» » Que faut-il savoir sur la propolis ?

Que faut-il savoir sur la propolis ?

mardi 05 mars 2019

 

Dans le cadre de l’apithérapie, la méthode à la propolis permet de prévenir et de lutter contre les maladies en utilisant des produits dérivés des abeilles tels que le miel, le pollen, la gelée royale et la cire.

 

Il s’agit d’un véritable médicament naturel qui bat son plein. Les médecins reconnaissent notamment ses bienfaits et son efficacité sur les pathologies hivernales, les inflammations, les maladies cardiovasculaires, etc.

 

Découvrons maintenant les points importants à retenir sur la propolis.

 


 

Ce que vous devez savoir sur la propolis

En Egypte, la propolis servait à l’embaumement des cadavres depuis des millénaires. Les Grecs l’utilisaient comme remède dans le traitement des affections de la peau, des plaies et des suppurations. Durant la guerre de Boers en Afrique du Sud au XIXe siècle, les Anglais l’employaient pour désinfecter des blessures et faciliter la cicatrisation. En herboristerie traditionnelle, la propolis est utilisée pour traiter les infections par voie interne ou externe.

 

La propolis est une substance que les abeilles fabriquent à partir de leurs sécrétions salivaires et des éléments qu’elles collectent sur les fleurs et les bourgeons.

Les abeilles l’utilisent pour recouvrir la surface intérieure de la ruche et le trou d’envol, pour en assurer l’étanchéité, la solidité et l’asepsie. Les abeilles l’utilisent aussi pour embaumer les cadavres des intrus. Elle joue un rôle de protection contre les invasions microbiennes ou fongiques. Elle contribue à rendre l’entrée de la ruche stérile. Le mot propolis signifie « devant la cité ».

 

La propolis est une substance résineuse récoltée par les abeilles butineuses, à la dernière étape de leur existence, sur l'écorce de certains arbres (marronnier, sapin, bouleau, saule, peuplier, conifères) ou sur les bourgeons.

 

propolis

  • Types de propolis

Il existe au moins trois types de propolis. La variété dépend des plantes que les abeilles butinent.

 

La propolis brune est fabriquée par les abeilles à partir des peupliers. Elle tire parfois vers le jaune.

 

La propolis verte est fabriquée à partir des romarins des champs ou « Baccharis dracunculifolia ». Elle est originaire du Brésil. La majorité de la production provient des zones sauvages de l’Amazonie.

 

Enfin, il y a la propolis rouge des palétuviers qui est synthétisée à partir des fleurs de mangroves.

  • Les caractéristiques de la propolis

Le nom "propolis" signifie en grec ancien "entrée d'une ville". Cela est dû au fait que la propolis joue un rôle de protection vis-à-vis de la ruche.

 

Elle est obtenue en mélangeant la cire avec les enzymes sécrétées par les systèmes glandulaires des abeilles. Elle dispose d’une couleur variée allant du jaune clair au noir en passant par le marron. Elle est composée notamment d’éléments récoltés par les abeilles sur certains bourgeons d’arbres.

 

La propolis a un goût prononcé, généralement désagréable et une odeur plutôt douce.

 

La propolis est dure et friable à 15 degrés. Aux alentours de 30 degrés, elle devient malléable. Elle est collante ou gluante à des températures supérieures à 30 degrés. L’arôme qu’elle dégage dépend de la plante dont les abeilles ont extrait la résine ayant servi à leur fabrication. Le goût est âcre, et parfois même amer.

  • Ses fonctions pour la ruche ruche

Véritable antibiotique naturel des abeilles, la propolis assume une fonction de protecteur et d'agent de propreté envers la ruche. En effet, elle protège cette dernière contre les germes et les maladies qui tentent de l’infester. Nous remarquons souvent des fissures sur les murs de la ruche. Ce qui peut entraîner certains désagréments pendant l'hiver et la saison des pluies.

