soulager une tendinite au moyen fessier ? 

Comment soigner une tendinite rotulienne ? 

Comment soulager une tendinite au talon ? 

Qu'est-ce que la tendinite de quervain ? 

Comment traiter une tendinite chronique ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.