» » » Comment traiter une tendinite au poignet ?

Comment traiter une tendinite au poignet ?

mercredi 17 février 2021

 

Appelée aussi tendinite de Quervain, la tendinite du poignet est gênante et douloureuse. Le plus souvent, elle touche les sportifs et les personnes exerçant une activité qui sollicite quotidiennement le poignet. La tendinite de Quervain, qu’est-ce que c’est au juste ? À quoi est-elle due ? Comment soigner la tendinite ? Retrouvez toutes les réponses dans cet article.

 


 

tendinite

Tendinite du poignet, c’est quoi ?

La tendinite ou tendinopathie du poignet désigne l’inflammation des tendons de celui-ci. Elle est due par la sollicitation excessive et répétée du poignet, un mouvement brusque, un faux mouvement, une pratique sportive, une chute… Le fait d’être constamment sur l’ordinateur ou de faire des activités en chaîne de production favorise également la maladie. L’utilisation non-stop du téléphone portable peut aussi être un facteur déclencheur. La tendinite de Quervain peut affecter tout le monde : enfants, adultes, femmes enceintes, personnes d’âge mûr…

 

Comment se manifeste la tendinite du poignet ?

Cette tendinite se manifeste généralement par des douleurs plus ou moins intenses au poignet lors de la mobilisation et au repos. Des gonflements accompagnés de chaleur et/ou de rougeurs peuvent aussi être constatés sur l’articulation concernée. La personne atteinte peut également ressentir une raideur des poignets, d’importantes faiblesses musculaires et une sensation de craquements des tendons. Dans certains cas, le malade est incapable d’effectuer certains mouvements. Par ailleurs, des nodules peuvent apparaître en profondeur, ce qui affecte les tendons.

 

Comment soigner une tendinite au poignet ? 

Il est important d’avoir les bons réflexes en cas de tendinite du poignet. La première chose à faire face à ce genre de situation est d’arrêter l’activité en cours. Ensuite, il est possible d’atténuer les douleurs par le biais de remèdes naturels.

  • Utiliser le froid pour soulager les douleurs et l’inflammation massage de la main

Le froid est le remède naturel le plus recommandé pour soulager efficacement les douleurs de la tendinite. En effet, celui-ci va permettre d’apaiser l’inflammation grâce à ses propriétés antalgiques et vasoconstrictrices. Pour ce faire, vous n’avez qu’à appliquer une source de fraîcheur comme une poche de glace ou un sachet de légumes surgelés sur la zone endolorie. À défaut, vous pouvez tout simplement utiliser un glaçon. Toutefois, veillez à ne pas appliquer directement la poche sur la peau, mais placez-la dans un tissu au préalable. Laissez ce dernier sur l’articulation concernée pendant 10 à 15 minutes avant de l’enlever. Puis, répétez le processus 3 à 4 fois par jour.

  • Utiliser le cataplasme d’argile pour réduire le gonflement

En cas de gonflement, le mieux est d’utiliser un cataplasme d’argile. Ce dernier est apprécié pour ses propriétés anti-inflammatoires et décongestives. Un cataplasme d’argile vous permettra d’apaiser l’inflammation et de réduire le gonflement du poignet. Dans le cas où vous utilisez de l’argile en poudre, vous devez le mélanger avec de l’eau tiède pour obtenir une pâte homogène. Appliquez, par la suite, la préparation sur l’articulation douloureuse et recouvrez le tout avec un film plastique. Évitez de serrer trop fort l’attache pour ne pas amplifier la douleur. Laissez reposer le cataplasme sur votre poignet durant au moins une heure. Puis, répétez le processus durant 4 à 5 jours. Ce remède naturel peut être alterné avec la méthode du froid pour accélérer la guérison.

