Canneberge

Gyndelta Optima CCD - boîte de 14 sticks
Victime de son succès
14.72 €

Riche en fibres et faible en calories, la canneberge possède une propriété antioxydante. Elle apporte des bienfaits pour la santé de l’organisme. 

  • Prévenir les cancers et les maladies cardiovasculaires

Le pouvoir antioxydant du Vaccinium Macrocarpon agit dans la neutralisation des radicaux libres qui peuvent causer de nombreuses pathologies. On peut citer par exemple l’arthrite, les maladies cardiaques et la maladie d’Alzheimer. Les polyphénols présents dans les baies de canneberge sont efficaces dans la lutte contre toute action cellulaire stimulant la survenue d’inflammations dans le corps. Les antioxydants permettent de prévenir les maladies en relation avec le vieillissement. Ils peuvent réduire remarquablement l’apparition de certains cancers comme le cancer du sein ou de la prostate. 

 

Afin de prévenir les troubles cardiovasculaires, vous pouvez boire du jus de canneberge ou tout simplement prendre un complément alimentaire à bas de ce fruit. Il convient toujours de consulter au préalable votre médecin traitant avant de l’adopter. Il va vous prescrire la dose et la forme adéquates à votre état de santé. Les flavonoïdes réduisent le risque d’athérosclérose. Il s’agit d’une pathologie qui touche les artères. Elle est caractérisée par l’apparition des plaques d’athérome, signe d’une maladie cardiovasculaire. 

  • Stimuler le bon cholestérol 

Une étude scientifique a démontré que la canneberge peut contribuer à l’augmentation du niveau de la HDL en empêchant l’oxydation des LDL. Ces derniers sont considérés comme des mauvais cholestérols. Il a été constaté que la consommation quotidienne du jus de cranberry permet de diminuer une pression artérielle trop haute. 

  • Prévenir les infections urinaires et les infections bactériennes

Les canneberges renferment aussi des vertus permettant de soigner les troubles gastro-intestinaux. Il est indiqué que ces baies figurent parmi les remèdes naturels capables de traiter les cystites et les infections urinaires. 

 

Le flavonoïde présent dans la canneberge participe à l’inhibition de la prolifération de certaines bactéries tout particulièrement le colibacille (une bactérie présente naturellement dans l’intestin) responsable des cystites. Sachez qu’il peut s’adhérer à la vessie pour ensuite provoquer une infection du système urinaire. 

 

Des études médicales n’ont pas encore prouvé l’efficacité de la consommation du jus de canneberge pour guérir les troubles urinaires. En revanche, le fait de boire ou d’avaler quotidiennement un produit à base de ce fruit peut tout de même empêcher l’apparition des infections urinaires et bactériennes. En effet, la consommation journalière de la baie séchée empêche significativement l’adhérence de la bactérie (colibacille ou Escherichia coli) sur la voie urinaire. D’après les chercheurs de l’institut polytechnique de Worcester, le jus de cranberry est efficace pour se protéger contre les bactéries. 

 

À noter que la canneberge d’Europe appelée scientifiquement Vaccinium oxycoccos ne possède pas de vertu pouvant soigner les infections de la voie urinaire. 

 

Certaines bactéries sont à l’origine de nombreux problèmes d’estomac. Parmi elles, on peut citer principalement l’Helicobacterpylori responsable des gastriques chroniques, des ulcères gastriques et duodénaux. Vous pouvez inclure dans votre traitement le jus de canneberge pour soigner ces pathologies. Il est important de souligner que les bactéries collées sur la muqueuse de l’estomac peuvent entraîner un cancer. 

 

Il ne faut pas non plus minimiser les effets prometteurs du Vaccinium Macrocarpon sur les bactéries intestinales. Les fruits de la canneberge agissent positivement au niveau de la flore intestinale selon les études menées par les scientifiques. L’expérimentation a été réalisée sur des souris. Les chercheurs ont révélé que ces animaux, ayant été nourris avec des extraits des baies, avaient développé des bonnes bactéries dans leurs intestins. 