 

Dans ce contexte, la propolis agit comme un véritable bouclier imperméable protégeant les abeilles des agressions extérieures et de l’environnement défavorable durant ces périodes. Chez les abeilles, la propolis permet également de créer un tapis à l'entrée de leur ruche. Les abeilles seront en contact avec ce sas à chaque entrée et sortie.

 

Cela permet notamment d'éliminer les bactéries et les maladies. De plus, ce tapis permet de nettoyer les poils et les pattes des abeilles.

  • La moisson de propolis

La récolte de propolis bio est faite après celle du miel. Les apiculteurs la font lorsque le pic de production de propolis a été atteint. Le processus se déroule comme suit :

 

les apiculteurs utilisent des cadres et des grilles souples dans lesquelles les abeilles passent. Ces grilles sont placées au froid une fois qu'elles ont été enlevées. De cette façon, la propolis est facilement cassable et se dissout rapidement dans l'alcool une fois récupéré. C'est la propolis pure. Sachez qu’elle doit être dissoute pour éliminer les impuretés et les restes d’insectes. Elle est ensuite chauffée pour évaporer l'alcoolate. Il en résulte ainsi quatre formes pures différentes, qui varient en fonction des plantes pollinisées par les abeilles :

· La propolis jaune : elle aide à améliorer la digestion et à renforcer le système immunitaire ;

· La propolis blanche : elle est utilisée pour le soin de la peau en général, des gorges et du nez en particulier ;

· La propolis verte : elle permet de tonifier et de fortifier le corps ;

· La propolis noire : elle permet de lutter rapidement contre les infections hivernales grâce à ses propriétés antiseptiques.

  • Les compositions de la propolis

La propolis est dotée de plus de 300 nutriments essentiels à notre santé : vitamines A et B, composés volatils de l'huile, principes aromatiques, sélénium, acides aminés, zinc, fer, argent, cuivre, acides aminés, flavonoïdes, aluminium, nickel, magnésium, manganèse, molybdène, plomb, vanadium, silicium, titane, baryum, étain, strontium, chrome, cobalt, bore, etc.

 

Les composants de la propolis varient en fonction du lieu de récolte. En général, elle contient des flavonoïdes, dont la pinocembrine, la galangine, la quercétine, la chrysine et le pinobanksine. Elle renferme aussi des polyphénols, de l’artépilline-C, des acides caféiques féruliques et des acides benzoïques. On peut y trouver de la vanilline, des huiles essentielles comme l’eugénol, le pinène et le guiaol, ainsi que des oligo-éléments, dont la silice, le zinc et le fer. Par ailleurs, il y a plus de 300 molécules dans la propolis. Leurs teneurs varient selon les lieux de récolte.

 

Les vertus de la propolis

Les nombreuses composantes de la propolis sont reconnues pour leurs multiples vertus. Quels sont les bienfaits de la propolis ? À ce titre, elles nous aident à résister aux maladies et à les soigner, mais aussi à rester en forme toute l’année. 

 

La propolis est réputée pour ses propriétés anticancéreuses, antivirales, antibactériennes et antioxydantes. Ses vertus antibiotiques en font un allié de poids dans la lutte contre les maladies et infection d’origine virale comme le rhume, les maux de gorge, la bronchite et l’angine. Elle a aussi des pouvoirs anti-inflammatoires et antidouleur qui contribuent à traiter des maladies respiratoires comme la toux chronique, la laryngite et la rhinite. La propolis a aussi la capacité de lutter contre certaines maladies d’origines fongiques. Elle aide ainsi à éradiquer les champignons. Bref, ses bienfaits sur la santé sont nombreux. Certes, peu d’essais cliniques ont permis de démontrer l’efficacité de la propolis. Ses propriétés antimicrobiennes, antivirales, antifongiques, anti-inflammatoires et antioxydantes sont bien documentées à la suite d’essais cliniques in vitro réalisés sur des animaux.