  • Utiliser l’huile essentielle de Gaulthérie

Il est également possible de soulager la tendinite en ayant recours à l’huile essentielle de Gaulthérie couchée. C’est un petit arbrisseau appartenant à la même famille que la bruyère. Elle possède des propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et antispasmodiques. L’utilisation de l’huile essentielle de Gaulthérie couchée vous permet de vous préparer à l’effort et de récupérer des forces. Elle favorise également les sensations de calme et de confiance en soi. En cas de tendinite du poignet, vous devez diluer quelques gouttes d’huile essentielle de Gaulthérie couchée avec de l’huile végétale. Puis, massez délicatement la zone endolorie avec la préparation. Notons que la Gaulthérie est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 12 ans. Les personnes hypersensibles à l’aspirine souffrant de troubles de la coagulation et/ou suivant un traitement coagulant doivent également éviter d’utiliser ce remède.

  • Utiliser l’huile essentielle d’eucalyptus citronnée

huile essentielle

 

L’huile essentielle d’eucalyptus citronnée possède une forte teneur en aldéhydes terpéniques. C’est un puissant anti-inflammatoire et antalgique. Cette huile essentielle est également appréciée pour ses propriétés revitalisantes. Comme l’huile essentielle de Gaulthérie couchée, celle d’eucalyptus citronnée se dilue dans de l’huile végétale. Aussi, il faut effectuer un massage doux avec la préparation. Par ailleurs, l’utilisation de ce remède n’est pas recommandée aux enfants de moins de 6 ans, aux femmes enceintes et allaitantes.

  • Rester actif

Bien que le repos soit indispensable en cas de tendinite du poignet. Il est tout de même important de rester actif pour préserver l’élasticité des tendons, de garder la forme et d’accélérer la guérison. Réaliser des mouvements en dessous du seuil douloureux vous permettra également d’éviter l’enraidissement total de l’articulation. L’objectif est de rester actif sans forcer sur les gestes qui pourraient accentuer les douleurs de la tendinite. Il est tout à fait possible de pratiquer une activité physique 30 minutes par jour, mais évitez d’en faire trop.

  • Faire des exercices adaptés

Il est important de noter que la tendinite au poignet ne s’améliore pas toujours avec le temps et le repos. Après 3 à 5 jours de repos, il convient donc de travailler le muscle. Pour cela, il faut pratiquer régulièrement des exercices spécifiques et appropriés. Ces derniers doivent solliciter progressivement les tendons concernés. En plus de soigner la tendinite, cela va vous permettre d’éviter les récidives.

  • Manger des aliments anti-inflammatoires qui favorisent la guérison

Adopter une alimentation saine, équilibrée et anti-inflammatoire vous aidera considérablement à stimuler le système immunitaire pour accélérer le processus de guérison. L’idéal est de privilégier les aliments naturels et non transformés. Les légumes à feuilles vertes, par exemple, sont très riches en antioxydants et permettent de combattre le stress oxydatif, un des agents responsables de l’inflammation. Les aliments riches en magnésium et en potassium comme les bananes et les avocats, quant à eux, accélèrent la guérison et la récupération musculaire. Ils favorisent aussi une meilleure circulation sanguine et les sommeils réparateurs. Quant aux fruits rouges et aux baies, ils contribuent à la reconstruction du collagène grâce à leurs richesses en vitamine C. Ce sont aussi d’excellentes sources d’antioxydants. Enfin, il ne faut pas oublier d’apporter un apport régulier et correct en protéines de qualité à l’alimentation quotidienne pour favoriser la réparation des tendons. Cela peut être d’origine végétale (légumineuse et oléagineuse) et/ou animale (poisson, crustacé, volaille et œuf). Il faut inclure des épices comme le curcuma et la cannelle dans les plats. Ces substances sont également des anti-inflammatoires efficaces.

 

Que faire si la tendinite au poignet persiste ?

consultation médecin

 

Il se peut que la tendinite de Quervain persiste. Le processus de guérison peut être lent et compliqué chez certains patients. Dans ce cas, il est possible d’avoir recours à la mésothérapie, l’ostéopathie et l’acupuncture pour soulager l’inflammation. C’est une bonne manière de savoir si le corps présente d’éventuels blocages ou perte de mobilité. La thérapie par les ondes de choc associée à des exercices physiques est également une bonne alternative. Vous pouvez également opter pour des thérapies alternatives comme le reiki, le tai-chi et la méditation pour guérir la tendinite.

 

L’automédication est-elle possible en cas de tendinite du poignet ?

