» » » Troubles digestifs

Troubles digestifs

Facteurs d’apparition de colique

La colique peut être provoquée par un problème alimentaire où le bébé pleure, crie et se tortille, accompagnée de rougeurs au visage. Il peut émettre des gaz et souffre de ballonnements. Le bébé remonte ses jambes sur son abdomen et est agité. Avec la colique, le bébé serre les poings, raidit les muscles de son ventre et des jambes. Parfois, il arque le dos, son ventre est dur et est rempli de gaz durant une crise. Son système digestif est immature, provoquant des contractions douloureuses et un dysfonctionnement de l’intestin. En effet, l’intestin d’un nourrisson absorbe mal les nutriments et les gras. En conséquence, les bactéries se développent. C'est pour cela que la marque Baby Bio a développé des petits pots bébé spécifique pour lutter contre les troubles digestifs de bébé. La colique peut aussi provenir d’un impact sur son tube digestif lors de l’accouchement.

 

Ses crises de larmes apparaissent une fois par semaine, généralement en fin d’après-midi. La colique est aussi due au rythme de vie soutenu, du stress parental, d’angoisse après les premières semaines de naissance, notamment quand il se produit entre 18 h et 23 h. Si la colique apparaît la nuit, cela risque d’altérer le lien entre le bébé et les parents augmentant ainsi le risque de post-partum.

 

Il est nécessaire de consulter un médecin si le bébé pleure, même en dehors des repas, s’il a de la fièvre, s’il est constipé ou s’il a de la diarrhée, s’il vomit ou refuse de se nourrir. Les pleurs de bébé sont différents des pleurs habituels. Ils faiblissent ou sont constants.

 

La colique est un trouble bénin, fréquent et temporaire, un peu difficile à consoler. Le système intestinal de bébé est immature et fragile. Il réagit en cas de prise d’antibiotiques, de sevrage ou de changement de lait, provoquant des diarrhées et des coliques.

Remèdes anti-coliques

Pour limiter les coliques, faites boire du lait dans un biberon en position verticale pour empêcher que bébé n’avale de l’air et optez pour un biberon anti-colique. Ce dernier régule la vitesse de la tétée et diminue le passage de l’air pour limiter l’accumulation de gaz dans le tube digestif. C’est valable aussi bien si bébé boit du lait maternel ou du biberon. Ceci afin de limiter le gaz et les inconforts intestinaux. Après avoir bu, n’oubliez pas de faire un rot au bébé. Une petite serviette chaude ou une bouillotte légèrement chaude placée sur son ventre est aussi efficace. S’il se crispe, placez son ventre à plat sur votre avant-bras, bercez-le en mettant sa tête dans votre main pour le détendre en sentant la chaleur de la paume de votre main. La pression sur l’abdomen par le poids et la position du corps, accompagné des mouvements, soulage les douleurs.

Massage

Avec de l’huile de ricin ou d’amande douce, effectuez un léger massage circulaire, de l’extérieur vers l’intérieur, dans le sens des aiguilles d’une montre. Ceci le soulage et active son transit. Une autre alternative consiste à pratiquer l’haptonomie, à base de paroles réconfortantes et de massages pour chasser ses angoisses et lâcher prise. Le massage établit un contact direct avec le bébé, lui permettant de se calmer et d’être tranquille.

Plantes

Le fenouil facilite la digestion, possède des propriétés antispasmodiques et favorise la lactation. Quant à la camomille, elle a des vertus apaisantes. L’argile verte bio mélangée avec de l’eau est favorable pour la colique de bébé. Cette solution est à lui donner directement ou à lui faire boire le matin. Il existe aussi des médicaments à base de plantes comme la calmosine qui apaise la digestion ou le bloxair ballonnements et coliques, une suspension gastrique.

Homéopathie et probiotiques

Le recours aux compléments alimentaires est envisageable si les troubles digestifs persistent. Ces probiotiques sont indispensables pour les bébés nés par césarienne, car le microbiote intestinal de la maman est déséquilibré. Ils soutiennent leur organisme en renforçant la flore des nourrissons. Administrez 2 granules matin et soir en le faisant dissoudre dans un verre d’eau. Donnez à la pipette ou à la petite cuillère.

 

Les laboratoires Ineldea proposent des solutions adaptées à la flore intestinale des enfants dès la naissance pour lutter contre la colique. Tel est le cas de Pediakid bébé gaz, composé d’extraits naturels de plantes (menthe poivrée, mélisse, camomille, fenouil) et source de fibre pour optimiser la digestion. Pediakid colicillus bébé comprend des probiotiques qui limitent les contractions au niveau de l’abdomen des bébés.

Régime hypoallergène

Certaines stratégies alimentaires contribuent à réduire l’intensité des coliques. Si le bébé est allaité, maman peut suivre un régime sans lait de vache et ses dérivés. S’il boit du lait maternisé, il faut substituer les préparations à base de lait de vache classique avec un hydrolat de caséine ou de lactosérum. 

La colique se traduit par des maux de ventre qui apparaît entre les 15 premiers jours et les trois premiers mois de vie de bébé. Il touche 15 à 20 % des bébés. Il peut découler de plusieurs facteurs et survenir la nuit. Il existe différents produits qui permettent de le soulager que cela soit une solution naturelle ou chez l’ostéopathe.

Rôles des parents

Plus les parents sont anxieux, plus le bébé se sent moins en sécurité dans les bras d’un parent stressé, aggravant son inconfort. Si les crises de larmes exaspèrent et sont insupportables, il faut demander l’aide d’une tierce personne ou d’un organisme. Mettez le bébé en sécurité dans son lit et isolez-vous un instant le temps de vous reprendre. Ou alors, réconfortez-le en vous isolant avec lui dans une pièce pas trop lumineuse et calme pour l’apaiser. Emmenez-le se promener, donnez-lui un bain, chuchotez à son oreille, chantez et bercez-le, autant d’astuces pour le calmer et lui faire sentir votre présence. En effet, la succion fait interrompre les pleurs et a des vertus apaisantes. De même, les mouvements rythmiques sont aussi bénéfiques. Le bébé ressent les émotions de son entourage et réagit fortement aux stimuli extérieurs. Donnez-lui à manger dans un endroit calme.

 

La technique de peau à peau calme certaines douleurs comme la colique et rassure bébé. La technique ventre contre ventre est vivement conseillée avec un massage du dos. S’il fait froid, bercez le bébé dans une écharpe de portage ou un porte-bébé.