 

anti-age femme

  • Vertus cosmétiques

Utilisée dans les crèmes hydratantes et autres produits cosmétiques, la propolis soulage la chaleur et autre type de brûlures sur la peau. Elle optimise la récupération cutanée de la peau lésée grâce à ses effets cicatrisants et anesthésiques.

 

Ses vertus antioxydantes témoignent également de sa faveur dans la lutte contre le vieillissement prématuré des cellules.

  • La propolis et les problèmes de peau

La propolis est utilisée pour soulager des problèmes de peau comme les mycoses, les furoncles, l’herpès, le zona et l’acné. Elle sert aussi à soulager certaines brûlures et plaies. De par ses propriétés antimicrobiennes, anti-inflammatoires et antifongiques, la propolis permet de traiter de nombreuses maladies de la peau par voie externe.

 

La propolis est aussi bénéfique pour lutter contre les escarres, les ulcères variqueux et le psoriasis jusqu’à un certain stade. Par ailleurs, elle est indiquée pour traiter les verrues, l’alopécie et l’eczéma.

 

Un essai clinique sur les effets de la propolis sur les verrues a été mené en Egypte pour déterminer son efficacité contre ce type de bouton. La prise de propolis pendant 3 mois à la dose de 500 mg par jour a donné des résultats positifs, comparée à la prise d’échinacée et de placebo. Cette étude a surtout montré son efficacité dans les cas de verrues vulgaires et planes. Par contre, son efficacité sur les verrues plantaires est nulle.

  • Vertus antibactériennes

La propolis intensifie et stimule le système immunitaire. Elle agit comme un antiseptique à large spectre qui combat la dépression, le rhume, l'amygdalite et même la mélancolie.

  • Vertus antioxydantes et anti-inflammatoires

En raison de ses propriétés antioxydantes, la propolis est utilisée à l’extérieur dans une pommade. Elle élimine les radicaux libres et soulage les douleurs inflammatoires et les douleurs lombaires.

  • Vertus antifongiques

La propolis est riche en vitamines, en oligo-éléments, en flavonoïdes et en acides organiques. Ce qui lui permet de lutter contre les infections fongiques.

  • La propolis et les problèmes ORL

Ses propriétés antivirales, antibiotiques et anti-inflammatoires lui permettent de soulager de nombreuses affections des voies respiratoires. La propolis agit sur la rhinite, l’otite, la bronchite, la pneumonie, la trachéite, le rhume et l’asthme. Elle est utilisée pour traiter des pathologies comme l’angine, la rhinopharyngite et la sinusite.

Un traitement de l’otite à base de propolis a montré que cette substance est efficace pour réduire les otites récurrentes chez les enfants. Cependant, la qualité méthodologique de l’essai est faible.

  • Vertus orales : Propolis et problèmes bucco-dentaires

Sachez que la propolis est très utile en termes d'hygiène buccale.

 

sourire dents blanches

 

Elle aide à lutter contre la stomatite, la parodontite, la gingivite, le muguet, la mauvaise haleine, les ulcères de la bouche, la glossite et d'autres douleurs dentaires.

 

Cependant, soyez prudent, la propolis et ses dérivés peuvent laisser des taches persistantes sur vos dents.

 

La propolis agit sur les inflammations de la langue ou glossites, les abcès dentaires et les caries. Elle est aussi bénéfique dans les traitements des aphtes et des gingivites.

Des essais cliniques ont montré que la propolis est bénéfique dans le traitement des diverses pathologies de la cavité buccale. Ils indiquent que la propolis en usage topique permet de soulager et de favoriser la guérison des plaies. Elle est également efficace pour traiter des infections buccales comme la gingivite, la parodontite, les abcès, les blessures et les champignons. En usage interne, elle permet de réduire les risques de récidive chez les personnes qui en souffrent de façon récurrente.

 

Grâce à ses vertus antiseptiques, la propolis peut être utilisée pour prévenir les caries.