  • Contrôler le diabète et le taux du sucre dans le sang 

La canneberge ou Vaccinium Macrocarpon contribue aussi au maintien à un bon niveau du taux de glucoses. Le jus de cranberry sans sucre et les baies de canneberge séchées peuvent aider les patients souffrant de diabète type 2 à mieux gérer le taux de sucre dans le sang. Ce résultat a été révélé récemment par une étude clinique. 

 

Les compléments alimentaires à base de canneberge ne sont pas par contre indiqués pour réguler le taux du sucre sanguin. Selon la nutritionniste Alyssa Rumsey, qui fait partie du plus grand organisme professionnel et nutritionniste, ces suppléments contiennent une quantité infime des principes actifs de la canneberge à l’état naturel. À cet effet, ils ne sont pas susceptibles d’apporter les mêmes avantages et les mêmes vertus. En ce sens, il est préférable de consommer des baies fraîches ou séchées au lieu de boissons au cranberry ou encore des condiments aux canneberges. Cela permettrait de profiter pleinement des bienfaits que procure cette plante. 

  • Lutter contre la perte de mémoire et la maladie d’Alzheimer

En neutralisant les radicaux libres, la canneberge apporte des nutriments essentiels pour le bon fonctionnement du cerveau. Pour ce faire, elle protège le système nerveux et lutte contre la perte de mémoire. Afin de diminuer les risques d’Alzheimer, il convient de manger régulièrement, mais avec modération ces petits fruits issus de la plante de Vaccinium Macrocarpon. 

 

À l’instar du bleuet, la canneberge renferme des vertus qui agissent en faveur de la protection des neurones. Elle prévient les déficiences liées au vieillissement susceptible d’endommager les aspects moteurs et cognitifs. 

  • Vertus de la canneberge pour les dents et la peau 

La consommation de baies de canneberge contribue au maintien d’une bonne santé dentaire. Elles préviennent la formation de la gingivite et de la parodontite. Ce sont des inflammations qui apparaissent au niveau des gencives. Les antioxydants contenus dans ces fruits ont le pouvoir de réduire la plaque dentaire responsable de la maladie des gencives. Ces antioxydants possèdent aussi d’autres vertus. Ils ont une propriété anti-inflammatoire, ce qui fait qu’ils peuvent empêcher la formation des bactéries et des agents pathogènes parodontaux. Toutes ces activités permettent de garder soigneusement vos dents ainsi que vos gencives en meilleure santé. 

 

D’après les nutritionnistes, la canneberge prévient les caries et évite l’adhérence des bactéries aux dents. Toutes ces caractéristiques proviennent de la présence des antioxydants dans la baie de cranberry. 

 

La canneberge, grâce à ses propriétés antioxydantes, stimule également la production du collagène, un élément qui s’avère être essentiel pour maintenir une peau ferme. Autre vertu des antioxydants présents dans la baie de canneberge : ils protègent contre les radicaux libres qui ont tendance à causer une inflammation cutanée et à nuire à la santé de la peau. 

 

Il convient de souligner que les antioxydants sont des antirides et constituent un parfait élixir de jeunesse. Votre peau aura une apparence plus jeune et les imperfections seront moins visibles une fois que vous consommez régulièrement ce petit fruit acidulé. 

  • Autres vertus de la canneberge

À l’état naturel, les fruits de canneberge sont faibles en calories. On peut les ajouter dans différents plats sucrés (gâteaux, biscuits, cakes…) afin de rehausser leurs goûts et leurs valeurs nutritionnelles. Étant une excellente source de fibre, la canneberge fait aussi partie des nutriments recommandés au quotidien pour faciliter le transit intestinal tout en diminuant la charge glycémique. Il faut noter que les fibres alimentaires aident à prévenir les tumeurs du côlon et du rectum et réduisent le risque du cancer de l’intestin. 