L’automédication peut être une bonne solution pour soulager les douleurs et l’inflammation de la tendinite de Quervain. Face à ce genre de situation, on utilise souvent des médicaments AINS, par exemple :

  • Le VoltarenActigo 1 % gel tube applicateur crème anti inflammatoire tendinite

Il s’agit d’un médicament sous forme de gel destiné strictement à l’usage cutané. Le VoltarenActigo 1 % est réservé à l’adulte et aux adolescents de plus de 15 ans. Appliquez un peu de gel sur le poignet endolori et faites un massage doux. Répétez le processus 2 à 3 fois par jour. Le traitement ne doit pas dépasser les 4 jours. Si les douleurs persistent ou s’aggravent, signalez le à votre médecin au plus vite. Notons aussi que le médicament ne doit pas être appliqué ni sur les muqueuses, ni sur les yeux, ni sur des lésions. L’utilisation du VoltarenActigo 1 % est déconseillée en cas d’hypersensibilité à la substance active et/ou aux excipients du médicament. La posologie et la durée du traitement doivent être respectées scrupuleusement. Le surdosage de ce médicament est susceptible de provoquer des effets indésirables. Ces derniers peuvent se traduire par des réactions allergiques cutanées, des problèmes respiratoires et des manifestations générales de type anaphylaxie.

  • Le Niflugel 2,5 %

Le médicament Niflugel 2,5 % est aussi classé parmi les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Contenant de l’acide niflumique, il est préconisé pour traiter les tendinites des adultes et des adolescents de plus de 15 ans. Pour atténuer la douleur et l’inflammation, il faut appliquer une noisette de Niflugel 3 fois par jour sur le poignet douloureux. Le traitement doit être ponctuel et de courte durée. Si les symptômes s’aggravent, arrêtez le traitement et signalez-les à votre médecin au plus vite. Le Niflugel 2,5 % n’est pas recommandé aux personnes ayant des antécédents digestifs, d’asthme, de varicelle, des problèmes cardiaques ou présentant des facteurs de risques. Il n’est pas non plus recommandé aux patients qui suivent un traitement anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire et/ou hypersensibles aux composants du médicament. Bien qu’il soit disponible sans ordonnance, le Niflugel 2,5 % peut provoquer des effets secondaires comme des troubles digestifs. Certains patients peuvent également faire l’objet de modifications biologiques. Dans ce cas, il faut faire un contrôle des bilans hépatique, sanguin et rénal.

  • Le Diclofénac Mylan gel 1 %

Le Diclofénac Mylan gel 1 % est un médicament réservé aux personnes de plus de 18 ans. En cas de tendinite, la posologie est à raison de 2 applications par jour. La dose maximale est de 2,5 g par jour et le traitement est limité à 5 jours en l’absence d’un avis médical. Évitez d’utiliser le Diclofénac Mylan gel 1 % en cas d’hypersensibilité à ses composantes et/ou aux AINS. Ce médicament doit strictement être appliqué sur la zone douloureuse causée par la tendinite et non sur des lésions suintantes ou infectées, de l’eczéma, une brûlure ou une plaie. Par ailleurs, il est important de savoir que le Diclofénac Mylan gel 1 % est susceptible d’entraîner des effets secondaires. Ces derniers s’apparentent généralement aux symptômes de réactions allergiques cutanées : urticaires, bulles, boutons… Les patients peuvent également présenter des difficultés à respirer et/ou des manifestations générales de type anaphylaxie.

 

Quel que soit le médicament choisi pour le traitement de la tendinite du poignet, il est indispensable de se laver les mains avant et après utilisation des produits. Aussi, arrêtez tout de suite le traitement et consultez votre médecin en cas d’apparition d’effets indésirables, de symptômes persistants ou encore de doute.

 

Quand consulter ?

La tendinite au poignet peut durer de quelques jours à toute une vie. Il convient de consulter un médecin le plus tôt possible. Celui-ci saura vous proposer un traitement ciblé et efficace qui convient à votre âge, votre état de santé général et vos antécédents médicaux. Vous devez également consulter un professionnel de la santé si aucune amélioration n’est constatée à la suite du recours aux remèdes naturels et/ou à l’automédication.