  • Vertus cardiovasculaires

La propolis est bénéfique en cas d’hypertension artérielle. Elle est aussi indiquée en cas d’hypercholestérolémie. La propolis a une action tonifiante sur les vaisseaux sanguins.

 

La propolis a une grande influence sur les parois des vaisseaux et sur le cœur. Elle est utilisée pour traiter l'anémie, les troubles dus à l'artériosclérose et les troubles des sphères cardiovasculaires et sanguines. Elle parvient également à lutter contre la plupart des troubles de l'urine et même le cancer

  • La propolis et le traitement du cancer

La propolis est utilisée pour diminuer les effets indésirables de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Avec ses propriétés antioxydantes, elle aide le malade à mieux supporter ses traitements. En fonction de son origine, la propolis présente, en effet, une concentration relativement élevée en polyphénols, en flavonoïdes et en artépilline C. Ces derniers ont des propriétés anticancéreuses. L’artépilline C est reconnu pour sa propriété cytostatique.

 

La propolis a aussi des effets antioxydants très puissants. Des études ont mis en évidence la capacité de la propolis à inhiber la multiplication des cellules cancéreuses et le développement des métastases. En Allemagne et en Suisse, la propolis est utilisée comme médicament, en cancérologie.

 

Vu sa propriété antitumorale, la propolis serait intéressante dans le cadre des traitements des cancers. Les recherches dans ce domaine sont encore en cours. Le manque d’essais cliniques ne permet pas de confirmer l’hypothèse de l’utilisation de la propolis comme adjuvant dans le traitement du cancer. Des recherches effectuées au Japon ont montré que la propolis a la capacité de ralentir la destruction des globules blancs et des plaquettes. Elle stimulerait également l’immunité, ce qui favorise une guérison rapide dans le cadre de la chimiothérapie. La propolis atténue les effets secondaires de ce type de traitement.

  • La propolis et l’herpès génital

Les résultats d’une étude in vitro indiquent que la propolis est efficace contre l’herpès génital grâce à ses vertus antivirales. Une pommade à la propolis à 3 % est plus efficace qu’une pommade à l’acyclovir, un médicament classique pour traiter l’herpès. Elle l’est aussi plus qu’un placebo, pour soigner les lésions de l’herpès génital. D’après cette étude, elle atténue les symptômes de la maladie. Toutefois, il faut préciser que cette étude est basée sur un seul essai clinique réalisé sur 90 patients.

  • La propolis et les problèmes uro-génitaux

La propolis est efficace pour soulager les vaginites, l’adénome de la prostate et la cystite. Elle est aussi utilisée pour traiter la néphrite, la dysménorrhée et le cancer du col de l’utérus.

 

Deux essais sur l’effet de la propolis pour traiter la vaginite ont démontré son efficacité dans ce domaine. Toutefois, les études ont été réalisées sur 94 patientes uniquement.

  • La propolis et les infections microbiennes

Des études menées dans divers pays, dont le Brésil, le Japon, la Croatie et Cuba, ont démontré que la propolis est un antibactérien puissant. Elle agit sur le staphylocoque doré multirésistant, le streptocoque A, la listeria, l’Heliobacter pylorie et les streptocoques mutants responsables des caries dentaires.

  • La propolis, la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer

La propolis ralentit la dégradation des neurones. Elle est intéressante dans les traitements de la maladie de Parkinson, de la sclérose en plaques et de la maladie d’Alzheimer. En effet, elle contribue au bon fonctionnement des cellules nerveuses.

  • La propolis et les maladies respiratoires

Des études menées sur ses effets contre les infections des voies respiratoires ont montré que la propolis agit rapidement sur la durée des symptômes. Utilisée sous forme de pulvérisation nasale, la propolis réduit sensiblement le nombre de rhinopharyngites chez les enfants traités, comparé au groupe témoin. Chez les enfants, une préparation à base d’échinacée, de propolis et de vitamine C a diminué le nombre et la gravité des infections des voies respiratoires. Si la qualité méthodologique de la première étude a été faible, celle de la deuxième est plus probante. Toutefois, la vitamine C et l’échinacée agissent aussi sur les symptômes des infections, il est difficile de déterminer le rôle spécifique de la propolis dans ces études.

