Antitussif : tous les produits contre la toux sèche

Sirop aux essences toux sèche & grasse dès Naturactive - flacon de 120 ml
Ce produit sera en stock le 15/01/2023.
6.60 €
Clarix tous sèche sirop adulte - 200 ml
Produit en stock
4.97 €
Toplexil 0,33mg/ml sirop - flacon de 150 ml
Victime de son succès
4.26 €
Drill calm junior toux sèche - flacon de 200 ml
Victime de son succès
4.61 €
Prospan sans sucre sirop - flacon de 100 ml
Victime de son succès
3.65 €
Petit Drill sirop sans sucre toux sèche nourrisson enfant - flacon de 125 ml
Ce produit sera en stock le 06/03/2023.
4.41 € 3.41 €
-23%

La toux sèche est une toux qui irrite le patient et lorsque ce dernier se trouve face à ce problème, il est convié à prendre des antitussifs, à l’instar des sirops commercialisés en vente libre. Néanmoins, ces derniers sont à utiliser avec précaution en dépit de leur saveur subtile, conduisant certaines personnes à les ingérer sans limites.

 

Quelle définition donner à la toux sèche ?

La toux sèche en soi n’est pas une maladie, mais plus un symptôme accompagnant la rhinopharyngite, le rhume ou encore la bronchiolite et la sinusite. Il s’agit d’une toux qui est irritative et qui est exempte de crachat. Elle est considérée comme étant une toux non productive. La toux sèche est susceptible d’altérer l’état de santé du patient. Si le problème persiste, il est mieux de demander l’avis d’un médecin.

 

Comment traiter la toux grâce aux antitussifs ?

Les antitussifs se prennent généralement sous forme de comprimés ou encore de sirop et de pâte à mâcher. Ces remèdes sont généralement pris pour guérir d’une toux sèche et irritative en même temps. Ils agissent tout de suite sur le bulbe du cerveau et abolissent le réflexe de la toux. Ainsi, en cas d’utilisation inadéquate, le sujet peut se voir confronté à un encombrement de ses bronches.

 

Pour choisir le bon antitussif, il est préconisé de lire la notice et la composition au préalable. Il est recommandé d’éviter les médicaments qui associent divers principes antitussifs et fluidifiants. Tant qu’à faire, autant demander l’avis d’un professionnel au préalable.

 

Il convient aussi de noter que les antitussifs ne doivent pas s’associer à certains médicaments, car cette combinaison peut être dangereuse. D’ailleurs, l’automédication est déconseillée. En outre, le traitement antitussif ne peut excéder 5 jours. La consommation d’alcool est interdite pendant cette période. Si après cette cure, les maux ne disparaissent pas, il est de rigueur de consulter.

 

Quelles sont les différentes sortes d’antitussifs ?

Les sujets souffrant de toux peuvent se voir proposer deux catégories d’antitussifs. Les antitussifs opiacés constituent la première catégorie. Ils se composent de codéthyline, de codéine ou encore de noscapine. Ces médications sont extrêmement efficientes, mais il est mieux de les utiliser en prenant des précautions étant donné les effets indésirables. Effectivement, ces médicaments peuvent causer des troubles digestifs comme ils peuvent engendrer la somnolence et l’arrêt de la respiration du patient. Les personnes souffrant d’insuffisance respiratoire ne peuvent pas prendre ce type de remède. Ils sont aussi déconseillés chez les asthmatiques et chez les enfants âgés de moins de 30 mois.

 

De même, ces médicaments ne sont pas compatibles à la grossesse. D’ailleurs, ils ne peuvent pas être pris dans le cadre de l’allaitement. Les personnes conduisant des machines et les personnes âgées doivent également faire attention à ces médicaments qui peuvent interagir avec d’autres produits pharmaceutiques.

 

Les antitussifs antihistaminiques composent le second groupe. Ils sont faits à base d’alimémazine et de prométhazine. Il convient de les utiliser en restant prudent. En effet, ils peuvent conduire le sujet à somnoler. Tel est le cas des personnes qui conduisent leurs propres véhicules. Ce genre de remède est proscrit aux personnes âgées sujettes à des confusions mentales. De même, ces antitussifs ne doivent en aucun cas être pris par un nourrisson. Certes, ils sont à l’origine de la mort subite du bébé.

 

Est-ce qu’il existe d’autres antitussifs ?

D’autres produits à base d’éprazinone ou encore de zipéprol et de clobutinol peuvent également être pris, mais ils peuvent entraîner des effets négatifs qui doivent être surveillés. Tel est le cas du vertige et de la somnolence. Ces variantes de médications sont contre-indiquées pendant la grossesse.

 

Quels sont les antitussifs proposés par la phytothérapie ?

De prime abord, il ne faut pas oublier que les antitussifs agissent contre les causes ayant conduit à l’apparition de la toux. Néanmoins, si la toux dépasse le stade aigu, il convient de prendre un antitussif qui agisse tout de suite, en commandant le réflexe depuis le cerveau. Ainsi, le sujet cessera de tousser et de solliciter ses poumons.

 

La phytothérapie met en avant différents remèdes naturels en guise d’antitussifs. Ce sont notamment le lierre grimpant, le thym et la réglisse. Cette dernière se caractérise par son pouvoir adoucissant. Ce qui lui permet de réconforter l’appareil respiratoire. En outre, cette plante possède une action immunitaire. Seul le phytothérapeute est apte à conseiller le sujet sur les méthodes à utiliser pour prendre cette médication naturelle.

 

Le thym est considéré comme un véritable végétal antiseptique qui a le mérite de décongestionner la sphère ORL. Il peut se prendre sous forme de tisane, comme il se retrouve commercialisé en guise de complément alimentaire dans les pharmacies.

Le lierre grimpant pour sa part est un antibactérien et un antispasmodique en même temps qui dégage les voies respiratoires.

 

Quels antitussifs proposés par l’homéopathie ?

L’homéopathie propose également différentes solutions qui permettent de guérir les personnes présentant des signes gênants de toux. Pour soigner la toux sèche, il est capital d’user d’un antitussif. Certaines souches à l’instar du Drosera rotundifolia, ou encore de l’Ipeca se voient indiquer pour venir à bout des souches de la toux. De manière générale, ces quelques cures homéopathiques s’associent avec différentes sortes de sirop pour enfant ou pour adulte. Néanmoins, il ne faut pas oublier que l’association sirop expectorant et sirop antitussif est vivement déconseillée. Certes, ce sont là des médications caractérisées par des actions contraires.

 

Concernant les granules de Drosera Rotindifolia, elles se prennent 3 fois dans une même journée et la cure dure généralement une semaine. Les enfants peuvent prendre 2 granules dosées à 9 CH et la prise se réitère également 3 fois par jour.

La Sticta Pulmonaria est également une souche végétale qui s’utilise en basse dilution en 10 DH ou en 5 CH. Il est conseillé de prendre 5 granules et de répéter la prise jusqu’à 8 fois par jour.

 

La souche d’Ipeca est recommandée en cas de toux spasmodique. La souche à 5 CH se prend à raison de 3 fois par jour. L’homéopathe est le seul qui puisse conseiller les patients, en cas de changement sur le traitement.

 

Découvrez toutes les autres gammes pour traiter la toux sèche

Prendre de l'homéopathie pour traiter la toux sèche
Lutter contre la toux chronique
Sirop antitussif : un moyen efficace de traiter la toux 
Antitussif : traitements pour empêcher la toux 
Combattre les symptômes de la toux sèche
Tous les remèdes pour la toux sèche
Traiter la toux sèche grâce aux sirops
Soigner la sinusite en prenant de l'homéopathie