» » » Flore vaginale, contre les mycoses

Flore vaginale, contre les mycoses

La flore vaginale a un rôle important dans la lutte contre les infections génitales chez les femmes. Elle est composée de lactobacilles qui sont des bactéries chargées de produire de l’acide lactique. Cet acide organique va alors empêcher la prolifération des mauvais germes et bactéries en créant une barrière naturelle. Un déséquilibre de cette flore vaginale va remettre en cause toute cette organisation et mener à l’apparition d’une infection vaginale : la mycose. Lorsque celle-ci touche la vulve, il s’agit d’une mycose vulvo-vaginale. Quand elle est cantonnée au vagin, on parle de mycose vaginale.

 

Trois femmes sur quatre ont déjà eu une mycose vaginale. Or cette pathologie est sujette à de nombreuses récidives. Vous trouverez sur Pharmashopi, votre pharmacie en ligne, toute une sélection de produits qui vont soulager les symptômes des mycoses vaginales et restaurer l’équilibre de la flore vaginale.

  • Comment se manifeste un déséquilibre de la flore vaginale ?

Le déséquilibre de la flore vaginale va provoquer une mycose qui va se manifester par un ou plusieurs des symptômes suivants :

- des démangeaisons assez fortes qui sont principalement localisées au niveau du vagin et/ou de la vulve ;

- des émissions plus nombreuses et plus abondantes de pertes blanches ;

- des mictions douloureuses (douleur lorsqu’on urine) ;

- des rapports sexuels douloureux lors de la pénétration ;

- des rougeurs localisées au niveau de la vulve ;

- un gonflement de la vulve.

  • Comment soulager une mycose vaginale et restituer l’équilibre de la flore vaginale ?

Pour soulager ces symptômes, il convient d’associer un traitement interne et externe. Il est ainsi possible d’appliquer de la crème ou du gel pour soulager les douleurs et atténuer les rougeurs et les gonflements. Pour compléter cette action, l’insertion d’une capsule vaginale ou d’un comprimé sec dans le vagin est recommandé. Sur Pharmashopi, vous trouverez les traitements les plus répandus pour lutter contre les mycoses vaginales comme les gammes Hydralin, Saugella, Lomexin, Rogé Cavaillès, Saforelle, etc. Parmi ces produits, se trouvent des gels lavants adaptés au pH vaginal.

 

Il est également possible de commander des probiotiques et des compléments alimentaires comme Lactibiane, Physioflor ou Medigyne qui vont aider la flore vaginale à retrouver son équilibre et à jouer son rôle de barrière naturelle contre les mauvaises bactéries.

  • Qu’est-ce qui provoque une mycose vaginale ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’une mycose vaginale et d’un déséquilibre de la flore vaginale. On peut notamment citer le fait de :

  • porter des pantalons trop moulants au niveau de l’entrejambe ;
  • utiliser quotidiennement des protège-slips et les conserver trop longtemps ;
  • se laver les parties génitales trop fréquemment ou trop peu ;
  • utiliser un produit nettoyant non adapté au pH de la flore vaginale ;
  • prendre certains antibiotiques ;
  • être stressée ;
  • subir une variation hormonale (menstruations, grossesse, prise d’une nouvelle pilule contraceptive, etc.) ;
  • être atteinte de diabète ;
  • contracter une infection sexuellement transmissible ;
  • etc.

Recherche associée aux probiotiques de la flore vaginale

Probiotique flore vaginale - Dérèglement flore vaginale - Refaire la flore vaginale - Traitement flore vaginale

Nombre de produits : 21
Hydralin Balance Gel Vaginal contre Vaginose bactérienne Triple Action 7 tubes
Produit en stock
14.50 €
Gel Vaginal Replens - boite de 8 doses
Produit en stock
13.49 €

Comment prendre soin de sa flore vaginale ?

L’hygiène intime de la femme est particulièrement sensible et très réactive. Lorsque la toilette intime est mal faite, la flore vaginale peut alors se fragiliser et entraîner une irritation du vagin. Cet organe peut notamment être la cible de nombreuses infections si l’équilibre de sa flore est perturbé. Afin d’en prendre soin et de comprendre le fonctionnement naturel de la flore vaginale, voici un guide complet sur le sujet.

 

La flore vaginale : qu’est-ce que c’est ?

La flore vaginale également appelée « microbiote vaginal » correspond à un ensemble de micro-organismes naturellement présents et qui vivent dans la cavité vaginale. Ces micro-organismes sont plus précisément des bactéries qui peuvent être « bonnes » ou « mauvaises » pour le corps.