 

Comment se passe le diagnostic ?

Dans un premier temps, le médecin va analyser le récit du patient et les conditions de survenue de la tendinite. Par la suite, il va procéder à un test de Finkelstein. Celui-ci se traduit par le placement du pouce du patient dans la paume de sa main. Puis, le sujet devra étirer son poignet de bas en haut. Il s’agit d’une tendinite de Quervain si celui-ci ressent des douleurs derrière le pouce et au-dessus du poignet. Il peut aussi compléter le diagnostic médical avec une échographie du poignet en cas de doute. Cela va permettre de visualiser l’inflammation tendineuse. Une IRM sera également requise si les doutes persistent.

 

À part le poignet, la tendinite peut-elle toucher d’autres articulations ?

La tendinite se caractérise par l’apparition de lésions inflammatoires au niveau d’un tendon. Elle se traduit par des douleurs plus ou moins intenses et suivies d’un œdème de Quincke. La tendinopathie peut toucher les tendons de toutes les articulations du corps. Ainsi, il y a différents types de tendinite : tendinite du bras, tendinite de l’avant-bras… Il y a aussi :

  • La tendinite de l’épaule

tendinite de l'épaule

 

La tendinite de l’épaule est caractérisée par une douleur vive au niveau de l’épaule lors des efforts. La gêne et les douleurs surviennent également durant le sommeil. La durée de cette tendinopathie est très variable. Le diagnostic est principalement clinique. Le médecin peut décider de demander au patient de réaliser une radiographie, une échographie et une IRM pour confirmer la tendinite de l’épaule.

  • La tendinite du coude

Maladie dégénérative par usure des tendons, la tendinite du coude est aussi connue sous le nom d’épicondylite. Elle est généralement provoquée par des microdéchirures causées par des mouvements répétitifs et excessifs. Un foyer infectieux dentaire ou une sinusite peut également être responsable de la tendinite du coude. En cas d’épicondylite, le patient est sujet à des douleurs vives au niveau de la face externe du coude ou en étendant le coude. Il peut également avoir du mal à saisir des objets comme le fait d’ouvrir une poignée de porte. Pour diagnostiquer la tendinite du coude, il est impératif de réaliser une échographie ou une IRM.

  • La tendinite du pouce

La tendinite du pouce est souvent associée à la tendinite du poignet en raison de leur proximité. L’irritation commence lorsque le patient passe d’une activité à une autre. Elle s’intensifie lors des frottements des tendons dans leur gaine. Ces derniers vont ensuite gonfler et devenir nodulaires en l’absence d’un traitement. Le nodule est visible à l’œil nu, douloureux et palpable. Cette forme de tendinite se traite par l’infiltration locale de cortisones associée à des anti-inflammatoires.

  • La tendinite du genou tendinite genou

Comme toutes les tendinites, celle-ci correspond à l’inflammation des tendons des os du genou, à savoir le tibia, le fémur et la rotule. Il existe trois types de tendinopathie du genou : la tendinite de la patte d’oie, la tendinite du fascia lata et la tendinite rotulienne. Les sportifs sont les plus touchés par la tendinite du genou. En l’absence de traitement, le malade peut faire l’objet de microtraumatismes. Les personnes souffrant de tendinite du genou ressentent des douleurs aussi bien au repos que pendant l’effort. En plus d’être très douloureux, le genou peut s’enraidir. Ainsi, le sujet peut avoir des difficultés à marcher et ressentir des sensations de faiblesse.

  • La tendinite de la cheville

La tendinite de la cheville ou du tendon d’Achille est généralement due à la pratique d’une activité sportive prolongée et intense ou à une importante surcharge. La déshydratation, la vieillesse, le surpoids et le diabète sont également des facteurs déclencheurs. La tendinite du tendon d’Achille peut également être provoquée par des gestes du quotidien comme la station debout, la marche ou tout simplement le fait de piétiner. Dans la majorité des cas, cette forme de tendinopathie touche une cheville sur deux. Deux formes de tendinite de cheville existent. La première est aiguë avec des douleurs vives et intenses. La deuxième, en revanche, est chronique. Les douleurs de la tendinite chronique sont persistantes, mais elles n’empêchent pas la pratique d’activités physiques.