 

Possédant une forte teneur en vitamine C, la baie de canneberge est intéressante dans le cas où vous souhaiterez garder de l’énergie et lutter contre la fatigue. Pour rappel, une carence en vitamine C peut fragiliser le système immunitaire et freine le processus de cicatrisation en cas de blessures. Consommez aussi ce fruit, afin de prévenir la cataracte. 

 

La canneberge contient des vitamines qui favorisent le bon fonctionnement du système immunitaire. La vitamine B5 stimule la synthèse de l’hormone stéroïdienne qui cause le stress et la fatigue mentale. La vitamine K présente dans ce fruit limite les risques d’hémorragie. Cette vitamine joue aussi un rôle important dans la santé cardiovasculaire et prévient les fractures des os. Elle possède par ailleurs des vertus anti-inflammatoires. 

 

Quelles sont les précautions d’emploi de la canneberge ? 

  • Dosage 

Chez l’adulte (+18 ans), la posologie habituelle est de 250 ml à 500 ml de canneberge en cocktail, soit 80 ml à 160 ml de jus pur. Sous forme de capsule, le dosage de la canneberge est de 6 capsules de 300 mg à 400 mg, à prendre 2 fois par jour.

 

Il est à noter que la prise de la canneberge, quelle que soit sa forme doit se faire avant le repas ou bien 2 heures après. Si vous prenez la canneberge dans sa forme de capsule, il est important que vous buviez suffisamment d’eau. 

 

Selon une étude, la posologie quotidienne chez l’enfant est de 300 ml de jus de canneberge. Il ne faut pas dépasser la dose, car elle peut être toxique si consommée en grande quantité. En cas d’infection urinaire chez l’enfant (entre 2 ans à 18 ans), la consommation de la canneberge doit durer environ 3 mois. 

 

Dans la prévention de cystite, il est recommandé de prendre 36 mg de proanthocyanidine par jour. Veuillez consulter votre médecin pour savoir la durée exacte du traitement. 

 

Pour les problèmes dentaires, il est préférable d’administrer la canneberge sous sa forme de médicament. Cela s’explique par le fait que le jus de canneberge a une forte teneur en sucre, ce qui n’est pas du tout conseillé pour la santé des dents.  

 

Afin de traiter les maladies cardiovasculaires, vous devez boire 500 ml ou 2 tasses de cocktail de cranberry par jour. Cette cure permet de réduire significativement la pression artérielle. 

 

Pour prévenir et soigner l’ulcère gastrique, la posologie relative au jus de canneberge est de 200 ml à 250 ml pendant 3 mois ou 90 jours. 

 

Il est toujours conseillé de consulter votre médecin avant de prendre n’importe quel traitement à base de plante. Lui seul peut vous prescrire le dosage et la durée de cure à respecter en fonction de votre état de santé. 

  • Les contre-indications

Les femmes enceintes ou allaitantes peuvent consommer de la canneberge, mais sur seulement sur recommandation d’un médecin.

 

Si vous suivez un traitement à base de coagulant, vous ne devriez pas prendre la canneberge. Prenez contact avec votre thérapeute. 

 

Dans le cas où vous souffrez de lithiase rénale oxalique, il est déconseillé de suivre un traitement prolongé avec de la canneberge. 

  • Les éventuels effets indésirables 

Comme tout médicament, la canneberge, quelle que soit sa forme (gélule, suspension, jus…) est susceptible de provoquer des effets non désirables. 

 

En cas d’ingestion en grande quantité, des diarrhées peuvent survenir. C’est pourquoi il faut consommer avec modération la canneberge en jus. Des irritations de la muqueuse gastro-intestinale peuvent aussi apparaître. À cause du tanin présent dans le fruit de canneberge, des nausées et des contractions intestinales constituent des effets indésirables fréquemment causés par la consommation de ces baies. 

