» » » Quel gel anti inflammatoire choisir ?

Quel gel anti inflammatoire choisir ?


 

Un gel anti-inflammatoire s’utilise en application cutanée. Il permet de soulager les douleurs et les gonflements résultant de lésions articulaires bénignes ou chroniques. Il est disponible tant sur ordonnance qu’en vente libre. Cependant, il est essentiel de bien choisir le bon gel anti-inflammatoire en cas d’automédication.

 


 

crème anti inflammatoire

Choisir son gel anti-inflammatoire : les options disponibles

  • Les gels anti-inflammatoires en pharmacie

En pharmacie, il existe plusieurs types de gels anti-inflammatoires pour traitement local. Ils se différencient de par l’anti-inflammatoire qu’ils contiennent. Les présentations en tube les plus répandues sont les suivantes : Niflugel à base d’acide niflunique, Ibufetum contenant de l’ibuprofène, Flector gel à base de diclofenac et Geldéne gel renfermant du piroxicam.

 

En plus de ces gels en tube, il existe aussi des présentations de gel anti-inflammatoire en flacon pressurisé. Ces dernières se composent le plus souvent de diclofenac.

 

Parmi les déclinaisons disponibles, on trouve  : le Flector gel à 1%, l’Urgo Diclofenac 1% et le Gel Voltarenactigo.

 

Il est à noter que ces médicaments s’utilisent surtout en cas de douleurs vives. De manière générale, on peut s’en servir en cas de traumatisme récent (entorse et contusion directe). Le gel s’applique en massage doux 3 ou 4 jours après glaçage de la zone endolorie. Il en va autrement en cas de blessures chroniques (tendinite) et d’affections du cartilage articulaire. L’usage du gel se fait alors quelques minutes après glaçage de la partie douloureuse.

  • Les anti-inflammatoires pour animaux

L’usage d’anti-inflammatoire chien, d’anti-inflammatoire chat et d’anti-inflammatoire pour NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) est une monnaie courante en médecine vétérinaire. L’administration d’AINS (Anti-Inflammatoire Non-Stéroïdien) est indiquée pour soulager une arthrose ou une inflammation aigüe chez l’animal.

 

Cependant, ces médicaments sont uniquement disponibles sur avis médical.

  • Les alternatives complémentaires

En dehors des médications pharmaceutiques, il existe d’autres alternatives permettant de soulager une inflammation. On cite en outre les solutions à base d’anti-inflammatoire naturel. Habituellement, elles prennent la forme de préparations à base de plantes anti-inflammatoires. Vous avez le curcuma avec sa curcumine, l’ortie avec sa silice, l’arnica, l’huile essentielle d’harpagophytum, la reine-des-prés et le gingembre.

 

À part la médication naturelle, une douleur inflammatoire se soulage aussi avec une alimentation anti-inflammatoire. Pour cela, vous pouvez prendre des compléments à base de molécules anti-inflammatoires. Privilégiez également la consommation d’aliments réduisant les risques d’inflammation.

 

alimentation anti inflammatoire

 

Mangez surtout les produits suivants : aliments antioxydants (fruits rouges, légumes crucifères ou secs), viande blanche, poisson, épices et curcuma, huile d’olive, miel foncé, sirop d’agave, citron et thé vert.

 

Ces diverses solutions sont à adopter en cas de douleurs modérées.

 

Bien choisir son gel anti-inflammatoire : mis en garde et contre-indications

L’usage d’un gel anti-inflammatoire peut engendrer des réactions allergiques en début de traitement ou quelques jours après application. Des éruptions cutanées, des rougeurs et des démangeaisons (locales ou générales) peuvent ainsi apparaitre. En cas de survenue de ces effets indésirables, il faut arrêter d’utiliser ce médicament anti-inflammatoire.

 

Afin de limiter les allergies, il faut éviter l’usage du gel en pansement occlusif et d’exposer la zone traitée au soleil.  

 

Le recours à ce dispositif médical anti-inflammatoire sans ordonnance est contre-indiqué chez les sujets présentant une maladie cutanée générale (exéma). Cela prévaut également en cas de plaies, de coupures et d’éraflures cutanées localisées.

 

eczéma

 

De par son effet anti-inflammatoire puissant, l’utilisation de ce type de gel est à éviter chez la femme enceinte (surtout dès le 5e mois de grossesse), la femme allaitante et les enfants de moins de 12 ans. Il ne faut pas non plus l’appliquer sur le visage.

 

En savoir plus sur les ani-inflammatoires sans ordonnance : 

Quelles crèmes anti inflammatoires choisir ? 

Quelles pommades anti inflammatoire choisir ? 

Quel gel anti inflammatoire choisir ? 

Quel patch anti inflammatoire choisir ? 

L'ibuprofène est-il un anti-inflammatoire ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.