 

En revanche, la composition du microbiote vaginal évolue tout au long de la vie d’une femme, en fonction de la production hormonale des ovaires. Le mode de vie dont la prise de médicaments, la consommation de tabac, le stress, etc. peut également influencer l’équilibre du microbiote vaginal.

 

Les « bonnes » bactéries, aussi connues sous le nom de « lactobacilles », composent environ 90 % de la flore vaginale. Elles se développent au début de la puberté et recouvrent toute la muqueuse vaginale afin de la protéger des germes pathogènes, des bactéries et des champignons qui se sont introduits dans la cavité vaginale.

 

La flore vaginale : De quoi est-elle composée ?

La flore vaginale est composée de millions de bonnes bactéries, plus communément appelées bacilles de Döderlein ou lactobacilles. Les plus courantes sont les :

-        Lactobacillus crispatus ;

-        Lactobacillus jansenii ;

-        Lactobacillus gasseri.

La flore vaginale est notamment constituée de plus de 90 % de ferments lactiques appartenant à la famille des lactobacilles, et dont le rôle principal est de protéger la muqueuse vaginale contre les microbes, les virus et les champignons susceptibles d’y proliférer. Les lactobacilles préservent notamment l’acidité physiologique du vagin en produisant de l’acide lactique. Ces bactéries forment un film protecteur à la surface de la muqueuse interne pour empêcher toute installation durable des micro-organismes porteurs de maladies.

 

Outre les lactobacilles protecteurs, on retrouve également des bactéries d’origine digestive comme  les Candida Albicans, l’E. Coli, le Gardnella Vaginalis, etc. Présentes en très faible quantité, ces bactéries pathogènes sont inoffensives tant que l’équilibre de la flore vaginale est maintenu.

 

Grâce à l’action du glycogène évoluant dans la muqueuse vaginale, les lactobacilles vont réaliser une fermentation lactique et produire de l’acide lactique. Ce dernier va permettre au vagin de maintenir un pH entre 4 et 4,5, le protégeant des éventuelles bactéries indésirables.

 

Les facteurs de déséquilibre de la flore vaginale

La flore vaginale est particulièrement fragile. Maintenir son équilibre peut être plus ou moins compliqué. De nombreux facteurs peuvent en effet affecter cet équilibre naturel, et on peut les classer en 3 catégories :

  • Les facteurs hormonaux 

Au cours de certaines périodes de la vie de la femme, plusieurs changements hormonaux peuvent survenir. Le plus souvent, cela se produit pendant les menstruations, la grossesse ou à la ménopause. Ces circonstances peuvent alors perturber la flore vaginale.

  • Les facteurs médicamenteux 

Plusieurs médicaments peuvent affecter et diminuer la barrière protectrice présente dans la muqueuse vaginale. Il s’agit notamment des antibiotiques et des ovules gynécologiques.

  • Les facteurs quotidiens

La flore vaginale peut également être victimes de perturbations quotidiennes causées par :

  • Le stress et la fatigue ;
  • Le tabac ;
  • Les relations sexuelles : les spermatozoïdes qui pénètrent dans le vagin peuvent diminuer l’acidité du vagin ;
  • Le port de préservatifs ;
  • Les sous-vêtements synthétiques ou moulants ;
  • L’hygiène intime non suffisante ou trop fréquente ;
  • Les savons ou gels douche parfumés ;
  • La fréquentation de piscines et de saunas ;
  • Le stérilet.

Ces différents facteurs peuvent favoriser la prolifération de bactéries nuisibles pour la santé de la flore vaginale. Ensuite, ces microbes peuvent engendrer des infections vaginales comme les mycoses, la vaginose ou bien des irritations, des démangeaisons et des pertes anormales.

 

L’hygiène intime pour protéger sa flore vaginale : les bons gestes à adopter

Afin de protéger sa flore vaginale, il existe quelques gestes à intégrer dans sa routine quotidienne.

 

Tout d’abord, lors de la toilette intime, il est conseillé de n’utiliser que les mains, car les gants de douche peuvent être agressifs pour la flore vaginale. Ensuite, il est important de savoir limiter le nombre de toilettes intimes à deux fois par jour. Trop fréquentes, elles peuvent diminuer l’acidité physiologique du vagin.

 

Les douches vaginales sont fortement prohibées. Par ailleurs, il est préférable de choisir des savons au pH neutre pour se laver le vagin. Seules les femmes sujettes aux candidoses ou vaginoses peuvent utiliser un savon au pH basique.

 

Il est également conseillé de toujours s’essuyer après être allé aux toilettes. Procéder d’avant en arrière permet d’éviter de faire migrer les bactéries fécales vers le vagin et l’urètre.