 

Il se pourrait également que vous subissiez des reflux gastriques si vous en ingérez beaucoup. 

  • Les interactions de la canneberge avec d’autres produits médicaux 

Un risque d’hémorragie peut apparaître si vous prenez en même temps une canneberge et des médicaments anticoagulants. La canneberge est capable de potentialiser l’effet du médicament. 

 

Si vous êtes allergique à l’aspirine, vous ne devriez pas boire en grande quantité du jus ou du cocktail de canneberge. 

 

Le jus de canneberge est susceptible de perturber les effets de tous les médicaments à base d’antiacide. De ce fait, il vaut mieux ne pas en consommer durant un traitement du reflux gastro-œsophagien.

 

Des recherches menées sur la canneberge 

Des chercheurs ont mené une étude à propos de la canneberge, notamment sur son action positive sur les infections urinaires. Après une longue étude, il a été démontré que les substances contenues dans la baie de canneberge interagissaient avec la composition chimique de l’urine pour que les bactéries ne collent pas aux parois de la voie urinaire. 

 

En 2008, des femmes à risques ainsi que des jeunes filles ont fait l’objet d’études cliniques afin de prouver l’efficacité de la canneberge dans le soin des infections urinaires. Après ces essais cliniques, il a été révélé scientifiquement que ce fruit peut réduire et guérir toute infection de la voie urinaire. En revanche, l’efficience de la canneberge pour soigner les cystites est confirmée étant donné que les Amérindiens en font usage depuis des centaines d’années.

La canneberge est une plante vivace également appelée airelle à gros fruits ou « cranberry » dans les pays anglophones. Appartenant à la famille botanique des éricacées, elle est connue sous le nom scientifique Vaccinium Macrocarpon. Cette plante aux mille vertus s’utilise pour traiter de nombreuses pathologies dont les infections urinaires et les cystites. La canneberge fait également partie des remèdes naturels qui sont dans la plupart des cas utilisés dans la prévention de la maladie d’Alzheimer et la lutte contre la perte de mémoire. 

 

Origine et culture

Originaire des États-Unis, la canneberge ou « cranberry » est surtout présente à l’état sauvage dans les marais. On retrouve principalement cette plante dans les régions froides et humides du nord de l’Amérique. La majorité de la production à l’échelle mondiale de l’airelle à gros fruits se fait aux États-Unis et au Canada. Le cranberry pousse naturellement sur des sols acides et sablonneux. Il peut résister à des températures extrêmement basses. 

 

La culture de la canneberge se fait aussi dans les bassins sablonneux de profondeur moyenne des hautes terres. Les digues sont formées autour des bassins lors du nivellement de la surface de terre superficielle. Afin de cultiver cette plante, des paramètres clés offrent une condition vitale à la croissance. Cette plante pousse essentiellement dans les tourbières. Ces dernières se caractérisent par la présence de mousses ou sphaignes formant une souche riche en matière organique. 

Les baies de canneberge sont récoltées en fin septembre et en mi-octobre.   

 

Description botanique 

La canneberge se présente sous forme de petit arbuste mesurant 30 cm de hauteur. Elle est vigoureuse, rampante et sempervirente. Ses fruits sont des baies rouges à la nuance foncée avec une forme bien arrondie d’environ 2 cm de diamètre. Très appréciées par les Français, le Vaccinium Macrocarpon s’apparente à la myrtille ou Vaccinium myrtilles. La plante pousse et tapisse abondamment dans les tourbières acides de l’Amérique du Nord. Elle aime naturellement les sols humides et donne ses premiers fruits à partir de sa 4e année. Les baies de canneberge ont des saveurs acidulées et astringentes. Cela s’explique par le fait qu’elles contiennent des tanins. Ces fruits sont croquants et peuvent être consommés frais ou secs. Les feuilles sont vert foncé, brillantes et virent en une nuance de roux foncé pendant la saison hivernale. 