 

Des études réalisées sur 43 sujets asthmatiques ont montré que la propolis aide à réduire le nombre et la gravité des crises nocturnes. Elle contribue également à l’amélioration des fonctions respiratoires. Les mécanismes de l’inflammation sont atténués.

  • La propolis et les maladies fongiques

Des données in vitro indiquent que la propolis possède une action antifongique comparable à celle de l’itraconazole, un antifongique de synthèse classique.

  • La propolis et les ulcères gastriques

En association avec un antibiotique comme la clarithromycine, la propolis augmente son action bactéricide pour lutter contre l’Heliobacter pylori. Il s’agit du principal responsable de l’ulcère de l’estomac.

  • La propolis et la salmonellose

La propolis renforce les actions bactéricides des antibiotiques utilisées pour lutter contre la salmonelle.

  • La propolis et le cancer de la prostate

Des études menées par l’université de Chicago ont montré que la propolis contient un composé dérivé de l’acide caféique. Celui-ci pourrait ralentir la croissance des cellules cancéreuses, notamment dans le cas d’un cancer de la prostate.

  • La propolis et le diabète

Certaines études ont montré que la propolis tend à normaliser les marqueurs biologiques et aide à la cicatrisation des plaies chez des diabétiques.

  • La propolis et les brûlures

Des essais cliniques ont montré que la propolis est aussi efficace qu’une crème médicamenteuse dans le traitement des brûlures.


Forme de la propolis en médicament 

Elle peut être présentée sous forme de teinture mère, de gouttes, de spray et de gélules. Ces dernières sont les plus prisées, car leur teneur en propolis est plus précise, malgré la variabilité de concentration des produits en fonction de leurs fabricants.

 

La teinture mère est fabriquée à partir de propolis brute broyée et mise à macérer. La macération se fait dans de l’alcool éthylique à 70 degrés et dure jusqu’à trois semaines. On parle dans ce cas de teinture hydroalcoolique. La teinture mère peut exister en flacon unidose. Elle est utilisée dans la composition d’autres formes comme le sirop à la propolis et le spray buccal à la propolis. L’extrait concentré est aussi obtenu à partir de la teinture.

 

Le spray buccal est obtenu par incorporation de la teinture mère dans de l’huile de l’olive et du sérum physiologique. Les proportions de ses composants varient d’un fabricant à un autre. Des extraits de végétaux peuvent être associés au spray. Ils sont présentés sous forme de flacon pulvérisateur. Ils sont préconisés en administration nasale en cas de rhume, de rhinite, de sinusites, de nez bouché ou de voies respiratoires encombrées.

 

La propolis est également proposée en morceaux bruts, en capsules, en comprimés aux extraits fluides ou secs, en pommade, en rince-bouches ou en dentifrice.

 

Le type de propolis à utiliser propolis

En pharmacie, la propolis est commercialisée sous différentes formes : ampoules, gommes et pastilles, capsules, sirops, aérosols, cosmétiques, inhalateurs, dentifrices et baumes à lèvres. Vous pouvez également utiliser des préparations de propolis standardisées et personnalisées.

 

Cela vous permet d'utiliser cette dernière plus rapidement. En effet, vous n’aurez plus à la traiter ni à attendre la récolte avec cette méthode.

 

De nombreux types de préparations sont à votre disposition dans ce cas :

  • Le Sirop contre la toux : mélangez 5 gouttes de propolis pure dans 150 ml de thé de thym et ajoutez le jus de citron et le miel. Ensuite, vous devez boire 1 cuillère à soupe, trois fois par jour ;
  • La Pâte à mâcher à croquer : coupez la propolis biologique en plaquettes de 10 g et consommez 2 à 3 plaquettes par jour ;
  • Le Miel : il faut émietter 10 g de propolis pure. Puis mélangez-les avec 500 g de miel. Vous pouvez consommer à volonté cette préparation ;
  • Etc.