 

Le port de sous-vêtements trop serrés peut favoriser les irritations. Il est donc préférable de choisir une matière en coton. Sans oublier, bien évidemment de changer de protection hygiénique régulièrement lors des menstruations afin d’éviter le surplus d’humidité.

 

Comment rétablir la flore vaginale ? 

En cas de déséquilibre de la flore vaginale, le premier geste à faire est de consulter un médecin ou un gynécologue. Celui-ci va faire passer un examen au patient afin de connaître la cause du déséquilibre et de pouvoir prescrire le traitement adéquat.

  • Soigner sa flore vaginale avec une bonne alimentation

L’alimentation saine permet d’avoir une source optimale de probiotiques et prébiotiques nécessaires à l’équilibre de la flore vaginale. Il est notamment conseillé de favoriser les aliments riches en ferments lactiques comme des boissons fermentées ou des légumes lactofermentés.

  • Les probiotiques pour restaurer la flore vaginale

Les probiotiques peuvent contribuer à maintenir ou rétablir l’équilibre de la flore vaginale. Ils peuvent servir comme mesure de prévention ou en complément d’un traitement antibiotique prescrit par le médecin en cas de troubles d’infection vaginale. Les probiotiques utilisés en gynécologie sont composés de lactobacilles, qui sont les bactéries saines pour la flore vaginale. Ils sont disponibles en format oral ou local.

 

Agissement du probiotique sur la flore vaginale

Comme nous l’avons noté, les infections vaginales ne sont pas forcément dues aux agressions extérieures. Elles peuvent provenir de la composition du microbiote ou flore vaginale. Ce milieu étant déséquilibré, les infections s’introduisent facilement. Pour y remédier, il est conseillé de prendre des probiotiques, des micro-organismes vivants qu’on administre dans la flore vaginale afin de rééquilibrer cette dernière.

 

Le rôle du probiotique

Outre son action de rééquilibrage du milieu acide qu’est le vagin, c’est aussi un bon remède contre bien des maux. Il est connu par exemple pour ses vertus à combattre les bactéries figurant dans nos intestins.

 

Hormis les troubles hormonaux en relation à la grossesse ou aux règles, le déséquilibre de la flore vaginale résulte souvent de certaines habitudes de vie : manque de sommeil, traitement antibiotique, qui en passant, détruit aussi bien les bonnes que les mauvaises bactéries ;  le maintien d’une vie pleine de stress et de fatigue au quotidien qui conduit à une baisse du système immunitaire, une consommation excessive de tabac, le port de sous-vêtement inadapté…

 

Le probiotique apporte un rééquilibrage des bactéries vivant dans le microbiote en leur donnant un environnement beaucoup plus acide. La production d’hydrogène lui confère également la capacité de perfectionner le système immunitaire. C’est un véritable allié dans le soin de l’infection urinaire ou la candidose. Après un traitement antibiotique, l’état des patientes s’améliore rapidement, car leur flore est réensemencée de bactéries saines.

 

Comment traiter les infections par probiotiques

Le probiotique est soit ingéré par voie orale, soit introduit par voie locale. Cette deuxième option est plus efficace étant donné que le parcours du remède ne passe par aucun obstacle (estomac, intestin, suc gastrique…). Il arrive à destination avec des micro-organismes bien vivants, ce qui favorise son effet. Certaines femmes utilisent également des tampons probiotiques, idéals lors des règles. Pour la quantité, optez pour un probiotique contenant 5 à 10 milliards d’UFC. Et enfin, veillez à les conserver au frais.

 

Quels soins pour l'hygiène intime peut-on acheter sur Pharmashopi ? 

Vous pouvez acheter en ligne une variété de produits pour l'hygiène intime. Voici quelques exemples de ces produits, accompagnés de leurs mots-clés associés :

  1. Toilette intime : Des soins de toilette conçus pour l'hygiène intime féminine, tels que des gels nettoyants doux.
  2. Lingettes intimes : Des lingettes intimes jetables conçues pour une utilisation pratique lors de la toilette intime.
  3. Flore vaginale : Des produits visant à maintenir l'équilibre de la flore vaginale, comme des probiotiques ou des gélules vaginales.
  4. Démangeaison intime : Crèmes et gels apaisants pour soulager les démangeaisons intimes et l'inconfort vaginal.
  5. Irritation intime : Produits spécifiques pour apaiser et traiter les irritations de la zone intime.
  6. Sécheresse intime : Des hydratants vaginaux pour lutter contre la sécheresse vaginale et maintenir le confort.

Lors de l'achat de produits d'hygiène intime en ligne, assurez-vous de choisir ceux qui correspondent le mieux à vos besoins spécifiques et à votre sensibilité. Il est important de prendre en compte votre santé et votre bien-être lors de l'utilisation de tels produits.