 

Petite histoire

Les Amérindiens ont été les premiers à consommer les fruits de la canneberge et à leur donner le nom de plante atoka. Les colons emportaient ces fruits lors de leur voyage en mer. Ils leur permettaient de lutter contre le scorbut ou carence en vitamine C. Mais, ils ignoraient en ce temps que cela est dû à ces baies. 

 

Les Indiens d’Amérique utilisaient les baies de canneberge pour des fins médicales et les incorporent aussi dans leurs plats pour y apporter une saveur particulière. D’ailleurs, de nos jours, les médecins recommandent la consommation de ce petit fruit pour compléter les besoins en vitamine C, mais surtout pour soigner les infections urinaires. 

 

Composition et utilisation de la canneberge 

  • Composition 

La baie de canneberge séchée contient une grande quantité d’antioxydants par rapport à celle qui est encore fraîche. Cela est dû à la concentration procurée par le séchage du fruit. En revanche, les fruits frais sont majoritairement composés d’eau. D’après une analyse chimique, ils renferment une quantité de sucre assez importante d’où la nécessité de la consommer avec modération. À l’état naturel, ces fruits contiennent déjà des glucides, qui sont principalement du fructose, du glucose, du saccharose et du D-mannose. Leur teneur en lipides et en protéines s’avère être moins importante. 

 

On peut constater que ces fruits se composent d’acides, dont l’acide ursolique qui est un anti-cancer potentiel. Il s’agit d’une molécule appartenant au groupe des triterpènes qui permet d’empêcher la prolifération des cellules cancéreuses (dans le foie et dans les seins). D’autres acides tels que le benzoïque, la citrique, la malique et le phénolique entre autres constituent les principes actifs de la canneberge. 

 

Ayant une forte teneur en vitamine C, les fruits de canneberge possèdent un pouvoir antioxydant. Il est également prouvé scientifiquement qu’ils disposent divers types de flavonoïdes, à savoir : les anthocyanines responsables de la coloration rouge, les flavonols et des proanthocyanines permettant de neutraliser les radicaux libres. 

 

La canneberge contient aussi du reservératol, du polyphénol ainsi que d’autres tanins comme les épicatéchols et les polymères, les proanthocyanidols et d’épicatéchine. On note également la présence des oligoéléments, des minéraux et des vitamines (A, E, C et K). Tous ces principes actifs et composants de la canneberge expliquent les propriétés et les vertus de ce fruit tant apprécié et connu en Europe. 

  • Utilisation et conservation 

Les baies de canneberge sont commercialisées fraîches en fin septembre (saison de récolte) jusqu’à la fin du mois de décembre. On peut bien les garder naturellement au réfrigérateur pendant des semaines, voire quelques mois. Il est aussi possible de le congeler sur une plaque de métal. La conservation de ces petits fruits ne nécessite pas l’ajout du sucre. 

 

Dans les magasins de produit diététique et biologique, on peut trouver des fruits de canneberge et des baies séchés. Des compléments alimentaires à base de canneberge sont en outre vendus en pharmacie. Ils peuvent se présenter sous forme de gélule, de comprimé ou de solution buvable. 

 

En gastronomie, les canneberges seules ou mélangées avec d’autres fruits servent à réaliser des millions de litres de jus de fruits chaque année. Elles sont également utilisées pour fabriquer des confitures. Par ailleurs, dans l’univers cosmétique, on peut trouver des shampoings et des soins capillaires à base de baies de canneberge. 

 

À l’occasion de la Thanksgiving, la dinde aux canneberges est considérée comme un plat typique de l’Amérique du Nord. Les Amérindiens se servaient de ces fruits comme condiments dans d’autres recettes telles que le pemmican où l’on peut trouver un mélange de viande séchée, de graisse, de fruits secs et même du poisson fumé. 

 

En cuisine, les canneberges peuvent être préparées en sauce, en coulis et même en compotes pour agrémenter les crêpes et toasts.