 

  • Les dentifrices et baumes à lèvres

La propolis contenue dans les dentifrices et les baumes à lèvres possède des propriétés antibactériennes et antifongiques. Les dentifrices protègent les gencives et les dents contre l'agression. Les baumes luttent contre la sécheresse des lèvres, optimisent leur hydratation et guérissent les cicatrices.

  • Les sprays

Ils soignent les maux de gorge et améliorent l'hygiène buccale.

  • Les sirops

Ils traitent également les maux de gorge. Les sirops ont une saveur agréable. Ils sont particulièrement recommandés pour les enfants et les patients présentant des troubles de la déglutition.

  • Les gommes et pastilles

Elles présentent des formes nomades faciles à porter. Très pratiques, les gommes et les pastilles soulagent efficacement les maux de gorge.

  • Les produits de beauté

La propolis, utilisée comme produit cosmétique, aide à préserver la jeunesse et la beauté de la peau. Elle favorise également l'hydratation de ces derniers.

  • Les gélules

Très pratiques, les gélules peuvent être emportées partout. Vous pouvez les prendre à titre préventif ou curatif. Toutefois, vous devez suivre un régime alimentaire sain et équilibré lorsque vous les prenez.

  • Les inhalateurs

Vous pouvez les emmener où que vous alliez. Les inhalateurs permettent de déballer les voies respiratoires obstruées.

  • Les ampoules

Ce sont de véritables concentrés de propolis permettant de lutter contre les maladies hivernales et la fatigue. Attention, le moment idéal pour les prendre est seulement le matin.

 

Posologie de la propolis

apiculture

 

Il n’existe aucun consensus sur la normalisation de la posologie des produits thérapeutiques à base de propolis.

Toutefois, les cliniciens recommandent de prendre 1 g de propolis pure par voie interne, 1 à 3 fois par jour, pour traiter les infections des voies respiratoires. Il est conseillé de se référer aux indications des fabricants pour les extraits. En cas de doute, demandez l’avis d’un professionnel de la santé.

 

Les produits destinés à un usage externe ont des teneurs variables en propolis. Il est indiqué de se rincer la bouche durant 60 à 90 secondes, 1 à 2 fois par jour pour traiter la gingivite et les plaques dentaires.

 

Il est conseillé d’appliquer de la pommade à la propolis pour traiter les plaies cutanées, les infections vaginales, l’herpès génital et les brûlures. La posologie est de 4 applications par jour, pendant 10 jours. La teneur en propolis dans les pommades varie d’un fabricant à un autre.

  • Utilisation à titre préventif

La propolis peut être utilisée à titre préventif par les personnes bien portantes, à raison de deux cures par an. Il est recommandé aux personnes âgées et fatiguées de faire 4 cures de 3 semaines par an, pour mieux supporter les changements de saison. Il est indiqué de prendre 30 gouttes par jour. Vous pouvez en adoucir le goût avec du miel. Si vous utilisez les gélules, il faut respecter les indications du fabricant. Pour potentialiser son effet, la propolis peut être associée avec de la vitamine C.

  • Utilisation à titre curatif

- Rhume, angine et rhinopharyngite : la propolis s’utilise en spray ou en sirop.

- Bronchite : mélangez la propolis avec du miel.

- Sinusite : la propolis en spray est indiquée. Lavez les sinus à l’aide d’un mélange d’eau salée et de quelques gouttes de teinture de propolis.

- Otite : badigeonnez le conduit auditif avec un coton imbibé de solution de teinture diluée à 1/50. L’application se fera 2 à 3 fois par jour pendant 5 jours.

- Gastro entérite : prenez de la propolis en gélule ou en extrait concentré avec du miel, au moment des repas, pendant 1 semaine.

