Gastro medicament : tous les remèdes pour soigner la gastro

Smecta fraise - boite de 18 sachets
Produit en stock
4.26 €
Tiorfast 100mg - boîte de 10 gélules
Victime de son succès
4.67 €
Colilen IBS Aboca - boite de 96 gélules
Produit en stock
29.94 €
Lactéol 340mg - boîte de 10 gélules
Victime de son succès
5.10 €
Imodiumcaps 2mg - 12 gélules
Produit en stock
3.35 €
Lactéol 340mg - boîte de 30 gélules
Victime de son succès
11.50 €
Ultra-Levure 200mg - 30 gélules
Victime de son succès
12.08 €
Page 1 sur 2>>>

En général, les personnes souffrant de la gastro-entérite guérissent toutes seules au bout d’un à trois jours. Par contre, le recours à un traitement s’avère indispensable. Le but est d’assurer une bonne réhydratation et de prévenir la déshydratation. Le patient malade doit rester chez lui pour se reposer, car l’isolement est recommandé.

 

Quelles sont les solutions de réhydratation ?

En cas de vomissements, il est fortement déconseillé de tout de suite boire ou manger. Vous devez patienter quelques heures afin de laisser à votre système digestif le temps nécessaire pour se remettre. Quant aux jeunes gens, la consommation d’une solution de réhydratation orale ou SRO est envisageable au bout des trente minutes qui suivent le dernier vomissement.

Boire de l’eau ou de SRO en petites gorgées contribue à la réhydratation. Les SRO sont en vente libre dans les pharmacies. Il est aussi possible d’en fabriquer soi-même. Toutefois, il ne faut pas en boire en grande quantité en un seul coup. Le dosage conseillé est d’une cuillère à soupe toutes les dizaines de minutes et augmenter de manière progressive.

 

Dans le cas où les vomissements reprennent, vous devez patienter à nouveau une demi-heure avant de reprendre un peu de liquide ou de SRO.

Il est préconisé de ne pas boire d’alcool, car en plus d’irriter le système digestif, il possède des propriétés déshydratantes. Évitez également la consommation excessive de boissons gazeuses sucrées dont principalement le cola. Leur teneur en sucre risque d’aggraver la diarrhée

 

Comment préparer une solution de réhydratation ?

Pour vous réhydrater, vous pouvez concocter une solution fait maison. Pour la préparation, vous aurez besoin de quelques ingrédients dont :

- 360 ml de jus d’orange sans sucre,
- 600 ml d’eau bouillie déjà refroidie,
- Et une demi-cuillère à thé de sel de table.

 

Commencez par verser le sel dans l’eau bouillante refroidie. Additionnez par la suite le jus d’orange et bien mélangé.

Conservez la préparation à une température ambiante pendant 12 heures avant de la placer au réfrigérateur pendant 24 heures.

Il est toutefois conseillé de bien faire attention de ne pas faire d’erreur au niveau du dosage des ingrédients. Une mauvaise dose risque d’entrainer des graves complications. Parce que la moindre erreur peut être fatale, les spécialistes recommandent l’usage des solutions commerciales telles que le Pédialyte ou le Gastrolyte. L’utilisation de ces produits est surtout préconisée chez les enfants.

Vous devez à tout prix éviter les différents types de boissons gazeuses telles que le 7-up, même en étant dégazifiées. Les boissons et les jus de fruits sucrés non dilués sont aussi proscrits.

 

Comment réhydrater un nourrisson ?