  • La tendinite du pied

La tendinite du pied est très souvent associée à la tendinopathie de la cheville. Ses causes sont identiques à celles des autres formes de tendinites : mouvements répétés, chute, activités sportives intenses et prolongées, etc. Elle se traduit aussi par des douleurs intenses au repos et à la mobilisation de l’articulation. Ces douleurs peuvent être suivies de gonflements, de sensations de chaleur et de rougeurs.

  • La tendinite du talon

Les personnes atteintes de la tendinite du talon d’Achille ou tout simplement du talon ont du mal à marcher ou à monter les escaliers. Elles ressentent des douleurs au-dessus du talon lors d’efforts, quels qu’ils soient. Face à ce genre de situation, des séances de rééducation sont nécessaires pour traiter la maladie. Le kinésithérapeute va suggérer des exercices d’étirement et de renforcement musculaire à faire régulièrement à la maison pour venir à bout de l’inflammation. Des séances de massage transversal profond sont aussi recommandées pour soulager les douleurs de la tendinite.

  • La tendinite du moyen fessier

La tendinite du moyen fessier figure parmi les tendinites les plus fréquentes. Elle est aussi appelée tendinite de la hanche ou bursite trochantérienne. Le problème peut survenir par suite d’un effort, par l’implantation d’une prothèse de hanche ou spontanément. La douleur est accentuée en cas de marche prolongée, de montée ou de descente d’escaliers. Parfois, celle-ci peut s’étendre jusqu’au genou et la cheville. Les patients atteints de la tendinite du moyen fessier peuvent boiter, voire être amenés à utiliser une canne, pour pouvoir marcher. La douleur s’amplifie également à la contraction du moyen fessier et à la palpation du grand trochanter. Seules l’échographie et l’IRM permettent de confirmer la tendinite du moyen fessier. Concernant le traitement, une intervention chirurgicale s’avère être nécessaire si les symptômes s’aggravent ou si aucune amélioration n’est constatée après l’utilisation d’infiltrations et d’anti-inflammatoires.

 

Les douleurs articulaires sont-elles toujours dues à la tendinite ?

La tendinite, les douleurs articulaires peuvent être dues à de nombreuses raisons. Parmi les facteurs les plus fréquents, il y a l’arthrose. Cette maladie favorise l’usure progressive des cartilages de l’articulation entraînant ainsi des douleurs et l’enraidissement des articulations. L’arthrite est également à l’origine des douleurs articulaires. C’est une maladie qui peut survenir à n’importe quel âge et qui se manifeste par des douleurs vives et une rigidité sur la zone concernée.

 

La tendinite du poignet et les autres types de tendinopathie se caractérisent souvent par des douleurs vives accompagnées de gonflement sur la zone concernée. Pour limiter les risques de récidive, il est essentiel de bien s’hydrater avant et après chaque activité physique. Il est également important d’adopter une alimentation saine, équilibrée et variée. Pensez aussi à prendre des pauses régulières au travail pour éviter de fatiguer vos muscles et articulations. Par ailleurs, la pratique d’activité sportive dans des conditions extrêmes est fortement déconseillée.

 

En savoir plus sur la tendinite : 

Quels sont les symptômes d'une tendinite ? 

Comment soigner une tendinite efficacement ? 

Comment soigner une tendinite à l'épaule ? 

Comment soigner une tendinite du coude ? 

Comment traiter une tendinite au poignet ? 

Comment soulager une tendinite du bras ? 

Comment soigner une tendinite de l'avant bras ? 

Comment soulager une tendinite de la main ? 

Comment traiter une tendinite du pouce ? 

Comment soulager une tendinite au genou ?

Comment traiter une tendinite à la cheville ? 

Comment soulager une tendinite au pied ? 

Comment traiter une tendinite à la hanche ? 

Comment traiter une tendinite du tendon d'achille ? 

Comment soulager une tendinite au moyen fessier ? 

Comment soigner une tendinite rotulienne ? 

Comment soulager une tendinite au talon ? 

Qu'est-ce que la tendinite de quervain ? 

Comment traiter une tendinite chronique ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 451
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164