Quel alimentation pour prévenir la turista ?

vendredi 24 août 2018
alimentation contre la diarrhee

La diarrhée du voyageur ou turista est un trouble intestinal très courant chez les personnes en déplacement dans un pays étranger. Elle est due à la consommation d’aliments ou de boissons infectées par de bactéries comme les salmonelles, les colibacilles et les shigelles. Parfois, le responsable peut être un virus tel que le rotavirus. Dans tous les cas, la prévention de la tourista repose sur une bonne hygiène tout au long du séjour.

 

Les règles d’hygiène de base pour prévenir la turista

Les mains peuvent être colonisées par des agents causaux. Elles peuvent, ensuite, contaminer les aliments que l’on touche. C’est pour dire que la règle d’or pour éviter la tourista est de se laver les mains aussi souvent que possible. Il est également possible d'utiliser du gel hydroalcoolique, ce qui est plus pratique en voyage !

 

Dans la majorité des cas, ce sont des bactéries qui causent les diarrhées des voyageurs. De l’eau filtrée ou stérilisée avec du savon peut donc suffire pour les éliminer des mains. Mais plus rarement, c’est le rotavirus qui est en cause.

 

Et puisque c’est un virus très résistant, il est conseillé de nettoyer les mains avec du gel contenant de l’alcool pour éviter de le contracter.

 

virus responsable de la diarrhée du voyageur

Les règles de l’alimentation

Avoir les mains propres ne suffit pas à réduire les risques de contagion de la tourista. Très souvent, c’est la consommation d’aliments et de boissons infectés qui est à l’origine de la maladie.

 

Il est ainsi tout à fait normal de manger dans différents endroits de restauration durant les vacances puisque vous n’aurez pas forcément le temps de cuisiner à chaque fois. Mais choisissez des lieux où l’hygiène est fiable. Ne commandez que des plats cuits et servis chauds.

 

Tous les aliments à base d’œuf cru tels que la sauce mayonnaise et certaines pâtisseries sont à éviter. Les plats exotiques vendus dans les marchés sont souvent appétissants, mais il faut y résister pour minimiser les risques. Les crustacés sont déconseillés, car ils peuvent contenir des toxines même une fois cuites. Vérifiez toujours que les produits laitiers sont pasteurisés sinon, oubliez-les.

 

eviter la turista

 

Les fruits et les légumes crus sont à laver par vos soins avec de l’eau potable. Tant que c’est possible, il faut les éplucher. Concernant l’eau, évitez d’utiliser directement l’eau du robinet ou l’eau du puits, même pour vous brosser les dents.

 

Il faut toujours la faire bouillir au moins 5 minutes, la filtrer ou la stériliser avec un produit spécifique. Faites attention aux glaçons non industriels, ils sont souvent faits à partir de l’eau du robinet.

 

Que faire en cas tourista ?

Si vous souffrez de la diarrhée du voyageur, il vous faut suivre toutes les règles d’hygiène mentionnées ci-dessus. Mais il faut surtout boire beaucoup d’eau pour prévenir la déshydratation. Mangez normalement, car même si la maladie est bénigne, elle est très fatigante.

 

boire pour éviter la diarrhée

 

Si la diarrhée est accompagnée d’autres symptômes comme la fièvre, des coliques ou du saignement dans les selles, consultez vite un médecin. C’est peut-être une tout autre maladie que la turista.

 

En savoir plus sur la Turista

Comment éviter la diarrhée du voyageur

Fièvre et diarrhée après les vacances, comment y faire face ?

Qu'est-ce que la diarrhée du voyageur ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.