- Ulcères et reflux gastro-œsophagien : prenez un extrait concentré ou de la teinture avec du miel d’acacia 3 fois par jour pendant un mois.

- Brûlures et plaie : si la plaie est surinfectée, nettoyez-la et recouvrez-la avec du miel auquel vous aurez ajouté préalablement quelques gouttes de propolis. Changez le pansement tous jours ou tous les deux jours suivant l’état de la plaie. Il existe aussi des pommades faciles à utiliser pour ces soins.

- Herpès et verrues : une application locale 1 à deux fois par jour est conseillée jusqu’à leur disparition.

- Mycoses dues au Candida albicans : pour des mycoses vaginales ou cutanées, appliquez la propolis localement. Si elles sont intestinales, le traitement se fera par voie orale.

- Eczéma et psoriasis : appliquez la pommade sur les zones concernées. Il faut compléter le traitement avec la prise de pollen, de gelée royale, d’un supplément en oméga-3 et de magnésium.

- Cancer : pour accompagner les traitements académiques, prenez 4 à 6 gélules par jour de propolis verte et d’extrait de propolis brune dans du miel. Ajoutez 1 cuillerée à soupe de pollen frais de saule, des probiotiques, des vitamines D3 et C. La dose varie de 3 à 5 g/jour en fonction du type de cancer.

- Cancer de la prostate : utilisez la propolis brune et verte aux doses recommandées par le fabricant et associez-la avec du pollen frais de saule.

- Maladie d’Alzheimer : prenez 3 gélules de propolis brune par jour pendant 6 mois. Ajoutez 1 cuillerée à soupe de pollen de châtaignier et une spatule de gelée royale le matin à jeun sous la langue. Suivez cette cure pendant 3 semaines. Renouvelez-la 3 à 4 fois par an.

Il est conseillé de toujours demander l’avis d’un professionnel de la santé avant de prendre de la propolis dans le cadre des traitements de ces maladies.

 

Précautions d'emploi

Il n’y a pas de seuil de toxicité comme pour les compléments alimentaires.

 

Contre-indications

Il faut éviter son utilisation en cas d’allergie aux produits de la ruche. Il faut arrêter le traitement s’il ne donne aucun résultat au bout de 2 à 3 semaines.

 

Il faut s’assurer de la provenance de la propolis et du sérieux de l’apiculteur, car les abeilles peuvent utiliser des goudrons ou des vernis si les fleurs sont rares et qu’elles ne trouvent pas de résines à collecter.

 

Il est recommandé de prendre conseil auprès des magasins bio avant d’acheter de la propolis.

 

La prise quotidienne de propolis peut favoriser les risques de sensibilité aux produits apicoles. Il est déconseillé de prendre de la propolis sans raison valable. Les cures doivent être ponctuelles et ne pas excéder 3 semaines. Les préparations standardisées sont conseillées, car les teneurs en propolis sont connues.

La propolis est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, sauf en cas de grippe. Elle s’utilise alors sous forme de spray uniquement.

 

Il est aussi prudent de ne pas en donner aux enfants de moins de trois ans.

 

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments

Il semble exister un risque d’allergie croisée avec le baume du tigre et le baume du Pérou, ainsi que les préparations à base de peuplier baumier.

 

Interactions avec des médicaments

Aucune interaction médicamenteuse n’est connue jusqu’à maintenant.

 

Les effets secondaires liés à l'utilisation de la propolis

La propolis peut représenter un danger. Ils sont peu nombreux et se manifestent rarement. En effet, si vous suivez les conseils de votre pharmacien, ce genre de problème ne risque pas de se poser.

 

Les effets secondaires les plus connus sont liés aux manifestations d'hypersensibilité et aux réactions allergiques aux produits apicoles.

 

Une insuffisance rénale et respiratoire légère, ainsi que l'asthme et l'urticaire peuvent également survenir en cas d'échec de l'utilisation de la propolis.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 471
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164