Pour réhydrater un nourrisson, vous devez vous procurer une solution de réhydratation électrolytique disponible en pharmacie. Le bébé doit en boire très souvent. Il est conseillé de lui donner la solution fraîche, de nombreuses fois par heure soit à l’aide d’une cuillère, soit par petites gorgées. Le dosage recommandé est compris entre 5 ml à 15 ml par prise. Chez le nourrisson âgé de 0 à 6 mois, la dose conseillée est de 30 ml à 90 ml par heure. Pour les bébés de 6 mois à 24 mois, la consommation de 90 ml à 120 ml par heure est requise. Pour les enfants de plus de 2 ans, prévoyez une dose allant de 125 ml à 250 ml. Dans le cas où l’enfant vomit à nouveau, vous devez attendre entre une demi-heure à une heure avant de lui donner une nouvelle dose. Puis, vous devez recommencer à partir du début, c’est-à-dire lui donner entre 5 ml à 15 ml par prise tout en augmentant progressivement sans dépasser la dose maximale indiquée précédemment.

 

Le régime alimentaire à suivre au cours de la gastro-entérite

Pendant que les malaises durent, certains aliments sont à bannir du régime alimentaire de la personne concernée pour éviter d’aggraver les symptômes, notamment les crampes et la diarrhée. La consommation des produits laitiers est déconseillée. Il en est de même pour les jus d’agrumes et la viande. Évitez également de manger des plats épicés, ainsi que des friandises. Vous devez aussi arrêter la consommation des aliments riches en gras, dont les fritures et les aliments riches en farine de blé, tels que les pâtes, le pain, la pizza, etc. Les légumes crus, le maïs, le son et tous les fruits, sauf les bananes, sont déconseillés. Ces conditions sont valables aussi bien pour les adultes que les enfants âgés de 5 mois à 12 mois.

 

Une fois que les nausées disparaissent, vous pouvez réintroduire petit à petit ces aliments en allant progressivement des aliments plus faciles à digérer vers les plus lourds. Cependant, il est conseillé de commencer par les féculents tels que le riz blanc, les céréales sans sucre, le pain blanc, etc. En plus d’être très faciles à digérer, ces aliments sont réputés pour diminuer la diarrhée. Si jamais les symptômes réapparaissent, arrêtez de consommer ces aliments et reprenez le régime de départ. Rajoutez ensuite de manière progressive les fruits et les légumes. Poursuivez avec les yaourts et les aliments riches en protéines comme la viande maigre, les œufs, le poisson, le fromage, etc.

 

Les gastro-médicaments

Quant aux médicaments, vous pouvez recourir aux médicaments à base d’acétaminophène comme l’Acet, le Tylenol, ou le Tempra. Ils peuvent apaiser les maux de ventre.

Afin de stopper la diarrhée, la prise de médicaments antidiarrhéiques tels que le lopéramide, notamment l’Imodium, le Diar-Ezee, etc. et/ou le chlorhydrate de diphénoxylate, comme le Lomotil est conseillée, surtout lorsque vous voyagez.

Il est important de souligner que ces médicaments ne guérissent pas l’infection, mais calment les symptômes. Vous devez les éviter au maximum. Ils sont proscrits en cas de fièvre ou de selles sanguinolentes.

 

Dans quel cas une hospitalisation est requise ?

Dans les formes plus graves de la gastro-entérite, une hospitalisation peut être requise. Le patient est admis à l’hôpital pour un suivi strict et pour une réhydratation. Pour ce faire, le médecin emploie une perfusion intraveineuse. Il peut aussi prescrire des antibiotiques pour soigner une gastro-entérite grave causée par des bactéries.

 

Découvrez les autres gammes pour traiter la diarrhée 

Tous les médicaments à prendre en cas de gastro
Médicament pour lutter contre la diarrhée
Traitements de la gastro 
Les médicaments pour stopper la diarrhée
Traitement de la gastro chez les femmes enceintes
Lutter contre la gastro sèche

Diarrhée enceinte : tous les soins à prendre
Selles liquides : tous les traitements pour y remédier
Prendre un anti diarrhée pour soulager les symptömes
Tous les médicaments contre la diarrhée
Utiliser un antidiarrhéique pour le traitement de la gastro 
Avoir une diarrhée pendant la grossesse : tous les traitements
Tous les soins pour stopper la diarrhée
Soulager la diarrhée aigue
Tous les traitements pour soigner la diarrhée